ARRAY(0xaf18c888)
 
Profil de Jordan "Wandering-World" > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jordan "Wa...
Classement des meilleurs critiques: 377
Votes utiles : 705

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jordan "Wandering-World"
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15
pixel
Insatiable
Insatiable
par Meg Cabot
Edition : Broché
Prix : EUR 17,10

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 "Hé bien ça faisait longtemps... Que je n'avais pas mis autant de jours à lire un roman...", 14 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Insatiable (Broché)
Hé bien ça faisait longtemps... Que je n'avais pas mis autant de jours à lire un roman... Plutôt décevant, non ? Un Black Moon à mourir de rire ? Entendez par là qu'on nous sert une héroïne assez spéciale, des vampires totalement étranges et un univers assez... Particulier.
Oh s'il vous plaît, ne faîtes pas les gros yeux. Moi aussi j'aurai aimé apprécier cette lecture... Mais la sauce n'a pas pris, enfin pour moi, du moins. J'avais déjà lu des avis mitigés, mais la plupart n'étaient pas si mauvais que ça... Et bien le mien se range du côté des chroniques décevantes... Laissez-moi vous expliquer pourquoi.
Dès le départ, le cadre est posé. On suit Meena, une dialoguiste pour la série Insatiable qui peut prédire la mort de chaque personne qu'elle croise. Elle vit ce don comme un véritable enfer, et si elle pouvait s'en débarrasser, elle n'hésiterait pas une seconde à le faire. On la découvre donc, et le roman se centre surtout sur son travail. Pourquoi ? Et bien ses supérieurs vont décider de faire rentrer des vampires dans la série, histoire de booster les audiences... Mais voilà, Meena déteste ces créatures qui ne sont pour elle que des êtres maléfiques et inexistants, purement inventés par les humains.
Mais Meena va vite apprendre que cette croyance va s'avérer être erronée. En effet, alors qu'elle promène son chien, Jack Bauer, un soir, elle va se faire attaquer par une armée de chauve-souris en manque de sang. Elle va être sauvée in-extremis par Lucien Antonescu, un professeur d'histoire reconnu en Roumanie, son pays d'origine ( car l'action se passe à Manhattan ).
Il est beau, mystérieux, gentil et l'homme le plus doux que notre jeune femme ait jamais connue... Mais va également se révéler être le prince des Ténèbres et du Mal. Le seigneur des vampires, au final. Jusque là, j'ai sincèrement été pris par l'histoire et le contexte. L'héroïne qui découvre un nouveau monde, un vampire intriguant, l'univers de la télévision et l'existence de chasseurs de vampires ( comme avec Alaric par exemple ). Tout cela m'a séduit. Enfin, peu de temps, seulement. J'ai très vite déchanté ensuite. Ok, on a le droit à pas mal de clins d'œil plutôt drôles aux autres romans ou sagas vampiriques... Notamment Fascination, Vampire Academy, True Blood ou Dracula. Mais c'est tout. La répartie des personnages ne m'a fait que ( très ) peu sourire. De plus, l'histoire possède pas mal de longueurs. J'ai souvent eu l'impression de ne pas avancer et de stagner sur place.
C'est vraiment bête, car il y avait pleins de pistes à explorer ! Allez savoir, peut-être que je ne suis pas fais pour le "comique" ? Mais enfin si Insatiable est drôle, alors qu'est-ce qu'un roman ennuyant doit donner... Parce qu'en fait, c'est un peu le sentiment que j'ai ressenti pendant ma lecture : l'ennui. Pour que j'en arrive là, il faut vraiment se donner de la peine. Je pense que vous savez à quel point je peux m'attacher à un livre, et c'est souvent le cas. Toutes les histoires que je découvre me plaisent et me touchent. Hé bien pas là.
Ensuite, une fois qu'on a bien entamé l'intrigue et qu'on attaque la fin, on se rend-compte que le pire est à venir. Dans le mauvais sens du terme. Comment vous dire... La fin est très largement tirée par les cheveux, j'ai eu du mal à y croire... Sérieusement, Lucien qui se transforme en ce genre de créature ? Mais Meg, où aviez-vous la tête ?
Je pense ne pas avoir besoin d'en rajouter. Insatiable est au final une grosse déception, pas tant au niveau de l'intrigue ( enfin, quand même un peu ), mais essentiellement par rapport à ce qu'on nous a dit avant. Un roman à mourir de rire... A voir. J'en attendais peut-être trop. Ou alors le roman est simplement moyen. Maintenant c'est à vous de juger. Moi je n'ai pas accroché, mais j'achèterai peut-être la suite pour voir où l'auteure nous mène...


