Profil de ED 17 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ED 17
Classement des meilleurs critiques: 9.915
Votes utiles : 96

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ED 17 (La Rochelle, France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Vivaldi : L'Oracolo in Messenia
Vivaldi : L'Oracolo in Messenia
Prix : EUR 34,02

3.0 étoiles sur 5 VIVE GIACOMMELLI, 14 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivaldi : L'Oracolo in Messenia (CD)
Ce pasticcio avoué n'apporte rien quant à la musique du Prete Rosso.
Les partitions des deux versions vivaldiennes de cet Oracolo in Messenia étant totalement perdues, Biondi s'est naturellement servi de la musique des opéras contemporains (notamment Griselda et Catone in Utica) pour combler les manques. Soit...
La divine surprise vient de la découverte de la musique de Giacommelli, dont la Merope a fourni plus d'une quinzaine d'airs à cette gravure et l'intégralité des récitatifs.
Finalement, peut-être eût-il mieux valu carrément enregistrer l'intégralité de l'opéra de Giacommelli ? On en vient vraiment à le regretter...


Händel: Arianna in Creta, HWV 32
Händel: Arianna in Creta, HWV 32
Prix : EUR 28,94

4.0 étoiles sur 5 RARETE ABSOLUE, 14 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Händel: Arianna in Creta, HWV 32 (CD)
Parmi le foisonnement des opéras de Haendel, cette Arianna in Creta de 1734 est une perle.
C'est jusqu'à présent la seule intégrale disponible de cette œuvre rare qui est pourtant une réussite sur le plan musical.
Difficile de comprendre pourquoi elle est si peu enregistrée.
A écouter sans réserve : la musique est magnifique, servie par un casting entièrement grec (orchestre et chanteurs) totalement impliqué. Certains airs sont littéralement éblouissants.
J'ai toujours pensé que la réputation de Giulio Cesare était surfaite... On en a maintenant la preuve !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 2, 2014 11:44 PM MEST


Hasse : Cleofide
Hasse : Cleofide
Prix : EUR 25,90

1.0 étoiles sur 5 RATAGE TOTAL, 14 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hasse : Cleofide (CD)
L'initiative partait d'un bon sentiment : enregistrer intégralement en studio un opéra de Hasse, et ce il y a déjà une vingtaine d'années, c'était une gageure et faire preuve d'une audace de précurseur...
Malheureusement, le résultat est désastreux : enregistrement sans vie et d'une platitude extrême.
Christie n'est visiblement pas à l'aise dans ce répertoire : il n'est pas convaincu et donc peu convaincant...
Emma Kirkby contribue largement au naufrage avec sa voix enfantine que je n'ai jamais pu supporter : l'erreur de casting est monumentale. N'est pas Faustina Bordoni qui veut...
Bref, on s'ennuie terriblement.
Le seul mérite de cette intégrale est d'exister, c'est déjà bien, pour un répertoire si rare.
Heureusement, les choses vont changer : on annonce un Siroe avec Cencic... il est temps de rendre justice à Hasse !


