undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Ludivine R. > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Ludivine R.
Classement des meilleurs critiques: 54.864
Votes utiles : 326

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Ludivine R. "Circé" (01, France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Avengers
Avengers
DVD ~ Chris Evans
Prix : EUR 12,55

9 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Film excellent... éditions dvd/blu-ray honteuses, 17 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avengers (DVD)
1 étoile seulement, mais aucunement pour le film, mais bien pour le "foutage de gueule" auquel on a droit du point de vu des éditions ! Une avalanche de versions différentes de toutes sortes (avec des bonus spécifiques pour chaque version histoire de bien nous casser a tête pour choisir) et malgré tant de "choix" le bonus le plus important n'est présent sur aucune des (bien trop) multiples versions sorties en France : Disney and co n'ont pas daigné mettre le commentaire de Joss Whedon pourtant présent sur les éditions US ! Ces éditions françaises, ou même UK, sont une honte !


The Hole [Blu-ray 3D]
The Hole [Blu-ray 3D]
DVD ~ Chris Massoglia
Prix : EUR 19,71

13 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Joe Dante !! *_*, 26 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Hole [Blu-ray 3D] (Blu-ray)
The Hole est un film de Joe Dante…. fin de la critique ! ^^

……
………
Quoi ? Comment ça ma critique n’est pas assez développée ?! Bah pourtant cette simple phrase devrait se suffire à elle-même ! ^^ Bon très bien, si vous insistez je vais étoffer un peu.

Alors déjà, pour celles et ceux qui ne sauraient pas qui est Joe Dante (honte à eux ) une petite présentation s’impose ! Si je voulais faire court je dirais simplement que c’est le papa des « Gremlins », mais comme vous voulez du développement on va développer ! ^^ Pour avoir vu une grande partie de sa filmo je peux affirmer haut et fort que Joe Dante est un faiseur de bons films, jamais complètement excellents soit, mais toujours bons et c’est déjà beaucoup, surtout qu’avec certains de ses projets c’étaient loin d’être gagné d’avance : je me rappelle encore le traumatisme que j’ai subi quand « Small Soldiers » a été annoncé ! Un film à la base purement commerciale (fait uniquement dans le but de promouvoir des jouets !) que Joe Dante a su mettre à sa sauce et transformer en film réellement sympa… malheureusement il n’a jamais trouvé son public et fut un échec au box-office.
Du fait d’échecs antérieurs et du côté rebelle de Joe Dante qui ne se plie jamais aux exigences des producteurs, cet échec finira de l’enfoncer dans les limbes des réalisateurs mal vus par les maisons de production. Pourtant Joe Dante est à l’origine de 3 ou 4 films qui ont marqué mon enfance ainsi que celles de beaucoup d’autres j’en suis certaine ! Déjà, comme cité plus haut, on se rappelle tous des « Gremlins » (et Gremlins 2), le plus grand succès de Joe Dante, devenu culte depuis. Qui n’a jamais rêvé d’ouvrir son cadeau de noël et d’y trouver un Mogwaï ? Gizmo n’est-il pas l’être le plus adorable de la terre ? Ensuite on trouve l’un des tous premiers échecs de Dante : « Explorers », dans lequel débute un certain Ethan Hawke (qu’il était choupinounet à l’époque ^^) mais également le regretté River Phoenix. Ce film de SF m’a personnellement beaucoup marqué… mais j’ai bien peur d’être l’une des rares <_<. Autre échec (assez inexplicable) qui lui se rappellera forcement aux bons souvenirs de beaucoup : « L’aventure Intérieur » (avec Dennis Quaid et Meg Ryan), une comédie/SF vraiment réussie. Je rajouterai bien à la liste des films marquants comme « Piranhas » et « Hurlements », qui sont loin d’être à ranger dans le même rayon que les précédents films cités, mais là c’est l’accroc aux films d’horreur qui parle ^^. Donc, si on excepte les films d’horreurs, on pourra noter de nombreux points communs entre les films précités : une ambiance générale bon enfant s’en dégage, les personnages principaux sont attachants mais jamais tout lisse et un message ou un sujet qui a l’air de tenir à cœur au réalisateur se cache toujours en trame de fond.

