Profil de Bob 38 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Bob 38
Classement des meilleurs critiques: 6.106
Votes utiles : 126

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Bob 38 "Bob" (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
La Nuit de Lisbonne
La Nuit de Lisbonne
par Erich Maria Remarque
Edition : Broché
Prix : EUR 6,60

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 l'amour et la mort...., 9 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Nuit de Lisbonne (Broché)
Une poignante histoire d'amour,comme souvent chez Remarque.Bien sur,cela rappelle les camarades avec les thèmes récurrents chez lui : l'infidélité ,l'amour fou,la maladie et la mort.....tout ça sur fond de guerre ....Un beau roman comme toujours chez ce grand écrivain.....mais cela sent un peu la redite....


Après
Après
par Erich Maria Remarque
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

4.0 étoiles sur 5 poignant!, 9 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Après (Broché)
La suite ,en quelque sorte ,d'à l'ouest rien de nouveau....Le difficile retour des jeunes soldats chez eux dans une Allemagne en pleine révolution ....La fin de la solidarité et de la camaraderie,l'incompréhension ou plutôt l'incommunicabilité avec les civils restés à l'arrière....le désespoir et la difficulté pour ces hommes de se réhabituer à la vie civile et même simplement à vivre....Poignant.


L'AFFAIRE DOMINICI. LA VERITE SUR LE CRIME DE LURS.
L'AFFAIRE DOMINICI. LA VERITE SUR LE CRIME DE LURS.
par EDMOND SEBEILLE
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 Une enquête exemplaire....!, 7 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'AFFAIRE DOMINICI. LA VERITE SUR LE CRIME DE LURS. (Broché)
.La vérité par le commissaire qui a dirigé l'enquête sur l'affaire Dominici c'est sa vérité ,celle qu'il a toujours soutenue et encore dans ce livre qu'il énonce sans un doute,sans un regret...Si le bouquin n'apporte pas grand chose sur l'affaire elle-même,il est très intéressant sur la personnalité de M Sébeille,sur ses méthodes et sur ses rapports avec la famille Dominici .Ces trois points expliquent pourquoi l'enquête,l'instruction et le procès furent ratés et que même si Dominici était coupable,et même le seul coupable ( thèse de l'auteur), ce qui est loin d'être évident ,cette thèse officielle,fruit d'une enquête ratée et de méthodes génératrices d'erreurs judiciaires ne pouvait pas convaincre et créait "l'affaire Dominici " qui pour l'opinion publique ne sera et ne pourra jamais être élucidée....
Sur la personnalité de Sébeille ,on apprend que cet homme a vécu dans l'admiration constante de son père,inspecteur de police brillant mais d'un autre temps,et qu'il a tout fait pour lui ressembler.Mais on apprend surtout que c'est ce père en retraite qui ,simplement informé par la lecture des journaux ,dirigeait l'enquête! Pages 138 et 139 on lit éberlué :"Somme toute ,c'était lui qui menait l'enquête .C'était lui qui tirait les conclusions de mes rapports.C'était lui qui mettait son fils au courant de ce que son fils avait lui-même recueilli.A ses yeux je redevenais le " petit" à qui il racontait sa dernière enquête.L'affaire de Lurs Etait devenue "son" affaire!" Notons le passage psychologiquement très instructif de la première à la troisième personne....
Sur les méthodes ,vu d'aujourd'hui ,elles ne peuvent que faire frémir....Les constatations ( ratées), la police scientifique ce n'est pas pour Sébeille ,et même ,si l'on en croit ,pas pour la police judiciaire....Deux exemple qui éclairent ce qui n'est même pas de la négligence mais véritablement un refus de rechercher et de prendre en compte les preuves matérielles ( parce qu'elles peuvent ne pas coller aux intuitions du "Maigret marseillais"?) -Le pantalon de velours qui sèche le matin du 5 août 52 à la Grand'Terre.Sébeille dit ne pas l'avoir remarqué mais surtout il ose écrire " personne n'a jamais pu prouver son existence! Évidemment,il ne l'a pas saisi ! Pourtant son adjoint s'en souvient fort bien et les Dominici n'ont même jamais contesté ce fait ...Sébeille poursuit " de toute façon,en admettant même la présence effective de ce vêtement sur une corde ,qu'y aurait il pu avoir là de tellement insolite? " On croit rêver! Alors que le linge des Dominici n'était jamais lavé à la Grand' Terre,mais chez une de leur fille,ce que tous les Dominici ont toujours reconnu! Enfin et là Sébeille atteint le grandiose dans la mauvaise foi ou l'incompétence il ajoute : " Allons plus loin.Imaginons que ce pantalon ait réellement existé .Que ce serait il passé?... Je le saisi aussitôt pour qu'il soit examiné par le laboratoire de police technique.L'operation est positive.Des traces de sang humain sont en effet décelées sur le tissu....Bon.Gaston Dominici devient le suspect n°1.Mais pour moi,il l'a toujours été.Est-ce pour cela qu'il aurait parlé davantage?"....Tout est dit ,pour Sébeille ,il n'y a qu'une seule preuve : l'aveu et tout le reste est sans importance.Tout son travail consistera donc à obtenir des aveux et ensuite peu importe que ceux ci ne correspondent absolument pas aux constatations,peu importe qu'ils soient rétractées .
