undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Eric > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Eric
Classement des meilleurs critiques: 2.559
Votes utiles : 1024

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Eric

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
La Malédiction de la Momie
La Malédiction de la Momie
DVD ~ Lon Chaney Jr.
Prix : EUR 16,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 LE COEUR N'Y EST PLUS, 26 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Malédiction de la Momie (DVD)
Dernier film de la série mettant en scène Lon CHANEY Jr sous les bandelettes du rôle titre, celui ci est aussi le plus faible et le plus répétitif.
Comme les autres, il dure moins d'une heure et utilise 5 bonnes minutes des films précédents pour résumer l'histoire qui cette fois ci se déroule dans un bayou en cours d'assèchement ne donnant pas l'impression d'un décor de studio, à l'inverse du monastère qui semble recycler le temple
"egyptien" et son escalier monumental des autres aventures de Kharis.
Mais le manque de moyens est ici bien visible; l'interprétation peu convaincante ( et peu convaincue) d'acteurs de seconde zone nous fait regretter la présence du grand George ZUCCO, d'autant que les 2 "méchants" de l'affaire apparaissent comme d'assez incompétents zozos guère menaçants.
Ce sont les détails habituels à ce genre de production qui sauvent de justesse le film de l'ennui, ainsi celle qui avait disparu dans le marais sous les traits d'une vieillarde dans l'épisode précédent en ressort sous les traits d'une jeune femme qui arpente les bois nocturnes en chemise de nuit de satin; les victimes de la momie font de louables efforts pour ne pas remarquer son approche balourde et n'en font guère plus pour lui échapper.
Quant à la vision des cajuns donnée par le film...
Le plus terrifiant reste les bonus avec ces gros plans sur le visage en sueur de Jean-Pierre DIONNET.


Deadpool [DVD + Digital HD]
Deadpool [DVD + Digital HD]
DVD ~ Ryan Reynolds
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 LES APPARENCES SONT TROMPEUSES, 17 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deadpool [DVD + Digital HD] (DVD)
Pour ceux qui, débarquant de Mars, ne seraient pas au courant, DEADPOOL n'est donc pas un super héros comme les autres...

En est-on bien sur ? Voici un être invulnérable vêtu de rouge qui veut se venger du savant fou qui l'a défiguré et qui au final a enlevé sa petite amie; il l'a récupérera près une bataille épique dans un chantier naval. tout ceci étant ponctué de spectaculaires scènes d'action au ralenti.
Voilà pour "l'originalité" du fond, d'un film qui se regarde le nombril avec un humour potache auquel il est difficile de ne pas céder.

Pour la forme, c'est vrai on prend un réel ;plaisir à ce personnage grossier, rancunier vindicatif et qui refuse de faire partie des X MEN .
Ryan Reynolds incarne le personnage avec un agréable sens de l'auto-parodie (Crois tu que Ryan Reynolds a réussi grâce à son talent ? dit à un moment DEADPOOL). C'est cet emballage constamment référentiel et parodique (voir le générique du début qui ne donne pas le nom des acteurs mais leur fonction ; Une ado boudeuse, une créature numérique...) qui donne au film toute sa saveur. plutôt que sa soi-disant crudité, car au delà de l'obsession de la sodomie omniprésente dans les dialogues (et dans l'hilarante séquence de "la journée de la femme ") tout cela reste très chaste et n'ose même pas dévoiler un sein de la complice du docteur maléfique.Mais comme nous avons en prime une apparition de STAN LEE en maître de cérémonie d'une boite de strip-tease, les fans sont aux anges.

C'est bien sur plus riche, beaucoup mieux fait (les fusillades et poursuites sont ahurissantes ) infiniment plus drôle que SUPER HEROS MOVIE mais sur le plan de la mise en boite d'un univers formaté et très codifié pas tellement différent.


