Profil de Mr. Benedetto Fabrice > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Mr. Benedetto ...
Classement des meilleurs critiques: 1.359
Votes utiles : 450

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Mr. Benedetto Fabrice (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
La Disparition
La Disparition
par Georges Perec
Edition : Poche
Prix : EUR 9,90

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 :-( J'aurais tant aimé avoir adoré...., 21 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Disparition (Poche)
... parce que ce roman est tout de même une légende de la littérature, que tout le monde connaît... mais que peu on lu, et pour cause: quel que soit le respect que je peux avoir pour l'auteur, quelle que soit sa virtuosité pour se passer de ce fameux "e", quelle que soit la beauté et la variété du vocabulaire utilisé.... je trouve ce texte très , trop, difficilement lisible (il fait partie des rares livres que je ne vais pas terminer).
L'histoire est compréhensible, là n'est pas le problème, mais le style est tout simplement épuisant -et comment pourrait il en être autrement sur un roman complet?
C'est une prouesse, une vraie, mais qui aurait dû ne faire qu'un chapitre dans une autre oeuvre.
Enfin, comme il est dit au dessus, ça fait toujours bien dans une bibliothèque...

Du coup, je me suis lancé dans "le mystère du hareng saur" de Jasper Fforde, que je viens de recevoir.... Amusante coïncidence: on pourrait croire que cette absence de "e" dans "la disparition" peut être due à je ne sais quelle attaque de grammasites ou autres perturbations du Monde des Livres!
Thursday Next, au boulot!!! ;-)


Contes & décomptes
Contes & décomptes
par Etienne Lécroart
Edition : Album
Prix : EUR 19,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A pleurer!, 12 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contes & décomptes (Album)
Inventif à souhait, inattendu, foutraque et inédit: tout est bon dans cette BD.
Et comme le dit le commentateur supra: "Compter sur toi" est tout simplement exceptionnel.
C'est la première fois que j'ai pleuré en lisant une BD. C'est simple et ça brise tout simplement le coeur.
Bravo, M. Lécroart, du grand art, tout simplement.
Bravo et merci.


Filosofia - La crypte De La Créature
Filosofia - La crypte De La Créature
Proposé par JEU DE SOCIETE
Prix : EUR 34,49

4.0 étoiles sur 5 Jeu très sympa!, 27 octobre 2013
Solide:4.0 étoiles sur 5 Amusant:4.0 étoiles sur 5 Educatif:4.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Filosofia - La crypte De La Créature (Puériculture)
Ca y est, la première partie en famille est terminée, et on s'est vraiment amusé!
Les règles semblent compliquées à la lecture mais finalement, on comprend vite en jouant. Il y a de la stratégie, des surprises (les téléporteurs et les pierres pivotantes sont une bonne idée!).
ATTENTION! lisez bien toute la notice avant de coller les autocollants "personnages" sur les jetons: pour chaque couleur de jeton, il faut une répartition particulière des valeurs (1/6; 4/3; 3/4 et 5/2) ce qui n'est pas précisé dès le début ET AUSSI: il faut que le 1, le 3, le 4 et le 5 soient blancs pour chaque couleur.
Pensez y au bon moment!

Je recommande ce jeu!

Remarques après quelques mois: je recommande toujours ce jeu, sincèrement, et plus on est de fous, plus on rit!


Utoya
Utoya
par Laurent Obertone
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 le Mal est fascinant..., 20 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Utoya (Broché)
Depuis "la France orange mécanique", Laurent Obertone est marqué du sceau de l'infamie. Mal-pensant, supporté par M. Le Pen, tout ce qu'il écrit, fait et dit depuis est et sera vu au travers de ce prisme "estampillé extrême droite".
Il est donc d'autant plus difficile de tenter d'avoir sur son travail un avis impartial (ou au moins indépendant de l'avis qu'on a de son premier livre, un avis n'étant par définition jamais impartial).
Qu'en est il donc ici? Obertone se met dans la tête du tueur et le fait parler, penser, agir. D'aucuns disent donc que c'est d'autant plus facile que l'auteur est lui-même comme le "héros": raciste, fasciste... et d'autres diront que, puisque le parti pris est de mettre le lecteur à la place de Breivik, il n'y a pas d'autre possibilité que d'étaler, sur des centaines de pages, une explication/justification de ses actes, et c'est forcément complaisant, puisque c'est Breivik qui parle. Anti-islam, eugéniste, macho à mort, égocentrique, assassin, mais aussi déterminé, travailleur, intelligent, logique (l'élimination des responsables de la situation qu'il déplore est l'aboutissement "logique" de sa pensée), Breivik est fascinant, comme le sont toutes les personnalités extrêmes, fascinant autant que repoussant bien sûr.
Le texte se lit aisément, et est construit de manière intéressante. On retient forcément la longue et terrible liste des meurtres du début, numérotés et accompagnés d'un genre de résumé de rapport d'autopsie. C'est glaçant et prenant à la fois.
Bien fait, agréable à lire, terrifiant et éprouvant à penser, laissant un goût amer dans la bouche : comment peut il en être autrement quand on rentre dans la tête d'un tueur en série?