Sébeille se vante d'ailleurs d'obtenir des aveux par la "psychologie" ,le "Maigret marseillais" se présente même comme un spécialiste de la psychologie paysanne ! Il n'a pas recours à la violence ,alors largement utilisée, même s'il pose à plusieurs reprises la questions,avec du regret dans la plume:"fallait il taper?"...
Deuxième exemple s'il était besoin de l'indifférence de l'enquêteur aux éléments de preuve: l'empreinte d'une chaussure de taille 42 à semelle de crêpe avec 3 trous dans le talon et 6 devant, remarquée et protégée par les gendarmes ,que Sébeille ne fera pas relever.Il semble qu'elle ait été photographiée mais la photo a été perdue ....( Sébeille ne fera pas non plus saisir les chaussures des suspects,ou même simplement examiner celles-ci) 'Sébeille s'en explique n quelques mots:" Techniquement elle ne nous était d'aucun secours "! La seule trace de l'assassin à proximité du corps de la petite Drummond !
Enfin les rapports de Sébeille avec la famille Dominici .....Il ne cesse de se comporter,non comme un enquêteur ,mais comme un ami de la famille et ce pour obtenir les accusations des uns et les aveux de celui qu'il considère comme le seul coupable.Tout est bon pour y parvenir et cela ne peut que générer l'erreur.Il déteste Gaston Dominici ,qu'il appelle "grand-père" et qui lui répond " petit" et le tutoie .Ce tutoiement et cette appellation de "petit" ( qui lui rappelle son père qui a presque le même âge que Gaston ?) rendent fou de rage Sébeille qui le dissimule bien mais qui,quand il aura les accusations des deux fils,changera de ton avec Gaston,lui intimant l'ordre de ne plus le tutoyer alors que lui se mettait à le faire....Cette détestation pour "le vieux" ne cessera pas avec la condamnation.Alors que toute la France jusqu'au General De Gaule est émue par le sort du vieux prisonnier qui fait l'objet d'un reportage télé ,Sébeille écrit :"On ne guillotine pas un vieillard de 78 ans.A l'infirmerie des Beaumettes ,il coulait des jours paisibles.Il n'avait jamais aussi bien mangé de sa vie.On ne l'avait jamais aussi bien soigné....Au début de 1960 on le vit à la télévision pour " cinq colonnes à la Une" .De la grande comédie.J'ai l'air de m'acharner.Mais le bougre,il savait s'y prendre pour provoquer la pitié."....
Enfin ,dans ses rapports avec la famille Dominici ,tout est joué d'avance.Les convictions du commissaire lui empêcheront toute enquête objective.Il sait que Gaston est coupable et seul coupable et l'enquête ne servira qu'à le démontrer....Les mensonges permanents de Gustave et de Roger Perrin,qui ne s'expliquent pas forcément par des personnalités de menteurs,mais qui peuvent simplement servir à cacher leur rôle ,ne lui posent pas de problème .Le fin connaisseur de l'âme humaine paysanne a décidé une fois pour toute que ces deux là étaient de pauvres types et qu'ils n'avaient pas l'envergure pour commettre un triple meurtre .Jamais il n'interrogera Roger Perrin sur son emploi du temps la nuit du meurtre.Jamais il ne demandera à Gustave avec qui il était dans la luzerne.....Jamais il ne vérifiera si ces deux là avaient des chaussures a semelle de crêpe et si l'un d'eux chausse du 42....
Mieux,les accusations du père par les fils ,c'est lui,Sébeille,qui en permanence les suggérera ....C'est lui, même s'il s'en défend , qui dira à Gustave, à bout:" pour toi c'est la guillotine,pour ton père c'est l'hôpital " et qui obtiendra alors l'accusation fatale...
Pour finir Sébeille pleure sur son sort,la légion d'honneur promise qu'il n'a jamais eu,sa mutation dans un quartier pourri en sécurité publique à s'occuper des querelles de ménage et des rixes d'ivrognes,et le grade de principal,lui aussi promis, donné à deux mois de la retraite ,à titre honoraire,comme on fait la charité à un clochard....Sa hiérarchie avait enfin compris qui était réellement le "Maigret marseillais"...
Oui,l'enquête du commissaire Sébeille est un exemple ,un exemple de ce qu'il ne faut jamais faire!


