Profil de Philippe > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Philippe
Classement des meilleurs critiques: 970.683
Votes utiles : 102

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Philippe "Laughincow" (Bruxelles)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Rise
Rise
Proposé par envoi rapide et immédiat
Prix : EUR 14,51

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le retour du hard rock, 25 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rise (CD)
Voilà un très bon petit groupe irlandais qui, sauf accident, deviendra grand. Si vous aimez le hard rock des années '70, style Led Zep ou Deep Purple, vous allez aimer leur premier LP, "Rise". Si on retrouve les riffs, le style vocal et les beats des débuts du hard, cet album n'est pourtant pas (malgré ce que la pochette du CD pourrait faire croire) une copie conforme passéiste. The Answer sonneraient plutôt comme des Black Crowes plus rapides et plus durs, voire même parfois comme Guns N' Roses sur leur EP de 1986, mais avec une touche indéniablement moderne.

Et non seulement ces petits jeunes jouent comme des dieux, mais en plus ils savent composer de bonnes chansons! Il y a de la technique, mais elle est au service des mélodies, ce qui fait de cet album une collection de tubes potentiels. Enfin, sur scène, ce qui ne gâche rien, ils sont à la fois explosifs comme des rookies et solides comme des pros.

Les points forts de "Rise" sont "Under The Sky", "Come Follow Me", "No Questions Asked", "Into The Gutter" et "Sometimes Your Love"... J'aurai peut être dû citer les points faibles, ça aurait été plus court! Faites honneur à ce groupe, ils méritent de percer!


Kill City
Kill City
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 23,41

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'album inconnu..., 11 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kill City (CD)
Après le split des Stooges en '74 pour cause de ventes lilliputiennes et de drogues dures, Iggy fait un séjour (volontaire) en hôpital prsychiatrique pour essayer de se remettre sur les rails. Son guitariste sur "Raw Power", James Williamson, vient l'y rechercher en '75 pour enregistrer un nouvel album et tenter de décrocher un nouveau contrat. Ils pondent "Kill City" mais personne ne veut plus d'Iggy à cette époque et le disque ne sortira pas. En '77 pourtant, la vague punk a remi l'iguane à la mode et il sort "The Idiot" et "Lust For Life" avec Bowie. De son côté, Williamson décide de s'adresser à un label indépendant aux USA pour sortir "Kill City". Cette fois sera la bonne! Et heureusement...

Parce qu'on découvre que cet album est tout simplement le meilleur opus solo d'Iggy Pop (on devrait dire "duo") avec "Lust For Life". C'est presque le quatrième disque studio des Stooges d'ailleurs, vu qu'on y retrouve aussi Scott Thurston aux claviers. Mais ça sonne pas du tout comme les Stooges: ici on sens l'influence des Rolling Stones dans presque tous les morceaux (écoutez "Lucky Monkeys"!) et la musique sonne plus rythm & blues aggressif que pre-punk. Et malgré la production plutôt Low-Fi (ça ressemble parfois à une démo), on trouve ici Iggy et son pote Williamson au sommet de leur art. "Kill City", "Beyond The Law", "I Got Nothin'" et "Johanna" sont des classiques! Un must...


Plastic Letters
Plastic Letters
Prix : EUR 11,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Punk pop from New York, 26 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Plastic Letters (CD)
Le second LP de Blondie, groupe issu de la scène New Wave New Yorkaise tout comme les Ramones, montre plus que leur premier opus leurs racines punk. Evidemment la production est "radio friendly", mais en 1977, les Sex Pistols avaient rendu possible de faire entendre des guitares sur les ondes. Du coup Blondie ose ici une production plus rock, plus proche de leur son dur sur scène. Possible? Pas aux USA pourtant, et "Plastic Letters" ne fera mouche qu'en Europe. Tout le monde se rappelera les tubes "Denis" et "(I'm Always Touched By Your) Presence, Dear" mais ce disque brille aussi par des petites gemmes punks comme "Youth Nabbed As Sniper", "I'm On E", "Didn't Have The Nerve To Say No" et "Detroit 442". Et la voix de Debbie Harry ferait de toute manière paraître n'importe quel petite mélodie pop banale... formidable !!!


