Profil de Tchichou > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Tchichou
Classement des meilleurs critiques: 777
Votes utiles : 610

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Tchichou "tchichou" (Paris, France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17
pixel
Greatest Hits Live
Greatest Hits Live
Prix : EUR 23,63

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Artist à oscariser, 1 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Greatest Hits Live (CD)
Vous avez aimé "Silk Degrees" paru en 1976, vous adorerez "Greatest Hits Live".
Quelques perles de ce fabuleux album ("Silk degrees") s'invitent sur ce Cd où la maitrise musicale de l'artiste se marie avec la dextérité des musiciens et produit d'une façon magistrale. Mais à ma grande surprise ce sont les titres plus jazzy et Californiens qui attirent mon attention. Une trés belle réussite et une trés grande évolution par rapport aux années 70'et 80' qui me convient bien. La preuve j'ai aussi craqué pour Bill LaBounty ("Time starts now the definitive Anhology") qui vient de sortir et qui vogue par moments vers une musique californienne et jazzy mais un degré moins convaincant que Bozz Scaggs.


Time Starts Now The Definitive Anthology (Coffret 4 CD)
Time Starts Now The Definitive Anthology (Coffret 4 CD)

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La cool attitude is back avec ce grand artiste, 7 janvier 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Time Starts Now The Definitive Anthology (Coffret 4 CD) (CD)
Cette rétrospective était attendue depuis que les albums de Bill LaBounty devenaient introuvables et par conséquent hors de prix. Superbe package comprenant 4 cd's, environs 70 titres remasterisés dont 18 titres inédits.Comment définir sa musique? la facilité nous suggère "Musique californienne", comme cela on est tranquille tout y passe. Mais Bill LaBounty c'est plus fin et délicat que cela: un patchwork de musique de Toto,de Steely Dan et un soupçon de jazz à la Marcus Miller mais aussi des titres moins intéressants assimilés à ce que on appelera de l' " Easy listenning music ".
Beaucoup de fans comme moi on découvert en 1982 ce titre superbe "Livin' it up" ou l'on retrouve la crème des musiciens de l'époque (Willie Weeks, à la basse, un des musiciens préférés de Clapton, Larry Carlton, Jeff Porcaro, Steve Lukather, Lennie Castro, Robin Dupree, James Taylor, Patti Austin,Jennifer Warnes, Steve Gladd et le sublime saxophoniste David Sandborn (A entendre particulièrement sur " Burn down the night") et bien d'autres.
Et comme tout fan on salut cette sublime initiative de Warner.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 9, 2012 6:01 PM MEST


Bachman & Turner
Bachman & Turner
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 7,87

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 On repousse l'age de la retraite même au Canada, 6 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bachman & Turner (CD)
Et revoila la moitié de Bachman Turner Overdrive soit Randy Bachman et Fred Turner qui pour des raisons obscures de droits ne peuvent reprendre le nom original du groupe. Que cela ne tienne c'est le contenu qui nous intéresse et pour cela on se réjouit que la paire née la même année (1943) cumule allègrement les 136 ans!
Au premier titre ("Rollin along"), on se croirait revenir à l'époque de "Not Fragile". Rangez les déambulatoires, débranchez les tuyaux, balancez les fortifiants et calez-vous dans un fauteuil et régalez-vous. Bon on passe "That's what it is" san grand intérêt, et on attaque "Moonlight Rider" un rif d'introduction type " Mississipi Queen" des meilleures augures, et je vous garantis que le reste est décoiffant en particulier "Slave to the Rythm", "Neutral Zone".
Les bucherons canadiens n'ont jamais fait dans la dentelle et fait fuir les rock critics facilement mais pour ceux qui se passent encore "Hey You", "Takin' care of Business" ou "Roll down the highway", il seraient étonnés de voir l'effet du sirop d'érable sur nos papys rockers toujours aussi agiles avec leur guitare.
Une belle surprise que je me devais d'évoquer.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 28, 2011 7:47 PM MEST