La Tour du diable
La Tour du diable
DVD ~ Bryant Haliday
Prix : EUR 14,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 HORREUR RETRO, 10 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Tour du diable (DVD)
Modeste production horrifique comme les anglais en produisaient en quantité dans les années 70, ce film se situe dans une honnête moyenne grâce à son atmosphère lugubre. Si vous connaissez et aimez LE METRO DE LA MORT de Gary Sherman auquel cette histoire avec son tueur dégénéré fait beaucoup penser, vous ne serez pas dépaysés.
Aujourd'hui cette série de meurtres dans un phare sinistre a pris un charme rétro certain, il faut voir les tenues "mode" portées par ces chercheurs de trésor débarqués sur une île sinistre,admirer le "réalisme" de la statue du dieu Baal,
apprécier l'érotisme torride de certaines scènes (l"acteur Robin ASKWITH, en dépit de son physique simiesque devint une star outre-manche dans le film cochon devenu plus rentable que le fantastique) et frémir devant le gore alors balbutiant des scènes de meurtres tout en notant au passage que les cheveux d'un homme en train de brûler ne s'enflamment pas...
On pourrait voir ici un lointain ancêtre des FREDDY et autre VENDREDI 13 où des gens peu sympathiques se font massacrer les uns après les autres, ce qui ne va pas sans engendrer une certaine monotonie dans l'action et vous laisse donc le temps de vous interroger sur les trous du scénario; pourquoi l'américain par exemple est-il déjà venu sur l'île ?
Mais ces défauts sont indissociables du plaisir pris à la vision des films de cette époque, leur côté "Hou ! fais moi peur !", leur sens de l'atmosphère comme dans la découverte des premiers meurtres, ou les acteurs de renom (Dennis PRICE) venant avec un sérieux méritoire arrondir leur fin de mois dans ces films au sujet improbable.

Dommage que la copie ne soit pas toujours nettoyée de toutes ses scories, surtout au début.
En prime une présentation qui remet avec forces bafouillages le film dans son contexte et les bandes annonces de la collection, dont une particulièrement délabrée du SANG DU VAMPIRE.


Représailles en Arizona [Édition Spéciale]
Représailles en Arizona [Édition Spéciale]
DVD ~ Audie Murphy
Prix : EUR 16,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 CLASSIQUE ET SOLIDE, 3 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Représailles en Arizona [Édition Spéciale] (DVD)
Remake d'un autre film Columbia de 1950, cette série B enlevée mérite le détour; Audie MURPHY très en forme y infiltre un gang de ses anciens complices de la bande du rebelle QUANTRILL, rebaptisé ici QUANTRELL.
Bien supérieur au mollasson LA FUREUR DES APACHES, réalisé par la même équipe , le film vaut par son rythme rapide, sa photo lumineuse et ses paysages.Une pointe de sadisme alors rare dans un production américaine de ce type vient pimenter les scènes d'action où le sang (ou plutôt la sauce tomate ou la peinture rouge) coule assez abondamment.
Les bonus insistent avec raison sur le curieux prologue d'environ 7 minutes qui, outre qu'il rallonge le film sans nécessité, fait double emploi avec le commentaire accompagnant la scène suivante. On y voit un journaliste, interprété de manière à la fois emphatique et maladroite par un certain Booth COLMAN, narrer les tristes exploits de QUANTRILL, illustrés, petit budget oblige, par des images de FEU SANS SOMMATION.
La scène fut sans doute rajoutée bien après le tournage, car lors de la diffusion du film en V.F. sur TCM en avril 2014 elle y figurait en V.O.
Cette production modeste se suit avec beaucoup de plaisir car elle offre des variations bienvenues sur des thêmes archi-classiques.
Pour la petite histoire, l'ex TARZAN Buster CRABBE qui est ici le capitaine des Rangers de l'Arizona (Corps qui ne fut formé qu'en 1902) avait été la vedette en 1936 d'un autre ARIZON RANGERS pour le compte de la Paramount.


