ARRAY(0xa716f288)
 
Profil de Nico > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Nico
Classement des meilleurs critiques: 139.721
Votes utiles : 208

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Nico "afrohair2004" (Liège, Belgique)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Dig Out Your Soul
Dig Out Your Soul
Prix : EUR 6,09

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Bel au revoir, 17 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dig Out Your Soul (CD)
Je n'ai jamais compris ceux qui voyaient en Oasis les nouveaux Beatles. Oasis, c'est un groupe de rock pour stades anglais, pour jeunes buveurs de bière, pour poseurs amateurs de fringues baggy, de guitares vintage et d'amplis Marshall poussés à fond. Parfaitement en phase avec son public, parfaitement en phase avec leur époque. C'est aussi le groupe d'un grand fan de musique et compositeur doué, qui vous pond en presque 20 ans une bonne trentaine de mélodies immortelles avec les mêmes 5 accords. Cela dit, même le plus endurci des fans ne niera pas que le premier album du groupe est aussi le meilleur, et qu'ils auront essayé 15 années durant de faire aussi bien, en vain. Et cette fois-ci ? Et bien je trouve qu'avec "Dig Out Your Soul", ils essayent pour une fois autre chose, et ça redevient intéressant ! J'adore cet album. Pour des mecs de 40 ans, il est plein de fougue, de morgue, mais contient aussi quelques beaux moments de mélancolie (Liam et son Outta Time superbe). Les ambiances sont comme annoncé proches du psychédélique, la basse et la batterie sont souvent mis en évidence. L'album a une vraie unité, une pulsation très prenante. Mention très bien pour Bag it up, Outta Time, Nature of reality, Waiting for the rapture, Falling Down, Soldier On. Bon, Noël a mis fin au groupe, ne supportant plus le caractère de m... de son frère. Ca devait arriver. Content pour eux que ce soit après un si bon album.


Backspacer
Backspacer

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 En roue libre, 17 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Backspacer (CD)
Pearl Jam me pose problème. On ne peut nier qu'ils ont (co)écrit une page de l'histoire du rock. Jamais pris en défaut d'authenticité, valeurs sûres de la scène US depuis les origines du mouvement grunge (mouvement très hétéroclite, quel lien entre Pearl Jam, Nirvana, Mudhoney, Alice in Chains, Soundgarden, si ce n'est la géographie et la guitare saturée ?), ce groupe est à juste titre respecté par tous. Une légende. Mais bon, leurs albums... Je les possède quasiment tous, et tous sans exception m'ont laissé une impression mitigée. Il y a sur chaque disque des morceaux d'anthologie, des brulots punkoïdes, des hymnes à la vie et aux "vraies valeurs des gens normaux". Chaque fois c'est super bien joué (encore plus depuis que Matt Cameron les a rejoints), le son est d'enfer... Et chaque fois, il y a des moments creux, du quasi remplissage, des morceaux "faciles". Ce dernier numéro ne fait pas exception. Après 4 morceaux au taquet, ça se calme (on retrouve en effet des ambiances qui évoquent Into the Wild), pour finir par devenir carrément chiant sur la fin. La pochette est super, on a les paroles pour chanter dans sa tête, mais bon... On se dit quand même qu'on aurait pu consacrer ces 17 euros à autre chose... Cependant, je n'exclus pas d'acheter le prochain ! C'est Pearl Jam tout de même !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 7, 2009 4:55 PM CET


The Cosmos Rocks
The Cosmos Rocks
Prix : EUR 14,90

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne galette de rock, avec ses surprises..., 23 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Cosmos Rocks (CD)
Les histoires de super-groupes, c'est souvent compliqué. Comment concilier les qualités de musiciens provenant d'horizons différents pour parvenir à un résultat homogène et qui ne déçoive ni les partisans des uns, ni ceux des autres ? Paul Rodgers et le noyau restant de Queen nous apportent une réponse qui, si elle n'est peut-être pas géniale, est toutefois convaincante et même, pour ma part, bluffante ! Les trois Anglais ont dû se dire: "faisons la liste de nos points forts et de notre terrain commun". Alors, prenez la voix gorgée de blues et de soul de Rodgers, les envolées lyriques et les couches de guitares superposées de May, le jeu ample et polyvalent de Taylor, et mélangez le tout dans un esprit hard rock anglais seventies... On obtient une vraie bonne galette de rock, truffée qui plus est de petites surprises. Cosmos Rockin', qui ouvre l'album, est un pur rock'n'roll, aux réminiscences de Now I'm Here entre autres. Suivent "Time to Shine", au refrain envoûtant, et "Still Burning", brûlot hard rock tendance Free/Bad Company gonflé aux hormones. Le jeu se calme avec une ballade à dominante acoustique au refrain fédérateur, style hymne pour stade mais tout en retenue (Small). Warboys est un rock de derrière les fagots, ou Taylor imprime sa patte caractéristique. Suivent une alternance de morceaux enlevés ou plus calmes, et presque tous réussis. "Voodoo" est un blues où Brian May fait la preuve que lorsqu'il le veut, son jeu peut dégouliner de feeling sans pour autant plagier qui que ce soit. "C-lebrity" est surpuissant, "Surf's Up" est purement réjouissant. C'est seulement dans les tentatives de ballades plus "classic rock" que le disque déçoit, ça sent vachement le convenu, pour tout dire ça m'ennuie.
Ce qui fait néanmoins de ce disque une réussite, c'est que, malgré le nom, les musiciens n'ont pas cherché à faire du Queen sans Freddie Mercury. May et Taylor le savent mieux que personne, Freddie était unique et Queen sans lui n'est plus Queen. Place à Queen+Paul Rodgers = une nouvelle unité où Rodgers occupe beaucoup plus qu'une place de chanteur. Les trois membres de ce trio se trouvent sur un strict pied d'égalité, d'où un résultat homogène, parfois brillant, aux styles et aux thèmes variés (amour, guerre, environnement), tour à tour léger, grave ou simplement rock'n'roll. Les esprits chagrins regretteront le génie du Queen des débuts, mais il faut bien avouer que celui-ci s'était évanoui bien avant la mort du regretté Freddie Mercury. Respect pour les papys !


