undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Tchichou > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Tchichou
Classement des meilleurs critiques: 1.098
Votes utiles : 652

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Tchichou "tchichou" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18
pixel
House Party Live in Germany [(+CD)]
House Party Live in Germany [(+CD)]
DVD ~ The J. Geils Band
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Restons impartiaux même si l'émotion nous submerge, 4 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : House Party Live in Germany [(+CD)] (DVD)
Les Stones avaient vite compris que pour chauffer les salles lors de leurs tournées européennes au début des années 80', il leur fallait le JGB en première partie, d'autant plus qu'ils partageaient la même maison de disques. On ne dira pas que ce cd+Dvd fait fond de tiroir parce que c'est le seul témoignage visuel d'un concert du JGB actuellement, mais franchement la qualité de l'image et le son restent brut de coffrage. Mis à part ces critiques, quel bonheur de revoir cette troupe qui ne ménagent pas leur peine. On gagnait sa notoriété à la sueur de son front à l'époque, on savait perdre des kilos sur scène, on était sourd pendant 3 jours, mais quel pied de donner du bonheur au public.
Toutefois pour revenir à ce qui nous préoccupe:
Questions:
Sans le Dvd, seul témoignage de cette folie de l'époque, auriez-vous encensé ce cd?
8 titres sur 14 apparaissent sur les autres "Live" des fous de Boston, est-ce finalement un bon investissement?
Et pourtant, le JGB est pour moi l'un des 5 plus grands groupes des années 1970/80. Si, si.... Mais reconnaissons que depuis "Live House", personne n'a sorti un brûlot aussi incandescent que le JGB. Alors OK c'est un document pour fan, mais au classement final des enregistrements public je mettrai: 1/ "Live House", 2/ " Blow your face out", 3/ "Live in Germany", 4/ "Showtime"
La barre est trop haute pour que je trouve génial ce concert, mais qu'ils me sortent un nouveau "Live" sorti des placards et je ferai comme pour les autres: je l'achèterai et je le critiquerai. Quand on aime on ne compte pas mais on se garde le droit de critiquer.


Go Girl Crazy
Go Girl Crazy

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La référence Punk Rock, 2 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Go Girl Crazy (CD)
Les chefs d'oeuvres ne sont pas toujours des succès à leur sortie, surtout quand la promo n'est pas à la hauteur. Sorti en 1975 mais véritablement reconnu par le public et les critiques quand 1977 grace aux Ramones. Les Dictators furent les pionniers d'une nouvelle scène américaine qu'on appela les Punk Rock avec les Ramones, New-York Dolls and Co. Et comme derrière la production on retrouve les producteurs Stars de l'époque que sont Sandy Pealman & Murray Kruman (Blue Oyster Cult, Pavlov's Dog, Black Sabbath, Clash,...) on peut estimer qu'ils ont flairé la bonne affaire. La différence avec les autres groupes c'est que les Dictators font rire, rien n'est pris au sérieux, mais contrairement à leurs semblables de l'époque ils savent jouer d'un instrument et Dick Manitoba aurait pu rejoindre le Blue Oyster Cult et Ross the Boss n'a rien à envier à la dextérité d'un Buck Dharma. Mais pas sur qu'ils aient fait rire tout le monde à déclarer que le Rock est mort après les Stooges! Rituel de l'époque certainement mais cela retire rien à cet opus qu'il faut posséder quand on vécu cette époque forte en créativité où la scène Newyorkaise avait pris une avance sur celle de Londres. Mais cela ne dura pas...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 3, 2015 9:59 AM MEST


Live At The Venue
Live At The Venue
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 27,77

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Special Bonus pour ceux qui ont adoré "Live at the Marquee", 29 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At The Venue (CD)
Cette galette date de l'époque où fut enregistré "Live at the Marquee" mais ne sortit qu'en 1989. Mauvaise période puisque le groupe est resté séparé de 1983 à 1990. Alors histoire de se rappeler au bon souvenir des fans, Mickey Modern et 9 Below Zero sortent cet enregistrement de la période la plus "successful" du groupe.
Première constatation du légiste: le groupe se porte à merveille, le son est presque meilleur que sur celui du Marquee. Cet enregistrement comme le dit Mickey Modern au verso de la jaquette, ce n'est juste qu'un concert sur les 300 que firent les 9 Below Zero entre 1979 et 1980 qui les conduisirent des pubs de Old Kent Road à l'Hammersmith Odeon. Je confirme: j'étais à Londres à cette époque bénie du Rock 'n Roll.
Il est évident qu'à ce rythme, il est nécessaire de faire évoluer un peu le répertoire presque tous les soirs. par conséquent sur les 16 titres, 8 figurent déjà sur le Marquee (Tore Down, Straighten her out, I can't help myself, Can I get a witness, Riding on the land "L and M", Stop your Naggin', Hoochie Coochie Coo, Got My Mojo working). Mais on a de grands moments avec 2 grands titres que j'ai souvent écouté chez le J. Geils Band: "Homework" et " Pack Fair & Square".
Les petits malins qui vont lire ce commentaire vont se jeter sur moi en m'incendiant que "pack Fair & Square" ne figure pas sur la play-list. Erreur mon cher Watson, tout le monde est nul dans cette maison de disques, voyez plutôt: "My babe" n'existe pas, à la place c'est "20 yards behind" du Dr. Feelgood à la mode 9 Below Zero. "I can't quit you Baby" est remplacé par " Stop your naggin", "Treat her right" par "Pack Fair & Square ". C'est pas du boulot messieurs!
Mise à part ces petits désagréments, c'est du bon, du solide un complément au concert du Marquee surtout avec 3 titres qui se détachent: "Stormy monday", seul Blues de ce concert, " Rocket 88" avalé cul sec, et le final " Keep on Knocking" de plus de 8 minutes de folie.
Fatigué, je reprendrais bien une petite pinte aubergiste!


