undrgrnd Livres de l'été Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Tchichou > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Tchichou
Classement des meilleurs critiques: 1.681
Votes utiles : 671

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Tchichou "tchichou" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18
pixel
Crystal Visions...Very Best of
Crystal Visions...Very Best of
Prix : EUR 8,94

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Compil trés discutable, 1 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crystal Visions...Very Best of (CD)
Première constatation: la discographie de la Diva est telle qu'on peut se passer de certains titres de Fleetwood Mac et de versions "live" en doublon.
Alors soit le Label Manager ne connait pas la discographie de la Diva , soit des problèmes de droits d'auteurs viennent perturber le choix des titres.

Justement,en ce qui concerne le choix des titres de cette compilation, certains chefs d'œuvres manquent comme "Nightbird", "I will run" avec Tom Petty, "Nothing ever changes", "Enchanted" de l'album "Wild Heart". Et que dire de " Imperial Hotel", "No spoken word", "Sister Honey" de l'album "Rock a little". Enfin de l'album "Bella Donna" trop peu de titres et pourtant " Bella Donna", "Think about it", "Kind of woman", "Outside the rain" mériteraient cet honneur de rentrer dans cette compilation.
Au lieu de cela, on a droit à cette surprenante et néanmoins grotesque reprise de "Rock And Roll" de Led Zeppelin. Même si la Diva s'en sort convenablement grace à son talent, il faut reconnaitre que cela dépareille de son répertoire classique et n'est pas digne de figurer dans une compilation.

Désolé pour ceux qui apprécient cette compilation mais personnellement j'ai l'impression de sortir d'un bon restaurant en ayant encore faim.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 14, 2016 2:46 AM CET


Hama 86530 am-5200 Souris optique filaire USB 800 dpi Noir
Hama 86530 am-5200 Souris optique filaire USB 800 dpi Noir

1.0 étoiles sur 5 Souris déglinguée, 6 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hama 86530 am-5200 Souris optique filaire USB 800 dpi Noir (Personal Computers)
Discrète non pas à cause de son poids mais par la simple constatation que depuis un an que je la possède je n'ai eu aucun souci et pourtant elle a voyagé autant que moi. Je l'utilise sur mon Sony comme quelquefois sur mon Mac Pro sans problème.
Bien sur elle n'est pas lumineuse, mais restons pragmatiques, ma seule exigence c'est qu'elle fonctionne quand je l'utilise. Et c'est le cas.
Cela toutefois n'aura duré qu'un peu plus d'un an, car aujourd'hui direction poubelle!


Firefall Reunion Live'
Firefall Reunion Live'

5.0 étoiles sur 5 Fidèle à l'esprit, 3 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Firefall Reunion Live' (CD)
Firefall c'est 1976 avec 3 membres originaux ( Rick Roberts, Michael Clark et Larry Burnett). De ces 3-là, un seul sera sur la scène du Boulder Theatre (Colorado) le 9 avril 2008. Rick Roberts trop malade pour monter sur scène et Michael Clark décédé en 1983 suite aux excès d'alcool. Qu'importe! la question est de savoir si cette réunion de famille avec les membres qui se sont succédés pendant plus de 38 ans, soit 24 au total, allait tenir ses promesses.
Soit on sort les déambulatoires et les chaises roulantes et on a pitié des pauvres bougres qui s'égosillent en espérant que la note sera juste, soit c'est l'extase, le come-back inattendu le concert Live que l'on n'attendait plus.

Par rapport à "Colorado" (Live de 1979), les titres sont agrémentés de solos superbes (melotron, saxo, guitare) beaucoup plus longs (moyenne des titres, 6 minutes) , et la touche finale c'est Joe Lala (percussioniste de référence qui travailla sur le premier album et avec les plus grands de la côte d'Ouest) qui nous la donne tout au long de ce superbe concert ou chaque titre est une référence. Certainement le seul Cd de Firefall qu'il faille disposer, je n'hésite pas à le dire. (Le cd trop cher? Alors numérisez-le)


World In Motion
World In Motion
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 29,00

4.0 étoiles sur 5 Les protest songs ne font plus recette, 26 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : World In Motion (CD)
"World in motion" fut le premier album de Jackson Browne a ne pas être disque d'or ou de platine aux States. Et pourtant ce n'est pas un mauvais album, mais qui a l'inconvénient d'être la suite de "Lives in the balances" sorti 3 ans plus tôt et qui déjà s'en prenait à Reagan et à sa politique en Amérique centrale. Et on remet le couvert contre le nucléaire les contrats...
Dans ce nouvel Opus, JB continue sa croisade contre les politiciens et comme il est dit dans une des chansons signées Steven Van Zandt ("I am a patriot") qui se trouve être l'une des meilleures de l'album, le partie de la Liberté est le meilleur. Bonjour le cliché. Comme beaucoup de fans, je ne pense pas que JB soit taillé pour ce style de compositions, même si avec l'aide de brillants amis et collègues que sont David Crosby, Bonnie Raitt ou David Lindley les compositions restent de bonne facture comme "Lights and vertues" qui rappelle l'époque bénie de l'album "The Pretender".


