Profil de Charly A.B. Barvaux > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Charly A.B. Ba...
Classement des meilleurs critiques: 760.503
Votes utiles : 2

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Charly A.B. Barvaux

Afficher :  
Page : 1
pixel
The Last Rebel
The Last Rebel
Prix : EUR 5,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le son d'une contrée., 26 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Last Rebel (CD)
Sans être spécialiste, ni possesseur compulsif de la discographie complète du groupe… Juste un amateur de cette musique parmi tant d'autres, plaisantes à mes oreilles, voilà ce que ”The Last Rebel” et LS 1991” m'inspirent.

Je trouve ces deux CDs parmi les plus représentatifs et les plus créatifs — toutes périodes et mutations confondues — de la musique produite par ce groupe de sudistes. ”The Last Rebel” est baigné de ce blues alangui, alors que ”LS 1991” affiche une forme plus virilement rock, non sans ce fond de seine nostalgie d'un pays aimé et qui, malgré des racines qui laisseraient croire à une vie d'antan, figée, se modifie bon gré malgré, comme partout ailleurs.

On y trouve la vraie langueur d'une région : comme une eau qui s'écoule si lentement sous ce soleil enveloppant qu'elle donne l'impression de stagner. Et celui qui regarde le tableau ne peut que prendre conscience qu'il fait partie de cette scène; que son flegme induit l'amène nécessairement à prendre guitare, harmonica et caisses à taper pour traduire cette ambiance si particulière d'un temps suspendu en une longue ballade d'un moyen-âge réinventé pour cette partie d'autre continent.

Puis, entre amis rassemblés, sortir de cette torpeur pour s'enflammer en rock, boogie et shuffle, la voix roulée de pierres, de gravier et da poussière, bien qu'additionnée ça et là de celles des autres choristes. C'est simple, rugueux, sans ambition autre que rendre l'émotion de quelques instants présents qui se succèdent.

J'ai bien dit que ce qui m'inspirait était ce que j'entendais, sans chercher à comprendre les paroles dans un premier temps. La réalité des textes, les convictions ou les engagements des bonhommes, qu'ils soient de gros clins d'yeux ou des velléités de vraies provocations m'importent peu. L'ambiance musicale générant le lyrisme de mes pensées suffit largement à mon plaisir, le reste n'est qu'histoire avec un petit "h” ou un grand ”H”. Qui peut en juger d'ailleurs, qui n'ait un vécu passé ou différé, mais autochtone, d'un pays, de son histoire, de ses us et coutumes, de ses formes artistiques, de ses excès… ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 21, 2014 11:01 PM MEST


Page : 1