Profil de Isara > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Isara
Classement des meilleurs critiques: 592
Votes utiles : 315

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Isara (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Lucidity
Lucidity
Prix : EUR 10,13

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Belle réussite!!, 7 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lucidity (CD)
Il n'y a pas une chanson que je n'aime pas sur Lucidity. Les titres, qui alternent entre symphonique et gothique symphonique, douceur et lourdeur, mélodies légères au clavier, guitares heavy et choeurs épiques, possèdent tous le potentiel pour un single.

Et en plus de la jolie voix de Charlotte Wessels, la vocaliste, l'album propose 2 featurings de Liv Kristine, 5 (!!) featurings de Marco Hietala (et tant mieux, car sa voix est magnifique), 3 featurings de George Oosthoek (vous vous souvenez peut-être de lui sur le titre Deep Within de Within Temptation ou du duo avec Sharon pour "The Other Half Of Me" sur leur DVD Black Symphony) , et 1 featuring de Sharon den Adel.
Bref, que du beau monde qui rend cet opus aux mélodies accrocheuses et entêtantes (même s'il m'a fallu plus d'une écoute pour certains) encore plus extraordinaire.

Les singles de Delain "See Me In Shadow" et "April Rain" (du deuxième album), que je connaissais depuis longtemps, ne me parlaient pas plus que ça. Je leur trouvais quelque chose d'assez banal. Mais je me félicite d'avoir finalement un jour décidé de jeter une oreille à leur premier album, et je recommande à tous de faire de même.

Assurément un de mes albums de métal symphonique préféré.
Mentions spéciales pour l'épique "A Day For Ghosts", duo de Liv Kristine et Marco Hietala; "Deep Frozen", la version de Frozen avec les refrains chanté en saturé par George Oosthoek; les entêtants "Daylight Lucidity" et "Sever" où Marco fait une petite apparition; "No Compliance", le duo Sharon-Marco; et l'entraînant "The Gathering" (3ème single après "Frozen" et "See Me In Shadow") où le refrain est assuré par Marco.
Bon, les autres titres sont très bons aussi, mais si je continue je vais finir par donner des mentions spéciales à tous ^^


The Glass Demon
The Glass Demon
par Helen Grant
Edition : Broché
Prix : EUR 9,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un suspense efficace, un style percutant, 7 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Glass Demon (Broché)
Très bonne lecture que ce roman The Glass Demon, deuxième livre de Helen Grant.

Le suspense ne faiblit pas, l'ambiance est mystérieuse et peu rassurante, notre héroïne déménageant et évoluant dans un nouveau lieu presque hostile. Bien qu'il s'agisse d'une histoire de crime et d'un thriller, les personnages ne sont pas négligés. Au contraire, il sont plus que réalistes, très bien croqués et leur psychologie est centrale dans le roman.

L'auteur écrit d'une façon vive et accrocheuse, tout en restant très fluide. Rien ici ne sonne forcé, faux, ou trop "self-conscious". Le narrateur est notre héroïne, et on y croit sans problème. Mais l'auteur sait malgré cela rester littéraire et proposer de belles tournures. On évite le style trop oral plat qui est le risque d'un narrateur en "Je".

Je recommanderais The Glass Demon à quiconque apprécie les thrillers, les histoires mystérieuses/de crime, mais aussi les drames avec personnages crédibles et intéressants.

Un détail à noter, la couverture est vraiment très belle, les petits triangles apparaissant métallisés et brillants.


An Elixir for Existence
An Elixir for Existence
Prix : EUR 17,68

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Grande réussite de gothique symphonique, 31 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : An Elixir for Existence (CD)
Vraiment un très bon album, en même temps de la part de Sirenia ce n'est pas surprenant. C'est même l'un des albums que je préfère du groupe, juste derrière At Sixes And Sevens et à égalité avec 13th Floor.

