undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Zabiwamaru > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Zabiwamaru
Classement des meilleurs critiques: 2.972
Votes utiles : 107

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Zabiwamaru "Movie's Eater"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Coffret koji wakamatsu vol 3 - 4 DVD
Coffret koji wakamatsu vol 3 - 4 DVD
DVD ~ Yuichi Minato
Prix : EUR 59,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un cinéma à part, 3 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coffret koji wakamatsu vol 3 - 4 DVD (DVD)
Découverte pour moi du cinéma de Koji Wakamatsu au travers des coffrets édités par Black Out, je m'attendais à de l'érotisme japonais un brin orienté politique et révolutionnaire (dans le style du Roman Porno), j'ai été finalement assez surpris de découvrir des films souvent très expérimentaux et très politiques, avec un brin d'érotisme - souvent assez froid et triste d'ailleurs.

Dans ce coffret sont donc présentés :

Naked Bullet "Torturé par le gang qu'il avait trahi, Katsuichi revient, bien décidé à se venger." : un polar yakuza à la fois classique et étrange, ressemblant parfois à quelque uns des films de yakuza de Seijun Suzuki (comme La Marque du Tueur). Plaisant et esthétiquement abouti.

La Vierge Violente "Un couple est fait prisonnier et emmené en plein désert pour y être torturé." : presque un film d'auteur, très expérimental, La Vierge Violente est une expérience intéressante à défaut d'être passionnante. Quelques fulgurances relance un peu l'intérêt de temps en temps mais ce n'est pas exceptionnel.

Violence sans raison "une bande de jeunes étudiants se laissent aller à toutes les tentations sexuelles" : LA bonne raison d'acheter ce coffret, un film extrêmement social sur le désoeuvrement et le désenchantement de toute une jeunesse japonaise. Incroyablement virulent et critique, le récit n'est pas haletant mais plein de sens et d'intérêt, notamment dans les dialogues. Un brin plus érotique que les autres également.

Shinjuku Mad "Un homme se rend dans le quartier de Shinjuku, au coeur de la pègre, pour venger la mort de son fils." : entre le film de genre et le film d'auteur, Shinjuku Mad est également une bonne expérience dont l'intérêt réside encore une fois essentiellement dans les dialogues et la réalisation, encore un bon exemple du climat social qui règne à l'époque.

En définitive le cinéma de Wakamatsu n'est pas très ludique mais imprégné de revendications sociales et révolutionnaires. Comme une envie de tout foutre en l'air et brûler la société toute entière. Je recommande aux curieux, cinéphiles, amateurs de cinéma japonais et révolutionnaires de tout poil !


Take shelter
Take shelter
DVD ~ Michael Shannon

5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel, 3 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Take shelter (DVD)
Voici un film en tout point exceptionnel. Techniquement irréprochable, le récit jouit d'un scénario abordé avec une infinie douceur et une grande sensibilité, des personnages creusés, travaillés, des acteurs qui donnent le meilleur d'eux-même, il n'y a rien à dire d'autre, il faut voir ce film, s'arrêtez de penser durant deux heures et ressentir. Et c'est très, très beau et très émouvant. Le plus regrettable serait encore d'essayer d'intellectualiser le film. Laissez-vous juste happer par la tempête...


L'Horizon de Michael Mann
L'Horizon de Michael Mann
par Axel Cadieux
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 S'ouvrir à de nouveaux horizons, 3 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Horizon de Michael Mann (Broché)
Petit livre passionnant sur Michael Mann qui a le mérite d'être compréhensible facilement et par tous (à condition d'avoir vu tout les films de Michael Mann ou presque). Bien écrit, instructif, bref très recommandable. Et tout cela donne furieusement envie de revoir tout ses films.
Deux parties bien distinctes composent le bouquin avec quelques sous-parties, le tout en un peu moins de 100 pages et en bonus une petite interview (qu'on aurait souhaité plus longue) sur une vingtaine d'autres pages.
Seul bémol, on en voudrait davantage ! Nul doute que Jean-Baptiste Thoret saura approfondir tout cela dans son prochain livre sur le cinéaste mais ce n'est pas son style alambiqué qui nous fera oublier l'agréable lecture d'Axel Cadieux.


