Profil de Toshiko Hasahara > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Toshiko Hasahara
Classement des meilleurs critiques: 1.340
Votes utiles : 112

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Toshiko Hasahara

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
L'arc
L'arc
DVD ~ Han Yeo-reum

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Envoûtant et surprenant, 14 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'arc (DVD)
Kim Ki-Duk occupe une place particulière dans ma cinémathèque : chacun de ses films est un renouvellement constant, et pourtant l'ensemble de son oeuvre conserve une cohérence incroyable.

L'Arc ('The Bow') dépeint les relations d'un homme âgé épris d'une jeune fille dont il attend l'âge légal de mariage, et séquestre sur son bateau afin de la soustraire à toute autre convoitise. La violence de cette relation est pourtant décrite avec tact et noyée dans une poésie constante. L'arc, élément central de leur relation (il faut voir le film...), confère un charme particulier à cet univers en huis-clos et à la bande son envoûtante (là encore, il faut voir le film pour comprendre).

Comme dans tout film de Kim Ki-Duk, il y'a de la violence dans les situations les plus banales, et l'ont sent poindre en filigrane le malaise d'une société coréenne tiraillée entre traditionalisme et modernité. Mais c'est également une société policée, régit par des lois immuables qui sont là pour gommer les aspects les plus rugueux du féodalisme asiatique. Et la poésie qu'apporte le réalisateur à ses films traduit parfaitement cet autre aspect.

Ce n'est pas le film le plus abordable de KKDuk, mais il laisse un souvenir particulier que je n'ai pas retrouvé dans ses autres oeuvres. Un sentiment intense d'avoir été témoin d'une scène qui n'aurait pas due être vue, mais que l'on partage avec le plaisir coupable de ne pouvoir aider les protagonistes à trouver un fin juste à leur relation.


L'Île nue
L'Île nue
DVD ~ Taiji Tonoyama
Proposé par BACK_TO_THE_CULTURE
Prix : EUR 15,50

5.0 étoiles sur 5 Un film marquant et déroutant, 14 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Île nue (DVD)
Je me rappelle avoir vu ce film assez tard chez moi, ce qui couplé à l'ambiance assez crue et oppressante me laisse un souvenir pourtant très positif. Comme une longue et interminable marche sous le soleil écrasant, qui vous laisse dans une torpeur moite et étouffante, la soif en moins. L'impression de traverser sans s'en rendre compte un monde âpre et cruel, tout en conservant un espoir persistant qui entretiendrait l'envie et le bonheur de vivre.

C'est certainement d'ailleurs ce que doit être la vie des deux personnages du film, qui n'ayant connu que leur vie de misère, n'aspirent pas à plus de bonheur. Dans le plus strict dénuement, affairés constamment à des tâches répétitives que même Sisyphe finirait par trouver rébarbatives, ceux-ci traversent leur existence sans conscience de leur condition.

Film muet en noir et blanc, il faudra vraiment trouver un sens personnel à la vision de celui-ci, sans quoi l'ennui sera sûrement au rendez-vous. Pour les autres qui auront su être touchés par l'universalité de la condition humaine, c'est un moment extatique de conscience éclairée qui s'éternise (jusqu'au générique !).

Ce film est pour moi unique, même dans la cinématographie japonaise, dans ce qu'il inspire et décrit. Un pur joyau qui ne souffre d'ailleurs pas du temps et conservera longtemps encore la force de son message.


Le Pendule de Foucault
Le Pendule de Foucault
par Umberto Eco
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

5.0 étoiles sur 5 Un livre difficile à lâcher, 14 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Pendule de Foucault (Poche)
Ayant lu cet ouvrage il y'a de nombreuses années maintenant, j'ai parcouru par curiosité les critiques... Quelle surprise de constater que si certains, tout comme moi, portent ce livre aux nues de l'érudition et du suspense, d'autres n'ont que peu accroché (c'est peu de le dire !). Je n'aurais pas le tort de croire qu'il faille être forcément érudit pour comprendre et apprécier le roman d'U. Eco. Mais reconnaissons qu'un intérêt pour les faits historiques et leur mystification est un plus nécessaire pour trouver du plaisir (parfois de la jouissance) à lire les rapprochements permanents et la lecture des évènements de l'histoire mondiale.