Le Retour de l'ange - Tome 1 - Le Baiser
Le Retour de l'ange - Tome 1 - Le Baiser
par Elizabeth Chandler
Edition : Broché
Prix : EUR 13,49

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Quelle joie de retrouver à nouveau Ivy, Will, Beth et Tristan dans un nouveau roman !", 6 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Retour de l'ange - Tome 1 - Le Baiser (Broché)
Quelle joie de retrouver à nouveau Ivy, Will, Beth et Tristan dans un nouveau roman ! J'ai eu l'impression de revoir de vieux amis auxquels j'avais oublié à quel point je tenais ! On retrouve chaque personnage avec un réel plaisir et cela ne fait que rendre cette très belle lecture encore plus merveilleuse.
Cette fois, l'action se déroule un an après la mort de Tristan. Ivy, Will et Beth passent les vacances d'été à Cap Cod, dans un cottage que tient la tante de Beth. A eux trois viennent d'ajouter Kelsey, la cousine de celle-ci, ainsi qu'une de ces amie, Dhanya. L'intrigue démarre dès le départ, et nous sommes directement emportés dans un torrent d'émotions.
En effet, après une séance de spiritisme ayant mal tournée, Ivy va être victime d'un terrible accident de voiture. Alors qu'elle devrait en mourir, elle va apercevoir Tristan lors d'une période d'absence après le choc. En rencontrant Ivy, Tristan va déposer sur ses lèvres "Le Baiser De Vie", un cadeau qui pourrait s'avérer être nuisible à celui qui l'offre.
Bien sûr, Ivy qui avait déjà beaucoup de peine à faire son deuil va désormais devoir faire face à des tas de questions dont les réponses vont rester en suspens. Mais notre pauvre héroïne n'a pas fini de souffrir. Alors qu'elle est embarquée à l'hôpital pour être soignée, les médecins vont s'apercevoir qu'elle est une "miraculée" car elle n'aurait pas due survivre à tant de blessures. Mais ce n'est pas tout. Pendant sa période de convalescence aux urgences, elle va rencontrer Guy. Un homme mystérieux et amnésique, qui dit avoir oublié tous ses souvenirs et son passé.
Ivy va très vite s'attacher à lui, mais Beth et Will vont aussi rapidement comprendre que quelque chose cloche chez cette personne. Et si Gregory était de retour ? Et s'il avait décidé de se venger ? Qui est véritablement Guy ? C'est autant de questions dont je vous laisserai trouver les réponses au lisant ce roman. Et quel roman ! On ne respire pas une seconde ! En effet, dès qu'Ivy se lie d'amitié avec Guy, l'histoire prend un virage à cent quatre-vingt degrés et se transforme en une vraie traque de vérité. Le suspense est beaucoup plus présent que dans la première trilogie du "Baiser De L'ange", et j'ai également trouvé que l'écriture de l'auteur était plus fluide, encore meilleure à déguster.
On traverse les pages de ce petit ouvrage ( aussi épais que ces prédécesseurs ) sans que l'on s'en rende-compte ! L'intrigue est très bien menée. On voyage entre passion, ténèbres et mensonges avec une histoire à couper le souffle ! On se met à douter de tous les personnages, à ce poser des questions sur les choix d'Ivy ainsi que sur cet étrange Guy... J'ai adoré ça ! Je ne savais plus qui mentait ou qui disant la vérité ! Ce sentiment fût vraiment sensationnel à découvrir ! De plus, pouvoir retrouver les héros de trois romans qui m'avait beaucoup touché a été une très belle expérience dont j'attends la suite avec impatience.
Une suite ?! Oui, encore une ! La fin de ce livre est vraiment trop haletante pour que l'histoire s'achève maintenant. Je voulais en savoir encore plus, moi ! Je n'ai pas vu les chapitres passés, "Le Retour De L'ange" est une lecture rafraîchissante et très divertissante. Les décors de Cap Cod et du cottage sont très bien décrits, et on hésite pas une seconde à se laisser emporter par le bruit des vagues et la chaleur du sable blanc.
Je pense que vous l'avez compris, allez acheter cette petite merveille dès que possible. Mais attention, il faut que vous ayez lu la trilogie du "Baiser De L'ange" avant, sans quoi je pense que vous seriez un peu déroutés... Si c'est le cas, alors plongez sans attendre dans ce livre gorgé de secrets et de sentiments intenses.


