ARRAY(0xab5dfa08)
 
Profil de HORAK > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par HORAK
Classement des meilleurs critiques: 40.139
Votes utiles : 466

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
HORAK (Zug, Switzerland)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
Oscar and Lucinda
Oscar and Lucinda
par Peter Carey
Edition : Broché

4.0 étoiles sur 5 An epic historical novel, 4 février 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oscar and Lucinda (Broché)
The narrator proposes to tell the story of his great-grandfather, the Reverend Oscar Hopkins, who lived from 1841 to 1866. He grew up in Hennacombe, a small village in Devon, before moving to London where he became an obsessive gambler under the influence of his friend Wardley-Fish. Later the Church Missionary Society sent him to New South Wales "to bring the word of Christ" to Australia. It is during the passage on the Leviathan that Oscar meets the heiress Lucinda Leplastrier who is to be later known as the Glass Lady and who is also a gambler, though more of the compulsive kind. Will they both win at the most difficult game of all - love?
A strong, rich and complex novel featuring an original love affair with a thoroughly researched historical background.


Les tristes
Les tristes
par Alain Sevestre
Edition : Broché
Prix : EUR 16,86

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le triomphe de l'absurde et du burlesque, 18 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les tristes (Broché)
Deux personnages loufoques aux patronymes de Mandex et Pétapernal travaillent pour le compte du cabinet Cavert & C, "contentieux, recouvrements, recours accident, renseignement commerciaux". Le paradoxe de la situation réside dans le fait qu'ils sont chargés de faire payer les mauvais clients alors que dans leur propre bureau l'électricité et le téléphone ont été coupés puisque leur prétendu patron - Layel - les a désertés sans payer la note. Ainsi Mandex et Pétapernal tentent plutôt mal que bien de faire tourner l'affaire et de joindre les deux bouts.
Rapidement la liste des questions s'allonge. Qui sont les deux mafieux aux lunettes noires embusqués en permanence près de l'agence? Quelle est cette matière indestructible que Mandex et Pétapernal découvrent dans le coffre fort de l'agence et qui l'y a déposée? Pourquoi un certain Serge - qu'ils ont recruté - ressemble-t-il tant à Paul, personnage qui survient on ne sait comment dans le récit, et qui sont tous deux à la recherche de Layel?
Situations burlesques, personnages pathétiques et projets ratés donnent à ce roman une touche d'humour irrésistible. M. Sevestre aurait en effet tout aussi bien pu l'intituler "Les drôles".


Essays in Love
Essays in Love
par Alain de Botton
Edition : Broché
Prix : EUR 8,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A sophisticated novel full of insights, 18 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Essays in Love (Broché)
On a flight from Paris to London, the narrator starts a conversation with a young woman called Chloe who happens to be sitting next to him. After their arrival, they meet again and subsequently start a serious love affair. But after some time Cloe loses interest and soon she confesses that she has an affair with the narrator's friend Will. The former falls into depression and then botches a suicide attempt while Cloe follows Will to the United States. But soon the narrator meets Rachel at a dinner party and she accepts his invitation to dine with him the following week.
The characters and the plot are lively and witty and there are plenty of passages in which Mr de Botton reflects on character, jealousy, passion and other emotions related to the feeling of love. There are quotations from and references to Nietzsche, Wittgenstein, Pascal, Stendhal, Freud, Roland Barthes and many other philosophers and writers. The whole novel is the work of both an erudite and witty author who presents the reader with lots of wise and illuminating insights. Perhaps not all of these insights are original but with so many famous names cited, they are organised in an original manner which is very entertaining to read.


L'Arrière-saison
L'Arrière-saison
par Philippe Besson
Edition : Poche

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une femme et la vacuité de sa vie amoureuse, 13 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Arrière-saison (Poche)
C'est la fin de la haute saison à Cape Cod où réside Louise Cooper, écrivain de pièces de théâtre de trente-cinq ans. Elle se rend souvent au bar chez Phillies où le barman Ben lui sert sa boisson favorite, le Martini blanc, en attendant Norman, homme marié qui a tenu un rôle dans une des pièces de théâtre de Louise, "Un matin à New York", et dont elle s'est éprise. Mais Norman tarde à venir, alors Louise plonge dans les souvenirs de son ancien mari, Stephen Townsend, avocat d'affaire à Boston. C'est avec lui que Louise a été mariée pendant cinq ans avant qu'une certaine Rachel Monroe ne s'immisce entre eux et que rupture ne s'en suive.
M. Besson peint le portrait un peu fané d'une femme qui a raté son mariage et qui souffre de l'incapacité à garder les hommes à son côté alors que les années passent. Le propos manque un peu d'originalité et malheureusement ce roman lancinant n'est guère comparable au splendide "En l'absence des hommes" du même auteur. A l'adresse de M. Besson, la boisson si populaire aux Etats-Unis appelée "dry martini" est un cocktail et n'est pas le vermouth en bouteille que sirote Louise et qui est produit par une firme italienne répondant à l'appellation de "Martini Bianco".