Les titres sont puissants, sombres mais mélodiques, avec des touches mélancoliques. Le chant saturé prend aux tripes, la voix cristalline féminine apporte de la douceur. Les choeurs et les passages symphoniques sont très bien maîtrisés. Le chant latin, le clavier et les violons font voyager...
Un GRAND album.

Le titre Lithium And A Lover est l'un de mes titres de métal préférés, mais l'album contient de nombreuses autres perles, telles Euphoria ou encore In My Darkest Hours.


The unforgiving
The unforgiving
Prix : EUR 7,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pas aussi extraordinaire qu'avant, mais de qualité quand même, 27 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The unforgiving (CD)
Je l'annonce de suite: je suis partagée.

Si je devais noter cet album par rapport aux autres du groupe, alors la note serait pas très haute, car Enter et l'EP The Dance étaient des monuments de métal gothique symphonique, Mother Earth un monument de métal symphonique, Silent Force un très bon album de symphonique, The Heart of Everything un bon/très bon album de même. Là, The Unforgiving est "juste" un bon album de rock alternatif.

Mais bien évidemment, je dois noter l'album pour ce qu'il est en lui-même, par en comparaison de, et dans ce cas je mets 4 étoiles, car oui l'album est bon: bonnes mélodies, composition de qualité, voix de qualité, production soignée, atmosphère réussie.

Il me semble que certaines personnes "cassent" l'album uniquement parce que ce n'est plus du métal. En effet, à l'exception de In The Middle of the Night et quelques autres passages ailleurs, on a un album de rock. Rock alternatif, pas très loin du métal, mais rock en majorité. Il se trouve que passer au rock ne signifie pas que le groupe soit devenu mauvais, ou ait vendu son âme au dieu commerce. Dans le style qu'ils ont choisi, la qualité est toujours là, c'est indéniable. Si je compare à d'autres albums de rock alternatif ou même métal alternatif, ils ont fait du très bon boulot et se situent au-dessus de beaucoup d'autres productions.

Néanmoins, je l'avoue, je ne peux m'empêcher de regretter Enter, The Dance, Caged, The Promise, Ice Queen... Ces compositions étaient magiques et vraiment hors du commun. Dans le symphonique, ils ont produit des oeuvres vraiment marquantes.
Là, l'album est bon, mais je ne le trouve pas extraordinaire, je ne pense pas qu'il mérite de faire les annales, car le style et les chansons restent il faut le dire assez communs mais si très réussis.

C'est comme un pâtissier qui passerait d'un somptueux pavlova à une très bonne tarte aux pommes... ^^ La tarte est très bonne, mais bon c'est un tarte aux pommes quoi... ;)

Alors certes, j'adore les titres A Shot in the Dark, In The Middle of the Night, j'aime beaucoup aussi Sinead, Faster, What is the Edge, et A Demon's Fate (pas Iron malgré tout le bien que j'en entends car elle me tape sur les nerfs)... De très bons titres, accompagnés d'autres que j'ai trouvés plus basiques ou qui m'ont moins parlé, qui font bien mériter 4 étoiles à l'album, mais qui ne représentent pas selon moi le meilleur du groupe.

Bien sûr, cela est très subjectif: ceux qui se sentent plus attirés par le rock que le métal, par le mélodique que le symphonique, par le chant grave (oui Sharon chante dans les graves maintenant, et contrairement à ce qu'à écrit quelqu'un elle n'a pas amélioré son chant, son chant avant était mezzo-soprano, et de grande qualité) que par le chant à tendance lyrique, alors ceux là vont adorer et trouver l'album génialissime voire meilleur que leurs précédents.

En tout cas, être profondément fan des débuts du groupe n'empêche certes pas d'apprécier cet opus!


Anges et démons
Anges et démons
par Dan Brown
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon thriller doublé d'une réflexion sur la relation religion/science, 27 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anges et démons (Poche)
Anges & Démons, qui a été écrit avant le Da Vinci Code, et présente pour la première fois le protagoniste Robert Langdon, est un thriller de très bonne facture.