Après des années de vaches maigres, Joe Dante nous revient donc enfin ! Ou presque : vous noterez que le film a été victime d'une exploitation lamentable (le film date de 2009, il sort seulement maintenant chez nous, et en direct-video, en Angleterre c'est presque pire vu qu'il est déjà sortie depuis un an en vidéo mais sort quand même au cinéma au mois de septembre qui vient... où est la logique ? etc... ; le premier pays où le film est sortie en salle, et même en DVD, était l’Italie. Donc avouez que comme retour on a connu plus réussi :/) Mais ne boudons pas notre plaisir (enfin le mien déjà ) et revenons-en au film. Pour moi Joe Dante est un grand enfant (et le restera sans doute éternellement) ses films s’adressant directement à l’imaginaire et touchant d’abord les plus jeunes ou ceux qui ont gardé leur âme d’enfant, résultat : « The Hole » ne fait pas exception à la règle ! Ce film est dans la droite ligne des « Gremlins », « Explorers » ou encore « Small Soldiers » et il n’aurait d’ailleurs pas fait tâche au milieu des productions des années 80 (ceci étant un pur compliment !). De ce fait, je vous parie que les jeunes qui découvriront ce film aujourd’hui en reparleront dans 15/20 ans comme d’un très bon souvenir et d’un film qui aura marqué leur enfance. D’ailleurs, que ce soit clair : même si le thème de fond du film est la peur, il n’est pas vraiment à ranger au rayon film d’horreur ! Ne vous attendez pas à avoir la trouille en le regardant (sauf si vous êtes très sensible) et ce film est donc à conseiller même (voir surtout) aux plus jeunes (dans la limite du raisonnable bien sûr ) car eux aussi ont droit à leur film « d’horreur » ! ^^

Le film s’articule autour de 2 adolescents et 1 enfant : Dane, Julie et Lucas. Comme tout à chacun ils ont certaines phobies ou craintes et le trou qu’ils découvrent dans leur sous-sol n’a visiblement pas d’autre but dans sa vie de trou que de jouer avec leurs peurs. Prenons le cas de Lucas par exemple : il a peur des clowns, ce qui donnera lieu à des scènes où une poupée-clown se montrera plutôt agressive à son encontre ! Rien de terriblement effrayant pour le spectateur mais qui rappelle de bons souvenirs nommés « Chucky » ou encore « Dolls », films d’horreur très sympatoches ! En ce qui concerne les peurs de Dane et Julie, qui s’avèrent être plus développées et profondes que celles de Lucas, je n’épiloguerai pas dessus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, je dirais simplement que la peur de Julie donne lieu aux seuls vrais moments un peu effrayants du film (surtout la scène des toilettes) quand à celle de Dane elle est sans doute la mieux traitée du film vu qu’elle s’inscrit en filigrane et ne se dévoile qu’à la toute fin (si tant est qu’on n’est pas été attentif aux indices distillés tout le long du film).

Alors parlons franchement : « The Hole » n’est pas un excellent film non, mais un bon film oui ! Joe Dante s’amuse avec nous et ses personnages, peut-être pas toujours suffisamment d’ailleurs. On pourra noter le « in 3D » sur les affiches et dans le titre internationale du film, mais la 3D reste ici très accessoire (enfin est-ce que la 3D est vraiment autre chose qu’un accessoire ? Mais ceci est un autre sujet) et n’est complètement exploitée que dans 2 passages du film : la découverte du trou dans la cave avec les expérimentations que Dane, Lucas et Julie en font (le lâché de clous par exemple) où la caméra nous place directement dans le trou faisant face aux protagonistes, ainsi que dans le final du film où la peur de Dane nous transporte dans un univers déformé et disproportionné ; dans tout le reste du film la 3D s’avère bien inutile c’est certain, et même lors de ces 2 passages j’ai de gros doutes sur la plus-value quelle pourrait apporter (note importante : je n’ai pas vu le film en 3D donc ne suit pas en mesure d’en juger pleinement).