Rivage mortel
Rivage mortel
par Carrie Ryan
Edition : Broché
Prix : EUR 16,86

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Bon ok. C'est officiel : JE-SUIS-DÉCÉDÉ ! Ce roman m'a juste tué, achevé...", 26 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivage mortel (Broché)
Bon ok. C'est officiel : JE-SUIS-DÉCÉDÉ ! Ce roman m'a juste tué, achevé, inondé de sentiments jusqu'à ce que je ne puisse plus respirer. Je l'attendais depuis tellement longtemps que la suite me paraît bien loin maintenant ! M'enfin j'ai pu en profiter pendant trois jours tant le livre est épais ( 550 pages contre 350 pour le premier tome )... Je peux vous assurer que je me suis délecter de chaque page, de chaque ligne.
Cet ouvrage est un des meilleurs que j'ai lu cette année. Pourquoi ? Hé bien il contient tout ce que j'aime : une histoire d'amour superbement écrite, un univers unique, une atmosphère pensante et atrocement stressante ainsi que des personnages attachants. J'aimerai revenir sur l'ambiance du livre... Elle m'a littéralement envoûté ! J'étais dans le livre, complètement transporté par chaque rebondissement. Mais vous savez ce qui m'a le plus marqué ? C'est que cette fois, on entre dans de la dystopie pure et dure. Tout ce que j'aime.
Contrairement au premier opus, on suit Gabrielle, la fille de Mary, l'héroïne de La Forêt Des Damnés. Comme l'intrigue se déroule environ seize/dix-sept après la précédente, on sent bien que l'ambiance a changé. La ville où vivent Gabry et sa mère se nomme Vista, et elle est dirigée par les Patrouilleurs qui les protègent ainsi que le Conseil, qui créer les lois et qui s'assure de la sécurité des citoyens. Les gens qui vivent entre la Barrière ont acquis un peu plus de connaissances sur les Damnés. Ils sont divisés en deux parties : les Mudos ( ceux qui vivent à plusieurs et qui sont lents, faciles à abattre ) et les Brisants ( ce sont des Damnés qui ont "grandi" seuls. Ceux-ci sont très rapides et plus dangereux que ceux de la première catégorie ).
Je pense avoir tout dit sur l'organisation de Vista. J'espère bien vous avoir montrer cet aspect plus "vrai", plus "palpable" du côté dystopie qui était moins marqué dans le premier tome. Maintenant, je passe au déroulement de l'histoire... Il m'a juste détruit ! J'avais déjà fait les montagnes russes avec le précédent opus de la trilogie, mais là je suis carrément passé dans un ouragan ! Dès le départ, Gabrielle et ses amis qui essaient de franchir la Barrière nous entraîne avec eux dans leurs désirs d'en savoir plus sur les secrets qu'on leur cache. Mais une fois passés de l'autre côté, les choses se gâtent... Un personnage va d'ailleurs se démarquer des autres : Catcher. Pourquoi ? Qui est-il ? Je ne vous dirai rien sur lui, sauf qu'il forme avec Gabry un couple déboussolant, inédit et totalement déstabilisant.
Dans son périple pour découvrir la vérité sur Vista et sur l'origine de leur monde, Gabrielle va croiser le chemin d'un autre garçon, Elias. Un homme mystérieux, qui en dit peu sur lui et qui peu s'avérer être effrayant. Ce dernier nous réserve un grand, que dis-je, un énorme virage dans l'histoire. Ayez le coeur bien accroché pendant votre lecture, c'est un conseil.
Vous savez quoi ? J'en ai marre d'adorer autant mes lectures en ce moment, parce que pour vous écrire un avis, c'est plutôt coton ! Carrie Ryan est une auteure géniale et extraordinaire ! Elle a réussi à créer un monde captivant et poignant. Ainsi qu'assez gore... Il y a eu pas mal de fois où j'ai eu des frissons de répugnance face à des descriptions autant saisissantes qu'écœurantes. D'ailleurs, j'ai pris un plaisir malsain à les lire ( que voulez-vous, sadique un jour, sadique toujours ! )...
Pour continuer sur mon ressenti, j'ai aussi découvert un nouvel aspect de la saga dans ce tome. Il nous apprend à profiter de la vie. Comment ? Hé bien... Il est bourré de phrases qui nous font prendre conscience que, malgré nos erreurs, nos regrets et le poids de notre passé, la vie continue, que le monde tourne toujours et qu'il faut regarder vers le futur. Il faut sourire et se pardonner, car nous sommes tous des humains. Ce côté novateur du roman m'a profondément troublé, surtout vu le cadre à vous glacer le sang dans lequel on nous le sert. Ceci n'a fait qu'augmenter mon adoration pour cette trilogie.
Je ne vois plus trop quoi ajouter, car, comme vous le savez ( vu que je vous le sors à chaque fois ), faire une chronique sur un livre est beaucoup plus difficile lorsqu'on l'a adoré. Foncez juste acheter ce livre. Si vous n'avez pas commencé la série, courrez vous offrir le tome un. Cette saga est désormais une de mes préférées. Alors qu'importe votre âge, votre goût pour l'horreur et vos penchants littéraires, précipitez-vous sur Rivage Mortel.
La romance qu'il recèle est violente et à couper le souffle. La terreur qui laisse échapper est transcendante, percutante. L'intrigue en elle-même est d'une angoissante passion. C'est un livre à dévorer, aussi bien pour la pression omniprésente qui plâne sur nous pendant qu'on le lit, que pour les claques que l'on prend lorsqu'on se laisse consumer par cet univers inégalable.