Aziyadé
Aziyadé
Prix : EUR 0,00

4.0 étoiles sur 5 rêve d'orient, 6 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aziyadé (Format Kindle)
Bien sûr,c'est dépassé....Bien sur,l'Istanbul de 2014 n'a plus grand chose à voir avec le Stamboul de 1876....mais le roman agit toujours....peut être justement car je l'ai lu là-bas,à Istanbul ,que je retrouve avec délice les lieux fréquentés par Loti....Les mosquées sont toujours là....On visite le café Loti à Eyub,là où il avait sa maison....et on traverse le grand cimetière où,quelque part est enterrée Aziyadé ,la belle circassienne ....Quelle histoire tragique....quelle émotion....Quelles descriptions de cette Turquie des sultans,d'avant Ataturk,cette Turquie du moyen-âge....
On perçoit aussi l'étrange personnalité de Loti,petit homme à talonnettes qui aimait se travestir en turc,monstrueusement égoïste,presque indifférent aux malheurs qu'il cause...Petit homosexuel ,mais grand menteur...quelle déception quand on apprend qu'en réalité Aziyadé était un homme et que finalement tout cela n'est qu'une histoire de travesti,ou une histoire travestie....
Mais au final,reste le style,flamboyant,reste une époque ,à jamais révolue,reste le rêve et la terrible nostalgie des yalis ,des harems et des rives parfumées du Bosphore ...des rêves d'Asie d'avant la grande guerre....


La tragédie de Lurs
La tragédie de Lurs
par Jean Meckert
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Toujours d'actualité, 6 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La tragédie de Lurs (Broché)
Un petit mais excellent bouquin sur l'affaire Dominici. L'auteur,qui était journaliste s'attache moins au fond de l'affaire,sur laquelle il ne prend pas partie,qu'à l'analyse du rôle de la presse, de la police et du fonctionnement du commissaire Sébeille,le " Maigret méridional"! Tout à fait passionnant sur une des affaires criminelles des plus mystérieuse du XX Siècle......
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2014 5:33 PM CET