Les Âmes grises - Prix des Lectrices de Elle 2004 et Prix Renaudot 2003
Les Âmes grises - Prix des Lectrices de Elle 2004 et Prix Renaudot 2003
par Philippe Claudel
Edition : Broché
Prix : EUR 18,15

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman remarquable, 6 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Âmes grises - Prix des Lectrices de Elle 2004 et Prix Renaudot 2003 (Broché)
Le narrateur est un policier résidant dans un bourg sans nom et les événements qu'il relate se sont déroulés à la fin de la première Guerre Mondiale. La complexité de la trame se reflète dans la difficulté qu'a le narrateur à la raconter. "Je ne sais pas trop par où commencer. C'est bien difficile." annonce-t-il d'emblée à la première page. Puis plus loin: "Tout cela a l'air bien embrouillé, comme un coq-à-l'âne cafouilleux, mais au fond, c'est l'image de ma vie, qui n'a été faite que de morceaux coupants, impossible à recoller." C'est précisément ce qui fait la qualité de ce roman de M. Claudel: cette mosaïque de morceaux coupants que le lecteur tente de recoller au fil de la narration et qui, une fois parvenu à la dernière page, offre à ses yeux une fresque imposante.
Le roman commence comme une intrigue policière. Il s'agit d'une "Affaire" qui a pour protagonistes Belle-de-jour, la fillette du patron du "Rébillon", qui est trouvée assassinée par strangulation au bord de la Guerlante. Pierre-Ange Destinat, procureur patriarcal et taciturne, qui pour une bonne partie du récit semble être coupable de l'assassinat et qui réside au "Château", une demeure qui prend souvent une importance de personnage principal dans le roman. Le juge Mierck et le colonel Matziev, deux représentant de la loi et de l'armée rébarbatifs, deux justiciers autoproclamés qui ingurgitent sans cesse des repas dont l'ampleur aurait gagné le respect de Gargantua. Lysia Verhareine, l'institutrice pour laquelle Destinat aura les sentiments romantiques de l'homme vieillissant et solitaire qu'il devient. Sans oublier le narrateur et sa femme Clémence qui connaîtra un sort tragique.
Tous ces protagonistes sont victimes de la guerre qui sévit et qui n'épargne personne. C'est elle aussi qui divise le bourg en deux clans: ceux qui souffrent parce qu'un des leurs est au front et les privilégiés qui ont échappé à la conscription. Tous évoluent dans la tristesse et la grisaille de cette année 1917. "Nos âmes, ni blanches ni noires, mais grises, joliment grises" écrit le narrateur à la fin de sa longue confession, lui qui a perdu le goût de vivre après le décès de Clémence, lui qui estime que toute sa vie "tient à ce dialogue avec les morts" et qui s'est résigné à vivre "dans le mystère, le doute, la pénombre, l'hésitation, l'absence de réponses et de certitudes."
Il a bien été témoin que les mots peuvent tuer aussi efficacement qu'une arme et que "c'est douloureux d'écrire. Ca fait mal à la main, et à l'âme", surtout pour parler des morts: "Il est si difficile de tuer les morts. De les faire disparaître. Combien de fois ai-je tenté de le faire"...


The Mysterious Flame of Queen Loana
The Mysterious Flame of Queen Loana
par Umberto Eco
Edition : Relié
Prix : EUR 22,92