About Time
About Time

5.0 étoiles sur 5 Ne passons pas à coté des bonnes choses, 15 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : About Time (CD)
Séparés depuis 1974, la magie d'un producteur a réussi à réunir le temps d'un disque en 1989 les survivants de Woodstock.
Enregistré aux States, Alvin Lee a prétendu qu'il est arrivé aux studios avec une cinquantaine de titres dans sa mallette et que le plus difficile fut de les sélectionner. Bigre! J'espère qu'il en a enregistrés d'autres qui ne figurent pas sur cet album car c'est vraiment du bon, ça déménage à tous les étages. La recette est simple: du blues-rock, du boogie et une ou 2 ballades, des solos à la mitraillette et cette voix qui a marqué plusieurs générations. En 2003, du coté de Watford en Angleterre dans une petite salle des fêtes, j'avais eu l'immense plaisir d'écouter mon guitar leader préféré et mis à part un léger embonpoint et quelques rides, rien n'avait changé.
Pour en revenir à notre opus de ce jour on constate que derrière Alvin Lee les papys assurent, Leo a finalement appris à maitriser sa basse, Ric tape c'est lourd mais acceptable, quant à Chick, son piano est avalé par la guitare omniprésente de monsieur Alvin Lee. Play loud! comme on disait.
Alvin Lee est au sommet de son art, un de ses titres préféré "Victim of circumstance" dure un peu plus de 4 minutes, lors d'un interview il aurait déclaré l'avoir écrite en 5 minutes sur une guitare sèche!
L'inspiration est présente c'est sùr, mais en 1989 TYA était passé aux oubliettes, pensez des mecs qui reviennent pousser la chansonnette 15 ans plus tard, bonjour les commentaires: ils ont besoin de tunes, ils jouent au ralenti... On a vu pire comme retour.
Et pour la petite histoire le dernier titre "Waiting for the Judgment day" écrite par Alvin Lee était destinée à ses potes de Deep Purple. Il pourra toujours la jouer la-haut avec son copain John Lords, sùr qu'ils vont apprécier les anges.
Le seul problème c'est que la galette devient introuvable et cher. Cherchez bien chez les soldeurs, vous ne serez pas déçus.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 3, 2015 9:59 AM MEST


Fresh Fish Special
Fresh Fish Special
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 21,41

4.0 étoiles sur 5 En 1978 les Blue Suede Shoes et la gomina sont de retour, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fresh Fish Special (Album vinyle)
A l'époque de la sortie de cette galette, les critics en avaient fait leur choux gras.
Pensez, le Rockability renaissait avec notamment les Stray Cats, l'album sortait sur le label Private Stock de Blondie, produit par Richard Gottehrer, le gourou de Blondie. A cela vous rajoutez la présence de Link Way, guitariste qui influença de nombreux contemporains aussi bien les groupes Punk que de Heavy Metal. Au final, on retrouve de superbes reprises superbement choisies et quelques originaux avec une cerise sur le cheese cake qui s'appelle les Jordanaires, les fameux choeurs qui accompagnèrent Elvis pendant 15 ans.
Plus qu'une musique, c'est un style de vie à redécouvrir, il ne manque plus que Woofman Jack pour s'égosiller sur Robert Gordon et Shanana en première partie, et roulez jeunesse!