Affaire Dominici : Le dernier témoin
Affaire Dominici : Le dernier témoin
par Pierre Charrier
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 "coupables,tous coupables...", 6 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Affaire Dominici : Le dernier témoin (Broché)
. Ce livre est un faux....plus qu'un plagiat,un vrai faux....Pierre Charrier était un des avocats de Gustave puis Gaston Dominici.( on voit d'ailleurs que ,même à l'époque,la déontologie n'étouffent pas les avocats puisque comme Pollack ,il a défendu les deux Dominici alors que Gustave accusait son père et qu'ensuite les avocats ont incité Gaston à dénoncer son fils,ce qu'il a fait sans succès!).C'est son fils qui aurait après la mort de son avocat de père aurait décidé de publier un manuscrit sur l'affaire rédigé par le défenseur des Dominici .C'est évidemment très alléchant car après les versions des deux commissaires ayant dirigé les enquêtes,le défenseur des Dominici ,sous réserve qu'il dise la vérité et non qu'il défende la mémoire de son client est certainement le seul qui détienne la vérité .C'est même passionnant quand on découvre dès les premiers pages que l'auteur éreinte les thèses des partisans de la réhabilitation de Gaston Dominici et qu'il déclare que ,sans préciser le rôle de Gaston,mais sans l'innocenter,Gustave et Roger Perrin,le petit fils,ont participé aux meurtres des trois anglais.....
Hélas....ce document est manifestement un faux :
-1 tout ce qui est écrit ne correspond absolument pas à ce qu'écrirait un avocat et encore moins l'avocat d'un accusé condamné à mort,et ce ni dans le fond ,ni dans le style.C'est l'écrit de quelqu'un qui est extérieur au dossier et c'est un écrit contemporain et non de 1954....
-2 ce document est une synthèse,plutôt bien faite d'ailleurs,des livres qui ont été écrit sur l'affaire ,ce qui n'est pas étonnant s'il a été écrit en 2003, date de sa parution.Plus gênant ,certains passages semblent plagiés sur les autres bouquins et il ne s'agit pas de celui de Giono qui est largement cité mais toujours en le disant.
-3 Des erreurs démontrent que le livre n'est pas l'ouvrage d'un avocat pénaliste: p 127 l'auteur fait référence au code de procédure pénale ,or nous sommes en 1954 et le cpp sortira en 1958!
P129 plusieurs références à Pierre Charrier : par exemple " Pierre Charrier ne cessait de revenir sur cet épisode "! Curieux pour un document dont Pierre Charrier est censé être l'auteur!
Alors pourquoi 3 étoiles à un faux contemporain ? Eh bien car ce livre ne comporte qu'une annexe mais quelle annexe ! Une note de 4 pages en fac similé qui elle,émane très vraisemblablement du défenseur des Dominici ....Il en ressort deux choses:1/ l'avocat ne croyais pas à l'innocence de ses clients ;2/ Les Dominici mentaient à leurs avocats comme ils mentaient aux policiers ou aux juges....En fait ils avaient un fonctionnement clanique et se méfiaient de tous ceux qui étaient extérieurs à la famille et ne faisaient pas plus confiance à leurs avocats qu'aux juges....
Enfin la note,qui n'est pas signée ,se termine par trois lignes qui me paraissent les plus proches de la vérité qu'on ai jamais écrites :"...une participation du jeune Roger Perrin à qui Clovis aurait prêté l'arme du crime,auquel aurait également participé Gustave,apparaît comme une solution infiniment plus rationnelle de l'énigme de Lurs".
A mon avis, ces trois lignes donnent la solution de l'énigme et répondent à toutes les questions restées sans réponse : La carabine appartenait à Clovis qui l'a prête à Roger Perrin ,lequel,cette nuit là est sorti pour braconner avec Gustave .Pour des raisons ignorées les deux hommes ( probablement Perrin ) ont tué les parents Drummond et assommé la petite.Ils sont allés le dire à Gaston ( normal dans le fonctionnement clanique de cette famille dont Gaston est le patriarche),qui est venu sur les lieux.L'enfant étant encore vivante elle a été éloignée de la voiture et donc de la route et portée au bord de la Durance par Roger Perrin et achevée de deux coups de crosse par Gaston Dominici .Puis Gustave a fait le ménage en ramassant les douilles et munitions restées sur place ,en déplaçant les corps et en les recouvrant ( car leur vue devait lui être insupportable) d'un lit de camp et d'une couverture.La voiture a été fouillée et le portefeuille de Sir Drummond volé.Etait ce le mobile initial ou plus probablement celui qui fouillé la voiture n'a pu résister à voler l'argent ou l'a pris pour faire croire à un crime de voleur ...
Avec cette version tout s'éclaire,les détails de l'affaire,le comportement des Dominici,leurs mensonges permanents (pas du à leurs caractères mais bien mensonges utilitaires pour se dédouaner et brouiller les pistes en rendant l'affaire relativement simple incompréhensible ), les accusations croisées mais jamais complètes, toujours arrêtés au seuil de l'irréversible et finalement Gaston avouant et s'accusant du tout,mais pas innocent,coupable du plus affreux des trois crimes qui l'empêche de dire toute la vérité au moment ou l'étau se resserre devant la cour d'assises ,Gaston condamné pour tous ,fils et petit fils, lui qui est trop vieux pour être guillotiné .....
Comme dans le cercle rouge : "coupables,tous coupables..."
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2014 5:36 PM CET