Nevermore
Nevermore
par Kelly Creagh
Edition : Relié
Prix : EUR 12,97

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Les livres comme celui-ci ne devraient pas avoir de fin je pense...", 21 avril 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nevermore (Relié)
Où suis-je ? Que vient-il de se passer ? Quoi ?! J'ai déjà achevé la dernière page de Nevermore ? Oh non... Les livres comme celui-ci ne devraient pas avoir de fin je pense. Vous savez, quand j'achète un livre, j'espère toujours qu'il fera parti des romans qui m'époustouflent, qui me transpercent et me font ressortir différent après ma lecture. Et bien je peux affirmer que Nevermore fait parti de ces ouvrages. Cette histoire est juste parfaite, pleine de surprises et de magnificence. Pourquoi ? Laissez-moi vous expliquer...
Dans ce roman écrit à la troisième personne, on suit Isobel, une pom-pom girl connue, populaire et qui possède à peu près tout ce en quoi aspire un adolescent. Alors qu'elle se rend à son cours d'anglais durant une journée tout fait ordinaire, cette heure va tout faire basculer pour elle. Son professeur va lui assigner un partenaire pour qu'ils fassent un exposé sur l'auteur Edgar Allan Poe et ses œuvres. Jusque là, il n'y a pas grand chose d'anormal. Sauf qu'Isobel a été liée à Varen, un garçon au look gothique inquiétant qui ne lui a jamais adressé la parole et qui reste seul, enfermé dans sa bulle. Ses seuls passe-temps pendant les cours sont de dessiner et d'écrire dans son cahier. Imaginez un peu l'horreur lorsqu'Isobel sait qu'elle va devoir passer le plus clair de son temps avec le lycéen le plus effrayant de toute l'école.
Mais, à la surprise générale, Varen va s'avérer être un garçon agréable, doux et très sérieux. D'ailleurs, au fur et à mesure que l'histoire évolue, on s'aperçoit que les deux protagonistes vont laisser de côtés leurs personnalités respectives ( la pom-pom girl épanouie qui à tout ce qu'elle désire et le gothique auquel on attribue un tas d'horreurs et qui, en rentrant chez lui, ferait de la magie noire ou sacrifierait des animaux ) et se rapprocher grâce à leurs différences. Par contre, bien que Varen semble être un garçon tout à fait normal, Isobel va peu à peu découvrir qu'il cache quelque chose. C'est lors d'une rencontre à la bibliothèque entre les deux partenaires qu'Isobel va tomber sur le mystérieux cahier de son co-équipier. A l'intérieur, des textes frappants et inquiétants, ainsi que des croquis assez affolants. Que cache Varen ? Je vous laisse le découvrir.
Ce livre n'est pas devenu un coup de coeur seulement grâce aux héros qui sont pourtant très touchants et uniques, mais également car l'auteur a effectué un vrai travail de recherche sur Edgar Allan Poe. En effet, comme il est sujet principal du travail d'Isobel et Varen, on ne pouvait pas éviter de le rencontrer. Littéralement j'entends. Je ne veux spoiler personne, mais Kelly Creagh a réussi à me donner envie de lire les histoires de Poe. Il est omniprésent dans le roman, et on va même jusqu'à le rencontrer et à vivre l'histoire seulement grâce à lui. J'ai adoré ça. Rien que le titre est une sorte d'hommage au défunt poète. En effet, Nevermore est le mot le plus important de son poème "Le Corbeau". Un récit d'épouvante qui est une des clés du livre.
Une autre de ces clés est la chanson Emily Not, Not Gone du groupe Cemetery Sighs, ( que vous pouvez écouter [a=[...] ) qui se révèle être l'essence, l'âme elle-même de Nevermore. Tous ces clins d'œil à des choses vraies m'ont complètement fasciné et vidé. Je pense ne jamais avoir été autant ancré dans un livre. En fait c'est ça que j'aimerai vous faire comprendre, c'est que ce roman se dévore ! J'avais tellement peur de l'attaquer vu son épaisseur qu'il a traîné près de quatre mois dans ma Pile A Lire. Mais finalement, moi qui m'attendais à le lire en sept/huit jours, j'ai dévoré ce bijoux en trois jours. Trois jours où j'étais hanté par ce dernier. Partout où j'allais, il me suivait. Je ne pouvais pas m'arrêter d'y penser !
Pour en venir à ce que j'ai ressenti... Halala, je ne vois pas trop comment commencer. Je suis passé par une foultitude de sentiments. Au départ, j'ai souri, car Isobel et ses amis ont un sens de l'ironie vraiment exceptionnel ( surtout pour ce moquer de Varen... ). Ensuite, j'ai été pris par l'intrigue. Toutes ces recherches sur les poèmes d'E. A. Poe m'ont étonné et m'ont permis de rentrer dans le roman. Après est venue la fascination et l'envoûtement, car ce récit est un des plus merveilleux que j'ai eu la chance de découvrir. Il y aussi eu la peur et l'angoisse. L'auteur a un véritable don pour nous faire frissonner de terreur ! Elle joue avec notre imagination, nos craintes cachées, jusqu'à ce qu'on en confonde la réalité et la fiction. Exactement comme avec Isobel ( vous comprendrez ce que je veux dire en lisant le livre... ).
Alors oui, je regrette de ne pas avoir ouvert Nevermore plus tôt bien qu'on me l'ait conseillé à maintes reprises. C'est une des histoires les plus passionnantes que j'ai lu. Elle mêle parfaitement effroi, romance et folie. Les héros sont vraiment incomparables et l'intrigue est vraiment hypnotisante. Personnellement, à la fin, j'ai eu l'impression d'avoir été poignardé ! La dernière page a fini par m'achever ! C'est une fin en cliffhanger comme j'aime les détester, et qui nous laisse haletant et sous-pression pour la suite.


