undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de D. C. Thomas > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par D. C. Thomas
Classement des meilleurs critiques: 68.915
Votes utiles : 46

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
D. C. Thomas "le sauvageon" (Noisy-le-Grand, France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Begin
Begin

5.0 étoiles sur 5 The Millennium - Begin, 21 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Begin (CD)
Si vous aimez Sagittarius, la précédente formation de Curt Boetcher, et son album Present Tense alors je vous invite à écouter The Millennium avec ce disque, sorti en 1968, que je trouve encore supérieur, bien que plus difficile d'accès, moins immédiat. Mais le disque vaut la peine d’être écouté à de nombreuses reprises afin d'en saisir toutes les subtilités cachées derrière les arrangements tantôt "sunshine pop", tantôt psychédéliques (et c'est là toute la nouveauté), ce savant mélange assez rare entre mélodies aériennes et expérimentations de studio assez poussées. Le disque est notamment connu pour avoir été l'un des plus coûteux à produire pour l'époque, mais heureusement l'argent ne fut pas dépensé en pur perte, car tout s'entend à l'écoute tant la production et le son sont exceptionnels (et bien mis en valeur par la remasterisation).
Dans le genre, je ne vois que Pet Sounds et Odessey and Oracle qui puissent rivaliser en terme de beauté. Mention spécial pour le titre "I'm with You" la plus belle chanson de pop baroque jamais entendue. Dès l'année suivante ce genre de musique sera passée de mode (si tant est qu'elle fut à la mode un jour) écrasée par la furie des guitares électriques et du rock
L'album Begin, contrairement à ce qu'annonce son titre, en fut un superbe chant du cygne.


Currents
Currents
Prix : EUR 16,92

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Donnez lui sa chance!, 27 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Currents (CD)
Il est facile de rejeter en bloc cet album, et comme prévu certains ne s'en privent pas, sans même lui accorder les nombreuses écoutes qu'il mérite. Car oui, le choc est rude après le chef d'oeuvre Lonerism, il est naturel d'avoir en premier lieu un rejet, une déception, pour avoir perdu ce son unique, qui rendait les morceaux de l'album précédent si riches et tortueux. Il faut montrer ici une ouverture d'esprit et accepter le virage complètement pop (il avait déjà eu lieu en partie entre Innerspeaker et Lonerism), et la production totalement différente, guitares en retraits pour donner la part belle aux synthés, à la voix, à la basse très présente et souvent superbe. Ici, les compositions sont mises à nues, sans filet, ce qui est toujours casse gueule, car elles ont intérêt à être bonnes, et heureusement elles le sont. Car Kevin Parker n'a pas tout perdu entre temps et reste un incroyable mélodiste, même si celles présentes sur Currents sont finalement moins complexes, plus accessibles qu'avant, de sorte que si il faut trouver un bémol ce serait de ce coté là. En revanche, et c'est là qu'on a bien affaire à du Tame Impala pur jus, le tout est toujours aussi addictif, et supporte les nombreuses écoutes, qu'elles soient morceaux par morceaux, ou l'album d'une traite.
En l'espace de trois albums et un EP, Kevin Parker est en passe de se construire une discographie extraordinaire, qui compte peu d'équivalents dans la pop et le rock actuel, à mon humble avis de fan dérouté puis conquis par ce dernier album grisant.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 29, 2015 10:07 AM MEST


L'Aventura
L'Aventura
Prix : EUR 21,00

5.0 étoiles sur 5 Très beau disque, 16 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Aventura (CD)
Superbe disque passé un peu inaperçu à sa sortie, pourtant Tellier signe ici son meilleur disque. Il faut accepter le parti-pris, cette vision naïve assumée du Brésil et de cette terre paradisiaque, qui permet à l'auteur de fantasmer sur sa vie, son enfance, son paradis perdu. La musique est simple et belle, mais riche grâce à de très beaux arrangements.
Une des plus belles réussites de l'année 2014.