Dominici : C'était une affaire de famille
Dominici : C'était une affaire de famille
par Jean-Charles Deniau
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon travail d'investigation, 6 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dominici : C'était une affaire de famille (Broché)
.Un excellent et très complet bouquin sur l'affaire.Une vraie enquête de ces journalistes qui reprend en détail l'affaire et les enquêtes effectuées.Le livre reprend tous les détails importants et les carences de la police et de la justice.Il est moins convaincant,à la fin ( cette partie est d'ailleurs expédiée en quelques lignes), lorsqu'il émet deux hypothèses qui reposent sur la découverte,des années plus tard, de 3 cartouches de 30-06 et sur deux avis d'un légiste et d'un armurier ( dont on ignore tout!) et qui affirment l'utilisation de deux armes ,un ordre de tir précis et des positions qu'il paraît bien audacieux d'affirmer.Il aurait été plus intéressant de citer les rapports d'autopsie et l'expertise balistique et de les critiquer ,démonstration a l'appui,par un collège d'expert d'aujourd'hui et de renom.....Mais un livre indispensable sur cette mystérieuse affaire( qui le reste!) ,qui se dévore comme un polar.....
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2014 5:28 PM CET


Notes sur l'affaire Dominici
Notes sur l'affaire Dominici
par J. Giono
Edition : Broché
Prix : EUR 16,75

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Giono aux assises!, 6 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Notes sur l'affaire Dominici (Broché)
Un régal ! Le regard de Giono sur l'affaire Dominici ....Il a assisté au procès et ce sont ses notes.Le talent,bien sûr,le style mais aussi un regard acéré sur l'affaire,les bonnes questions et une analyse qui suscite l'admiration .Il analyse l'accusé et sa famille,les témoins et s'il ne dit pas grand chose du président et de l'avocat général,le peu qu'il dit est terrifiant .....L'enquête a, dès le départ été ratée par un commissaire qui se prenait pour Maigret,mais toute chance de connaître la vérité s'envole avec un président qui s'accroche au dossier comme a un livret d'opéra et qui coupe témoin ou accusé aux moments essentiels,parce qu'ils vont justement s'écarter du dossier bâtit par Sébeille ....Reste un regard lucide,parfois cruel,et une compréhension de l'affaire et de ses protagonistes qu'on aurait aimé trouver chez magistrats et policiers.....
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 6, 2014 5:40 PM CET


La peste à Breslau: Une enquête d'Eberhard Mock de la brigade des Moeurs
La peste à Breslau: Une enquête d'Eberhard Mock de la brigade des Moeurs
par Marek Krajewski
Edition : Broché
Prix : EUR 7,40

1.0 étoiles sur 5 Bérurier à Breslau!, 6 novembre 2014
Un polar a l'intrigue tirée par les cheveux et guère convaincante.....Reste un héros peu ordinaire et attachant : gros flic alcoolique et qui aime les prostituées .qui se chie dessus quand il boit et craque son pantalon.....et un contexte original : Breslau,capitale de la basse -Silésie ,aujourd'hui en Pologne,pendant la république de Weimar....Original mais moyen.....


Le poisson mouillé
Le poisson mouillé
par Volker Kutscher
Edition : Broché
Prix : EUR 21,80

4.0 étoiles sur 5 Haletant, 6 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le poisson mouillé (Broché)
Un excellent gros polar qui se déroule ,période peu connue et contexte inhabituel ,pendant la république de Weimar ( en 1929) ...La toile de fond c'est le Berlin glauque,les affrontements entre les communistes et les anciens des corps francs,les russes expatriés ou agents de Staline et les nazis..... Bien écrit,une intrigue astucieuse,un rythme haletant .....on ne lâche pas ce bouquin une fois entamé ....Et le héros ,le jeune commissaire Géreon Rath est bien attachant.Tout ca dans un contexte historique sérieux et bien documenté. Excellent.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7