Lost Divine
Lost Divine
par Bree Despain
Edition : Broché
Prix : EUR 14,16

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Ouaw ! Quel livre ! Quelle aventure ! Quelle intensité ! J'ai l'impression d'avoir fait les montagnes russes là !", 17 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lost Divine (Broché)
Ouaw ! Quel livre ! Quelle aventure ! Quelle intensité ! J'ai l'impression d'avoir fait les montagnes russes là ! Ce livre est magnifique ! J'ai retenu ma respiration tellement de fois que je n'arrive pas à les compter ! Lost Divine est un roman à couper le souffle. Littéralement.
Suite de Dark Divine, livre que j'avais adoré, Lost Divine nous mène avec lui dans un nouveau décor, un univers plus sombre avec plus d'action que son prédécesseur. On retrouve bien sûr Grace, Daniel et Jude ainsi qu'une flopée de nouveaux personnages tous aussi séduisants qu'effrayants. Cette fois, on entre dès le départ dans l'intrigue, oubliez le premier tome qui pose l'histoire, qui présente les personnages et les faces cachées de ces derniers, là l'aventure démarre immédiatement.
Au début, on suit Daniel et Grace, toujours fous l'un de l'autre. Leur couple est touchant et on découvre que désormais, Daniel apprend à Grace à contrôler ses pouvoirs de loup. Je n'en dirai pas plus là-dessus car je veux à tout prix éviter de spoiler les personnes qui n'ont pas lu le premier opus. Cet aspect de l'histoire est très intéressant, et on va vite comprendre pourquoi ce point est une des clés de la trame du livre.
Mais celui-ci n'est pas le seul élément important que l'on découvre. En effet, pas mal de nouvelles personnes vont faire leur entrée, et c'est là que le roman vire à la fascination. Nathan Talbot, surnommé Tal ou, comme il préfère être appelé, Talbot va faire son apparition. Et c'est à partir de cet instant que le monde de Grace va basculer.
Pourquoi ? Et bien pour commencer, Daniel s'éclipse de plus en plus. Il est d'ailleurs beaucoup moins présent que dans le premier tome, ce qui permet à l'action d'être plus présente à défaut de la romance. Grace va beaucoup se remettre en question à cause de lui, mais surtout, elle va sentir vide, seule, abandonnée. C'est là que Talbot entre en jeu. Il est là pour elle, à l'écoute et surtout... C'est un loup qui sait qui elle est réellement. Grace va alors passer le plus temps possible avec lui, en oubliant presque sa famille et son petit-ami.
J'aimerai revenir sur ce nouveau personnage. Talbot est vraiment spécial... On le découvre avec stupeur et magnétisme. On ne sait pas vraiment qui il est, à quoi il joue. Ce sentiment est partagé avec Grace, qui ne sait plus en qui elle peut croire. Mais lorsque Talbot lui promet de l'aider à retrouver son frère, Jude, elle n'hésite plus une seconde à le suivre, n'importe où, animée à nouveau par l'espoir. Pour revenir sur Jude, lui aussi est moins présent... Bon en même temps c'est normal, vu qu'il a pris la fuite précédemment.
Ce livre est bourré de suspense et fait sans cesse monter la pression. On a pas le temps de se remettre d'un choc qu'une nouvelle surprise vient tout bouleverser ! En effet, on dévore chaque page. Ici, on en apprend plus sur les loups et leurs clans. D'ailleurs, j'ai plus qu'adoré les nombreux clins d'œils à la Bête du Gévaudan ( les passages basés sur cette terrible histoire m'ont ensorcelé ! ) et au Petit Chaperon Rouge ( le coup de la rencontre entre le Chaperon et le Grand Méchant Loup est juste parfait ! ).
Jusqu'à la fin, les rebondissements n'arrêtent pas de nous frapper. On découvre avec l'héroïne les vrais visages des gens qui l'entourent. C'est poignant et frappant. Les masques tombent, la vérité éclate sur de nombreux personnages et on avance avec ébahissement jusqu'à la dernière ligne.
Et quelle fin ! Je me demande comment une auteure peut nous laisser comme ça ?! C'est horrible ! On veut la suite maintenant ! On quitte Grace avec un atroce sentiment d'horreur et de tristesse qui ne s'explique pas. C'est beau et brutal à la fois. Je pense que vous avez saisi le message ? Jetez-vous le plus vite possible sur ce chef-d'œuvre violent et foudroyant qu'est Lost Divine !


Le cercle secret - Tome 3 - Le Pouvoir
Le cercle secret - Tome 3 - Le Pouvoir
par L.J. Smith
Edition : Broché
Prix : EUR 14,25