Vinci : Artaserse
Vinci : Artaserse
Prix : EUR 18,47

51 internautes sur 55 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UNE ETONNANTE RESURRECTION, 10 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vinci : Artaserse (CD)
Parution discographique majeure que cet ARTASERSE de Leonardo Vinci, compositeur célèbre en son temps, mort à 34 ans, et tombé depuis longtemps dans l'oubli... ARTASERSE est son ultime opéra, donné à Rome en 1730.
La musique est absolument magnifique et les interprètes lui rendent bien hommage.
L'orchestre, en l'occurence le Concerto Köln, reste fidèle à lui-même, c'est à dire excellent en tous points et très l'aise dans ce type de répertoire qui est son élément naturel. Le chef Diego Fasolis confirme, si besoin était, qu'il est une pointure avec laquelle il faudra de plus en plus compter.
Quant à la distribution, elle est pour le moins étonnante, car entièrement masculine : 5 contre-ténors et 1 ténor !!! Rappel de la création romaine et de la règle - un peu mysogine quand même - qui voulait, au XVIIIème siècle, qu'aucune femme ne parût sur scène dans les Etats du Pape.
Il fallait quand même oser cette reconstitution... Le pari est réussi.
Le risque de la monotonie dans lequel on aurait pu tomber est évité : chacun de ces messieurs possède un timbre bien à lui et différent de celui de ses confrères.
On ne se lasse donc pas de toutes ces voix masculines dont aucune ne se ressemble tout en jouant à peu près sur le même registre.
La star de cette gravure n'est pourtant ni Jaroussky ni Cencic comme on aurait pu s'y attendre.
Ceux-ci ont préféré (prudemment ?) laissé le rôle le plus difficile de la partition, celui d'Arbace, créé à l'origine par le grand castrat Carestini, à l'époustouflant Franco Fagioli.
Fagioli s'impose vocalement sur tous les autres, c'est flagrant, il suffit de l'écouter. Un mezzo sombre et puissant, avec d'étranges accents "bartoliens"... Fermez les yeux, c'est troublant... L'arioso qu'il chante en ouverture du 3ème acte est absolument fascinant.
Nul doute qu'on reparlera de ce jeune chanteur...
Bref, un opéra hautement recommandable, une musique aussi rare que belle, à ne pas laisser passer !!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 24, 2013 4:54 PM CET


Flotenkonzerte ; Sinfonien
Flotenkonzerte ; Sinfonien
Prix : EUR 14,89

4.0 étoiles sur 5 Fritz et sa flûte..., 18 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flotenkonzerte ; Sinfonien (CD)
En cette année de célébration du tricentenaire de la naissance de Frédéric II, il n'est pas inutile de rappeler que ce grand guerrier, entre deux batailles, se plaisait à taquiner les muses et Euterpe en particulier.
Rien de transcendant dans ces compositions qui s'inscrivent dans la bonne moyenne des productions de l'époque, mais rien non plus qui fasse rougir...
L'ami Fritz avait incontestablement du talent et ses oeuvres, loin d'être des oeuvrettes, s'écoutent avec plaisir.
Si la 1ère Symphonie s'oublie vite, la seconde, en revanche, marque l'esprit avec son motif d'introduction redoutablement efficace que l'on retient très facilement.
Quant aux deux concertos pour flûte, (écrits par le roi et pour le roi), ils sont de très bonne tenue, notamment dans les mouvements lents, sans toutefois bien sûr atteindre aux raffinements virtuoses d'un CPE Bach, que de toute façon, Frédéric n'avait pas la prétention d'égaler.
Bref, une rareté et une curiosité que l'on aurait tort de dédaigner.


Il trionfo di Clelia
Il trionfo di Clelia
Prix : EUR 31,18

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'autre Gluck..., 18 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Il trionfo di Clelia (CD)
Miracle, Miracle !!!
Depuis quelques années, d'audacieux chefs d'orchestre ont eu l'excellente idée de ressusciter les oeuvres "italiennes" de Gluck, tellement éloignées des froideurs marmoréennes des tragédies lyriques de ses dernières années.
C'était en effet oublier qu'avant d'être le grand réformateur de l'opéra, Gluck fut un parfait serviteur de l'opéra seria métastasien qui sévissait alors dans toute l'Europe. Et avec quel talent !
Ce "Trionfo di Clelia", spécialement composé pour l'inauguration du nouveau théâtre de Bologne en 1763, est un délice autant qu'une rareté absolue que je vous conseille de ne pas laisser passer.
Quelques mois après la résurrection d'Ezio (très réussie) par Alan Curtis, il semble donc que le Gluck "première manière" soit en passe de devenir la nouvelle fashion victim des baroqueux tendance pré-classique.
On ne s'en plaindra pas, et pourvu que ça dure, parce que c'est vraiment génial !
Un seul bémol concernant le présent enregistrement : pourquoi donc avoir eu recours au pianoforte pour les récitatifs, alors que le clavecin est très naturellement employé dans le continuo des arias ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 20, 2012 11:03 PM MEST


