undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Tchichou > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Tchichou
Classement des meilleurs critiques: 1.836
Votes utiles : 674

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Tchichou "tchichou" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18
pixel
contact you LP
contact you LP

4.0 étoiles sur 5 Pourquoi tant d'injustice?, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : contact you LP (Album vinyle)
Je sais je ne vais pas avoir beaucoup de succès avec ma critique, déjà qu'en 1982 seuls les rock critics anglais avaient dressé une oreille. Et pourtant du pur produit new wave anglais que voila. Pour la recette vous prenez une chanteuse (Sheila Macartney) qui a écouté Quaterflash dans sa cuisine toute la journée, un guitariste qui se ballade correctement sur sa Gibson avec le son type Blondie, un saxo à la relance sur chaque titre qui connait à fond tous les solos de Andy Mckay, un batteur et un bassiste qui frappent leur instrument avec justesse et le tout produit avec soin. Oui mais voila, la poularde galloise ne prend pas au niveau des ventes et pourtant. Mais ce disque unique (les maquettes des suivants ont été détruites faute de succès avec ce premier album) est ABSOLUMENT bourré de tubes restés au fond des tiroirs. Ecoutez " Different morning", "Consequences", "Contact you", "Love is strange", "Family affairs"...
Je vous le dit: ils ressortent le Cd comme la rumeur l'annonce, je le rachète.


Maria Mckee-Live at the BBC
Maria Mckee-Live at the BBC
Prix : EUR 12,27

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du L.A. Cowpunk des années 80' m'avez-vous dit?, 29 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maria Mckee-Live at the BBC (CD)
Ls bonnes fées ce sont penchées sur son berceau dès son plus jeune âge. Pensez, Tom Petty, Linda Rondstadt, les producteurs Jimmy Lovine et David Geffen. Mais ce personnage mi-ange, mi-démon du haut de ses 20 ans vous retournait une salle dans les années 80 avec son groupe Lone Justice. La demi-soeur de Bryan McLean, membre du mythique groupe des années 60', LOVE, possède une voix où les aigües l'emportent sur les basses, mais quelle prodige sur des chansons mythiques comme "Shelter", "I found Love", et des grands moments sensibles comme " I forgive you" ou "Breathe".
Vpus l'aurez compris, je suis fan de Maria McKee, mais je reconnais que son virage Country qui met sa voix pure en évidence sur pas mal de titres se fait au détriment des compositions pas très originales. Bref! Si je dois me graver un Best of de la belle Maria, je prends 70% du Lone Justice "Live at thé BBC" et 30% de Maria MacKee "Live at thé BBC" et le tour est joué.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2014 3:46 PM MEST


Rod Stewart : One Night Only ! (Live au Royal Albert Hall)
Rod Stewart : One Night Only ! (Live au Royal Albert Hall)
DVD ~ Rod Stewart
Prix : EUR 10,31

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Caméléon et professionnel de référence, 12 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rod Stewart : One Night Only ! (Live au Royal Albert Hall) (DVD)
Au travers de ce concert défile toute la vie musicale symbolique de Rod Stewart: La période Faces avec Ron Wood où on ne sniffait pas que de la colle, ou les Stones et Beatles rendaient fous les autres groupes qui essayaient d'exister. Puis la période méga-star à la conquête de l'Amérique(merci Warner) qui lui donnera gloire-argent-renommée et petites pépés de préférence blondes. Et enfin la période crooner pour Roudoudou-mémères qui le suivent depuis les années 70'. Bref un show redoutable d'efficacité, un philarmonique excellent, quelques grands moments avec notamment une version de Maggie May avec Ron Wood d'anthologie marquée par une excellente violoniste qui avait troqué son instrument à corde pour une mandoline et deux belles reprises de son copain Robert Palmer, autre caméléon et dandy au style et au look très british, décédé un an auparavant à Paris dans la suite de son hôtel pas loin du pont de l'Alma, lui aussi... Alors pourquoi 4 étoiles seulement? Parce que je veux bien accepter les égarements de Rod Stewart dans les mélodies sirupeuses et le son Disco mais franchement le Rod Stewart crooner, c'est pas ma cup of tea, sir!
Si je me souviens bien le prix des places frisait l'indécence ce soir-la de 2004 à l'Albert Hall, mais les Yuppies de la City pouvaient encore se les offrir à cette époque. Alors pour un prix modique n'hésitez pas à vous prendre pour un trader de chez Goldman Sachs et repassez-vous cet excellent DVD.