Queen : Greatest Video Hits - Vol.2 - Édition 2 DVD
Queen : Greatest Video Hits - Vol.2 - Édition 2 DVD
DVD ~ Queen

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un condensé des années 80, 7 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen : Greatest Video Hits - Vol.2 - Édition 2 DVD (DVD)
Autoproclamé pionnier du clip vidéo, Queen a commis quelques pièces marquantes du genre dans les années 80. Le montage d'images d'actu de Under Pressure, les Drags de I Want To Break Free, les inserts du film Metropolis de Radio Gaga, le Mercury magicien de A Kind Of Magic, les gosses-sosies de The Miracle... demeurent dans bien des mémoires. A côté de cela, des clips moins connus qui valent le coup d'oeil, comme Breakthru et son train qui fonce dix mille fois à travers un mur en frigolite, Princes of the Universe où Mercury se mesure à Christophe Lambert, tout ça est très sympa. Même si musicalement, on est en droit de moins aimer cette période du groupe que celle des débuts, même si Queen et bon goût ne faisaient pas toujours bon ménage (qui peut prétendre aimer le clip de It's A Hard Life ?????), ce dvd est la garantie d'un bon moment et un condensé de ce que les années 80 pouvaient offrir... de beau et de moins beau. Les bonus vont du très chouette (Staying Power live, le groupe en studio qui enregistre One Vision, des interviews des 4 membres) au pitoyable (Queen en play-back à Montreux, la honte !). A l'image du groupe ?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 25, 2009 3:15 PM CET


A Kind Of Magic
A Kind Of Magic
Proposé par MMT-France
Prix : EUR 16,14

Aucun internaute (sur 5) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Clairement le moins bon, 7 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Kind Of Magic (CD)
Fan absolu du groupe, admirateur de tous leurs membres, je n'écoute JAMAIS cet album. Je le trouve naze. Trop de morceaux faibles, aucune cohérence. Trop de synthés. Trop racoleur. Trop peu d'imagination. Trop daté. Des recettes trop connues et suivies mollement. Ca commence pourtant pas mal: One vision, malgré le DX7 omniprésent, c'est du bon rock, un bon riff de Brian. A Kind of Magic, que je ne supportais pas à l'époque, s'avère avec le recul comme une bonne chanson pop ponctuée d'un super solo de guitare. Mais le reste... Grands dieux... One year of love est pire que tout, on dirait du Whitney Houston. Pain is so close to pleasure est même pas sympa, derrière ses airs vaguement Motown. Friends will be friends est du sous sous sous We are the champions, une caricature du Queen pompier. Who wants to live forever pourrait être émouvant, mais est terriblement alourdi par la partition orchestrale de Michael Kamen et un côté solennel pesant. Gimme the Prize, malgré un Mercury impressionnant, c'est juste pas de la musique. Don't Lose Your Head est grotesque et presque aussi a-musical que le précédent. Bon, c'est vrai, on se rattrape sur la fin: l'album se termine honorablement (comme il avait commencé) avec Princes of the Universe, morceau puissant, hymnique, à tiroirs, plein de folie, qui rappelle que ces mecs peuvent être géniaux. En enregistrant A Kind of Magic, Queen donne l'impression d'avoir été bosser. Triste. Ils se rattraperont un peu avec The Miracle et Innuendo, qui contiendront pas mal de beaux moments.