Feu sans sommation [Édition Spéciale]
Feu sans sommation [Édition Spéciale]
DVD ~ Audie Murphy
Prix : EUR 16,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 SEUL CONTRE TOUS, 29 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Feu sans sommation [Édition Spéciale] (DVD)
Petit film à petit budget pour un Audie MURPHY en fin de carrière.
Pas désagréable cependant, les paysages sont beaux, la copie lumineuse et, bien entouré par quelques vétérans du genre (dont Ted De CORSIA qui se délecte à composer un immonde brigand) MURPHY défend vaillamment une petite ville où il n'est pas le bienvenu, contre une bande de pillards et regagne le coeur de la gentille institutrice.
Nous savons parfaitement ce qui nous attend: c'est du prêt à porter solide, fait sérieusement par des gens connaissant bien leur métier.
Rien de plus, mais rien de moins...


SHERLOCK : l'effroyable mariée
SHERLOCK : l'effroyable mariée
DVD ~ Benedict Cumberbatch
Prix : EUR 14,99

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 WAS THIS TRIP ABSOLUTELY NECESSARY ?, 29 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : SHERLOCK : l'effroyable mariée (DVD)
Sur la forme, ( photo, costume, décor et interprétation bien sur ) rien à redire c'est un superbe travail de reconstitution.
Mais sur le fond, quel salade ! mêlant passé (1895) et présent dans un scénario de plus en plus confus , ce luxueux téléfilm hésite entre l'aventure fantastique, le manifeste féministe et l'overdose hallucinée tout en essayant de rester fidèle aux écrits originaux.
Le DVD de bonus montre bien l'incontestable passion des auteurs pour les récits de Conan DOYLE mais cette improbable mixture où l'on atteint un grand moment de ridicule avec l'apparition d'un MORIARTY fantasmé traduit plutôt mal leurs généreuses et ambitieuses intentions.


Les 8 salopards
Les 8 salopards
DVD ~ Samuel L. Jackson
Prix : EUR 17,99

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 QUENTIN SE PREND POUR TARANTINO, 28 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les 8 salopards (DVD)
Les mêmes reproches s'appliquaient déjà à JACKIE BROWN, une intrigue mince, mince, mince qui se dilue dans d'interminables bavardages.
Alors certes l'image est somptueuse même si elle se passe pour l'essentiel en intérieur, certes on retrouve avec plaisir les habitués des films de Tarantino même si Michael Madsen n'a pas de rôle et que Tim Roth nous fatigue à vouloir imiter Chrisroph Waltz.
Mais, tous ces gens sont bien bavards et répètent chaque réplique 2 ou 3 fois (La Lettre de Lincoln, La confession de Samuel Jackson à Bruce Dern..) , La musique de Morricone, loin de ses flamboyances habituelles, est banale et d'ailleurs peu employée et L'auteur (Le 8° film de Quentin TARANTINO annonce le générique) continue ses petits jeux cinéphiliques avec les noms de ses personnages et son scénario qui emprunte à divers westerns enneigés comme LES BANNIS DE LA SIERRA, LA CHEVAUCHEE DES BANNIS et surtout LE GRAND SILENCE avec ses cadavres chargés sur la diligence.
Tout cela est découpé en chapitres comme KILL BILL.
L'hécatombe finale , à la différence des fusillades de DJANGO, est plus répugnante que jouissive et clôt le film faute de combattants.
Quelques bons moments dus aux acteurs qui semblent bien s'amuser sauvent les 2 premières heures de l'ennui et de la gratuité; ce n'est pas le naufrage dénoncé par certains; la mise en scène reste brillante et efficace, mais ce n'est pas non plus le chef-d'oeuvre vanté par d'autres.


