undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de crew.koos > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par crew.koos
Classement des meilleurs critiques: 32
Votes utiles : 11521

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
crew.koos (Paris, France)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Majesty
Majesty
Prix : EUR 21,45

4.0 étoiles sur 5 Embarquement immédiat, 29 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Majesty (Album vinyle)
En terme de musique tout, ou presque, a été fait, entendu, r-entendu, mixé, remixé, repompé, recyclé, bref il devient de plus en plus rare d’être vraiment surpris par un disque. Tout au plus sera-t-on encore un peu admiratif de certains artistes qui sortent des sentiers battus de par leurs influences pas forcément très à la mode.

Voilà en tous cas le constat qu’il faut bien se résoudre à faire le temps passant et puis.. et puis un jour arrivent les Flamingods et tout à coup toutes les certitudes sont battues en brêche. Dès les 2 titres d’ouverture, difficile de rapprocher cette musique envoutante, irréelle ni vraiment planante, ni vraiment inquiétante, certainement étrange, étrangère même, mais d’où viennent ces sons ? Les titres défilent comme la caresse douce d’un vent tiède le temps d’un rêve. On ferme les yeux et l’on se prend à rêver de l’étrange beauté des tableaux du douanier Rousseau (attention, ne nous y trompons pas, rien à voir avec la Compagnie Créole musicalement parlant).

Oui c’est bien de rêve dont il s’agit ici, la musique déroule sereinement comme une image qui en appellerait une autre, sans réelle logique, les instruments sont régulièrement étonnants, pour peu que l’on arrive déjà à identifier desquels il s’agit. Quelque part entre un Maroc et une Inde de fiction, un rêve oriental sans frontière, une world musique aux racines infinies qui montrait vers le ciel... A la moitié de l’album le climat se fait légèrement moins serein (avec par exemple l’arrivée d’une rythmique très drum and bass sur Gojira) sans que le charme ne cesse d’agir néanmoins.

Les 2 albums précédents de Flamingods étaient déjà très surprenants, mais force est de reconnaitre qu’avec ce Majesty le charme indéfinissable de leur musique prend une dimension supérieure encore, inclassable, extrêmement difficile à rapprocher de quoique ce soit de connu tout en restant vraiment accessible au « grand public ». Pour peu que vous soyez un peu curieux, chaudement recommandé.

CREW.KOOS


Blumfeldt Triumflor Hydro Jardinière
Blumfeldt Triumflor Hydro Jardinière

5.0 étoiles sur 5 Esthétique, pratique et costaud, 16 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blumfeldt Triumflor Hydro Jardinière
J'ai un mur très moche dans le fond de mon jardin et, à part y laisser pousser du lierre avec tous les risques que cela peut présenter, je n'avais pas trouvé de solution satisfaisante pour l'habiller un peu. Jusqu'à ce que je découvre cette jardinière, suffisamment haute pour le dissimuler en partie, surtout si on y met des plantes assez volumineuses.

En rotin synthétique, la jardinière résistera sans problème aux intempéries et pourra rester indéfiniment en extérieur. Je pense que l'on peut même l'installer en intérieur, pour peu que l'on ne pratique pas de trous dans les bacs, sinon gare aux inondations ! Pour une utilisation "en plein air" il convient, avec l'aide d'une mèche à bois, de percer quelques petits trous dans les 3 pots amovibles afin d'assurer l'évacuation de l'eau. Je ne reviendrai pas ici sur la jauge d'arrosage, dont je ne me sers pas du tout, mais aucun doute sur le fait que l'idée soit très bonne.

Le véritable point fort de cette jardinière c'est l'esthétique, très réussie, qui s'adaptera sans aucun doute à tous les styles de jardin ou de terrasse.