3.0 étoiles sur 5 "Bien que cela m'ait plu, le livre ne m'a pas autant séduit que ses prédécesseurs.", 9 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le cercle secret - Tome 3 - Le Pouvoir (Broché)
Troisième et dernier tome de la trilogie, Le Pouvoir nous entraîne au cœur d'une bataille qui a vu le jour dans le précédent opus : la guerre entre le coven et Black John. Ce troisième roman est beaucoup plus porté sur l'action, sur l'affrontement et sur la recherches des Artéfacts Primordiaux. Bien que cela m'ait plu, le livre ne m'a pas autant séduit que ses prédécesseurs. Pourquoi ? Demandez donc à la traductrice.
Était-elle vraiment obligée de nous coller autant d'abréviations ? Je sais que ça peux paraître stupide de juger le roman en fonction de ça, mais quand même ! Quand on a sans cesse des "J'les ai pas", "Elle doit être dans l'lycée" ou que même des personnes âgées disent "Faut qu'vous vous serriez les coudes.", la lecture n'est pas aussi agréable que dans un roman "normalement" écrit.
Bon, maintenant que j'ai poussé mon petit coup de gueule, je peux vous parler de l'histoire en elle-même. L'intrigue suit directement celle du tome 2, et bien qu'on s'attende à quelques surprises, Lisa Jane Smith fait tout simplement ce qu'on attendait d'elle. J'ai été un peu déçu d'ailleurs, car il y a eu peu de rebondissements par rapport aux autres livres.
Bien sûr, la sorcellerie est toujours omniprésente, ce qui relève le niveau. J'ai adoré suivre l'évolution de cette foultitude de personnages pour la dernière fois. Leur pouvoir grandissent, s'améliorent et c'est vraiment prenant à découvrir. D'ailleurs en abordant le sujet des héros, ce point est également très intéressant à lire. Les masques tombent, on découvre les vrais visages des personnes que l'on suit depuis le début, et c'est passionnant !
L'intrigue se déroule dans un univers plus sombre que précédemment, on sent que c'est la fin, que l'apocalypse approche, le grand final. La tension monte rapidement dans les dernières pages, et le stress qui grimpe en nous en fait de même. Les mystères s'épaississent dans les ultimes pages, et c'est ce qui est regrettable. En fait, on est happé par l'histoire seulement à la fin ! Mais c'est au début qu'on aurait dû être ensorcelé ! Ce point m'a gêné. Beaucoup. J'avais vraiment apprécié les deux autres tomes, alors quand je me dis que je n'aime pas le dernier de la série, c'est plutôt frustrant.
Donc voilà, c'est un avis assez mitigé que je publie. Je ne sais pas trop quoi penser du livre finalement. La fin me suffit, mais tout ce qu'il y avant ne m'a spécialement convaincu. D'accord, on a des trahisons, de l'amour à revendre, des amitiés touchantes, mais ça ne va pas plus loin. En fait je crois que j'ai été déçu que l'intrigue n'aille pas plus en profondeur. Après, cette sensation ne vient peut-être que de moi... Peut-être en attendais-je trop ?
Pour finir, je pense que celles et ceux qui ont adoré les premiers opus aimeront celui-ci. Pour les autres, je ne sais pas s'ils vous plaira. Du coup ( comme à chaque que je publie un avis assez moyen ) j'aimerai savoir ce que vous en avez pensé ?!


Le dernier jour de ma vie
Le dernier jour de ma vie
par Lauren Oliver
Edition : Broché
Prix : EUR 17,10

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder...", 8 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier jour de ma vie (Broché)
Second roman de Lauren Oliver édité en France ( bien qu'il soit en fait son premier livre publié aux USA ), Le Dernier Jour De Ma Vie se révèle être une lecture passionnante, débordante de belles leçons de vie et d'un style unique. On retrouve l'auteur de mon coup de coeur Delirium dans une nouvelle histoire totalement opposée à son autre roman dystopique, et je dois avouer que ce changement d'intrigue a été très (sur)prenant !
Ici, on suit Sam, une adolescente que tout le monde adore. Elle est populaire, peut se permettre de faire ce qu'elle veut quand elle veut et possède les trois meilleures amies du monde. L'intrigue se déroule le vendredi 14 février. Alors que toutes les quatre sont invitées à une fête, celle-ci va s'avérer être la dernière de Sam. En effet, lorsqu'elle va rentrer chez elle, un accident de voiture va lui ôter la vie. Jusque là, pas grand chose d'anormal... Jusqu'à ce que Sam se réveille le lendemain matin... Le 14 février.
Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Imaginez alors ce que va ressentir Sam en revivant une nouvelle fois la journée de sa mort. Au départ, elle reste l'adolescente moqueuse qui pense que le monde entier est à ses pieds. D'ailleurs, ce point-là a été assez dérangeant ! Je crois que c'est la première fois que je déteste autant une héroïne. Elle est méchante, se pense parfaite, et n'hésite pas à considérer les autres comme des moins que rien. Mais bien que cet aspect de Sam ne nous permette pas de nous identifier à elle, j'ai trouvé que suivre son changement et son évolution au cours de l'histoire était une expérience très belle, très enrichissante.
Peu à peu, alors qu'elle va revivre une, deux, trois... Sept fois le jour de sa disparition, Sam va apprendre à changer. Je pense que c'est cela qui m'a touché, profondément même. Au lieu de parler de l'intrigue, j'aimerai vous parler des idées générales qu'il en ressort : il faut profiter de la vie, de chaque minute, de chaque jour. Ce livre est un véritable trésor qui nous apprend à profiter intensément de chaque instant. Comme le dit très justement l'héroïne, même s'il nous reste un, dix, mille ou trois milles jours à vivre, on ne sait jamais quand ce nombre va atteindre zéro, et c'est pour ça qu'il faut vivre tous les moments qui nous sont offerts comme les derniers de notre existence.
Cette notion nous est sans cesse renvoyée à la figure, et ça fait du bien. Ce roman est une petite parcelle d'espoir pour chaque personne qui le découvre. Je pense que c'est pour ça que j'ai adoré Le Dernier Jour De Ma Vie, parce qu'il nous rappelle que "tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder" pour citer le livre. Ce dernier regorge de phrases émouvantes comme celle-ci.
Lauren Oliver nous prouve une nouvelle fois qu'elle est une auteure exceptionnelle, et que la vie est une chose précieuse. Bien sûr, je pense que certaines personnes n'arriveront pas à accrocher, peut-être à cause du caractère de Sam, ou parce le style est totalement différent de Delirium pour celles et ceux qui l'ont lu. Mais s'il vous plait, même si vous n'aimez pas Sam ( et vous ne l'aimerez pas, du moins au début ), n'abandonnez pas ce livre ! L'histoire est saisissante, et lorsqu'on atteint la fin, il y a comme un sentiment de regret mêlé de fascination qui trotte en nous.
C'est vrai, cette fin est... Bouleversante ! Je ne l'aurai jamais imaginé ! J'ai eu la gorge serrée dès le début de la septième partie, car on sait que Sam va faire les bons choix cette fois. Je n'en dis pas plus, car je ne veux spoiler personne.
Mais sachez que si vous aussi vous faites tout pour croquer la vie à pleine dent, que vous dégustez chaque seconde qui passe et qui fane à jamais, que vous profitez de tous les merveilleux et rares instants de bonheur que l'existence vous offre, ce roman est fait pour vous.