L'intrigue: la Pape est mort. Les quatre cardinaux supposément les mieux placés pour être élus sont enlevés dans Rome. Le kidnappeur, répondant de la secte des Illuminati, que de nombreux pensaient être un mythe, indique qu'il tuera un cardinal toutes les heures, avant de faire exploser une bombe, dont il envoie une vidéo. Le Vatican cherche de l'aide auprès du spécialiste en symbole Robert Langdon pour décrypter le message du kidnappeur...

Oui, on a le même type d'intrigue que dans le DVC: dejà, même protagoniste, qui travaille sur les symboles et les secrets cachés de l'histoire, et on a l'idée d'une course contre la montre.

Néanmoins, A&D est beaucoup plus sombre et beaucoup plus un thriller qu'un roman d'aventures (le DVC penchant plus sur le côté aventure et étant moins glauque). Le kidnappeur a tout d'un tueur en série machiavélique. Rien à voir avec le personnage perturbé mais aussi émouvant de Silas le moine dans DVC, qui lui aussi tuait.

Certains trouvent le roman trop tiré par les cheveux... Bon, le style thriller/course contre la montre/mystère/aventure c'est jamais très réaliste hein. L'ensemble n'est pas plus tiré par les cheveux que le DVC. Je dirais en fait que toute l'enquête et la poursuite d'indices sont beaucoup plus crédibles que celles du DVC, mais que la fin par contre est largement too much sur certains points.
Néanmoins, il faudrait être un peu à côté de ses pompes pour attendre du réalisme de ce genre de romans. L'ensemble tient quand même la route et n'est pas plus excentrique que les autres publications dans le même style.

Mais ce qui ajoute beaucoup à l'intérêt de ce thriller, au-delà de la découverte des coulisses du Vatican, de la course à travers Rome d'églises en piazzas en chapelles, c'est la réflexion proposée sur les relations religion-science. Moi qui me passionne pour les faits religieux et ai étudié la sociologie des religions, j'ai trouvé la réflexion passionnante et bien amenée. On la distingue dans les paroles de certains personnages, dans la façon dont ils sont esquissés (pour le coup les personnages sont plus complexes que ceux du DVC, même s'ils ne sont pas le moteur du roman), dans leurs choix, leurs opinions... Fin et très intéressant ce travail de l'auteur.

L'écriture de Dan Brown est tout à fait correcte. Par contre, il est vrai que j'ai lu le roman en anglais... Et ne peux pas juger de la traduction. Mais c'est vrai, souvent les traductions se révèlent plates et convenues par rapport à l'original, je l'ai déjà remarqué...
En tout cas, dans la VO, Dan Brown possède un style bien littéraire, même si certes basique, pour la simple raison qu'il axe son écriture sur les dialogues, l'action, ou des descriptions courtes et vives. Pas vraiment la place pour étaler un registre de langue élevé et un style recherché. Il n'y a pas de quoi crier à la médiocrité, et ma parole, appeler ça médiocre au niveau de l'écriture c'est vraiment se moquer du monde. Il sait tourner ses phrases, et mêmes si souvent simples, elles ne sont pas plates ou dignes d'un blog pour autant... Comme je dis souvent, je préfère 100 fois une style simple et correct qu'un style prétentieux...

Au final, une bonne lecture, que je conseille à ceux qui ont aimé le DVC, même à ceux qui ont moins aimé si la réflexion sur la religion les intéresse, à ceux qui aiment les thrillers assez sombres, l'aventure, et les courses contre la montre avec substance.


Indomptable Angélique
Indomptable Angélique
par Anne Golon
Edition : Relié

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Angélique tome 4: la méditerranée et le commerce des esclaves, 13 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Indomptable Angélique (Relié)
Je ne sais pas pourquoi le commentaire précédent parle de "Angélique à Québec", puisqu'il s'agit ici du tome 4 "Indomptable Angélique".
La saga des Angéliques se compose de 13 tomes, publiés en premier par les éditions Stendhal (comme la jaquette ci-dessus l'illustre), à l'exception des 2 premiers chez les éditions Colbert. Par la suite, de nombreuses nouvelles éditions sont apparues (Hachette, France loisirs, J'ai Lu - avec chaque tome coupé en 2, etc...), avec différentes jaquettes, puis récemment des éditions augmentées sont apparues, mais il n'y a que les 2 premiers tomes qui ont été réécrits et publiés en plusieurs parties...