CREW.KOOS


Moulinex JU350B39 Frutelia Centrifugeuse Compacte Blanc/Noir 29 x 13,5 x 34,20 cm
Moulinex JU350B39 Frutelia Centrifugeuse Compacte Blanc/Noir 29 x 13,5 x 34,20 cm
Prix : EUR 36,09

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Rien à voir avec le produit, 9 juin 2016
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
"Le livreur est passé, en votre absence bla bla bla..." , alors que je m'étais débrouillé pour rester chez moi entre 8h et 18h comme indiqué sur l'avis, créneau, il faut bien le reconnaitre, très précis. Bref, le produit n'est ici nullement mis en question, mais le fait qu'un livreur soit incapable de passer un coup de fil pour s'assurer que je suis là ou non, c'est franchement consternant.

CREW.KOOS


Ultrasport Crew Lot de 12 chaussettes de sport Noir FR : chaussettes : 39-42 (Taille Fabricant : 39-42)
Ultrasport Crew Lot de 12 chaussettes de sport Noir FR : chaussettes : 39-42 (Taille Fabricant : 39-42)
Prix : EUR 22,99

4.0 étoiles sur 5 Impeccable, 9 juin 2016
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Oh oui certes ce n'est pas du fil d'Ecosse, mais ce n'est pas non plus ce que l'on cherche avec ce genre de produits !

Taille parfaite, d'aspect assez solide, rien à reprocher à ce lot de chaussettes, surtout à ce prix !

CREW.KOOS


Future Present Past EP
Future Present Past EP
Prix : EUR 11,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 We want more !, 7 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Future Present Past EP (Album vinyle)
Court éclaireur d’un potentiel sixième album de la formation ou simple bouteille à la mer jetée pour faire patienter les fans, à l'heure d'écrire ces lignes bien difficile de répondre, mais toujours est-il qu'après 3 années de silence, les Strokes rappellent, par cet EP, qu'on peut toujours compter sur eux et que les années filant, ils savent toujours trousser de bien jolies mélodies.

3 titres seulement, plus quelques remix dispensables selon les versions, mais c'est déjà suffisant pour être rassurant. Si Drag Queen surprend de prime abord par un son plombé auquel le groupe nous avait peu habitué, quelque part entre Cure et Joy Division, dès l'arrivée du chant, le doute se dissipe et le refrain lumineux n'a pas grand chose à envier à Heart in a Cage (au hasard), petit solo subtilement dissonant et l'affaire est dans le sac ! Oblivious, disco-rock, avec son petit riff tournoyant qui ne paie pas de mine, défile tranquillement à tel point qu'on le calerai bien volontiers entre 2 titres du dernier Daft Punk en date, gentiment épique et efficace.

Enfin, cerise sur le gâteau, Threat of Joy renoue avec la grande tradition des titres impeccables des Strokes première époque, insidieux mais immédiats , doucement mélancoliques mais tout en énergie, bref sans conteste le titre qui permet de confirmer tous les espoirs pour une suite qu'on espère aussi vite que possible.

CREW.KOOS


Horror Wrestling
Horror Wrestling
Proposé par GMFT
Prix : EUR 16,14

5.0 étoiles sur 5 Back in the days, 4 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Horror Wrestling (CD)
Pour ceux qui s'en souviennent, et donc qui étaient déjà en âge d'écouter de la musique à cette époque, le grunge (mouvement complétement improbable puisque s'y retrouvent le punk rock burné de Nirvana, le métal 70s de Soundgarden, le métal tout court d'Alice in Chains et le classic rock de Pearl Jam, pour ne citer que les plus connus) , à part ses DcMartens portées à même le short, ses chemises de bucherons et sa crasse adéquate, le grunge, donc, était un univers plutôt masculin. Evidemment L7 portait haut la flamme d'un sexe prétendument faible sous-représenté, mais en lançant ses Tampax usagés dans la foule, disons que le glamour n'était pas leur fort... et que dire de miss Courtney Love et son... Hole ?