Simplissime dans sa structure (des amis, persuadés qu'un complot se trame depuis des siècles, font une relecture des faits majeurs de l'histoire, faisant par là-même réellement naître des adeptes de ce complot imaginaire), l'histoire nous transporte à travers l'espace et le temps pour rebalayer des pans entiers de notre histoire, des faits marquants à d'autres en apparence insignifiants.

Mais rien n'est insignifiant dans les mains d'U. Eco. Et l'anecdote la plus anodine revue à travers le prisme du complot devient une vérité indéniable et dont l'explication parait évidente une fois recoupée avec d'autres.

Car la force du récit est de partir de faits historiquement vérifiés, et tisser entre eux une trame logique là où ne semble exister aucun lien. Rapprochés ainsi, le lecteur ne peut que se rendre à l'évidence : le complot existe, depuis des siècles, et nous n'avons pas su le voir. C'en est troublant au point que l'on fini par ne plus savoir ce qui est amené par l'auteur de ce qui est réel.


Quatre brigands du huabei (les)
Quatre brigands du huabei (les)
par Long Gu
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Histoires de fantômes chinois !, 14 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quatre brigands du huabei (les) (Poche)
Dans ma vie, ce livre est le seul que j'ai lu une seconde fois. Les aventures rocambolesques de nos quatre héros débrouillards et maîtres dans l'art de se tirer des pires situations m'ont ravie lorsque j'étais ado, et c'est avec tout autant de plaisir que j'ai relu ce livre quelques années plus tard.

L'amitié indéfectible que se voue chacun des personnages favorise l'identification, et de fait le plaisir d'appartenir à un groupe aussi sympathique. Leurs frasques et péripéties dans une Chine médiévale où le fantastique côtoie en permanence la réalité de la dure vie des gens de la campagne rappelle par bien des côtés les films de capes et d'épée chinois (Histoires de fantômes chinois etc...). L'auteur est d'ailleurs une grande inspiration pour les metteurs en scène de ce pays, même si ses autres ouvrages sont plus difficiles à trouver chez nous.

'Les aventures de Chu Liuxiang' sont disponibles depuis quelques années désormais, mais dans une traduction qui rend moins d'honneur au souffle épique de l'écriture de Gu Long et que j'ai lu avec beaucoup de regret, sachant combien j'avais aimé mes '4 brigands du Huabei'...


Terre des oublis
Terre des oublis
par Thu Huong Duong
Edition : Poche
Prix : EUR 8,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une fin décevante..., 14 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terre des oublis (Poche)
Difficile, entre Hoan le second mari, et Bôn le premier, déclaré mort au combat et revenu 14 ans plus tard réclamer son dû, de donner raison à l'un plus qu'à l'autre. Au fil des pages et des retournements de cette histoire triangulaire, l'empathie du lecteur envers l'un ou l'autre varie selon les critères moraux, sociétaux, émotionnels... Et lorsque l'on pense avoir enfin décidé qui nous semble le plus mériter l'amour de Miên, on se fait prendre à contre pied par de nouveaux développements qui modifient notre vision.

Sortie de la lecture d'un ouvrage plus 'musclé', j'ai eu quelques temps peur de m'ennuyer dans le rythme et la longueur des descriptions ; mais j'ai retrouvé avec joie le plaisir ressenti il y'a quelques années à la lecture de certains ouvrages de Vikram Seth ('Un garçon convenable' en particulier) où ce n'est pas l'abondance de rebondissements qui fait la qualité du livre, mais l'impression d'être portée par l'histoire de ses protagonistes.

Là encore, c'est du contexte et de la culture du pays que les relations et les dilemmes tirent leur force. Les choix de Miên semblent parfois cohérents de ce point de vue, parfois absurdes. Le poids de la société est assez finement analysée, notamment dans ce qu'il impose à la femme vietnamienne. Il faut se souvenir que le récit se déroule au sortir de la guerre, et que même si les choses ont peu évolué depuis à la campagne, la situation devait être autrement pesante à l'époque.