Un peu difficile de s'y retrouver. Plus de détails sur mon commentaire du tome 1: angelique marquise des anges
Personnellement, j'ai choisi d'acheter les premières éditions Stendhal, au format relié (rigide) avec jaquette.

Ce quatrième tome nous fait découvrir la méditerranée sous le règne de Louis XIV: combat entre chrétiens et barbaresques, commerce d'esclaves, piraterie. On découvre également le cour du sultan du Maroc, Moulay Ismail, de façon réaliste et non pas "à l'eau de rose". Comme d'habitude, l'intrigue bénéficie de grandes recherches historiques et d'un talent littéraire sachant vous projeter à une autre époque, un autre lieu. On a ici un vrai roman d'aventures historiques, où l'action ne faiblit jamais tandis que le lecteur en apprend aussi beaucoup sur la bataille pour le contrôle de la méditerranée au 17ème siècle. Une grande rupture d'avec les 3 premiers tomes se déroulant en France, mais une grande réussite.


Le tarot des druides
Le tarot des druides
par Philip Carr-Gomm
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Magnifique jeu, 13 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le tarot des druides (Broché)
Ce coffret comporte un jeu de 78 lames ainsi qu'un livre de près de 200 pages très bien détaillé expliquant non seulement les significations des cartes, mais aussi le pourquoi de certains détails des illustrations, se référant ainsi à diverses légendes celtiques. Le texte renvoie aussi ça et là à la Wicca et au néopaganisme et leur compréhension/utilisation de certains éléments de ces légendes.
Je trouve les explications très claires et vraiment spirituelles. Exemple: concernant les arcanes mineures, on a pour commencer une page qui présente le numéro, par exemples, le 3, avec mots clés renvoyant à ce numéro, texte explicatif, puis message spirituel résumé en une phrase. Ensuite, une page par arcane, toujours avec mots clés. Les arcanes majeures sont décrites sur une page et demi chacune, avec de même mots clés et message en une phrase. Il y a aussi au début du livre une introduction détaillée sur le tarot en général, le neodruidisme et les légendes celtiques. Le rapprochement par exemple entre les 16 personnalités du tarot et les 16 personnalités du célèbre test de psychologie de Myers-Brigg illustrent bien le perspicacité et l'intérêt du texte. La fin du livre propose également quelques exemples de tirages.
Les illustrations des lames sont vraiment magnifiques et parviennent à vous transporter dans un autre univers.
Quant à la qualité des cartes, elle est satisfaisante. Certes, elles sont un peu plus fines que la majorité, cependant cela reste de bonne qualité et il ne devrait pas y avoir de problème si on ne maltraite pas ses cartes. Depuis 3 ans que je les ai, elles sont toujours entières et en très bon état.

Bref, je recommande!


A Time of Exile
A Time of Exile
par Katharine Kerr
Edition : Broché
Prix : EUR 6,18

5.0 étoiles sur 5 Deverry Tome 5: toujours aussi passionnant, 13 novembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Time of Exile (Broché)
"A Time of Exile" est le 5ème roman du la saga Deverry. Cette longue saga est organisée en cycles. Par exemple, à la fin du tome 4, vous avez un vraie fin à l'intrigue: les 4 premiers romans constituent donc le premier cycle.