Les acteurs sont tous bons et on pourra reconnaître Chris Massoglia qui jouait « L’assistant du vampire » dans le film du même nom sorti récemment et qui commence tranquillement mais sûrement sa carrière ainsi que le tout jeune Nathan Gamble aperçu dans « The Dark Knight » (rien que ça !) et Teri Polo l’éternelle fille à papa de De Niro dans « Mon beau-père et moi ». Côté réalisation : bah c’est Joe Dante quoi ! Simple, sans fioriture (hormis la 3D donc) mais efficace et très propre. La musique n’est pas mémorable je l’avoue mais la bande son soutient bien l’action du film. Quant aux effets spéciaux on fait plutôt dans le sage et le classique, c’est réussi sans rien de tape à l’œil… d’ailleurs j’aurai apprécié un final plus détonnant : l’idée de décors promettait beaucoup mais finalement Joe Dante choisi la simplicité en allant droit au but et en ne s’attardant pas dessus… peut-on vraiment lui en faire le reproche ? J’avoue ne pas savoir.

En bref : Joe Dante nous présente un comte horrifico-fantastique pas vraiment effrayant mais bien ficelé qui plaira aux plus jeunes (et aux plus grands qui auront gardé leurs yeux d’enfants). Et comme je disais tout au début : « The Hole » est un film de Joe Dante… donc un bon film ! ^^

• Points positifs :
+ Comte simple mais efficace et sympathique
+ Film familial
+ Digne des classiques des années 80
+ Bons acteurs
+ Joe Dante

• Points négatifs :
- 3D gadget
- Final peut-être pas assez poussé


Being Human - Saison 1
Being Human - Saison 1
DVD ~ Sam Witwer
Prix : EUR 12,66

17 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Une pâle copie !, 25 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Being Human - Saison 1 (DVD)
Ceux qui découvrent Being Human à travers ce remake, et qui aiment les histoires de ce type, devront être satisfaits. Ceux qui connaissent et apprécient la série originale UK seront certainement déçus.
Quant à ceux qui n'ont vu ni l'une ni l'autre, mais qui seraient tentés : foncez sur Being Human UK !! Ca s'est de la très bonne série ! Et ne vous la gâchez pas en commençant par regarder sa pâle copie ;).

* Points positifs :
+ Histoire de base
+ Pas de puritanisme
+ Trame vampirique qui se développe bien

* Points négatifs :
- Acteurs moyens ou mauvais
- Redondance = ennui !
- Dialogues faiblards
- Certains personnages agaçants
- Bien moins bonne série que l'originale anglaise
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 3, 2013 6:48 AM MEST


The Walking Dead
The Walking Dead
DVD ~ Andrew Lincoln

263 internautes sur 278 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Censure = boycott !!, 11 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Walking Dead (DVD)
Comment est-ce possible de voir encore de la censure à l'heure actuelle d'autant plus sur des versions DVD/Blu-ray pour lesquelles on payes : ce serait une diffusion tv encore je comprendrais (presque), mais là NON !

C'est un manque total de respect vis-à-vis de l'oeuvre originale mais également et surtout vis-à-vis de son publique et évidement des personnes qui achèteront ces DVD/Blu-ray (et qui j'espère seront très très peu nombreux !!)