Un léger bémol concernant la fin ; sans remettre en cause le parti pris narratif, j'ai eu l'impression de sortir de l'histoire par une porte qui n'était que peu consistante avec le reste du récit. Et le trouble de conclure sur une échappatoire plutôt que la continuité du souffle épique des 600 premières pages.


Janua vera: Récits du Vieux Royaume
Janua vera: Récits du Vieux Royaume
par Jean-Philippe Jaworski
Edition : Poche
Prix : EUR 8,90

4.0 étoiles sur 5 Un vent de fraicheur sur la Fantasy French Touch, 10 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Janua vera: Récits du Vieux Royaume (Poche)
Lire une telle qualité d'écriture sur de la fantasy, française qui plus est, c'est un luxe que l'on ne peut que rarement s'offrir (pas faute de moyens, mais de matière !). Alors oui on est loin de la fantasy avec ses orcs et ses gobelins (amateurs, passés votre chemin) ; les elfes existent mais vivent aux confins du royaume. L'ambiance au gré des nouvelles est plutôt moyen-âge, pré renaissance italienne (cités états italiennes, type Venise, pour "mauvaise donne").

L'auteur, même si c'est son premier ouvrage, n'est pas sorti de nul part : il a un passé de rôliste, et a longtemps (et continue ?) écrit pour les jeux de rôles de type médiévaux. D'où sa parfaite connaissance du champ lexical lié à ces époques.
Truffé de références diverses (Pratchett, Chrétien de Troyes dans "service des dames", et certaines moins évidentes), les nouvelles s'enchaînent dans des styles différents, faisant la richesse et la diversité de cet ouvrage.

Il faut comprendre que la première nouvelle décrit des évènements intervenus plusieurs siècles avant ceux des nouvelles suivantes, narrant la chute d'un royaume aujourd'hui désuni. A de rares exceptions, les personnages des nouvelles ne se croisent pas, mais pourtant on ressent une unité par le rappel d'évènement et de noms des provinces périphériques. De ce fait, chaque nouvelle est une fenêtre sur une partie du royaume, avec ses particularités géographiques, vestimentaires, de races ; et en même temps, cette impression de voyager d'un bout à l'autre d'un empire éclaté, de provinces rivales qui commercent, se battent...

Le lecture est très agréable (un peu rebutante sur la première nouvelle, mais cela s'améliore dès la deuxième), et l'écriture fait l'objet d'une attention particulière pour ne pas sacrifier à la facilité. A lire absolument pour découvrir l'auteur et un style neuf de narration sur ce pan de littérature.


True Utility Maxi Lite Lampe compacte 21 LED
True Utility Maxi Lite Lampe compacte 21 LED
Proposé par Imago Global
Prix : EUR 26,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon compromis poids/puissante/prix, 3 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : True Utility Maxi Lite Lampe compacte 21 LED (Sport)
Achetée en renfort d'une autre lampe que j'utilise pour des explorations souterraines (pas de spéléo... plutôt urbex...), la puissance de cette lampe était un facteur important. On n'est pas sur des maglites chères et plus puissantes, mais les 21 LEDs font leur effet.
La hampe est compacte et courte, et l'ensemble tient bien en main. Assez directionnel, le faisceau est néanmoins légèrement ouvert. Attention les yeux ! on voit sombre après avoir croisé l'éclairage ! Pas de réel danger, mais c'est assez désagréable.


Druide
Druide
par Olivier Peru
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une agréable découverte pour les vacances, 3 août 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Druide (Broché)
Fan de Fantasy, mais lassée de la mode des sagas à n'en plus finir, je n'avais pas remis les pieds dans un rayon depuis quelques années. Mais à l'occasion de vacances farniente se profilant, je suis tombée par hasard (en cherchant un peu tout de même...) sur cette agréable découverte. Un volume, une histoire, et l'assurance de ne pas fermer le livre sur une fin ouverte et des tas de questions restées en suspens pour permettre à l'auteur de nous pondre des suites fades. Cela ne fait pas seul la qualité du livre, mais pour moi c'était déjà un bon point de départ !

