Profil de Eliott > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Eliott
Classement des meilleurs critiques: 77.792
Votes utiles : 40

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Eliott (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Saga City
Saga City
Prix : EUR 15,40

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du très bon Saga (comme d'habitude), 4 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saga City (CD)
Après avoir été enthousiasmé par les dernières productions (en particulier "10 000 days" et 20/20), c'est avec une certaine impatience que j'attendais la nouvelle galette du combo canadien. A la première écoute, je n'ai pas vraiment été emballé: non seulement les morceaux sont plutôt courts et pêchus (ainsi le guitariste Ian Crichton s'est bien éclaté sur cet album), mais en plus l'heure n'est pas aux grandes envolées lyriques, comme on a pu l'entendre sur certains morceaux de "10 000 days" ou de "20/20". Le fait est que cet album nécessite plusieurs écoutes avant d'être apprécié à sa juste valeur. "Saga City" présente deux grandes qualités: une orientation progressive plus accentuée (et donc franchement assumée, comme l'atteste le côté alambiqué de nombreux morceaux); une grande richesse au niveau des sons et des ambiances (les claviéristes se sont aussi fait plaisir). Sur certains morceaux ("Vital sings", "Press 9", "I'll be"), SAGA prouve sa capacité à émouvoir l'auditeur. Notons enfin l'excellent travail du nouveau batteur Mike Thorne.
"Saga City" paraît se situer entre "Trust" (pour les climats et les ambiances), "Marathon" (pour son côté pêchu) et "House of cards".


Lifesigns
Lifesigns
Prix : EUR 14,99

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lifesigns ou la progressive des années 2010!, 20 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lifesigns (CD)
Cet album est tout simplement magnifique: on a envie de l'écouter assis dans un fauteuil et en contemplant le ciel à travers la fenêtre. Avec Lifesigns, on est absolument convaincu que le rock progressif n'a pas dit son dernier mot! Si vous appréciez particulièrement des albums comme "Wind and Wuthering" de GENESIS ou "Subterranea" de IQ, vous serez comblés!


Across The Water
Across The Water
Proposé par sellerfellafr
Prix : EUR 39,84

4.0 étoiles sur 5 Heureuse découverte!, 24 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Across The Water (CD)
Je ne connaissais pas JADIS jusqu'à ce je tombe par hasard sur "Across The Water": en flânant dans la médiathèque de ma ville, je suis tombé sur la pochette de cet album dont le design laisse penser que l'on a peut-être affaire à un groupe de prog. Bonne pioche, d'autant que l'on a affaire du très bon néo-prog: guitares puissantes ("Touch", qui sonne un peu Hard FM), claviers envoutants ("No sacrifice", morceau très mélancolique), mélodies efficaces ("Everywhere I Turn"), variété des ambiances... Reste un petit bémol (et qui justifie la note de 4/5): à travers cet album, JADIS ne semble pas totalement dégagé de ses influences premières (notamment IQ, qui partage avec JADIS le même claviériste: le sieur Martin ORFORD). Raison de plus pour dire que ce groupe possède encore une belle marge de progression pour forger à la longue sa propre identité musicale. Au final, "Across The Water" reste une très belle réalisation, qui pourrait mettre d'accord les fans de IQ, de MARILLION (époque FISH), de YES (époque Trévor RABIN) voire de CAMEL.