Cut the Crap
Cut the Crap
Prix : EUR 23,70

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 All the old punks, 1 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cut the Crap (CD)
Aussi surprenant que ça puisse paraître, vu les circonstances, cet album est... très bon! OK, Mick Jones et Topper Headon sont parti donc "Cut The Crap" (1985) est plutôt le premier opus solo de Joe Strummer que le dernier Clash. C'est vrai aussi que la production sonne très "eighties" et que ça, ça craint. Les boites à rythme sont superflues, ainsi que certains effets de synthé. Mais à part ça ce disque est bien meilleur que "Combat Rock". Les guitares sont bien plus en avant, c'est plus rock, moins "funky reggae" artificiel. Enfin on y trouve quelques très bons morceaux: "We Are The Clash", "Three Card Trick", "North And South" et, surtout, "This Is England", sont parmi les meilleurs productions du groupe et auraient pu se trouver sur n'importe quel de leurs albums de légende entre 77 et 79. Un hymne au punk moribond... très touchant!


Adios Amigos
Adios Amigos
Prix : EUR 20,38

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Last but not least, 27 décembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Adios Amigos (CD)
Et voici le dernier LP des Ramones, sorti en 1995. Groupe punk américain mythique depuis 1976, ils tirent leur révérence après 19 ans de carrière, et de quelle manière! "Adios Amigos" est tout simplement un des meilleurs opus du groupe, à classer au même rang que leurs productions de 76 à 81... Leur musique est ici plus aboutie que jamais. Guitare, basse, batterie, chant, gaz à fond: un rock mélodique ultra-simple, génial de dépouillement, aux mélodies accrocheuses un peu rétro. Les meilleurs moments sont "I don't Wanna Grow Up", "Makin' Monsters For My Friends", "Life's A Gas" et "Scattergun" (chanté par C.J., le remplaçant de Dee Dee).
Bien sûr on en venait à regretter qu'ils raccrochent, alors que les Greenday & Co, plagieurs qui leur ont tout piqué, obtenaient le succès commercial qu'ils n'ont jamais eu! Quelle injustice! Mais aujourd'hui, Joey, Johnny et Dee Dee sont morts, alors contentons nous d'écouter cette dernière perle!


Suede
Suede
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 17,94

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Glam-Punk, 8 décembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Suede (CD)
Contemporains des groupes de la "Brit Pop" comme Oasis et Blur, seuls à concurrencer le grunge américain, Suede a pourtant un univers bien plus complexe, subtil et original que ces derniers. Sur ce premier disque ils proposent un rock pur et dur, guitare en avant, dans des ambiances qui rappellent parfois le punk mais aussi Bowie ou Roxy Music, époque Glam Rock. "Animal Nitrate" est la perle du LP, un classique! Suede est un des meilleurs groupes anglais des 20 dernières années... Je le conseillerais à tous ceux qui aiment le bon vieux rock des années '70 et n'aiment pas les imitateurs modernes!


Damned Damned Damned
Damned Damned Damned

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Best Of Punk, 5 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Damned Damned Damned (CD)
Premier album "punk" anglais (1976) avant les Sex Pistols, ce premier opus des Damned est un chef d'oeuvre. C'est violent, rapide, déjanté, marrant et... très bien composé et... très bien joué! Brian James est un des meilleurs guitaristes de l'époque, Rat Scabies un batteur exceptionnel, Dave Vanian a une voix profonde à la Bowie... "Neat Neat Neat" et "New Rose" sont des classiques de tous les temps et la reprise des Stooges "I Feel Alright" est un bijou! Bref ce disque est la quintescence du punk tel qu'il devait l'être et aurait du le rester: du rock pur et dur, sauvage et mélodieux, irrévérencieux et beau. Les Damned ne se prenaient pas au sérieux mais ils étaient pourtant tellement bons! Un must dans votre discothèque...