The Bunny Game [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD]
The Bunny Game [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD]
DVD ~ Rodleen Getsic
Proposé par DIRECT_DVD_EU
Prix : EUR 14,75

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Aussi intéressant que crade et malsain., 14 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Bunny Game [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
A mon avis, peu importent les conditions réelles de tournage. Scènes simulées ou vécues.. ce qui compte est ce que cela donne à l'écran. Et quelle claque!
On est certes assez loin d'un film "classique" et on s'approche, je pense, du film expérimental. Je ne sais pas s'il a été exploité en salles (je ne crois pas) et de toute manière, ce n'est pas sa place. Cette oeuvre s'adresse à un public très restreint, averti tout de même, qui sait déjà à peu près de quoi il s'agit, sans quoi on ne passera pas les 10 premières minutes de sexe cru et de suivi de l'errance d'une junkie qui fait la pute pour se payer ses doses.
Quasiment aucun dialogue, beaucoup de cris, de bruit, une musique violente (et qui colle parfaitement aux scènes, de "Harassor"), une mise en scène volontairement hachée, des flash-back, des scènes énervantes à cause de la lumière qui tourne, bref, un "film" vraiment crade, très malsain. Aucun second degré, aucun humour, aucun espoir. Une oeuvre brute, brutale, difficile à apprécier.
La performance de Rodleen Getsic est remarquable: la voir passer de la "Lolita-pute" du début au "jouet humain" de la fin, le visage déformé, hurlant sur l'épaule de son bourreau, est impressionnant.


Cercle vicieux
Cercle vicieux
par Etienne Lécroart
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 Bravo!, 27 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cercle vicieux (Broché)
Ce petit album est tout simplement une performance artistique! Très bien ficelé, bien pensé, bien foutu! Je n'en dis pas plus pour ne pas dévoiler la surprise, mais franchement: bravo!


La vie très privée de Mr Sim
La vie très privée de Mr Sim
par Jonathan Coe
Edition : Broché
Prix : EUR 8,40

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A arrêter trois pages avant la fin..., 28 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie très privée de Mr Sim (Broché)
Qu'est ce que je me suis régalé avec Maxwell SIM. 48 ans au compteur, une vie sur laquelle il revient, seul, à la faveur de 4 textes qui lui tombent dans les mains, par une inconnue dans un avion, par son ex-femme, une amie d'enfance et finalement par son père. J'ai aimé partager son sentiment de vide, de ratage, j'ai parcouru avec lui la route vers l'Ecosse, seul (ou presque!) dans sa Prius. Je me trouvais un peu entre "Testament à l'anglaise" (critique d'une certaine société anglaise) et "Le cercle fermé" (évocation d'une vie): Max part à la recherche de lui-même, se questionne sur son rôle de père, sur ses ratages adolescents, sur son travail et c'est un peu de chacun de nous qui apparaît au fil des pages. Un brin de nostalgie pour les rêves de l'enfance, un brin d'incompréhension père-fils, un brin de ratage matrimonial, bref, tout y est, et Coe en parle merveilleusement bien à la faveur de ce quasi "road-bouquin".
Mais alors pourquoi, M. Coe? Pourquoi cette fin si étonnante, et si peu adaptée à cet extraordinaire portrait? Qu'est ce qui vous est passé par la tête?? Cela vous ressemble si peu...