Pawn Hearts
Pawn Hearts
Prix : EUR 13,35

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du rock gothique avant la lettre?, 22 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pawn Hearts (CD)
Tout style musical possède un versant "clair" et un versant "sombre": certains groupes se rangent dans l'une ou l'autre de ces catégories; d'autres jouent dans les deux à la fois, suivant les morceaux qu'ils interprètent. VAN DER GRAAF GENERATOR se situe clairement dans la première catégorie: à l'instar de KING CRIMSON,UNIVERS ZERO, MAGMA ou ANEKDOTEN, ce combo britannique évolue dans le rock progressif sombre (que certains appellent aussi "darker progressive"). Et "Pawn Heart" en est une magnifique illustration: sombre, tourmenté, sépulcral, mais aussi très, très inspiré! Sans compter cette capacité à faire alterner les contraires dans le même morceau (passages rapides et lents; moments calmes, quasi contemplatifs, et moments beaucoup plus animés, voire violents), comme si on voulait mettre l'auditeur sur le qui-vive permanent! Rien qu'avec les trois premiers morceaux, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer:"A Plague Of Lighthouse Kepper", par exemple, semble tout droit sorti d'une BO d'un film catastrophe voire d'épouvante! Cet album contient aussi des moments plus "apaisés": "Theme One" et "Ponker's Theme" devraient ravir les fans de (free) jazz. Mais il se termine aussi avec "Diminutions", dont le son d'orgue glaçant pourrait causer des insomnies chez certaines âmes sensibles!
En clair, "Pawn Hearts" est bien le sommet du VDGG première époque (1969-1972). Ce chef d’œuvre de noirceur et de créativité, fruit du travail de quatre musiciens d'exception, devrait ravir aussi bien les fans de rock progressif que de rock gothique.


If
If
Prix : EUR 15,48

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une très, très bonne surprise!, 21 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : If (CD)
J'ai découvert cet album un peu par hasard. En visionnant un site internet montrant des pochettes de disque, j'ai tout de suite été attiré par ce que je croyais être une magnifique réalisation de Roger DEAN pour le compte de YES (seigneur parmi les seigneurs du rock prog). Et quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'appris que cette superbe pochette est celle d'un album de GLASS HAMMER, une formation américaine, et de surcroît étiquetée progressive! Il n'en fallait pas plus pour exciter ma curiosité musicale: et autant dire que cet album m'a littéralement renversé, tant les qualités des compos (en particulier "Behold, The Ziddle", "Grace The Skies" et "At last We Are"), du chant (qui rappelle celui d'un certain Jon ANDERSON) et de la production sont grandes! Bref, fans de YES, de KANSAS voire de MAGELLAN, cet album est fait pour vous!


The Flat Earth
The Flat Earth
Proposé par sellerfellafr
Prix : EUR 31,91

5.0 étoiles sur 5 Thomas Dolby: l'aventure continue!, 20 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Flat Earth (CD)
Après un très bon premier album ("The golden age of wireless", 1982), Thomas Dolby récidive avec "The flat earth" (1984) qui ne manque pas d'attraits. La première force de cet album réside dans sa grande palette d'ambiances: du très calme ("I scare myself") au franchement sautillant ("Hyperactive") en passant par le crépusculaire ("Mulu the rain forest", un morceau que les fans de rock gothique pourraient apprécier), on n'a guère le temps de s’ennuyer! Cet album, loin d'être une simple redite de "The golden age..." (même si des morceaux comme "White city" ou "Puppet theatre" s'en rapprochent), est clairement le résultat d'un énorme travail de recherche au plan stylistique (sans compter l'excellente production!). Ce dernier point permet de souligner la troisième force de cet album: celle de proposer une new wave alternative, originale, et donc éloignée de l'idée habituelle que l'on se fait de ce style musical (morceaux synthétiques et potentiellement dansants, sons de batterie métalliques, etc.). Raison de plus pour (re)découvrir les années 80, dont le panorama musical est plus large et plus divers que ne laissent entrevoir les médias (surtout français). Fans de groupes ou d'artistes comme Howard JONES ou TREES (groupe californien du début des années 80), cet album est fait pour vous!


