Profil de Joelle > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Joelle
Classement des meilleurs critiques: 1.245.525
Votes utiles : 35

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Joelle (Quebec, Canada)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Awake
Awake
Prix : EUR 8,99

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 My Gawd!!!, 17 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Awake (CD)
Un must pour tous les fans de metal progressif. Sans doute le plus brut et le plus "pesant" de tous les albums de Dream Theater. Cinq virtuoses nous prouvent enfin que le metal peut être autre chose que 4 accords de guitare grattés à une vitesse fulgurante avec une distorsion à vous réveiller un mort. Le plus agressif de tous les albums de Dream Theater. Fait intéressant, cet album réussit même à aller chercher les fans de metal qui n'aiment pas particulièrement le progressif...
Un guitariste hallucinant (y'a qu'à écouter le solo sur Erotomania pour comprendre que la perfection fait bel et bien partie de ce monde!), un bassiste omni-présent, un claviériste complètement fou, un chanteur à faire crever d'envie n'importe quelle diva et un batteur incroyablement tight, peu importe la complexité des rythmes.
Malgré la tournure très metal que prend cet album, il a su assurer la succession de Images And Words avec brio.
À se procurer absolument!


Images and Words
Images and Words
Prix : EUR 6,99

12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Grandiose!, 17 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Images and Words (CD)
Quoi dire de plus.. Vraiment, un must! Au moment où j'écris ce commentaire, Dream Theater en est à son 6e album, Six Degrees Of Inner Turbulence (si on ne compte pas les live bien sur :p); et moi qui suis fan assidue de ce groupe de virtuoses depuis la sortie de Awake en 1994, je dis que Images And Words est de loin le meilleur. Certes la course est serrée entre lui et Scenes From A Memory; mais tout de même, à mon avis, jamais le groupe n'a été plus imaginatif, coloré et incroyablement "tight" que sur ce premier album. Il y a maintenant 8 ans que j'ai écouté pour la première fois Metropolis pt. 1: The Miracle And The Sleeper et Learning To Live, et j'en suis encore émerveillée et impressionnée par leur incroyable puissance et la grande technique musicale de Portnoy et ses acolytes.
Et c'est aussi, dans mon livre à moi, la plus belle performance de John Myung à la basse, et je ne parle pas que du solo sur Metropolis...
Époustouflant!!!


Falling into Infinity
Falling into Infinity
Prix : EUR 9,99

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ça passe, 17 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Falling into Infinity (CD)
Bon, je crois que la plupart des fans de DT sont d'accords sur le fait que cet album se situe loin derrière tous les autres. Mais tout de même, cet album est loin d'être une horreur sans nom. Les musiciens nous ont malgré tout démontré encore une fois leur très grande polyvalence musicale. Certains morceaux m'ont fait dresser les cheveux sur la tête par leur intensité, et j'ai nommé Lines In The Sand aux influences un peu "vieux rock", l'évolutif Peruvian Skies, l'hybride Trial Of Tears et le très majestueux Hell's Kitchen (un A++ pour la guitare de Petrucci sur celui-ci, franchement, sublime!).
Contrairement à pas mal de gens, j'ai bien aimé la performance de Derek Sherinian. Je trouve que ses sons de clavier plus "basiques" donnent de la couleur à Falling; par contre je suis d'accord pour dire qu'il a grandement contribué au succès plus ou moins bon de cet album. Pas qu'il soit mauvais claviériste, très loin de là; mais son style ne colle tout simplement pas avec Dream Theater, et à mon avis il n'a pas le calibre pour succéder à Kevin Moore. Pour ce genre de musique un peu moins progressive, ca va, mais disons que j'aurais été curieuse d'entendre Sherinian sur SFAM...
Une ombre au tableau: You Not Me. Ce morceau m'a plus que déçue, j'irais même jusqu'à dire que je l'ai trouvé médiocre. Et ce n'est pas parce que c'est DT, ç'aurait été n'importe qui, je l'aurais trouvé nul. Ce morceau est insipide, incolore, inodore; un bon gros "rien".
Au final, cet album, je le conseille aux fans de DT, en général il s'avère intéressant. Par contre, pour les non initiés, je ne le suggère pas. Pour avoir une idée de ce qu'est Dream Theater, Falling Into Infinity n'est pas du tout une référence!


Page : 1