Non à la censure !! Plutôt me priver de The Walking Dead dans ma vidéothèque que de cautionner de telles pratiques !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 3, 2014 8:21 PM CET


Daybreakers [Import belge]
Daybreakers [Import belge]
DVD ~ Ethan Hawke
Prix : EUR 2,40

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas de sous-titres VF >_<, 19 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Daybreakers [Import belge] (DVD)
Attention => cette version dvd belge ne comporte ni de sous-titres français ni de sous-titres anglais (à défaut du français j'aurai apprécié)... mais uniquement du néerlandais >_< Quand à la VF elle est d'autant plus mauvaise qu'il s'agit du doublage canadien (j'ai tenu 5 min et suis vite repassé à la VO bien plus appréciable !!)... donc pour les non-anglophones qui apprécient quand même soit une bonne VF soit une VO avec sous-titres préféré le vrai DVD français.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 9, 2011 1:39 PM CET


Réincarnation
Réincarnation
DVD ~ Yuka
Prix : EUR 13,00

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Shimizu se renouvelle : résultat en demi-teinte, 9 mai 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Réincarnation (DVD)
Même si j'ai passé un agréable moment devant ce film, j'avoue qu'il m'a finalement assez déçue, j'en attendais beaucoup mieux !
Le scénario est très sympa et plus original que ce que nous a habitué Shimizu (le papa des Ju-On/The Grudge) : le potentiel frousse d'un vieil hôtel n'a plus à être prouvé, surtout quand l'histoire de base nous rappelle obligatoirement celle de Shinning (rien que ça ! ^^) ! Mais le film manque singulièrement de rythme tout particulièrement dans sa première moitié : on s'ennuie pas mal, surtout que finalement tout est prévisible de A à Z, que ce soit du point de vue du scénario (le titre nous en dit déjà beaucoup trop ^^... même le twist final est prévisible) ou encore du point de vue des effets de "surprise" ou de mise en scène (on devine tout très facilement).

La réalisation est assez fidèle à ce que nous a habitué Shimizu, c'est à dire pas de fioriture, des plans simples (trop classiques ?) mais toutefois quelques passages qui sortent du lot : on notera par exemple le côté "granuleux" rajouté à l'image quand on touche aux évènements passés de l'hôtel, ainsi qu'un traitement des couleurs bien spécifique (faisant par exemple ressortir la couleur rouge du toit).
La seconde moitié du film est quant à elle un peu plus efficace : on s'attarde sur un autre personnage féminin (à travers son "enquête" on en découvre davantage sur les évènements) et le grand final de l'histoire est assez long, prenant et surtout très bien mené grâce à une mise en parallèle d'un film d'époque et de l'histoire présente : Shimizu réussit enfin à nous plonger dans son histoire et c'était pas trop tôt ! ^^ La scène qui conclut le film est également très sympa.

Niveau acteurs et personnages, c'est sans doute là ce qui plombe le plus le film : le premier rôle féminin n'est absolument pas attachant, déjà parce qu'on ne sait rien d'elle et qu'on a un mal fou à la cerner et à l'apprécier, donc l'intérêt pour elle est égal à zéro, et puis l'actrice qui l'interprète n'est pas très convaincante !
Le second rôle féminin est lui beaucoup plus accrocheur : on connait un peu de sa vie de tous les jours, elle a un caractère mieux défini, l'actrice est meilleure et surtout c'est à travers son (trop petit) parcours qu'on va vraiment s'intéresser à l'histoire et en découvrir plus (sans oublier que c'est à partir de scènes la concernant que la partie la plus prenante du film s'enclenche).
Les autres personnages sont malheureusement inexistants et c'est dommage car on aurait aimé voir le film s'attarder un peu plus sur le personnage du réalisateur par exemple (et nous montrer plus d'interaction entre lui et Nagisa), ainsi qu'un meilleur développement de l'histoire du père et de ses motivations (qui sont excellentes... pour quelqu'un de complètement allumé bien sûr).