Integrale Des Enregistrements (Coffret 10 CD)
Integrale Des Enregistrements (Coffret 10 CD)
Prix : EUR 48,90

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur de Renaud..., 10 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Integrale Des Enregistrements (Coffret 10 CD) (CD)
... pour ceux qui, comme moi, pensent qu'il aurait mieux fait de s'arrêter là (ou peut-être à l'album d'après, "Mistral gagnant", en 1985). Albums studios et live, pour se rendre compte que Renaud n'a pas du tout la même voix en concert... Y manque un peu de coffre, le chanteur énervant!
Mon dieu comme je le regrette, ce Renaud-là... On est heureusement bien loin d'"arrêter la clope", "Ingrid Betancourt" ou "les bobos"....


Fais-Moi Plaisir [Import belge]
Fais-Moi Plaisir [Import belge]
DVD ~ Emmanuel Mouret
Proposé par Idstock
Prix : EUR 19,49

4.0 étoiles sur 5 Eh bien ça m'a fait plaisir!, 4 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fais-Moi Plaisir [Import belge] (DVD)
Rafraîchissant, c'est le premier mot qui me vient à l'esprit. C'est un divertissement très honnête, sans prétention, qui ne se prend pas, mais alors pas du tout au sérieux. On nage, comme l'ont dit d'autres commentateurs, entre Blake Edwards ("The party") et Jacques Tati.
La scène d'ouverture entre Frédérique Bel et Emmanuel Mouret est effectivement jouée de manière assez inattendue, avec des dictions qui sonnent (volontairement) faux, ce qui ne fait que rajouter au côté second degré du film. Le physique d'E. Mouret, avec ses airs d'intello parisien tête à claque, son regard tombant de chien battu, colle on ne peut mieux au personnage (normal, c'est le réalisateur...), rêveur, maladroit et attendrissant.
Le film alterne des scènes surréalistes, comme l'invention bleue et noire, la rencontre avec l'ambassadeur, les soeurs dans l'appartement, avec une légèreté ma foi très plaisante.
Bref, à voir et à apprécier!


The Hunger [Import anglais]
The Hunger [Import anglais]
DVD ~ Catherine Deneuve
Prix : EUR 11,50

1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 De magnifiques images ne font pas un magnifique film..., 1 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Hunger [Import anglais] (DVD)
... pas plus que l'excellente musique.
Le film est effectivement beau, mais pas bon pour autant.
Ouverture en musique, gothique à souhait, "eighties" à souhait (on se croirait au début de "Highlander"), de l'époque où on pouvait fumer partout (on se demande d'ailleurs si Marlboro n'a pas participé au financement tant les clopes sont grillées les unes après les autres, mais cela est accessoire.), puis vie et moeurs de deux vampires modernes. Le beau David et la sublime Catherine ont de la gueule, de la classe, du fric et du bon goût.
Il n'est pas immédiatement évident que lui n'a pas les mêmes capacités qu'elle, qu'il "profite" des aptitudes de sa démoniaque amante, et on se demande un peu pourquoi il subit son triste sort, mais soit, le non-dit est tout à fait acceptable et ce n'est pas un film pour enfants; ce qui me chagrine par contre est l'esthétisme démesuré, au détriment, semble t'il, d'un scénario solide: tout baigne dans un magnifique clair obscur, y compris les bureaux et les labos (!) - ce qui magnifie d'autant plus les volutes de fumée sortant des bouches maquillées des belles actrices-, le couple semble vivre dans une maison aux courants d'air tant les voilages volettent dans le cadre, les ombres démesurées et déformées sont presque expressionnistes et c'est vrai, c'est beau, c'est même magnifique, et la musique (de Schubert selon un commentateur supra) est belle à pleurer... Gus van Sant semble presque s'en être inspiré dans son "Elephant" avec la lettre à Elise.
Mais c'est tout... L'histoire se traîne à en mourir, on n'en voit pas la fin, et ce n'est pas même prétexte à une fine analyse psychologique qui aurait pu faire passer la pilule, non, c'est juste très - et trop -loooooooooonnnnnnnnng.
Et quelle fin! Pourquoi?
(NE LISEZ PAS SI VOUS NE VOULEZ PAS CONNAITRE LA FIN:
Pourquoi les amants s'en prennent ils à Myriam, pourquoi meurt- elle? Explication à chercher soi même? Peut être, mais cela ne m'a pas convaincu.)

On a du mal à croire que c'est le même réalisateur qui a créé cette oeuvre, tout en atmosphère (et en longueurs, je le redis!)et en beautéS, et "Top gun" ou "l'attaque du Métro 123": Tony Scott aurait dû s'arrêter sur le point d'équilibre entre les deux styles...
A mon humble avis.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12