On Stage, The Legendary Chicago Broadcast
On Stage, The Legendary Chicago Broadcast
Prix : EUR 16,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'année du sacre et de la tragédie, 30 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : On Stage, The Legendary Chicago Broadcast (CD)
Rassurons les fans tout d'abord: cet enregistrement ne figurant pas dans la discographie officielle du grand génie américain, il est raisonnable de penser que ce pourrait être un bootleg enregistré sur un magnéto à 4 pistes; bref une arnaque de plus. Point s'en est! ce cd est bien enregistré, bien produit et les chansons de qualité.Ce concert fut enregistré pour les célèbres PBS Soundstage de Chicago en 1976. 12 titres sont proposés, ils proviennent de ses trois premiers disques et de son quatrième album : "THE PRETENDER" réalisé cette même année, oeuvre majeur de Jackson, marqué aussi par le dramatique suicide de sa femme, toujours en 1976.
Deux titres bonus ont été rajoutés, ils proviennent à nouveau d'une émission télévisée, les "Saturday Night Live" de NBC, ils furent enregistrés en septembre 1977, dont le titre éponyme de son cinquième album "RUNNING ON EMPTY".
Malheureusement,il n'existe aucune information quant aux musiciens qui l'accompagnent mais on peut reconnaitre la slide de son compère David Lindley.
Certes pas une oeuvre majeure mais un témoignage d'une superbe époque pleine de mélancolies.
A recommander.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2014 3:50 PM MEST


30 years - live from the sunset strip
30 years - live from the sunset strip
Prix : EUR 9,99

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Encore une tournée , Patron", 27 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 30 years - live from the sunset strip (CD)
Encore un Live pour féter leurs 30 années d'existence? La question d'aprés comment compresser 30 années vouées au dieu du Rock en 11 titres? Au demeurant le titre du cd parait prétentieux mais résume bien la carrière de ce groupe. J'aurais préféré qu'on l'appelle "Best of Live" mais c'était rejeté Jack Russell, co-fondateur du groupe et ex-chanteur pendant la période bénie du Great White, mais évincé du groupe dernièrement au profit d'un petit français Tery (Thierry) Ilous, originaire de Lyon mais exilé depuis plus de 20 ans aux States.
Car la voila la particularité de cet opus: le chanteur! Pas facile de remplacer Jack Russell et la critique est facile. Mais là ou les groupes cherchent à remplacer leurs chanteurs par des copies conforme façon "copier-coller", Great White s'est offert un chanteur à la voix différente, sorte de Gary Bolden années MSG ou de Joe Leb des Variations années 70'et aux intonations à la Steve Marriott lors de l'introduction des titres. Pas trés original mais bougrement efficace surtout quand il s'agit de chanter le blues.
Sur les interprétations pas de grandes nouveautés musicales si ce n'est une version longue et vitaminée de "Can't shake it" à faire palir Angel City.
"It's just Rock'n' Roll but I like it"comme chantait l'ancêtre.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 7, 2014 3:49 PM MEST


Road to Forever
Road to Forever
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 17,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 un cas de conscience, 25 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Road to Forever (CD)
Il parait qu'on peut écouter ce cd sans se lasser. Moi je l'écoute en boucle pour essayer de comprendre comment on ne s'en lasse pas! Il faut que je vous dise que je suis un inconditionnel des Eagles de la période 1972-1979, période ou Don Felder remplira les cases 1974 à 1980 principalement et entre 1994 et 2001 qui signera son éviction du groupe. Deux talentueux guitaristes de la trampe de Don Felder et Joe walsh ne pouvaient pas cohabiter dans le même groupe .
Le problème que je vois dans cet album est que je ne peux pas m'empécher de comparer cette galette avec les opus de Don Henley et Glenn Frey. Et là les ex-compères ont mis la barre trés haute depuis les années 80'. Alors j'assure que c'est un album excellent, bien travaillé avec une ame lointaine avec les Eagles, une superbe réussite californienne mais je n'arrive pas à retenir une chanson ou même un refrain.
Pas grave, je vais le réécouter pour comprendre pourquoi certains ne s'en lassent pas.


Ready Eddie
Ready Eddie
Proposé par Zu-france
Prix : EUR 17,98

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'avais oublié de vous dire..., 25 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ready Eddie (CD)
Edward Joseph Mahoney de son vrai nom n'est pas un perdreau de l'année, mais depuis 1977 il nous balance un rock bien étudié entre John Mellemcamp, Van Steffenson ou Bruce Springsteen. Ce grand showman et grand saxophoniste nous offre un des meilleurs cd de son existence avec ce "Ready Eddie". Comment ai-je pu passer au travers? c'est simple: un type qui a vendu 28 millions d'albums a le droit de se reposer et prétendre à une retraite bien méritée. Et bien non, en 1999 il nous remet le couvert, et ce 8 ans avant "I wanna go back", ou il repasse en revue tout le catalogue Stax avec succès.
"Ready Eddie" est une trés grande réussite. Que du bon rock et il faut attendre le 5ième morceau du cd pour calmer le jeu avec une ballade dont il a le secret. Et on remet cela jusqu'à la fin du 11 titres. Une belle claque, histoire de se rappeller au souvenir des rocks critics. "Where is the party?" semble nous dire encore Eddie.
Bon sang comment a-t-on pu passer à coté de cette galette?