Ce tome 5 débute donc un nouveau cycle de 4 tomes, dont l'intrigue se concentrera plus sur les Westlands (terres des Elfes). Malheureusement, seul le premier cycle a été traduit en français. Ainsi, "Time of Exile" et les romans suivants ne sont pas disponibles en VF, et il n'est pas prévu qu'ils le soient un jour. Pour les fans de la saga, je vous conseille de relire en VO les premiers tomes pour vous familiarisez avec le style et le vocabulaire si vous n'avez pas l'habitude de lire en anglais, puis d'attaquer ce nouveau cycle... Il serait en tout cas dommage de passer à côté d'aussi bons romans surtout si vous avez appréciez les 4 premiers.

Au début de ce tome 5, nous sommes projetés 30 ans en avant. Et oui! Trois décennies se sont écoulées depuis le fin du tome 4. Nous retrouvons nos héros Rhodry et Jill, cette dernière lui annonçant qu'il doit partir en exile, d'où le titre du roman. Je n'en révélerai pas plus sur l'intrigue, mais je peux dire qu'elle ne m'a pas du tout déçue. Même après 4 tomes l'auteur continue à apporter fraîcheur et surprises à l'histoire tout en nous faisant retrouver des lieux et personnages familiers. Les flashbacks ont encore une grande importance dans ce tome, comme ce fut le cas des tomes 1 à 3, et nous font découvrir de nouvelles bribes de vies antérieures que l'on avait déjà commencer à découvrir auparavant. Ce tome noue aussi les prémisses de l'intrigue qui constituera le fil rouge de ce cycle de 4 romans et qui se révèle intéressante et surprenante.

Une excellente continuation de la saga.


Manuscrit ms 408 Voynich
Manuscrit ms 408 Voynich
par Thierry Maugenest
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dans la moyenne..., 20 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Manuscrit ms 408 Voynich (Poche)
Voici un roman sympathique, qui ne casse pas des briques mais qui se laisse lire agréablement, sait maintenir un certain suspense, et parvient à faire voyager le lecteur. La narration alterne entre le moyen-âge et les débuts mystérieux du fameux manuscrit, et le présent où ce dernier continue d'attiser la curiosité de divers passionnés.

Certes, les personnages ne sont pas extraordinaires et peu creusés, l'écriture est assez basique, et l'ensemble risque peu de marquer votre esprit au fer rouge; néanmoins, l'intrigue est cohérente et pas ennuyante, le style pas prétentieux et, au final, l'auteur propose un roman plus que correct.


Les violons du diable - Prix Quai des Orfèvres  2005
Les violons du diable - Prix Quai des Orfèvres 2005
par Jules Grasset
Edition : Poche
Prix : EUR 8,90

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bon potentiel pas exploité au mieux..., 19 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les violons du diable - Prix Quai des Orfèvres 2005 (Poche)
Ce roman possède une bonne intrigue de départ: un policier enquête sur l'assassinat d'un curé dans le quartier de l'île Saint-Louis tout en essayant de protéger un témoin d'une autre affaire, une prostituée pour laquelle il s'est pris d'affection.
Les personnages sont plutôt pas mal, pas trop convenus, et les deux histoires policières qui s'entremêlent intéressantes. Ca c'est pour les bons côtés. Les moins bons: ce qui m'a surtout gênée, c'est (comme un autre commentateur) la fin que j'ai trouvée précipitée et plate par rapport au développement précédent, qui savait intégrer du suspense. A la résolution de l'enquête, j'ai pensé : "tout ça pour ça!"... Je dois avouer avoir hésité entre 2 et 3 étoiles. Mais même si je regrette le dénouement, j'ai néanmoins apprécié la lecture. Pas de quoi être accro au livre non plus, mais c'est une petite lecture pas désagréable.
Le style d'écriture est assez basique, mais je préfère de 100 fois ça à un style prétentieux comme on en voit beaucoup. Les personnages et les dialogues sonnent plutôt juste. Il n'y a pas beaucoup d'action au sens course poursuites, bastons et autres, mais je ne me suis pas ennuyée pour autant. L'histoire progresse à un bon rythme. C'est une lecture que je conseillerais pour qui souhaite un histoire policière pour passer le temps. Ca casse pas des briques mais c'est correct.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10