Embrace
Embrace
Prix : EUR 16,00

5.0 étoiles sur 5 "Tout vient à point..., 15 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Embrace (CD)
... A qui sait attendre" comme disait Clément Marot. Il passe et repasse ce nouveau cd tant attendu sur ma platine.
A quoi peut-on s'attendre d'un groupe qui connait le syndrome du succès incontrôlable avec leur précédents cd's qui connait le blocage de la feuille blanche ensuite? Six albums au compteur, sept selon NME!
Danny McNamara aurait déclaré qu'ils ne voulaient pas sortir de nouvelle galette qui ne soit pas aussi bonne que " The good will out". Bigre! et de plus il fallait qu'il sonne différemment des autres albums. C'est en quelque sorte mettre la barre aussi haute que celle de Renaud Lavillenie lors de son record mondial. Je peux vous dire maintenant qu'ils ont passé la barre et que cet album attendu par leur nouvelle maison de disques depuis plusieurs années est FANTASTIQUE.
C'est l'album de la consécration et de la maturité. Bien sur le son EMBRACE est toujours le fil rouge, mais les compositions sont graves, les interprétations plus soignées un brin de Coldplay, un soupçon de U2 (là je m'avance un peu) et quelques tubes qui font qu'à sa sortie en avril l'album flirtait avec la 5ième place des charts UK.
Il faudra bien qu'un jour le public français constate qu'il n'existe pas uniquement Coldplay sur cette planète. Avec cette album, ils ont de grandes chances d'y parvenir.


Greatest Hits & More
Greatest Hits & More
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 17,31

4.0 étoiles sur 5 De la Sorbonne à Nashville en passant par Fleetwood Mac, 13 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Greatest Hits & More (CD)
Si vous lisez cette critique c'est que vous avez déjà écouté Bob Welch! En France, même à son apogée dans les 1977 -1979 dates à laquelle il sortit ses 2 plus grands disques "French Kiss" et " Three Hearts" qui furent récompensés de disque de Platine pour l'un et d'Or pour l'autre mais aux States, Bob Welch a réussi à percer, et ce malgré les excellentes critiques de "Rock & Folk et de "Best".
Impossible de définir le style de ce personnage hors du commun qui dans le milieu est aussi connu pour avoir fait partie de Fleetwood Mac de 1971 à 1974, remplacé par Lindsey Buckingham et Stevie Nicks.
A l'occasion écoutez "Hot love, Cold world", "Ebony Eyes", "Danchiva", "Dancing eyes" ou son grand succès "Sentimental lady". C'est de la trés bonne variété (au sens noble du terme si possible) ou se mêlent les refrains, les riffs de la guitare de Welch et les violons éternels bien présents de l'époque. En plus "oh well" qui symbolise la période plus proche des années 70' rappelle cette période Blues Rock anglaise avec Peter Green qui sévissait encore avec le Mac. Ce " Best of" donne une idée du talent et de la diversité du répertoire de ce grand compositeur et guitariste, mais sincèrement je préfère posséder les 2 plus grands chefs d'oeuvre individuellement que sont "French Kiss" et "Three Hearts".
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 5, 2015 4:38 PM CET


The Grand Illusion - Pieces Of Eight (Live)
The Grand Illusion - Pieces Of Eight (Live)
Prix : EUR 9,49

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Plus pompeux que symphonique, 13 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Grand Illusion - Pieces Of Eight (Live) (CD)
Mettons de coté la partie souvenir et mélancolie quelque peu. Lawrence Gowan aux claviers est loin d'être une truffe même s'il ne remplace pas sentimentalement un Dennis de Young que j'avais eu la chance de voir à Londres en 2007 lors d'un concert d'anthologie de Styx à l'Hammersmith Odeon. En revanche les opus de Gowan en solo ne m'ont jamais laissé de souvenirs impérissables même avec l'aide de Jon Anderson qui prêta sa voix sur un de ses disques. Il faut dire que j'avais acheté son premier cd en aveugle au Canada où il est devenu une star nationale. Le fait qu'il passait en première partie de Styx lors d'une tournée fut le déclic des autres membres de Styx qui cherchait un remplaçant à Dennis de Young malade. CQFD.
Les 3 live de Styx sont (presque) complémentaires, mais j'avoue que celui-ci, même s'il est de très bonne facture m'indispose par moment par ses interprétations pompeuses plus que symphoniques. Et c'est dommage cela va donner l'occasion à de Caunes de critiquer un peu plus ce groupe qu'il n'a jamais apprécié (voir son livre "dictionnaire amoureux du Rock").