Live in Albuquerque 1976
Live in Albuquerque 1976

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Comme à Orange en 1975, 20 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in Albuquerque 1976 (CD)
Il a fallu casser la tirelire pour se l'offrir, mais quelle claque. Pour pouvoir juger de la performance, il faut comparer ce set avec les derniers "Live" sortis de Bad Co. Première constatation le son est différent: on distingue bien les 3 instruments dans "Albuquerque" et la voix de Rodgers est parfois couverte par les riffs de Mick Ralphs, bien meilleur que sur les derniers "live", quand ce n'est pas la basse omni présente de Bozz Burrell alors qu'en revanche la batterie du cogneur Simon Kirke est parfaite. Mais rassurez-vous Paul Rodgers est tellement au sommet de son art que même en l'absence d'une balance qui porte à discussion, le résultat est phénoménal et historique. Pensez les 4 membres originaux qui interprêtent l'ensemble de leurs oeuvres comme pour le concert dans les arênes d'Orange l'année précédente. La grosse différence avec ce cd, est qu'en sortant du concert en 1975 j'étais resté sourd pendant 24 heures alors qu'avec le "live à Albuquerque", j'étais ivre de bonheur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 5, 2013 5:35 PM CET


The Road To Hell & Back
The Road To Hell & Back
Prix : EUR 16,48

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Curieux s'abstenir!, 18 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Road To Hell & Back (CD)
On peut parler de résurrection quand on connait les problèmes de santé qu'a connu Chris Rea, on peut parler de chef d'oeuvres quand on produit autant d'albums dont 8 dans les années 80', on n'hésite pas à reconnaitre le talent quand on sort autant de tubes et on s'incline devant autant de styles musicaux répertoriés.
Bon vous aurez compris, ce personnage est fascinant humainement et musicalement parlant.
Et cet enregistrement Live? J'avoue que le Blues m'éblouit mais franchement à la première audition du premier morceau, j'ai bien crû que la platitude allait s'installer, même si Rea demeure un talentueux guitariste. Et puis à partir de "Josephine",le deuxième morceau, la mélancolie, le talent, les interprétations diverses et variées se succèdent sur des titres archi connues, tantot Jazzy, rock, reggae... et puis écoutez "I can hear your heartbeat": 10 minutes de bonheur intense ou on a l'impression que Mark Knopfler va apparaître aux cotés de Chris Rea. Et que dire de "The Road to Hell" de 10 minutes aussi avec une introduction à la slide du type Ry Cooder. Et un Best Of Live sans "Let's dance" paraissait inconcevable!
Ce qui parait essentiel dans ce type de retour gagnant c'est le soin qu'apporte des musiciens comme Chris Rea ou Boz Scaggs à nous resortir des perles qui datent de 30 ans et de les moderniser, de soigner les interprétations en public et d'affirmer un talent éternel pour notre plus grand bonheur.
Tout compte fait les curieux y gagneront en découvrant ce fabuleux interprête à la voix si particulière.


Low Down & Tore Up
Low Down & Tore Up
Prix : EUR 20,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Duke est de retour, 8 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Low Down & Tore Up (CD)
Les quelques dernières galettes du Duke ne m'avaient pas convaincu: trop aseptisées, trop de reprises, pas assez tranchantes à la fois dans les titres et la production. L'impression qu'il fallait honorer son contrat.
Oubliée cette période, ou chaque artiste connait un jour ou un autre une passe difficile, ce nouvel opus est déjà au US #1 des radios de Blues et le son est simplement dévastateur comme le soulignent les critiques américaines tout simplement parceque le cd est enregistré live en studio. Les musiciens qui l'accompagnent ne sont pas célèbres mais de sacrés virtuoses et le saxo omniprésent sur l'ensemble des titres, affole les compteurs.
Les titres s'enchainent sur des bases plus boogie et parfois foxtrot pour se poursuivre dans un registre bien connu de blues. Pas de déchet, un ensemble bien harmonieux que de l'excellent Robillard qui ne décevra pas les afficionados de la première heure et qui certainement devient un candidat sérieux aux grammy awards 2012 à ne pas en douter.
A vivement recommandé


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18