C'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans l'univers de Druide, pour découvrir qu'au-delà de ce parti pris un peu contraire à la tendance actuelle le livre offre une vision neuve de ce que peut être un bon roman de Fantasy. Les habitués ne seront pas déçus (on navigue toujours sur des terres désolées, des royaumes en conflit permanent, des intrigues nouées dans les arrière salles des châteaux...), mais les personnages, loin de la caricature, ont quelque chose de profondément humain et attachant. Tellement humain que dans le monde de Druide rien n'est ce qu'il paraît être au premier abord. . . On est loin du manichéisme ambiant de ce genre littéraire.

Les druides ne sont ici ni des barbus pendus au gui dans leurs arbres avec une serpe à la main, ni des illuminés reclus au fin fond de leur forêt (pas tous en tout cas. . .) Ils sont les gardiens d'un monde qui voit leur plus farouche adversaire ressurgir du passé.

L'univers d'Olivier Peru est dense, riche et prenant lorsqu'il s'attache à garder cohérente la ligne directrice du roman. A travers le rappel d'un lointain passé, et l'explication qui est faite des évènements présents, on sent la volonté d'offrir aux lecteurs un univers où tout est à sa place : les faits actuels trouvent au fil des pages leurs explications, qui n'ont été pendant de nombreux chapitres qu'une ligne évoquée de manière anodine.

Pour répondre à un commentaire qui mettait en avant l'atrocité de certaines descriptions, soyez rassurés : si elles existent, ces scènes sont pleinement justifiées à mon sens, et pas omniprésentes tout au long des 600 pages.

Le fait que l'auteur soit par ailleurs un storyboarder et scénariste se ressent dans la façon de faire apparaître sous nos yeux une fresque vivante à travers des mots et des enchainements d'intrigues finement sentis.

Pour ceux qui veulent découvrir un nouveau style de la fantasy moderne, ce roman est une porte d'entrée toute trouvée, qui ne sacrifie pas le style et l'ambiance au besoin impérieux de maintenir le lecteur accroché par des rebondissements incessants.


Je découvre les enfants du monde
Je découvre les enfants du monde
par Emilienne Morruzzi
Edition : Album
Prix : EUR 11,50

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfants de tous pays..., 28 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je découvre les enfants du monde (Album)
Difficile depuis que ma fille (bientôt 6 ans) a ce livre entre les mains (4 jours) de lui interdire de ne pas venir me déranger à tout propos pour me faire part de sa dernière lecture, et de la dernière chose apprise au fil des pages !
Le livre est très bien fait, et aborde par séquence la vie quotidienne d'un enfant de différents pays ; avec beaucoup de clichés certes, mais qui permettent de bien poser des bases et catégoriser chacun dans ses particularités et son univers. Je ne peux que conseiller ce livre à tous les enfants qui voudraient découvrir que la différence existe, mais qu'elle nous enrichit tous.


Coronado's Children: Tales of Lost Mines and Buried Treasures of the Southwest
Coronado's Children: Tales of Lost Mines and Buried Treasures of the Southwest
par J. Frank Dobie
Edition : Broché
Prix : EUR 17,12

5.0 étoiles sur 5 Anthologie de contes mineurs..., 20 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Parcourir les récits de ce sud profond, c'est balayer 5 siècles de mythes de recherche des minerais précieux qui sont fondateurs de cette partie du monde. La "soif de l'or" dans un environnement où la soif tout court devrait être la principale préoccupation nous ramène là où l'imaginaire commun désire se retrouver : sans ces légendes de trésors, le Texas et le nord Mexique n'imposeraient pas autant d'images à nos esprits.

On se plait à penser que cette région a su conserver cet esprit pionnier des Etats Unis, avec son lot de cow boys, rancheros, métis et indiens, tous ayant au moins une histoire à raconter lorsqu'il s'agit des richesses enfouies et oubliés dans cette partie du monde depuis l'arrivée des espagnols.

Au fil des pages on respire avec eux la poussière des sierras, on suit les traces laissées par ceux qui les ont précédés et les embarquent sur la piste de ces trésors dont on ne sait si l'existence est réelle ou envie de croire.

Parfois un peu long dans les narrations, l'ensemble conserve néanmoins une homogénéité d'écriture qui est plaisante et nous transporte à une époque où l'absolu de recherche confinait parfois à la folie.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7