A Bigger Bang
A Bigger Bang
Prix : EUR 27,94

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Enfin de retour!, 5 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Bigger Bang (CD)
Oui, trois fois oui! C'est bien le meilleur album des Stones depuis "Black And Blue" en 1976. Comment expliquer ce miracle? Et bien il parait tout simplement que Mick et Keith, enfin, se sont mis à travailler ensemble, comme au bon vieux temps, pour écrire leur musique. Et la magie a fonctionné! On le comprend dès qu'on écoute "Rough Justice", le morceau qui ouvre le disque. Ce titre aurait pu figurer sur "Exile On Main Street"! Le reste du disque est à l'avenant: du tout bon rock ("Let Me Down Slow", "It Won't Take Long", "She Sawe Coming", "Oh No Not You Again"), du blues ("Back Of My Hand", "Laugh, I Nearly Died"), des slows ("Streets Of Love" et "This Place Is Empty" chanté par Keith), du funk ("Rain Fall Down", "Look What The Cat Dragged In")... tout ça dans le plus pur style stonien, époque 72-83. La musique est très bien composée, les musiciens sont au top de leur forme et, ça ne gate rien, c'est très bien produit par Don Was (le son de la batterie de Charlie est fantastique!). Bien sûr Mick Taylor et Bill Wyman nous manquent mais bon, on peut pas tout avoir... Pas de mauvaises surprises ici donc, pas de tentatives de faire plus moderne que les petits jeunes surtout! Pas très original? Mais pourquoi diable demander aux créateurs du genre d'essayer d'imiter leurs imitateurs?


Undercover
Undercover
Proposé par nagiry
Prix : EUR 7,28

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'album oublié, 22 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Undercover (CD)
Sorti en 1983 cet album des Stones est aujourd'hui oublié, voire décrié. Pourtant c'est loin d'être un mauvais disque. Rappelons deux points: (1) les critiques ne pardonneront jamais aux Stones d'être moins bons que "Sticky Finger" ou "Exile On Main Street" or il s'agit d'albums inégalables et (2) en 1983 c'était déjà un acte de bravoure en soi de sortir un disque de rock très noir (dans tous les sens du terme) alors que MTV était au disco-pop aseptisé (Prince, Madonna, Duran Duran...) Alors que même Bowie chantait "Let's Danse", les Stones au moins jouaient "Undercover Of The Night", tellement plus rugueux!
Bref il ne faut pas juger cet album en perspective de leur oeuvre en général mais plutôt par rapport à ce qui sortait à l'époque! Et là on voit que "Undercover" recèle quelques perles: "Undercover Of The Night" et "Too Much Blood" sont d'excellents morceaux funky alors que "Too Tough" et "It Must Be Hell" sont des rockers classiques stoniens qui auraient pu figurer sur "It's Only Rock'n'Roll" ou "Black And Blue" dans les années '70.
L'album en général est très bien produit: le son est clair, puissant et sauvage. Tellement rafraichissant comparé à la soupe de l'époque!


Skull Ring - Copy control
Skull Ring - Copy control
Proposé par hifi-media-store
Prix : EUR 36,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Comme au bon vieux temps!, 20 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Skull Ring - Copy control (CD)
Et voilà le retour des Stooges! Le LP commence par une perle qu'on croirait sortie tout droit de "Raw Power": "Little Electric Chair". Et de fait ce sont les frères Ashetons qui jouent dessus! Après les déplorables tentatives métal de "Beat Em Up" et le LP arts et essais "Avenue B", on respire enfin! Suit un bon morceau speed très punk avec les Trolls (qui ont abandonné les riffs lourdeaux de hard rock pour teenagers). Ensuite les titres où Stooges et Trolls accompagnent Iggy s'enchaînent. Ca fait un peu "les Trolls imitent les Stooges" mais ça se tient: c'est du bon rock, pur, dur, sauvage. Comme on l'aime avec l'iguane. Oui mais voilà, Virgin a du imposer à Iggy de jouer aussi avec "Greenday" et "Sum 41" (popinette simili-punk US) histoire de faire plus jeune. Résultat: une série de titres pas mauvais-mauvais mais pas Iggy non plus. On s'en serait passé! Les deux interventions de la rappeuse "Peaches" sont moins déplacées mais pas indispensables non plus... Finalement, même en écoutant que les morceaux où Iggy chante avec les Stooges et les Trolls, ça fait quand même un bon disque! Dans la veine de "American Caesar", "Naughty Little Doggie" et... "Raw power" (excusez du peu)...


Page : 1 | 2