Live in Concert
Live in Concert
Prix : EUR 8,25

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La preuve déjà qu'en 1971 Joe Walsh était un des meilleurs guitaristes du monde, 30 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in Concert (CD)
James Gang est le genre de groupe où certains talents se distinguent comme Joe Walsh ou Tommy Bolin, futur et ex-guitariste de Deep Purple.
Ce Live in Concert est un immense hommage aux groupes composés de 3 musiciens qui incendiaient les planches des salles de concert. Les Cream, Hendrix... Le trio impressionna tellement Pete Towsend qu'ils firent la première partie des Who lors de leur tournée anglaise. Et dans la foulée ils partageaient l'affiche avec des noms célèbres comme les Kinks, Led Zep, Grand Funk ou Humble Pie.
C'est vrai que le concert est court, il suffit de rajouter le Live de Joe Walsh au bout et on décolle pour un bout de temps.
A signaler le titre " Lost Woman" de 18 minutes ou tout y passe, les solos de guitares, de basse et bien sur de batterie. C'était l'époque.


Back for the attack
Back for the attack
Prix : EUR 21,03

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Metal revival quand tu nous tiens, 29 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Back for the attack (CD)
Il se dit sur le net que Dokken a acquis sa maturité musicale entre 1983 et 1988. Cela tombe bien cet album date de 1987 et les membres ont atteint une maturité de tous les instants: Don Dokken est un excellent chanteur et forme avec George Lynch un duo à donner des idées ou des frayeurs à leurs concurrents. Du reste pour les amateurs de statistiques Lynch est considéré comme le 16ième meilleur guitariste de tous les temps vu par les américains.
Dans la discographie de Dokken j'avoue que je conseillerai "Back for the attack" pour commencer. Sinon j'irai voir du coté des helvètes comme Krokus par exemple.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 3, 2015 7:16 PM MEST


Closer Together
Closer Together
Proposé par KELINDO³
Prix : EUR 27,31

5.0 étoiles sur 5 Particularité; des québécois qui chantent en anglais, 9 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Closer Together (CD)
Lorsqu'en 1987 je trainais du coté de la rue Sainte Catherine à Montréal, chez le disquaire du coin, le Lp s'arrachait comme le dernier Journey ou le Live de Van Halen. Pour ne pas mourir idiot, j'ai acheté la galette d'autant que la pochette m'inspirait; des rockers québécois, pourquoi pas? Finalement il s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires et reçu le prix Félix du meilleur disque anglophone de l'année.
Relayer par des radios comme CKOI-FM de Montreal, le groupe commença à connaitre un grand succès chez nos cousins.
Vous dire à quoi resemble the Box? Pas facile! de la très bonne Pop, aux refrains faciles à mémoriser, d'une musique intemporelle; pas trop de synthés pour l'époque, mais des bonnes chansons à succès, Men at Work pourrait être une référence lointaine.
Une superbe découverte que j'écoute presque 30 ans plus tard, à découvrir!


Eclats De Rock
Eclats De Rock

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un diamant brut mal taillé, 9 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eclats De Rock (CD)
Je suis un fan de la première heure de Stocks. Leur problème dans les années 80` c'est le look qui ne correspondait pas à la promotion des artistes des compagnies de disques coincés entre les grosses écuries US et le disco. Adieu WEA, bonjour CBS. Se croyant plus malin que les voisins, ils essayent de leur enlever l'étiquette de groupe de Hard ou de Rock Sudiste qui leur colle à la peau, mais ces marketeurs qui ont commencé à prendre le pouvoir dans ces années-là n'ont rien compris: ce style c'était leur ADN. Alors un disque contre nature? Oui, parce que la folie initiale est contenue, filtrée, passée au tamis. Ce n'est pas Indochine, ces mecs-là c'est un diamant brut qui se respecte! Le mot est lâchée, la production est trop lisse.
Oui mais voila, Marquilly c'est un pur qui discrètement nous balance des solos brulants sortis de sa Stratocaster, mais ces moments d'excitation sont bien trop rares. Benoit Blue Boy que j'apprécie et que je respecte n'avait peut être pas les épaules assez larges pour produire ce disque.
Là je me suis fait 100 ennemis ou plus, et Ramon va m'en vouloir.
Qui aime bien...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 28, 2015 9:00 PM MEST


Perfect timing (1987)
Perfect timing (1987)
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 45,86

5.0 étoiles sur 5 Essai bien transformé, 2 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Perfect timing (1987) (CD)
Le Hard Rock n'a pas de frontières: l'association de l'irlandais et de l'allemand est savoureuse. Je suis étonné que les grands Rock critics de Amazon est oublié cet album bien construit, bien huilé avec en plus des hits lors de sa sortie en 1987, même si les puristes trouvent que leur Guitar Hero est moins mis en valeur que sur ses disques qui portent son nom.
L'association n'aura pas duré longtemps (3 albums il me semble) mais du costaud. Le duo est particulièrement inspiré, un mélange de UFO et de Michael Shenker Group. Je n'irai pas par 4 chemins, ce disque fait partie des plus grandes réussites de la fin des années 80 sans avoir pris une ride. A conseiller vivement même si Mc Auley fut un temps le chanteur de Survivor, oubliez cet épisode et ne vous faites pas prier.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18