Dr Adder
Dr Adder
par Kevin Wayne Jeter
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Sexe, drogue et mutilation, 29 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dr Adder (Broché)
Ecrit en 1973, soit 10 ans avec Le Neuromancien de Gibson, Dr Adder du romancier Jeter est l'un des premiers romans cyberpunk, bien plus punk que cyber d'ailleurs, et encensé par Philip K.Dick.
Le jeune E.Allen Limmit débarque dans un Los Angeles glauque et cradingue, petit paradis des prostitués, mac, vendeurs de drogue et leurs clients. Il y cherche le célèbre Dr. Adder, chirurgien de génie qui mutile les filles de joie de la zone "L'interface", pour le plaisir de tout les fantasmes sexuels les plus tordus et tout cela sous le mauvais oeil d'un organisme ultra-religieux avec à sa tête le mystérieux John Mox... maintes péripéties découleront bien sûr de tout cela...
Comme déjà dit, on a affaire ici à un roman très punk, au style très cru, sans demi-mesure, très sexuel. La mise en place de l'histoire dans la première partie du roman est assez passionnante. On y découvre toute une galerie de personnages hauts en couleurs dans un univers sale et poisseux à souhait où le stupre et le vomi se mélange à outrance.
Mais le scénario prends le contre-pied total de cette minutieuse mise en place dans sa deuxième partie avec un rythme s'accélérant drastiquement au fil des événements, quitte à perturber le lecteur. Alors que pendant plus d'une centaine de page on assiste à la petite vie de ce L.A. on-ne-peut-plus borderline, la suite nous emmène dans des pérégrinations à travers des dédales d'égouts, dans des quartiers résidentiels, une école, une usine, suites d'aventures complexes qui font peu à peu perdre le fil du récit. On passe également d'une narration chorale avec plusieurs protagonistes, au point de vu d'un seul personnage. Un peu perturbant donc. En résulte un scénario parfois un peu bancal et tiré par les cheveux bien qu'explosif et plutôt diversifié. Et si le style littéraire est plaisant au début, il devient un brin redondant à force de répétition (le héros finit toujours par se faire à moitié violer par une fille ou à vomir à la suite d'un traumatisme, voir les deux).
Il faut pourtant admettre que ce livre est en avance sur son temps. Abordant les vastes thématiques que sont la mutilation du corps comme attrait sexuel, le cyberespace ou encore l'aliénation aux drogues et/ou une doctrine religieuse, effleurant même la question de la machine intégrée au corps, Dr Adder est sans aucun doute un roman important pour son époque mais forcément un peu moins d'actualité aujourd'hui, voir un peu dépassé.
Reste tout de même que le roman est plaisant à lire, irrémédiablement punk et sans concession.
Je le conseille donc avant tout aux amateurs de science-fiction, plus spécialement de cyberpunk et aux curieux car malgré ses défauts, Dr Adder reste une oeuvre littéraire hors du commun et qui sort des sentiers battus.


Jacques Demy - Les demoiselles de Rochefort + Peau d'Âne + Les parapluies de Cherbourg [Blu-ray]
Jacques Demy - Les demoiselles de Rochefort + Peau d'Âne + Les parapluies de Cherbourg [Blu-ray]
DVD ~ Catherine Deneuve
Prix : EUR 39,90

5.0 étoiles sur 5 Un délicieux délice., 25 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
On se demande comment Demy peut-être assimilé à cette bande de pisse-froid de La Nouvelle Vague (et pauvre homme, d'avoir épousé cette frigide d'Agnès Varda).
Ces trois films sont un délice visuel et sonore pour toutes les générations, des enfants aux arrières grand-parents.
Drôles, colorés, chatoyants, musicaux, dansants, fantastiques, fantasmagoriques sont les qualificatifs qu'on puisse attribuer, particulièrement aux géniaux "Les demoiselles de Rochefort" et "Peau d'âne" (j'aime un peu moins "Les parapluies de Cherbourg" qui n'est pas très drôle même si très joli !), tout est culte dans ce coffret, et au delà du "culte" ce n'est que du plaisir cinématographique. Et Catherine Deneuve est d'une beauté éblouissante (sa soeur Françoise Dorléac n'est pas en reste non plus sur "Les demoiselles...").
A regarder absolument et allez voir aussi "Lola" du même Jacques Demy ! Bien sûr si vous n'aimez pas prendre du plaisir en regardant des films, je vous conseille les oeuvres de Rohmer.