Live At The Troubadour
Live At The Troubadour
Prix : EUR 22,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un anniversaire réussi, 26 septembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live At The Troubadour (CD)
Quelle belle idée de réunir deux icônes telles que James Taylor et Carole King réunis pour un soir puis une tournée mondiale qui ne passera pas malheureusement en Europe. Il se trouve que le Troubadour, night club bien connu de L.A. fétait ses 50 ans et quel coup de génie de réunir ces deux-là qui selon la légende n'avait plus joué ensemble depuis le légendaire "Tapestry" de Carole King en 1971. Depuis 50 ans, un nombre incalculable d'artistes ont commencé leur carrière au Troubadour que beaucoup de producteurs fréquentaient à une époque, histoire de découvrir la perle rare, aussi ils auraient pu aller chercher Elton John qui débuta sa carrière US au Troubadour en 1970 grace à Neil Diamond, ou Buffallo Springfield réuni pour l'occasion, Eagles, Springsteen, jackson Browne, Linda Rondstadt et bien d'autres. Mais à l'écoute de ce concert, le choix parait évident aujourd'hui.
De plus notre duo est accompagné des mythiques Danny Kortchmar à la guitare, Leland Sklar (le barbu légendaire de L.A.)à la basse et de Russ Kunkel à la batterie. On peut dire que ces trois-là sont les musiciens de studio les plus célèbres de la côte ouest que s'arrachaient les plus grandes stars des années 70' et 80'. Pour la petite histoire dans les années 70' ce trio incontournable des studios d'enregistrment avait essayé de constituer un groupe de jazz tendance "Steely Dan" du nom de The Section qui quoique fort intéressant, ne connut le succès escompté. Alors autant mettre son talent musical au service des autres.
Aussi tout ce beau monde se retrouve au Troubadour en 2007 avec l'impression de ne s'être jamais quittés. Une belle alternance de titres signés Carole King et James Taylor doublés de superbes harmonies vocales. Contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer ce concert n'est pas pathétique ou emprunt de nostalgie. C'est un évènement qui manquait dans la discographie de JT comme de Carole King et qui aurait pu être enregistré 30 ans avant. Quelque part le temps s'est arrété et leur performance ce soir-là est à l'égal de leur immense talent, les voix et les interprétations sont identiques et le degré de complicité exceptionnel entre ces deux-là. Le DVD peut en témoigner.
Du reste le public américain ne sait pas trompé: dés sa sortie il atteint le Top 4 des charts US, 78 000 copies vendues les premières semaines, plus de 600 000 à ce jour.
je n'hésite pas à dire que Carole King et James Taylor ont atteint le sommet de leur art ce soir-là. "Ramon the Snake" ne me contredira pas, j'en suis sùr.


C'mon Everybody-Live
C'mon Everybody-Live
Proposé par groovetemple77
Prix : EUR 10,49

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Swing au pays des patates, 7 septembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : C'mon Everybody-Live (CD)
Au début des années 80' les punks ravageaient les oreilles de nos teenagers, certains comme les Dr. Feelgood et assimilés envisagés un retour aux sources du rock sous différentes formes comme le rockabily. Graham Parker, Elvis Costello, les Inmates, 9 Below Zero, Nick Lowe ou Dave Edmunds, le gallois de l'étape, dans des styles différents redonneront leur lettres de noblesse à cette nouvelle scène anglaise qui allaient pécher leur inspiration aux sources du Rock des années 60';
Fan du Live "I Hear You rockin'" sorti en 1987,je considère aujourd'hui que "C'Mon everybody Live", sorti lui en 1999, est supérieur en termes de production. Même si on retrouve 4 titres du live de 1987, les interprétentions sont bien meilleures. Le mieux c'est de se procurer les 2 albums pour s'en convaincre car malheureusement certains titres manquent sur ce "C"Mon Everybody Live" comme "The Wanderer", "Queen of Hearts", " I hear you Knocking". En revanche quelques perles méritent d'être citées: "From small things big things come" de Bruce Springsteen, "Girls talk" de Elvis Costello (déjà sur "I hear you rockin -Live") et "Slipping away" emprunté à M. Electric Light Orchestra, Jeff Lynne.
Oh diable l'avarice! quand on aime, on compte pas selon le dicton populaire, et si vous deviez compter, vous verrez bien que c'est un retour sur investissement garanti.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 11, 2011 10:34 AM MEST