Forbidden
Forbidden
par Tabitha Suzuma
Edition : Broché
Prix : EUR 8,96

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman.", 5 avril 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forbidden (Broché)
Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.
Depuis que je vous écris ces quelques lignes, je ne cesse de changer de pages sur mon ordinateur, et de chercher une toute petite raison pour m'empêcher d'écrire ma chronique... Pourquoi ? Parce que je ne sais pas comment m'y prendre. Je ne sais pas comment vous permettre à vous, lecteurs, de découvrir toutes les sensations qui me transpercent en ce moment même.
Comme vous avez sûrement dus le voir, pour cet article il n'y a aucun montage, aucune "vraie" présentation. Même la note est irréelle, car je ne pense pas qu'on puisse lui en attribuer une. Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman. Spécial... Cet adjectif n'est pas assez fort, et je ne pense d'ailleurs pas qu'un mot soit capable de décrire un tel livre.
Ce livre... Quel trésor. Il est magnifique et surtout, il parle d'un sujet qui peut choquer, et qui choquera certainement : l'inceste entre un frère et une sœur. Pour celles et ceux qui ne supportent ce genre de sujets tabous, passez votre chemins, mais le sujet est tellement bien abordé, tellement bien écrit, qu'on ne prête plus attention à la surprise que celui-ci pourrait entraîner.
L'histoire ? Je vais vous la raconter. Une famille de cinq enfants qui vivent avec un peu d'argent dans une maison qui semble dans un état moyen. Lochan est le plus vieux, il a dix-huit ans, treize mois plus que sa sœur, Maya, âgée de seize-ans. Ensuite, nous avons Kit, le second garçon qui a treize ans. Viennent finalement Tiffin et Willa, lui a huit ans, elle seulement cinq. Leurs parents ? Oubliez-les. Leur père les a quitté pour vivre sa vie avec sa nouvelle femme et ses enfants, et leur mère n'est qu'à moitié présente. Elle a sombré dans l'alcool depuis des années et ne pense plus qu'à sortir avec son compagnon du moment pour retrouver sa jeunesse perdue d'adolescente. D'ailleurs, je hais cette femme. Elle est insupportable, je ne sais pas comment ses enfants peuvent rester accrocher à elle si fortement. Bien que ce soit leur mère, elle les oublie, les traite comme de vulgaires esclaves et les fait atrocement souffrir... Mais je vous laisserai découvrir ça par vous-même.
Le décor est planté, je pense que vous commencer à voir dans quel univers on vit lorsqu'on découvre ce livre. A cause de cette situation atroce et vraiment déchirante à lire, Lochan et Maya ont pris en charge leurs frères et soeurs et tout au long des années pendant lesquelles ils ont protéger leur famille, ces petits moments ensemble les ont rapproché, au point que leur relation frère/sœur a été bouleversée. Je ne veux pas trop en dire là-dessus, mais mon dieu, sachez que chaque passage, chaque mot, est saisissant. J'avais la respiration saccadée à chaque fois que je prenais le roman en main ! Je ne pouvais m'empêcher de compter les heures en cours avant de rentrer chez moi et de pouvoir replonger dans l'univers fabuleux de Tabitha Suzuma. Son style d'écriture est un des plus touchants que j'ai jamais eu la chance de lire, chaque syllabe nous pousse à continuer, à nous faire du mal, mais c'est tellement bon qu'on ne peut dire stop à cette douce torture.
Que dire d'autre sans tout vous raconter ? Tout au long de notre lecture, on est partagé entre un sentiment de passion, de ferveur intense, mais on ressent aussi de la peine, une rage si forte qu'elle nous fait tourner la tête. L'atmosphère n'est jamais totalement sereine, et à chaque fois, le risque de replonger plane au-dessus des personnages. Mais c'est si addictif...
Forbidden... Interdit... Ce roman qui conte une histoire d'amour tragique, puissante et palpitante, dont personne, personne, ne ressortira sans avoir, même infimement, changé. Vous savez, à chaque fois que je trouve une nouvelle lecture, je prie intérieurement pour que cette dernière soit celle qui me fera vibrer, qui me laissera pantelant, haletant, lorsque j'aurai tourné la dernière page. Forbidden est ce genre de lecture. Il est même plus. C'est pour cela que je le classe dans une des meilleures lectures de ma vie, car rarement un livre m'a autant troublé.
Et encore, c'est sans parler de la fin... La pire qui aurait pu avoir lieu, pour l'histoire comme pour nous. Mon coeur a lâché je crois, dans les cents dernières pages que, ô malheur, je n'ai pas vu défiler.
Je pense ne rien pouvoir ajouter, si ce n'est qu'en finissant cet avis, les larmes coulent silencieusement sur mes joues et que mes doigts reprennent leur triste tressaillement.
Forbidden, ou comment un livre peut vous transmettre des émotions si blessantes, si malsaines, si terribles et frappantes, que même après avoir franchi la dernière ligne, on ne peut oublier la douloureuse frénésie qu'il dégage.