Puis en 1996, débarquant de la froide Scandinavie, Drain (re-baptisé Drain STH pour le marché ricain) planta lourdement sa Doc boueuse dans le petit monde dépressif des cheveux gras avec cet album imparable de bout en bout. N'y allons pas par 4 chemins, Drain, c'est Alice in Chains avec une belle paire de...ce que vous voulez de doux, rond et chaud en guise de bouc de chèvre. Les riffs sublimement plombés (Crucified, Serve the Shame, I Don't Mind....), les grattes acoustiques sombres et insidieuses (Unforgiving Hours, Crack the Liar's Smile) et les breaks bancals immédiatement suivis de lumineux refrains (Klotera), tout y est, même les harmonies vocales (Down, I Don't Mind (encore)), mais féminines pour le coup. Sans doute l'un des albums les plus incontournables de l'époque, toujours aussi efficace aujourd'hui, et personne ne s'y trompa, les donzelles ouvrant, à l'époque, pour Type O Negative, Corrosion of Conformity, Machine Head, Megadeth, Godsmack et Black Sabbath. D'ailleurs Madame Tony Iommi s'appelle aujourd'hui Maria Sjöholm, ni plus ni moins que la (sublime) chanteuse du groupe.

Comment se fait-il qu'aujourd'hui plus personne ne semble se souvenir de ce poids lourd féminin... mystérieux, de glorieuses perdantes sans doute... et pourtant... 20 ans plus tard Alice in Chains est toujours sur la route et son pendant féminin mériterait mieux que de sombrer corps et âme dans l'abime des groupes fabuleux oubliés à jamais.

CREW.KOOS


5
5
Prix : EUR 14,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Farflung émet encore, 2 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 5 (CD)
Un peu comme Roseta (la sonde, bande d'ignares), on croyait Farflung (official Site) perdu à tout jamais dans son long voyage spatial, tout juste si l'on avait réussi à capter quelques EP improbables de temps en temps mais, depuis Wound in Eternity, plus rien de conséquent, perdus qu'ils étaient, sans doute happés par une super nova, un trou noir ou que sais-je encore, en tout cas un méchant phénomène spatial.

Et c'est un instrumental qui vient mettre fin à ce trop long silence, aucun doute là dessus, s'ils se sont perdus, on les retrouve bien comme on le avait laissé, distillant toujours un spacerock aux forts accents (ici je devrais dire Hawkwind pour plaire aux puristes) de Monster Magnet, avec riffs bien plombés et effets spatiaux bidouillés au clavier. Le chant, dès qu'il arrive, semble perdu dans le lointain, quelque part derrière un anneau d’astéroïdes, une ceinture de corps en suspension, un ampli ? Allez savoir... La basse doucement installe confortablement le voyageur interstellaire dans un groove rassurant et moelleux avant que le titre ne se termine en totale apesanteur. Puis, histoire de corriger la trajectoire, 044MZP remet les gaz, la vitesse de croisière est vite atteinte et le vaisseau, porté par un riff favorable, peut alors se permettre de flotter tout au long d'un solo planant, noyé dans l'écho et les effets (oui il y a tout un tas de petits sons bien bizarre dans l'immensité désertique du ciel, même une sympathique gratte acoustique, histoire de reprendre un peu d'oxygène).

C'est ainsi que, sans vraiment s'en être rendu compte, on atteint The 27th Sun, débonnaire comme un pachyderme, toujours groovy, avec ce chant comme un mantra enfumé, bref le morceau, sans changement aucun, est un voyage à lui seul. Faire un titre par titre sur tout l'album ne changerait rien au verdict final, cette longue éclipse du groupe lui a fait un bien fou. Loin de la horde des besogneux groupes qui répètent leurs Kyuss, Black Sabbath ou Hawkwind inlassablement,Farflung s'éloigne du berceau stoner dans lequel certains auraient voulu le coller (ils sont signé chez HEAVY PSYCH SOUNDS ) pour livrer un album de pur space rock, varié, inspiré, superbement interprété. Vous en connaissez beaucoup des groupes stoner qui reprennent du The Human League ?.

