ARRAY(0xa8f8b558)
 
Profil de RechauffementMediatique > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par RechauffementM...
Classement des meilleurs critiques: 802.934
Votes utiles : 3

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
RechauffementMediatique

Afficher :  
Page : 1
pixel
The Delinquent Teenager Who Was Mistaken for the World's Top Climate Expert
The Delinquent Teenager Who Was Mistaken for the World's Top Climate Expert
Prix : EUR 7,20

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le GIEC: véritable référence?, 27 octobre 2011
Peu importe sa position sur la question climatique, ce livre est un incontournable. Voilà plus de 20 ans que le GIEC se penche sur la science du climat, produit des rapports scientifiques (lesquels servent de toile de fond pour une refonte de notre système économique et politique), mais n'est lui-même soumis à aucun audit...

On accepte les conclusions du groupe PARCE QU'elles proviennent (apparemment) des meilleurs experts de la planète et font l'objet d'un examen rigoureux et objectif de la littérature scientifique. La crème de la crème, nous dit-on!

Or, Donna Laframboise n'est pas de ceux et celles qui acceptent une hypothèse comme un fait simplement parce que celle-ci provient de l'autorité.

L'auteure fut d'abord piquée de curiosité par un billet de l'économiste Richard Tol (auteur du GIEC), dans lequel celui-ci indiquait que l'organisme aurait ignoré la littérature révisée par les pairs au détriment d'articles de «littérature grise» (sans peer-review) afin de supporter ses conclusions, lesquelles ne vont pas dans le sens des experts. Elle entreprit donc de vérifier si l'événement était un cas isolé ou non.

La surprise fut de taille. Et la suite se trouve dans son livre...

Donna Laframboise n'hésite pas à se mouiller avec cette enquête sur les rouages du GIEC et ses collaborateurs. Elle soulève de nombreux faits embarrassants, qui remettent en doute la crédibilité scientifique du groupe et de ses rapports.

Le tout est supporté par de nombreuses références, incluant le rapport accablant d'une enquête menée en 2010 par l'IAC (conseil interacadémique) et un questionnaire anonyme mené par ce dernier auprès de certains membres du GIEC.

Puisse cet ouvrage attirer suffisamment l'attention pour que d'autres suivent les traces de Donna, et que le GIEC soit complètement réformé ou démantelé, car il est présentement bien trop politisé pour avoir la crédibilité qu'on lui accorde.


Page : 1