Living Room Tour,the
Living Room Tour,the

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un talent inégalable depuis 40 ans, 2 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Living Room Tour,the (CD)
Sa carte de visite parle pour elle: 15 millions d'albums vendus aux USA ,3 X #1 aux US dont le fabuleux album "Tapestry" qui est à Carole King ce que "Harvest" est à Neil Young avec une différence que cet album restera 15 semaines #1 et sortira des charts 6 ans après avoir vendu 25 millions de cette pépite dans le monde , mais aussi on compte 3 albums live et 7 albums dans le Top 10 US depuis 40 ans.
Et comble de bonheur, "The Living room Tour" reprend les titres de "Tapestry" en majorité avec ces chansons sublimes que sont "It's too late", "So far away" et bien d'autres comme l'immense et incontournable "You've got a friend" et quelques surprises comme cette reprise que nous chantait Aretha Franklin à filer la chair de poule (You make me feel like a natural woman") ou encore ce vieux standard en final ("the Locomotion") que beaucoup ignore qu'il fut écrit par Gofin & Carole King pour Little Eva.
Bonne production, son parfait, excellent musiciens, public chaleureux et tout acquis à sa cause, une voix intacte et un touché au piano égal à sa réputation qui fait de Carole King l'une des plus grande song writer de tous les temps qui a placé à ce jour 118 titres dans les charts US.
La bourse ne rapporte plus, l'or est trop cher, investissez dans la pierre précieuse, procurez-vous ce bijou sans hésitation.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 11, 2011 10:33 AM MEST


Live and Unleashed
Live and Unleashed
Prix : EUR 15,86

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Le chien de Pavlov ne chante plus, il grogne, 1 septembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live and Unleashed (CD)
Pas évident de se lancer dans une critique négative lorsque pendant 30 ans leurs 2 premiers albums ont usé les oreilles de 3 générations à la maison et que le commentaire précédent a littéralement explosé de bonheur à l'écoute de ce Live. Alors je me le suis repassé une dizaine de fois avant de rendre mon verdict comme si je devais livrer à la police mon meilleur copain! Mais David, tu n'avais pas le droit de me mettre dans cette embrouille! Pourquoi seulement 7 titres de "At the sound of the bell" et de "Pampered Menial"? Et ou sont passés les " Julia", "Natchez trace", "Song Dance"? En revanche, les reprises attendues sont brut de décoffrage ("Episode", "Gold Nuggets","late November","Of once and future Kings","Preludin", "Standing here with you"," Theme from Subway Sue"), la production quelque peu moyenne en comparaison avec l'excellence des 2 premiers albums studio, mais cette voix... Toujours cette voix de castra mais pourquoi moins harmonieuse et plutôt brutale et en colère?
Petit plus quand même , on retrouve au travers de cet album des morceaux composés avec Ian Mattews au temps de "HI FI" (aujourd'hui introuvable) mais franchement ce n'est pas ce que l'on peut appeler un "Greatest Hits Live " comme certains sortent actuellement.
Pour moi Pavlov's Dog c'était un mélange harmonieux entre Rock et Jazz, entre harmonie baroque et couplets wagnériens revues et corrigés par de jeunes rockers. La magie n'a pas disparue mais la mayonnaise a tourné, ça manque de lubrifiants dans le villebrequin, et ce malgré de solides musiciens qui assurent derrière l'unique survivant de cette époque bénie, le chanteur David Surkamp.
J'espère que lors du concert parisien en novembre, notre cher David Surkamp se sera calmé et revu son répertoire et ses interprétations; le "New Morning" c'est pour la musique, " La mutualité" pour contester si nécessaire.
Alors que certains groupes ce sont lancés dans des enregistrements en public avec des philarmoniques, d'autres font quelque part le chemin inverse comme Pavlov's Dog en nous interprétant des titres plus tranchants moins harmonieux que les originaux à la limite du hard.
Compte tenu de la formation classique de Surkamp, je suis étonné du choix de ses interprétations, j'aurais plutôt parié pour un enregistrement public avec un philarmonique de Prague en soutien par exemple.
La cloche doit sonner différemment pour que le chien s'égare...


Vera Atkins, une femme de l'ombre : La résistance anglaise en France
Vera Atkins, une femme de l'ombre : La résistance anglaise en France
par Sarah Helm
Edition : Broché
Prix : EUR 23,30

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Amateurisme ou manipulation?, 24 août 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vera Atkins, une femme de l'ombre : La résistance anglaise en France (Broché)
Après la lecture de cette biographie on reste partager sur les actions du SOE, sur les raisons qui ont poussé Vera Atkins à envoyer des hommes et des femmes en France arrètés par la Gestapo dés leur parachutage ou retournés trop facilement par les allemands. On est sidéré par la légèreté avec laquelle on envoyait des femmes mal préparées, parfois naives et des hommes qui ne parlaient pas français organiser des groupes de résistance. Comment les services de contre-espionnage allemands ont pu tromper avec autant de facilité le SOE en utilisant les radios des résistants piégés et trahis au point de se faire parachuter armes et munitions? Alors pour excuser ces grossières erreurs fatales l'auteur va disséquer la vie de Vera Atkins en sous entendant qu'elle aurait pu être un agent double pour des raisons familiales et ce malgré son origine juive! Qu'elle aurait pu être un agent aux services des russes, cela devient grotesque. L'auteur va même prétendre que si Vera Atkins a voulu rechercher en Allemagne qu'étaient devenus certains agents prisonniers, torturés et finalement assassinés par les nazis, c'est pour être sur qu'ils ne diraient rien après la guerre! Et que dire des tortionnaires qu'elle interrogera dans leur cellule.
Difficile de s'en tenir uniquement aux faits, puisque le personnage était bien mystérieux, mais ce n'est pas en épluchant sa jeunesse au travers sa famille et ses origines qu'il faille en déduire des conclusions bien trop attives et à la limite de la contre-vérité.
La vraie véritable question que se posent les historiens depuis des années et que nous retrouvons au travers de ce livre est la suivante: Le SOE aurait-il sacrifié des agents et des réseaux comme Prosper pour mieux préparer l'opération Fortitude?