Legend
Legend
DVD ~ Tom Hardy
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 A COTE DU SUJET, 21 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Legend (DVD)
En 1990 le cinéaste Peter MEDAK signait LES FRERES KRAYS qui narrait la vie des jumeaux qui régnèrent un temps sur la pègre de Londres,
c'était un très bon policier avec les frères KEMP - qui ne sont pas jumeaux - du groupe musical SPANDAU BALLET dans les rôles titres.
Cette histoire avait déjà l'objet d'une "Série noire" en 2 volumes : LONDRES DANS LA NUIT.
Gémellité oblige, 2 films leur seront consacrés en 2015.
Le très mauvais THE RISE OF THE KRAYS inédit en salle mais diffusé sur OCS en mai 2016 et enfin ce LEGEND avec, comme on en a beaucoup parlé, Tom HARDY dans un double rôle.
Film décevant à bien des égards et qui contredit sans cesse son titre. Si le film de 1990 prenait le temps de raconter la jeunesse et les débuts du duo,; ici ils sont d'office présentés comme des hommes puissants, surveillés sans relâche par une police inefficace. . Mais nous ne les voyons jamais à l'oeuvre, si ce n'est pour être quand même envoyés en prison pour de courtes peines et prendre des ordres de truands américains, et tandis les 2 heures de projection s'enlisent en nous narrant interminablement les amours sans intérêt et inévitablement malheureuses de Reggie, le frère le moins cinglé, nous nous demandons ce qui a bien pu rendre ces patrons de boites de nuit si redoutables.Quand l'un monte une affaire, l'autre la fait couler, et Jack The Hat leur minable complice semble passer son temps à les arnaquer et à se faire tabasser en retour.
Mais le plus gros problème réside dans l'interprétation; si le réalisateur à le bon sens de ne pas trop insister sur les impeccables effets spéciaux montrant deux Tom HARDY à l'écran, la prestation de celui-ci pour le personnage de Ronnie (dément dangereux amateur de jeunes éphèbes) rend celui-ci plus stupide qu'inquiétant avec sa diction pâteuse émaillée de références antiques et ses crises de colère à répétition, tandis que le pugilat entre les deux frères vire lentement au ridicule.
Le reste des acteurs assure le minimum, avec en prime une minuscule apparition de Paul BETTANY.
Dans ROCK' N ROLLA en 2008, Tom HARDY incarnait déjà un truand anglais homo , un polar brillant, enlevé et plein d'humour; tout le contraire de ce LEGEND bavard et empesé.


Du sang dans la Sierra [Édition Spéciale]
Du sang dans la Sierra [Édition Spéciale]
DVD ~ Robert Young
Prix : EUR 16,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 BEBETE., 15 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Du sang dans la Sierra [Édition Spéciale] (DVD)
Gentil western aux très belles couleurs desservi par une interprétation terne (Willard Parker) ou inadaptée (Robert Young) et surtout un scénario qui part dans tous les sens, mêlant au drame une histoire animalière plutôt nunuche avec ânesse attendrissante allaitant un poulain orphelin.
Commencée sous la pluie, se poursuivant dans la neige et s'achevant dans un désert surchauffé où les divers protagonistes se retrouvent toujours,
le film souffre de son manque d'action et de la banalité de son intrigue; les deux canailles incarnées par le savoureux Akim Tamirof f et l'inquiétant Mike Mazurki arrivent trop tard pour insuffler un peu de vivacité à cette banale série B dont la seule originalité est de durer 90 minutes plutôt que les 75 habituelles.


Bone Tomahawk
Bone Tomahawk
DVD ~ Kurt Russell
Prix : EUR 14,99

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 "ON EST EN ENFER...", 13 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bone Tomahawk (DVD)
Commencé comme un western classique - Un sheriff mène une patrouille à la poursuite d'indiens qui ont enlevé deux personnes- le film bascule dans sa dernière demi-heure dans le gore "ethnique" à la manière des cinéastes italiens de la fin des années 70, nous amenant ainsi du côté de CANNIBAL HOLOCAUST ou de LA MONTAGNE DU DIEU CANNIBALE. Car les indiens en question appartiennent à une étrange tribu de cannibales troglodytes qui selon un protagoniste "violent et mangent leurs mères"...
Filmé avec une certaine froideur, dépourvu d'humour, le film ne cherche pas à plaire et même si on y trouve certains dialogues incongrus et quelques "vieilles gloires" ( Michael Paré, Sean Young) égarées dans des rôles minuscules, nous sommes loin des arabesques d'un Tarantino.
Pas de morceaux de bravoure ici, mais une violence sèche et directe, filmée de face et sans coupure.
Plus curieux que vraiment passionnant, c'est un exercice de style bien interprété mais finalement assez artificiel dans son désir d'être différent.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20