Don Carlos
Don Carlos
par César de Saint-Réal
Edition : Poche
Prix : EUR 3,10

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHEF D'OEUVRE OUBLIE, 18 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Don Carlos (Poche)
Un petit bijou oublié écrit dans un français admirable, comme on savait le faire au XVIIème...
Concis et efficace, et sans nul doute bien plus excitant que les précieuses langueurs de sa contemporaine La Princesse de clèves...
A (re)découvrir toutes affaires cessantes !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 2, 2014 11:45 PM MEST


Cette pute me fera mourir !...
Cette pute me fera mourir !...
par Saint-Simon
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 DU GRAND ART, 18 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cette pute me fera mourir !... (Poche)
"Cette pute me fera mourir" et Saint-Simon nous fera mourir de rire...!
Ces quelques extraits des célèbres mémoires de l'insupportable petit duc sont un vrai régal !
Les flingues sont de sortie, mais dans le style Grand Siècle : c'est admirablement écrit (avec parfois des tournures de phrases un peu ardues, mais on finit par s'y faire) tout en étant terriblement efficace.
Grandeur et décadence dans les ors et les caniveaux de Versailles... Beaucoup de morts à l'arrivée, un vrai carnage...
Impitoyable mais tellement réjouissant : quand la médisance se pare de toutes les vertus... (littéraires, bien évidemment...)


Oeuvres de Bach, Borghi, Cafaro, Gluck, Jommelli, Mozart & Myslivecek
Oeuvres de Bach, Borghi, Cafaro, Gluck, Jommelli, Mozart & Myslivecek
Prix : EUR 7,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 UN DISQUE GENIAL, 29 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oeuvres de Bach, Borghi, Cafaro, Gluck, Jommelli, Mozart & Myslivecek (CD)
J'écoute cette merveille en boucle depuis que je l'ai reçue...
Ce disque est vraiment génial : les airs, plutôt rares, voire extrêmement rares, sont magnifiques, avec mention spéciale pour ceux de Jommelli et de Cafaro, qui ne laisseront pas insensibles les amateurs de vocalises insensées...
Sans compter les quatre airs de Giunia, extraits du trop négligé Lucio Silla de Mozart, lequel attend toujours une intégrale digne de ce nom.
La soprano est vocalement très bonne, avec un petit bémol, toutefois : la technique y est, mais le timbre est un peu "banal" et manque de couleur... Ceci ne gâche pourtant rien au plaisir que l'on prend à écouter cette superbe gravure.


Bach: Complete Harpsichord Concertos
Bach: Complete Harpsichord Concertos
Prix : EUR 17,49

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN MUST, 16 avril 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach: Complete Harpsichord Concertos (CD)
Cette intégrale a presque trente ans et n'a pas pris une ride (les premiers enregistrements remontent à 1979).
L'orchestre est incisif juste ce qu'il faut, et le clavecin de Pinnock et de ses acolytes une merveille : jeu très articulé, nuancé, sans aucune raideur... Ca palpite de vie à chaque mesure...
Bref, un chef d'oeuvre d'équilibre et de clarté qui sert on ne peut mieux la musique de Bach.
La prise de son est par ailleurs excellente et la répartition des volumes sonores entre orchestre et clavecin totalement réussie : le soliste n'est jamais noyé par les cordes, le jeu de l'instrument reste constamment très "lisible".
Le célébrissime concerto en ré mineur qui ouvre les hostilités donne le ton et impose le niveau d'exigence qui sera maintenu jusqu'à l'apothéose finale du concerto pour quatre clavecins.
Après toutes ces merveilles, comment encore oser écouter ces oeuvres dans une version piano ? On se le demande...


Page : 1