Diamond Hoo Ha
Diamond Hoo Ha
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 9,70

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Come-back réjouissant de "Superherbe", 7 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Diamond Hoo Ha (CD)
Après un album "Road to Rouen" (2005) empreint de calme et de mélancolie qui n'aura pas manqué de surprendre, Supergrass resserre les boulons: amplis à fond, morceaux concis, son compact et percutant, et très peu de moments calmes. Sans doute rafraîchis par le manque de succès relatif de leur dernier album en date, le groupe est visiblement désireux d'en découdre. A mon sens, il manquera à cet essai LE hit qui pourrait les repropulser au devant de la scène anglaise. Certes, à l'écoute, tous les morceaux s'avèrent excellents: on tape des pieds, on se la joue "air guitar" plus souvent qu'à son tour, ça déborde d'énergie, les arrangements sont (comme d'habitude chez ces super musiciens) superbes, les riffs percutent comme il faut... Mais il manque le morceau évident, immédiat, le "Alright", le "Sun hits the sky" ou le "Grace" de 2008. Soit. Cet album réjouira les fans (dont je suis), mais je doute qu'il en concquière beaucoup de nouveaux... Un très beau retour tout de même.


Rentacrowd
Rentacrowd
Prix : EUR 13,88

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un régal garage pop, 27 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rentacrowd (CD)
Len Price 3 se présentent comme des esthètes du Medway Beat. Le son et les compos de cet album "Rentacrowd" rappellent en effet immédiatement l'Angleterre des Sixties. La plage d'ouverture, comme un mix Beatles-Who, est un exemple extraordinaire de la maîtrise, de l'enthousiasme, de la ferveur de ces trois Britons d'à peine plus de vingt ans. Tout le reste de l'album est à l'avenant, alternant les styles et les ambiances tout en décapant les oreilles. Ok, il n'y a strictement rien de nouveau là-dedans, mais quand on tombe sur une musique d'une telle qualité, jouée avec autant de brio et de foi, on succombe à tous les coups !


Era Vulgaris
Era Vulgaris
Prix : EUR 7,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ne jamais se répéter, 20 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Era Vulgaris (CD)
Ne jamais se répéter. Telle semble être décidément la devise de Josh Homme. D'ailleurs, et les autres commentaires en témoignent, cet album n'a pas manqué de dérouter, voire de décevoir aux premières écoutes. Rythmes presque mécaniques, distorsions grinçantes, chant limite martial par moments: il y a de quoi être désarçonné. Mais il faut plusieurs écoutes pour se laisser gagner par le charme vénéneux, malsain, insidieux de ce disque. Ainsi, petit à petit, on se surprend à entendre dans sa tête les mélodies, les riffs de guitares. On réécoute, encore et encore, et... on finit accro. I'm Designer, Misfit Love, Turnin on the Screw, 3's & 7's sont de terribles morceaux de rock moderne, sans concession, efficaces, accrocheurs, mais qui ne se laissent pas conquérir comme ça... On dit souvent que c'est la caractéristique des grands disques.


Hatful of Hollow
Hatful of Hollow
Prix : EUR 8,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Immortel., 28 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hatful of Hollow (CD)
Hatful of hollow. Mélancolique, désespéré, noir, ironique, cinglant, beau, méprisant, triste, unique, immortel. Le genre d'album qui vous désarçonne totalement à la première écoute (en 1984, on n'avait jamais rien entendu qui sonne comme ça) et qui demeure irrésistible plus de 20 ans plus tard. La voix de Morrissey, incomparable (énervante pour beaucoup...), les guitares ciselées et inventives de Johnny Marr, une section rythmique soudée et qui maîtrise son sujet. Des textes qui parlaient (et parleraient sans doute encore) aux ados (et à tous ceux qui aiment se replonger de temps à autre dans leurs souvenirs). Une production brute (souvent made in BBC) pour des versions définitives de morceaux devenus des classiques. Dans le top 10 de ma discothèque. Sur l'ïle déserte, sans aucun doute.


Because Of The Times
Because Of The Times
Proposé par b68solutionsfr
Prix : EUR 6,89

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "un album endémique, conçu pour enflammer les stades !", 28 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Because Of The Times (CD)
Fan depuis le premier album, je me demandais ce que les Kings of Leon nous avaient cette fois réservé. J'avais lu (dans Rock & Folk) qu'ils avaient passé de nombreux mois en studio pour enregistrer ce troisième album. Auparavant, ils ont goûté au rock des stades en assurant la première partie de quelques grosses machines (U2, Dylan, Pearl Jam). Bref, il y avait comme un parfum d'ambition, de volonté de gravir un ou deux échelons dans la notoriété. Ce désir est bel et bien perceptible à l'écoute de "Because of the Times": un son plus ample et plein, de la disto à profusion dans le son des guitares, et des morceaux plus épiques, plus travaillés. Et le résultat, même s'il déroute un peu, est à la hauteur. Le titre qui ouvre l'album est fantastique, les morceaux qui suivent captivent souvent, entre ambiances glaucques et agressions assumées. Bref, le groupe à un peu perdu en spontanéité mais a gagné en efficacité. Certains le regretteront sans doute. Moi, juste un peu...


Page : 1 | 2 | 3 | 4