5.0 étoiles sur 5 A powerful, rich and mature novel, 14 décembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Mysterious Flame of Queen Loana (Relié)
Giambatista Bodoni, alias signorino Yambo, is a sixty-year old antiquarian book dealer. He suffers from retrograde amnesia and since there are two kinds of explicit memories, the semantic memory and the episodic memory, Yambo can remember things he read in books or was told - which are generated by the first type of memory - but not the things associated with his direct personal experience - which are stored in the second type of memory. He can't remember his wife Paola, his two daughters Carla and Nicoletta but he can recite countless quotations from the many books he has read.
So Yambo gets slowly acquainted again with his surroundings, his relatives, his shop and his pretty assistant Sibilla. But he can't remember whether he fell in love with her although he hasn't forgotten all the tricks of the trade he needs for shopping at international auctions for rare books. He is shown family albums filled with faces which mean nothing to him so that his entire memory consists of the books he has read. Then Yambo decides to go to their country house in Solara to try to trace back his childhood with the help of his "paper memory" since it is there he can find all his early readings.
Once settled in the attic of the Solara house, Yambo is surrounded by piles of books, magazines, cartoons, photographs and toys. He reflects on such topics as the articles in the "Nuovissimo Melzi", his favourite passages in books like "The Count Of Montecristo", "Huit jours dans un grenier" or the adventures of Buffalo Bill. He remembers the characters of his childhood, Captain Flint, Ciuffettino, Pipino, Sherlock Holmes, the Camicie Nere and the fascist propaganda. He listens to songs and anthems of the Mussolini epoch with the help of his grandfather's record collection.
And one day he stumbles upon a "Tim Tyler's Luck" album featuring a story called "La misteriosa Flamma della Regina Loana" which brings back the memory of his first love for a girl called Lila Saba whose features have haunted him all his life.
The imposing novel where Mr Eco shows what an erudite writer he is regarding matters of literature, politics, history and religion. The question of memory is important in this novel as Yambo realises that one cannot regard relics from one's childhood at the age of sixty in the same manner as one did when one was eight or thirteen. One of the pleasure of reading this book are the numerous illustrations which allow the reader to visualise Yambo's recollections.


Un instant d'abandon
Un instant d'abandon
par Philippe Besson
Edition : Broché
Prix : EUR 17,58

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un instant d'abandon, 16 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un instant d'abandon (Broché)
Le roman de M. Besson se divise en quatre livres. Dans le premier, intitulé "Thomas ou le pécheur", le lecteur découvre le narrateur, Thomas Sheppard, qui revient à Falmouth, "une ville qui n'est rien", après cinq années passées en prison. Rapidement on apprend la nature de la faute qu'il a commise, le péché qu'il porte et l'infamie qui est la sienne.
Dans le deuxième livre, "Rajiv ou la faute", Thomas se lie d'amitié avec un épicier d'origine pakistanaise auquel il confesse la raison qui l'a poussé à commettre cette infamie.
Dans le troisième livre, "Betty ou le châtiment", le narrateur relate à Betty Callaghan, vendeuse de journaux, l'expérience de son incarcération.
Dans le dernier livre, "Luke ou le salut", le lecteur découvre la nature de la relation que Thomas a eue avec Luke, prisonnier qui a partagé sa cellule.
Un roman extrêmement bien construit qui montre un homme mis au ban d'un village portuaire à la dérive et qui tente de reprendre le cours de son existence malgré le silence qui suit son aveu. Le récit prend la forme d'une introspection à la lecture de laquelle le lecteur parvient petit à petit à se former une image de la psychologie de cet homme et des raisons qui l'ont poussé à commettre un infanticide C’est la lente quête intime et sans complaisance d'un homme qui est revenu hanter les lieux de son crime et qui grâce au courage de ses aveux aspire à une rédemption et une absolution qui semblent hors de sa portée.


Our Man In Havana: An Introduction by Christopher Hitchens
Our Man In Havana: An Introduction by Christopher Hitchens
par Graham Greene
Edition : Broché
Prix : EUR 11,42

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cuba before Castro, 16 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Our Man In Havana: An Introduction by Christopher Hitchens (Broché)
Jim Wormold is a vacuum cleaner seller ("Phastcleaners") in Havana. He owns a shop in Lamparilla Street where he lives with his seventeen year old daughter Milly who attends the American Convent School and is a devout Catholic. Among Wormold's acquaintances there is Dr Hasselbacher, an unstable character with a dubious past and the Red Vulture, Captain Segura, who is in love with Milly and wishes to marry her.
One day Wormold is approached by Hnery Hawthorne from the British Secret Service who is in the process of "setting up the Caribbean network". Hawthorne proposes to Wormold to do some spying for the Secret Service for a remuneration of $ 150 a month. One of his duties is to recruit agents who will be able to report to him on different matters (political, economic and technological). Wormold takes up Dr Hasselbacher's suggestion to simply invent such agents and so Raoul (an alcoholic Cubana air pilot), Rodriguez (a night club king) and Teresa (a dancer at a striptease place) are the names of "agents" which Wormold communicates to London. Wormold is also supposed to send encoded reports to London but since there is nothing to report, the messages are pure fiction out of his imagination. Wormold even sends the Secret Service plans of supposedly secret weapons, using parts of his vacuum cleaners as a source of inspiration.
In a tragicomic tone, Mr Greene shows an innocent man entangled in a web of deceit and crime because he wishes to secure his daughter's financial future. The author is also very critical with the way the people employed by the Secret Service in those days went about their duty. There are hilarious scenes about such amateur agents' naïveté and the way they used to misjudge both the character and the personality of those they recruited seems almost unbelievable. One of Graham Greene's best novels.