Vous faites ce que vous voulez, mais moi je me reprend un ticket pour les étoiles, à ce prix là et vu la gueule de la planête aujourd'hui, c'est une évasion cosmique qui vaut largement tous les spin off de Star Wars.

CREW.KOOS


Interzone
Interzone
Prix : EUR 7,44

4.0 étoiles sur 5 Magistral, 23 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Interzone (Téléchargement MP3)
« Comme si Pelican avait enfin décidé d’arréter de se tripoter la nouille pour aller copuler avec un chanteur qui lui aurait ouvert son…spectre musical ». Ainsi pensais je après les 22 minutes de plaisir solitaire que constitue l’écoute au casque du final « Interzone ».

Mais reprenons les choses depuis le début, après une petite intro sonore genre post-guerre nucléaire, délicieusement nommée (prelude), histoire d’ambiancer quelque peu l’auditeur (enfin entendons nous dès le départ, ambiancer, ambiancer, c’est pas vraiment du Zouk Machine) on se prend direct la double attaque riff-cymbales immédiatement renforcée par les vocaux autoritaires et pas franchement ravis de Wayne Furter. Dès le premier titre les balises sont posées et le morceau se développe ensuite en un brillant décollage stoner psyché (rythmique plombée/ solo bourdonnant presque aérien).

Jamais a court d’idées, le groupe sait toujours relancer ses morceaux (en moyenne une dizaine de minutes chacun) au meilleur moment (le superbe changement de rythme qui introduit le décoiffant solo au beau milieu de it comes from the mist en est l’un des nombreux exemple). Pareil imagination renouvelée sur la durée d’un album copieux, c’est assez rare, surtout dans le genre, pour être sacrèment remarqué !

Une chose est sure avec pareil album Wheelfall joue définitivement dans la cours des grands. Superbement interprété et produit, le groupe livre un "stoner" (mais le terme est brin trop limité en ce qui les concerne) tout en atmosphère lourde, martiale et, il faut bien le reconnaitre, un brin désespérée. On pense, évidemment, a Neurosis qui n'aurait pas oublie d'appuyer sur la pédale « groove » de ses riffs plombés.

Unique groupe, pour le moment, de la prometteuse écurie Sunruin, les recrues futures vont avoir du boulot s’ils espèrent faire une impression aussi fracassante que leurs ainés !!!

CREW.KOOS


Janod - J02889 - Carte Monde Magnétique Animaux
Janod - J02889 - Carte Monde Magnétique Animaux
Prix : EUR 29,99

3.0 étoiles sur 5 Excellente idée mais un peu léger quand même..., 23 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Janod - J02889 - Carte Monde Magnétique Animaux (Jouet)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Effectivement, sur le papier, voilà un jeu très intelligent afin d'apprendre en s'amusant la géographie et les caractéristiques des grandes régions du monde.

Malheureusement, les magnets tiennent assez mal sur une carte fragile et, qui plus est, totalement dénuée de toute indication de pays ou autre. Du coup, difficile d'apprendre réellement où habite tel ou tel animal ou d'où est précisément originaire une des illustrations.

Avec un petit effort de ce côté là, le produit serait parfait, mais là c'est juste passable.

CREW.KOOS


LENOGE Selfie Stick Portable Selfie Perche Perche de Selfie Bluetooth Monopode extensible de poche sans fil
LENOGE Selfie Stick Portable Selfie Perche Perche de Selfie Bluetooth Monopode extensible de poche sans fil
Proposé par LENOGE-FR
Prix : EUR 12,99

5.0 étoiles sur 5 Simple et pratique, 23 mai 2016
Dieu sait si le marché de la perche à selfie est saturé en ce moment, pourtant il va être difficile de faire plus simple que celle là. Un câble de recharge, une dragonne, un bouton d'appairage et le tour est joué. C'est vraiment un jeu d'enfant à utiliser et voilà un accessoire qui va rapidement devenir incontournable.

La qualité est au rendez vous.

CREW.KOOS


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20