Bonnie Raitt & Friends (DVD Inclus)
Bonnie Raitt & Friends (DVD Inclus)
Prix : EUR 32,78

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Il faut d'abord savoir bien choisir ses amis, 21 juillet 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bonnie Raitt & Friends (DVD Inclus) (CD)
Pas facile de critiquer un cd d'une artiste dont on est fan! La référence au départ c'est "Road Tested" qui fleure bon le blues et la Californie avec l'appui de stars comme Bryan Adams, Bruce Horsby, Jackson Browne et Kim Wilson. Un Cd produit par l'excellent Bob Clearmountain (producteur à ses heures de Bryan Adams) atteindra en 1995 le Top 40 aux US.
En revanche, avec cet enregistrement l'ambiance est différente: on se trouve à las Vegas, dans un univers aseptisé où le public ce soir ira voir Bonnie Raitt et demain Céline Dion ou Lisa Minelli. Et pour cet enregistrement Bonnie Raitt s'est alouée les services de quelques stars Alissa Krauss, Keb' Mo', Ben Harper et Nora Jones et il faut reconnaitre que même s'ils demeurent à la hauteur de leur réputation, on peut se demander ce que Nora Jones entre autre fait dans le répertoire de Bonnie Raitt. Quant au moment de satisfactions intenses on les retrouve aux travers de titres qui se trouvent déjà sur "Road tested". Alors mis à part l'excellente production et le professionnalisme des musiciens, cet opus ne dégage pas une atmosphère et une ame particulière.
A quand un vrai enregistrement de Blues de Madame Bonnie Raitt avec au choix: James Cotton, Buddy Guy, BB King, Otis Rush, Taj Mahal, Johnny Lang, Johnny Winter, Magic Slim, Joe Louis Walker, Dave Mc Lean, Bryan Lee, Duke Robillard ou Jeff Healey?
Car il faut que je confesse que depuis j'ai écouté et visionné le sublime et émouvant clip de Bonnie Raitt avec John Lee Hooker interprétant sur scène " In the mood", je rêve d'un Cd de pure Blues de cette grande artiste et guitariste américaine: "Reconsider me baby"


Des Anglais dans la Résistance : Le service secret britannique d'action (SOE) en France, 1940-1944
Des Anglais dans la Résistance : Le service secret britannique d'action (SOE) en France, 1940-1944
par Jean-Louis Crémieux Brilhac
Edition : Broché
Prix : EUR 12,50

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un ouvrage de référence, 12 juillet 2011
Cette oeuvre est titanesque à plusieurs titres: l'auteur a passé en revue des tonnes de documents pour se permettre de se lancer dans un tel ouvrage. Pas un seul réseau mis en place par les anglais n'échappe à la vigileance de l'auteur avec noms, lieux et dates. Pas étonnant que le lecteur puisse s'y perdre compte tenu de la richesse des informations divulguées, et c'est peut-être là le problème. On peut par ailleurs constaté un manque d'équilibre du récit entre la période 1941-1943 et l'année 1944 et le débarquement. En effet, la première période relate les nombreuses arrestations dues autant aux traitrises, aux succès des allemands du contre-espionnage mais aussi au manque de précaution des agents envoyés en France. En revanche, la partie concernant la contribution de ces hommes et de ces femmes la veille du débarquement et aprés me semble bien mince au regard des nombreuses actions entreprises par les agents du SOE.
Mais rendons hommage à ce spectaculaire récit et à ceux qui en sont les acteurs principaux, ces hommes et ces femmes au patriotisme et au courage exceptionnels qui pour beaucoup étaient français ou d'origine française.
Un document de référence à recommander.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-17