A Long Finish: An Aurelio Zen Mystery
A Long Finish: An Aurelio Zen Mystery
par Michael Dibdin
Edition : Broché
Prix : EUR 11,47

3.0 étoiles sur 5 Aurelio Zen entangled in a web of deceit in the Piedmont, 11 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Long Finish: An Aurelio Zen Mystery (Broché)
In 1944 Beppe Gallizio, aged 15, was stationed on the road from Alba to Acqui in the Piedmont with a simple-minded soldier called Angelin to watch for any passing fascisti. Just before dying in an ambush, Angelin dug up a truffle in a nearby field.
After the war, Beppe returned to the place and his secret hoard of white truffles allowed him to make a good living until Aldo Vincenzo decided to put up a barbed wire around his property to protect his vineyard since his wine was slowly acquiring a reputation.
Then the prices for la trifola went through the roof and the truffle became to be known as the "white diamond" so Beppe had to take extra precaution in order that his annual harvesting remained secret. But one night a man saw Beppe in the dark and his dog Anna barked at him...
When Dottor Aurelio Zen is summoned to the Palazzo Torozzo, house of a famous director called "Giulio", Aldo Vincenzo is dead and his son Manlio is in prison, accused of having murdered his father. Since Giulio is an eager wine collector and this year's harvest at the Vincenzo estate is likely to be one of the greatest of the century, Giulio has arranged with the Ministry of the Interior for Zen to be sent to the gloomy city of Alba in order to release Manlio Vincenzo from prison in time to make the wine this year! And that is going to be far less easy than Zen had anticipated...
Another sympathetic glance at Italy by Michael Dibdin, this time allowing the reader to cast a glance at the secrets of winemaking.


L'homme interdit
L'homme interdit
par Catherine Lovey
Edition : Broché
Prix : EUR 16,15

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un premier roman fort réussi, 7 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme interdit (Broché)
Au cours de quinze séances de psychanalyse, le lecteur suit l'histoire du narrateur, M. Brown, et de la disparition de sa femme. En effet, M. Brown travaille pour une entreprise du nom de Levatyx SA et se trouve à Londres pour la signature du contrat Black Currant lorsqu'il reçoit un coup de téléphone de la police lui annonçant que sa femme Rachele a disparu. Sitôt le contrat signé, il retourne dans son pays où il est traité "comme un assassin revenant au bercail". C'est l'insidieux inspecteur Smynn qui mène l'enquête dans cette affaire et M. Brown doit se soumettre à plusieurs interrogatoires durant la fouille de son appartement. Pourquoi ne connaît-il pas la voisine, Mariangela Baptiste, qui a pris en charge ses trois enfants? Pourquoi Rachele n'a rien retiré de ses comptes bancaires depuis six mois? A-t-elle disparu avec quelqu'un ou seule? L'a-t-on fait disparaître? Meurtre ou accident?
Tandis que M. Brown perd son emploi et doit s'occuper de ses trois enfants, il sombre peu à peu dans la dépression et souffre du syndrome de persécution suite au harassement constant de Smynn. Il considère par conséquent la visite quotidienne chez son docteur comme "le seul moment de la journée ou je respire un peu." Petit à petit, M. Brown en vient à considérer Rachele comme une étrangère absolue puisqu'il ne peut répondre aux questions de la police la concernant. "Ignorer constitue un délit" dit-il commentant son statut de victime-suspect, son "sentiment d'être resté coincé dans un cauchemar" et son incapacité à trouver une solution aux petits problèmes qui "à défaut deviennent grands, finissent par peser lourd, par encombrer la vie". Inévitablement, il en vient à se demander s'il est devenu fou, "Fou à lier. Fou au point d'avoir tué ma femme..."
Un premier roman très bien écrit par Mme Lovey qui réussit à créer une atmosphère pesante et montre que le langage peut être un excellent instrument de manipulation.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17