Fury [Blu-ray + Copie digitale]
Fury [Blu-ray + Copie digitale]
DVD ~ Brad Pitt
Proposé par Expédition sous 24H
Prix : EUR 10,49

3.0 étoiles sur 5 La guerre c'est mal mais..., 25 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fury [Blu-ray + Copie digitale] (Blu-ray)
Très bon film dans l'ensemble, Fury jouit d'une première partie vraiment géniale, noire et sale où la guerre ne revêt aucun héroïsme et ne fais qu'empoisonner les hommes et montrer le pire qu'ils ont en eux, cette qualité prenant fin subitement lors de la dernière séquence où l'héroïsme guerrier revient sur le devant de la scène pour un résultat thématiquement un peu bancal. Reste que la réalisation est excellente et que les acteurs sont très bien dans leurs rôles. Malgré tout le résultat aurait pu être supérieur. Dommage.


Utopiales 2015
Utopiales 2015
par Jérôme Vincent
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un recueil pour douter ? Ou changer de K.Dick, 25 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Utopiales 2015 (Broché)
Acheté directement au salons des Utopiales 2015, j'ai été séduit par ce recueil de nouvelle dont la thématique annuelle est : la réalité.
On a donc ici 13 auteurs pour 13 nouvelles et autant dire que les écrivains les plus connus ne seront pas forcément les meilleurs à l'exercice (comme Robert SILVERBERG, bien mais convenu).
Il est d'ailleurs assez étrange de constater que la première portion, réservée à Alain DAMASIO, n'est en fait pas une nouvelle mais le teaser de son prochain roman. Un peu discutable donc. Et si l'histoire est intéressante, j'ai personnellement trouvé le style assez épouvantable.
Les 12 nouvelles suivantes m'ont en revanche toutes plu, à divers degrés bien sûr.
Je retiendrais essentiellement "Les aventures de Rocket Boy ne s'arrêtent jamais" de Daryl Grégory, "Le vert est éternel" de Jean-Laurent Del Socorro (qui m'aura ici convaincu d'acheter son précédent roman) et "Visage" de Mike Carey, toutes assez tristes et pessimistes. Mais il y en a pour tout les goûts avec la thrashos "Welcome Home" de Jérôme Noirez, l'alcoolisée "Un demi bien tiré" Philippe Curval (bien qu'un peu trop Parisienne à mon goût) ou la militaire "Versus" de Fabien Clavel.
En définitive, c'est un recueil que je conseille dans l'optique à la fois d'un bon moment de lecture, mais aussi d'un panorama un peu plus large de la SF contemporaine pour les lecteurs occasionnels (beaucoup de français dans cette anthologie d'ailleurs).
Je recommande donc.


La Rivière rouge [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livre]
La Rivière rouge [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livre]
DVD ~ John Wayne
Proposé par CINEPASSION
Prix : EUR 19,09

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un grand film pas parfait, 25 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Rivière rouge [Édition Collector Blu-ray + DVD + Livre] (Blu-ray)
Difficile de passer derrière tout ces commentaires dithyrambiques sur "La Rivière Rouge".
Peu goûteux du western américain de la première heure, j'ai malgré tout été très séduit par cette dense épopée à travers l'ouest accompagnée d'un gigantesque troupeau dont les scènes lui étant réservé sont particulièrement impressionnantes. Une grande réussite technique ! Le scénario n'est pas non plus en reste, les personnages sont travaillés, particulièrement la relation entre le détestable John Waynes (je parle de son personnage bien sûr) et Montgomery Glift. Le récit est équilibré et notre attention reste constante avec même quelques pics palpitants dans l'action.

Mais voilà je suis vraiment resté sur ma faim avec cette fin qui m'a paru totalement en contradiction avec le scénario et toutes les thématiques qu'il développe, en un happy-ending dégoulinant de mièvrerie. Je préfère ne rien raconter pour ne pas gâcher la surprise aux spectateurs mais quelle déception ! Ce n'est pas parce que ce film à bientôt 70 ans que l'on peut passer sous silence ce gâchis, tout du moins à mon sens, qui plus et, voulu par Hawkes lui même !
Je trouve d'ailleurs assez étrange que ça ne choque que moi.
Reste que sur un peu plus de 2h de film, seules les toutes dernières minutes du film m'ont fais décrocher. J'ai donc tout de même passé un excellent moment.


