Profil de rhadamanthe > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par rhadamanthe
Classement des meilleurs critiques: 1.216.524
Votes utiles : 41

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"rhadamanthe"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Wish You Were Here
Wish You Were Here

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'album qui prouve que Pink Floyd est un groupe culte !, 15 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wish You Were Here (CD)
Dark Side of the Moon fut à la fois l'album de la révélation et celui de la consécration : un authentique chef-d'oeuvre qui propulse un groupe au succès relatif au stade de groupe mythique. Après Dark Side of the Moon, difficile de poursuivre et de prouver qu'on a pas bénéficier d'un simple concours de circonstances, d'une inspiration éphémère. Wish You Were Here le prouve magistralement, au niveau musical, plus que par son succès. Il s'ouvre et se conclut par les deux parties, assez différents, d'une bonne dizaine de minutes chacune, de Shine On you Crazy Diamond, un morceau sublimissime : traversé de bout en bout par l'émotion. Entre les deux 3 morceaux plus courts (la structure inverse du futur Animals)également inoubliables : Welcome to the machine, Have a cigar, et surtout Wish You Were. Tout est parfaitement maîtrisé, et l'album trouve son style (à l'image de sa célèbre pochette - again), loin de Dark Side of The Moon : Pink Floyd ne s'arrête pas sur ses acquis, ses exigences le mèneront encore aux très grands Animals et the Wall.


The Final Cut
The Final Cut
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 33,00

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La musique passe avant l'auteur : album sous-estimé !, 29 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Final Cut (CD)
The Final Cut est, sans doute, l'album maudit de Pink Floyd. Renié en bloc, comme son auteur Roger Waters, tyrannique envers son groupe : renié en bloc pour son auteur sûrement... Pink Floyd, ici, n'est en effet que l'interprète des compositions de son leader, mais cela ne signifie pas que l'album soit mauvais. Il n'est seulement pas Floydien (et donc absent du Best Of, il me semble), mais il reste à mes yeux nettement supérieurs aux deux albums de pépés qui ont suivi (incomparable peut-être). L'album est sobre, calme et esthétique : il dégage une certaine modestie malgré tout, trop intime pour du rock (et à l'opposé de The Wall). C'est tout son charme : The Fletcher Memorial Hom, The Post-War Dream, Not now John et d'autres sont très biens, The Gunner Dream est superbe ! Je l'aime.


Atom Heart Mother
Atom Heart Mother
Proposé par lpcdreissues
Prix : EUR 14,76

26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand album très contrasté !, 29 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Atom Heart Mother (CD)
Atom Heart Mother est sans doute l'album de Pink Floy dont les styles des morceaux sont les plus divers : L'album s'ouvre par une sorte de symphonie épique de 23 minutes, où l'on pressent le fameux son spatial, puis se poursuit par une ballade mélancolique, de longueur conventionnelle, à la guitare accoustique (If, dont les paroles de Waters sont prémonitoires : "If I'd be a good man, I'd understand the spaces between friends"). On passe ensuite à un morceau plus énergique, mais très doux (Summer 68) très agréable (qui sent l'été), où l'on retrouve des cuivres. L'album se poursuit par un nouveau titre mélancolique (the Fat Old Sun) qui comme le premier n'a rien d'original musicalement, bien qu'il soit très agréable à écouter et très esthétique. On retrouve la force novatrice des Floyds dans le dernier morceau de 12 minutes : Alan'psychedelic breakfeast, où l'on se régale nous même en entendant les slurps du bol de lait, le craquement des allumettes, les bruits des couverts, et trois séquences musicales douces mais élaborées et prenantes. L'intérêt principal de l'album restant le titre éponyme, morceau unique dans l'histoire du Rock'n Roll.. puisqu'il participe aussi à celle du classique ! Son contenu est très divers, et on n'en retient pas vite la structure, mais il est presqu'intégralement poignant : un passage de deux minutes est très inesthétique (mais il se comprend dans l'envie des Pink Floyd de faire une musique significative), et la reprise du premier thème avec les cuivres à la fin du morceau est un peu disloqueé (psychédélisme oblige), le reste (cors, choeurs, guitares, clavier, batterie, batterie et batterie) est sublime et très poignant (personellement, j'ai souvent l'impression de partir épée levée dans une charge héroïque). L'album reste malgré cela un des albums les plus sereins du groupe, "à mettre sur sa table de chevet" pour goûter tout son charme. "La vache" ! (qui est très belle d'ailleurs)


Dark Side Of The Moon
Dark Side Of The Moon
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 21,95

7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'album le plus esthétique de Pink Floyd, 29 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dark Side Of The Moon (CD)
"Dark Side Of The Moon" peut-être considéré comme le chef-d'oeuvre de Pink Floyd dans la mesure où il est le seul album entièrement mélodieux (excepté On The Run peut-être qui rappelle l'époque psychédélique) d'un groupe qui a l'habitude des longs morceaux aux trips parfois disgracieux (ce qui contribue pourtant à la force d'un album comme The Wall). L'album dégage une impression d'unité très forte (c'est le premier album conceptuel), on l'écoute volontiers en entier, pour une jubilation de plus en plus intense, mais chaque morceau reste unique et original, sans rapport avec celui qui précède ou celui qui suit ! C'est sans conteste le meilleur album pour découvrir le groupe, car c'est le plus facile à apprécier : les morceaux longs étant parfois rébarbatifs (le succès de l'album vient de là). Les morceaux les plus forts à mon goût restent l'intro et la conclusion (Brain Damage + Eclipse), Time (peut-être le meilleur), The great Gig in The Sky (un morceau incroyable, d'une puissance inouïe, unique pour un groupe de rock), et Money bien sûr (les caisses enregistreuses sont géniales, jackpot !). Pour finir je rajouterai que la pochette est aussi très (très) réussie : elle reflète parfaitement l'ambiance nocturne et magique du morceau (c'est bien dommage d'avoir fait une édition spéciale en violet...)!


Page : 1