Genious : The Best Of Warren Zevon
Genious : The Best Of Warren Zevon
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Splendid Isolation, 8 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Genious : The Best Of Warren Zevon (CD)
Warren Zevon c'est un peu un "Songwriter maudit" comme en sait fabriquer les US. Ce mec qui a comme copains pour l'aider Jackson Browne, Bruce Springsteen, Bob Dylan, Neil Young, Tom Petty, les REM et une bonne partie du top 100 américain ne peut être une truffe. Ce Best of donne une bonne idée de la carrière de ce génie même si le choix reflète plus sa carrière que les meilleurs titres par moment. "Rolling Stones" dans les années 70 citait Neil Young, Bruce Springsteen, Jackson Browne... et Warren Zevon comme les stars montantes de la décennie. Oui sauf que sur les 4, un seul est resté sur le quai. La faute à la drogue, alcool & Co.
Dans ce cd, il y en a pour tous les gouts, mais j'avoue que j'ai un grand faible pour d'abord "Splendid isolation" avec à l'harmonica un certain Neil Young, " Werevolves of london", son plus grand succès commercial mais aussi "Looking for the next best thing", " Excitable boy", sans oublié ce superbe hymne " Mutineer" qui vous laisse une grande amertume et de grands regrets.


Live at Rockpalast 1978
Live at Rockpalast 1978
Prix : EUR 22,28

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LACHEZ LES CHEVAUX!, 8 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Rockpalast 1978 (CD)
On a tout dit et écrit sur Alvin Lee, mais en 1978 le Lucky Luke de la guitare est à un carrefour: fini l'expérience de Alvin Lee & Friends qui donna 3 galettes dont l'excellent "In Flight" enregistré en live au Rainbow de Londres, mais avant qu'il retrouve Mick Taylor et Steve Gould pour une tournée US, il y a l'expérience Ten Years Later, trio composé d'excellents musiciens, bien meilleurs à ce que disaient les rock critics de l'époque que ceux de Ten Years After. En revanche les deux opus nés de cette collaboration ("Ride on" et "Rocket fuel") ne sont pas aussi bien inspirés que les titres avec Ten Years After. Vous comprenez? Tout cela pour vous dire que quand ce trio jouent du TEN YEARS AFTER c'est somptueux surtout que "Rocket Fuel" est sorti 6 mois plutôt.
On est en plein années 70' avec des solos longs comme le bras, aussi bien venu du maitre de cérémonie, mais cela on est habitué, mais aussi de Mick Hawksworth qui se prend pour Jack Bruce avec beaucoup de dextérité, et Tom Crompton qui derrière ses fûts nous balance ces fameux solos bien spécifiques de cette époque. Alvin Lee est au top de sa forme, il a le syndrôme du trio type Cream et Hendrix, au point que dans ses solos ils s'abandonnent à quelques notes de "Sunshine of your love" et interprète "Hey Joe". Décidément on est pas loin de l'atmosphère Woodstock revival mais avec un meilleur son.
Le tout est servi et emballé dans une boite avec un livret. Vraiment un super héritage que nous laisse Alvin Lee.


The Passion
The Passion
Prix : EUR 21,06

3.0 étoiles sur 5 Vous appelez cela comment monsieur?, 8 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Passion (CD)
John Payne: je connais mais Andy Nye, pas trop. Que pouvait donner le mariage entre le hard (ex-MSG, ex- Iron Maiden) et le rock progressif? J'avoue que leurs tenues sur la pochette me rappelait plus la culture psychédélique et son côté expérience psychotrope de drogues hallucinogènes des années 70' que la musique années 2000.
Allez on attaque: Dur; j'avais oublié de baisser le son au premier titre. On attaque fort avec une annonce avant la première note de musique du type "Ladies & gentlemen, fasten your seatbelts...". Tient! cela me rappelle un disque d'un trio des années 1970 du nom de Tampest. Bon passé ce premier titre un peu rock FM avec un bon refrain, on se replonge dans l'univers de John Payne qui lorsqu'il chante souffre en même temps. En revanche le troisième titre me rappelle ASIA, période Payne, et contrairement à beaucoup, je vais finir par la regretter cette période compte tenu de la qualité du dernier Opus de Asia. "Burning the innocent" est certainement le titre le plus accrocheur de cet album. "Desire" je connais ce morceau. Mes petites cellules grises me disent que "Aria" de Asia l'avait déjà produit. Et pour cause nos compères avaient participé à l'écriture du titre. Penchez-vous un jour sur la bio de ces deux compères. A eux seuls s'ils veulent célébrer leur jubilé, ils pourront inviter la moitié de la planète rock pour qui ils ont joué. On ne va pas détailler chaque plage, mais John Payne a survitaminé son jeu et le tout est acceptable. Mais il a fallu que j'écoute chaque titre pour apprécier l'ensemble à sa juste valeur.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18