PS : Cet avis fait à peine passer un quart de ce que je ressens, c'est décevant... Mais je ne pense pas pouvoir faire mieux. Lisez ce livre. Les anglophones, mettez-le dans votre prochaine commande. Pour les lecteurs français, ce livre n'est pas publié chez nous, mais croisez les doigts et tout ce que vous pouvez pour que ce souhait soit exaucé !


Wither
Wither
par Lauren DeStefano
Edition : Relié
Prix : EUR 13,74

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.", 2 avril 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wither (Relié)
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuées. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.


Les Secrets de Wisteria - Tome 1 - Megan
Les Secrets de Wisteria - Tome 1 - Megan
par Elizabeth Chandler
Edition : Poche

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Les Secrets De Wisteria se révèle être une lecture très divertissante et prenante...", 17 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Secrets de Wisteria - Tome 1 - Megan (Poche)
Seconde série de l'auteur Elizabeth Chandler, Les Secrets De Wisteria se révèle être une lecture très divertissante et prenante, alors que personnellement, je ne m'y attendais pas.
Je vous assure qu'au début, je me disais que ce roman serait tout simplement une lecture "passe temps", sympathique, mais sans plus... Je m'étais lourdement trompé ! Ce livre est très agréable à lire, et une fois que l'on a pénétré dans son univers, il est difficile d'en ressortir !
Dans ce premier opus, on suit l'histoire de Megan, une jeune femme obligée de passer les vacances chez sa grand-mère qu'elle n'a pas vu depuis des années. Cette dernière vit dans une immense maison, loin du lieu de vie de sa petite-fille. Mais des choses étranges sont arrivées à Megan avant son expédition. Elle a rêvé de la maison à plusieurs reprises, et à pu voir chaque pièce bien distinctement alors qu'elle n'y a jamais mis les pieds... Qu'est-ce que cela signifie ?
Les interrogations ne cessent de naître dans l'esprit de Megan, et lorsqu'elle rencontre sa grand-mère, ces dernières n'arrêtent pas de voir le jour. En effet, Helen se révèle être une vieille femme abominable, méchante et sans coeur. Elle n'hésite pas une seconde à se mettre en boule contre sa petite-fille... Qui ne se laisse pas faire ! Ces deux-là m'ont beaucoup fait sourire... Leurs remarques étaient à mourir de rire tant elles sont piquantes et agressives.
A l'inverse, à côté de cet aspect "détendu" du livre, Megan va rencontrer son cousin, Matt... Un personnage mystérieux qui va bien lui faire ressentir que sa présence chez lui n'est pas désirée. J'ai par ailleurs adoré ce côté de l'intrigue ! Tous les personnages nous semble étranges et inquiétants... On est oppressé à chaque nouvelle rencontre !
Les Secrets De Wisteria est un roman vraiment bien écrit. Je n'aurai jamais pensé que l'auteur pouvait écrire une histoire de ce genre après avoir lu "Le Baiser De L'ange". J'ai été très agréablement surpris par les frissons et le sentiment d'insécurité que nous envoie le livre. C'était si bon à approuver qu'une fois que je me lançais dans ma lecture, je peinais à m'en échapper ! De plus, comme c'est un petit ouvrage, il se lit rapidement et sans soucis. Mais bien que son épaisseur soit trop petite ( j'en voulais encore plus ! ), on ne respire pas une minute ! Les secrets et les révélations viennent sans cesse nous barrer la routes et nous faire trembler !
En définitif, ce premier opus ouvre les portes à une série vraiment envoûtante, et bien que les tomes à venir ne se suivent pas ( il me semble en tout cas ), je suis d'ores et déjà certain de me jeter sur ces derniers. L'histoire est passionnante et palpitante, et la romance n'est pas mise de côté ! Elle est belle et touchante, bien qu'un peu plus en retrait que celle de "Le Baiser De L'ange". Celle-ci est par contre mise en avant vers les dernières pages... Et quelles dernières pages ! Elles sont géniales ! La fin est frappante et inattendue ! Quelle belle découverte ! Si vous aimez le style de l'auteure, n'hésitez plus, laissez-vous tenter par la mystérieuse et secrète ville qu'est Wisteria...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15