En bref : j'espérais beaucoup mieux de Rinne. L'ambiance pas aussi "malsaine" qu'elle devrait, la réalisation un peu plate et l'interprétation plus que moyenne, ne sont jamais à la hauteur du scénario... reste quand même un travail sur l'image intéressant, une dernière partie de film excellente, une conclusion comme je les aime.... et une poupée qui fait froid dans le dos ! ^^

P'tite note :
On trouve dans Rinne un caméo assez sympa puisqu'on peut y croiser assez rapidement (sous les traits d'un professeur en cryptomnésie) KUROSAWA Kiyoshi (réalisateur que j'adore à qui l'on doit, entre autres : Kaïro, Jellyfish, Cure, Charisma, Loft') ^^.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2010 3:05 PM MEST


Nothing [Édition Prestige]
Nothing [Édition Prestige]
DVD ~ David Hewlett
Prix : EUR 12,89

7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vicenzo Natali : troisième film réussi !, 9 mai 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nothing [Édition Prestige] (DVD)
Ne vous fiez pas à la bande annonce ! Le ton de celle-ci semble bien noire et malsaine... le film aurait pu ressembler à ça d'ailleurs si Vicenzo Natali avait décidé de prendre cette histoire d'un point de vue plus "sérieux" et s'il avait voulu en faire une analyse de notre société et de la haine qu'elle peut engendrer... Ça aurait pu donner un film à l'ambiance et au ton effrayant (digne de l'ambiance oppressante de Cube) mais Vincenzo Natali, qui nous a déjà pondu deux belles critiques sur le monde qui nous entoure avec Cube et Cypher, décide de prendre son film à contre-pied, et d'en faire une comédie complètement hallucinée ! Et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre ! Nothing c'est un peu ce que pourrait donner un croisement génétique entre Cube et... Dumb et Dumber !

Et oui : Dave et Andrew sont deux personnages bien atypiques, deux gamins qui trouvent ici leur plus grand terrain de jeu... avec en prime toute la liberté qu'ils souhaitent sans se préoccuper de personne d'autre qu'eux-même ! Donc, après la panique toute légitime qu'ils ressentent au début, il est normal de voir nos deux grands gaillards se mettre à faire tout et n'importe quoi : s'amuser de l'élasticité de cette mystérieuse surface blanche qui les entoure, passer leur journée devant leurs jeux vidéo, taguer le sol blanc pour jouer au morpion... les idées ne manquent pas pour eux!

On s'amuse vraiment devant cette histoire farfelue, d'abord parce que les personnages sont réellement sympathiques et touchants dans leur relation, mais aussi parce que les dialogues font toujours mouche et surtout que Vincenzo Natali s'est lui aussi trouvé un terrain de jeu hors norme (voir même deux : une maison abracadabrante et une étendue complètement vide de tout !) ce qui nous donne de très belles idées visuelles ! La musique quand à elle, soutient admirablement le tout et navigue entre humour/légèreté mais aussi angoisse... car oui, Natali ne peut s'empêcher de nous donner un aperçu de ce qu'aurait pu être le ton de son film, un ton plus lugubre, notamment à travers une scène réellement très réussie de "double rêve"...

N'oublions pas non plus le travail des acteurs (que l'on avait déjà pu voir ensemble dans Cube de Natali justement ^^) : David Hewlett et Andrew Miller forment un duo comique irrésistible, il nous font partager leur amitié (ils sont amis dans la vraie vie et ça se sent) ainsi que l'amusement que leur procure leur rôle... et personnellement David Hewlett est un acteur que je trouve tout bonnement exceptionnel (mais pourquoi le voit-on si peut en France >_<) et qui excelle dans les rôles décalés comme celui-ci ! ^^

La fin est prévisible, le film est vide de tout autre scénario que celui de base (une histoire d'amitié)... mais on s'en fiche ! On rigole, on s'amuse de la situation ainsi que des plans de caméra choisis par Natali et on ne peut que tomber sous le charme de cette comédie complètement déjantée et de ses deux personnages que la société a rejetés et qui finissent par prendre leur revanche d'une façon inattendue ! Un film de "potes" plein de fraicheur et de bonne humeur... moi j'aime !


Page : 1