The Witcher 3 : Hearts of Stone
The Witcher 3 : Hearts of Stone

5.0 étoiles sur 5 Excellente extension, 19 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Witcher 3 : Hearts of Stone (Jeu vidéo)
Bonjour à tous,
Je ne vais pas parler ici de la boîte ou des cartes de Gwynt qui sont très bien mais dont tout le monde parle déjà très bien.
Mon avis sera basé sur la qualité de l'extension de jeu "Hearts of Stone".

Moi qui m'attendait à des quêtes classiques dans la continuité de Witcher 3, j'ai été très surpris de la tournure de la quête principale, brillamment écrite, chacune de ses étapes propose quelque chose de nouveau avec des ambiances différentes. D'une mission assez drôle voir grivoise on passe par exemple à une quête triste et mélancolique, aux ambiances et artifices rappelant fortement la série Silent Hill. La fin est très réussie elle aussi. Je pourrais bien sûr m'étaler davantage sur les enjeux scénaristiques mais le moindre spoil serait regrettable. Aussi je vous conseille vivement de vous lancer dans cette nouvelle aventure sans avoir peur d'y faire la même chose que dans le jeu de base.
Reste un bout de carte supplémentaire, quelques zones agréables, des petits monstres, soldats et items en plus, un nouveau système de craft, d'excellents boss et une petite fournée de quêtes secondaires en plus, cela dit je n'aurais pas râlé d'avoir quelques "chasses de monstre" en plus.
Mais c'est en définitive une super extension. Environ 10-12h suffiront pour la mater de fond en large.


Lady Snowblood : La saga intégrale [Combo Blu-ray + DVD - Édition Limitée]
Lady Snowblood : La saga intégrale [Combo Blu-ray + DVD - Édition Limitée]
DVD ~ Meiko Kaji
Prix : EUR 19,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La femme scorpion chez les samouraïs, 2 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Fan de la saga "La femme scorpion" avec Meiko Kaji, j'attendais avec impatience de découvrir une nouvelle fois la célèbre actrice/chanteuse dans un nouveau rôle de femme forte et vengeresse dans une ère un poil plus chevaleresque (bien que traitant de l'ère Meiji où la chevalerie des samouraïs laisse place nette au modernisme occidental).

Le premier film démarre en effet sous de bons auspices. Même si Meiko Kaji a un peu vieilli (et maigri...) on finit tout de même par la reconnaître malgré un rôle plus verbeux que son personnage mutique dans Femme Scorpion. On a même la chance d'entendre l'une de ses superbes chansons en ouverture et fermeture du film. Le récit traite d'une vengeance transmise de manière quasi-héréditaire à la fille d'un père assassiné et d'une mère violée, battue et emprisonnée. Les différents flash-backs traitants de l'origine du traumatisme sont agréablement amenés et l'histoire de vengeance en découlant est divertissante bien qu'assez classique et moins porteuse du très fort message féministe de "La femme scorpion" (oui décidément, je crois que je me suis un peu trop focalisé sur cette saga en regardant Lady Snowblood !). La réalisation, tantôt banale tantôt (très) inspirée reste majoritairement accrocheuse malgré une image aux couleurs un peu ternes (sensation de voile blanc sur l'image).

On repart pour un tour avec le deuxième épisode. Et là, c'est la débandade. Malgré une qualité visuelle techniquement supérieure avec des couleurs bien plus vives, le scénario, les acteurs et surtout les scènes d'actions sont foutraques au possible (pourtant l'histoire partait d'un point de vue intéressant en confrontant des forces gouvernementales nationalistes et répressives à des groupes de rebelles anarchistes oeuvrants pour la justice populaire). En résulte un film qui tangue entre le bon et le plus-que-moyen, qu'on pourra voir au degré de nos envies comme une oeuvre décalée et rigolote ou simplement médiocre. Reste encore quelques plans superbes parsemant le film ici et là.

En définitive, malgré un jugement un peu dur, je ne peux malgré tout que conseiller "Lady Snowblood" aux amateurs de cinéma asiatique, agréable film d'exploitation des années 70 et témoin d'une époque cinématographiquement révolue, il saura amuser tout cinéphile un tant soi peu curieux.
Petite déception tout de même sur l'absence totale de bonus (seulement deux bandes-annonces) avec comme seule consolation la présence d'un petit livret de 10 pages bien écrites mais trop vite lues.


Page : 1 | 2 | 3 | 4