20:20 [Special Edition]
20:20 [Special Edition]
Prix : EUR 9,46

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un opus qui mérite une très bonne note!, 19 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 20:20 [Special Edition] (CD)
N'en déplaise à certains grincheux, la cuvée SAGA 2012 est de très bonne qualité!!! Déjà le retour de Michael SADLER devrait en rassurer plus d'un (même s'il ne faut pas oublier l'excellent travail de Rob MORATTI sur l'opus précédent)! Ensuite, SAGA ne se contente pas de faire une redite de "10 000 days" (2007) ou de "The human condition" (2009): comment reprocher à un groupe d'explorer de nouveaux territoires tout en restant fidèle à son identité musicale? Si SAGA perd un peu en agressivité (encore que les guitares soient très présents sur des morceaux comme "Six feet under" ou "One of these days"), il en gagne beaucoup en mélodie: or c'est sur dernier terrain que l'album nous livre toutes ses richesses car, après plusieurs écoutes, on s'aperçoit que les arrangements progressifs sont plus subtils qu'on ne le croit! Pour couronner le tout, l'album (qui bénéficie d'une excellente production) paraît s'inscrire dans une lignée dessinée par trois excellents opus: "Heads or tales" (1983), "Behaviour" (1985) et "Full circle" (1999). Bref, un "20/20" auquel on pourrait attribuer un... 15/20. SAGA FOR EVER !!!!!


Generation 13
Generation 13

3.0 étoiles sur 5 Un album à part dans la discographie de Saga, 14 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Generation 13 (CD)
Difficile d'avoir un avis tranché sur cet album. Après un superbe retour aux sources (quoiqu'en plus hard) avec "The security of Illusion", voici que Saga explore de nouveaux horizons avec un concept-album: "Generation 13". Si l'album compte de (très) bons morceaux ("Generation 13 (theme 1)", "The cross", "We hope you're feeling better (the test)"), on peut regretter aussi plusieurs choses: premièrement, le nombre pléthorique de morceaux (25 au total: peut-être est-ce un aspect incontournable du concept album); deuxièmement, la difficulté à retrouver le style unique de Saga (sorte d'équilibre parfait entre rock FM et rock progressif avec de bonnes pointes de hard) tel qu'on le trouve dans "Silent Knight", "Worlds Apart" ou "Heads or tales". A mon humble avis, cet album, sans être forcément mauvais, a les "qualités de ses défauts": c'est à dire trop à part dans la discographie du groupe pour qu'on puisse l'apprécier pleinement.


The Golden Age of Wireless
The Golden Age of Wireless
Prix : EUR 14,42

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand Thomas Dolby, 28 janvier 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Golden Age of Wireless (CD)
Lorsqu'on évoque le rock new wave, on pense habituellement à Depeche Mode, The Cure, Cocteau Twins, etc. D'autres artistes moins connus méritent d'être (re)découverts. C'est le cas de Thomas Dolby qui se distingue par une approche originale (et très personnelle) de la new wave. Les connaisseurs penseront immédiatement à "She blinded me with science". Mais ce titre à succès ne saurait résumer à lui seul "The golden age of wireless". Car cet album (paru en 1982) nous propose une grande palette d'ambiances et de sons: de "Commercial breakup" (sorte de rock post-punk énergique et ludique) à "Cloudburst at shingle street" (très synthpop) en passant par "One of our submarines" (aux atmosphères étranges et fascinantes) ou "Airwaves" (morceau pop où la finesse se conjugue à une certaine mélancolie), l'auditeur n'aura jamais le temps de s'ennuyer!
A l'heure où les années 80 sont en pleine "réhabilitation" musicale (après un fort discrédit durant les années 90), "The golden age of wireless" fait figure d'album de référence: raison de plus pour l'inclure dans toute discothèque qui se respecte!


The Human Condition
The Human Condition
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 18,42

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 E-X-C-E-L-L-E-N-T!!!, 29 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Human Condition (CD)
Fan de Saga depuis plus de 20 ans, c'est avec regret que j'avais appris la nouvelle du départ de M. SADLER. D'où une certaine appréhension concernant "The human condition": quelle direction musicale allait suivre Saga? Et (surtout) comment s'en sortirait R. MORATTI, leur nouveau chanteur? Autant le dire tout de suite: Saga nous livre une pure merveille!!!! En tout cas, bravo à ce groupe qui est capable d'innover (on sent le groupe monter en puissance depuis "Trust" et "10 000 days") s'en se renier (je fais allusion à ce mélange original de rock FM et de rock progressif qui constitue leur marque de fabrique). Et un grand bravo aussi à R. MORATTI dont la voix magnifique (qui peut rappeller celle de G. TATE de Queensrÿche) donne une force supplémentaire aux chansons!!!! SAGA FOR EVER!!!!!!


Page : 1 | 2