Todd
Todd
Prix : EUR 17,66

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 16 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Todd (CD)
J'ai découvert cet album grâce à la récente (et très belle) réédition de ce disque en CD digipack avec petit livret à l’intérieur. Je ne regrette pas l'achat sans écoute préalable: c'est vraiment tu très bon Rundgren, je le place aussi haut que son "Wizzar, a true Star". Un disque dense, fouillis, totalement psychédélique, mais de plus en plus lumineux et attachant au fil des écoutes. Aux morceaux planants et élégiaques (The Spark of Life, The Last Ride) succèdes de petites perles pop (I Think You Know, An Elpee's Worth of Toons) ou des pistes plus hard Rock, guitares en avant (Everybody's Going to Heaven/King Kong Reggae, Heavy Metal Kids). Le tout dans un bain psyché assez délirant qui donne un cachet unique à ce disque. Je conseil vivement.


Innerspeaker
Innerspeaker
Proposé par marvelio-france
Prix : EUR 8,18

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Coup de maître, 20 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Innerspeaker (CD)
Deux ans après un premier EP très réussi qui posait les bases, Tame Impala sort un premier album qui marque une évolution très nette : musique plus riche, plus puissante, plus complexe qui allie remarquablement la beauté mélodique de la plus belle pop et la puissance d'un son rock et psyché, notamment pendant la première face. La deuxième est elle plus abrasive, plus psyché, Kevin Parker y chante moins, on a presque affaire à des Jam sessions.
Au finale une première immense réussite pour le groupe qui frappera encore plus fort avec Lonerism.


Tame Impala Ep
Tame Impala Ep
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 5,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Premier EP du groupe, 19 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tame Impala Ep (CD)
Premier Ep de Tame Impala, assez différent de ce que fera le groupe australien dès leur premier album avec la production sophistiquée de Dave Fridmann. Ici le son est brut, presque amateur, et les guitares sonnent comme chez Cream. Un titre brille plus que les autres, le fabuleux "Half full glass of wine", morceaux d’anthologie et de bravoure en concert. Mention spéciale aussi à Skeleton Tiguer, tout synthés dehors et qui préfigure l'évolution future du groupe.


METRONOMY-LOVE LETTERS CDA
METRONOMY-LOVE LETTERS CDA
Prix : EUR 7,53

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Love Letters, 18 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : METRONOMY-LOVE LETTERS CDA (CD)
Quel beau disque que ce Love Letters, et ce n'était pourtant pas gagné d'avance pour la bande à Joseph Mount. En effet, je n'ai jamais été particulièrement accro à l'acclamé English Riviera, et les deux singles tirés de l'album sont les moins bon titres à mon gout, surtout Aquarius. C'est sur l'ensemble que l'album se révèle, par sa mélancolie et sa belle qualité mélodique, surtout lors de la deuxième face. L'album se révèle au fil des écoutes et fini par se rentre totalement indispensable.


Wakin on a Pretty Daze
Wakin on a Pretty Daze
Prix : EUR 15,66

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Grand disque, 29 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wakin on a Pretty Daze (CD)
A découvrir sans hésitation. Kurt Vile entre dans une autre dimension avec cet album, car si jusque là les galettes précédentes contenaient pas mal de pépites entourées de morceaux plus inégaux, ici il fait preuve d'une énorme créativité, dans les arrangements , les mélodies, avec encore et toujours un jeu de guitare si particulier qui donne tout son sel à sa musique. Ce disque est aussi beaucoup plus long que les précédents, Kurt Vile étire les morceaux, et diversifie les genres: Balade "américana" (avec le -presque- morceau titre, magique Wakin on a Pretty Day), Rock (KV Crimes, Shame Chamber), folk (Girl Called Alex, Pure Pain) et même un formidable morceau mélangeant folk-rock et electro (Air Bud).
Une belle surprise et un album qui compte parmi les grandes réussites de l'année pour ma part.


Walk Away Renee
Walk Away Renee
Prix : EUR 21,37

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pour amateur de pop sixties, 3 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walk Away Renee (CD)
De la très belle pop baroque américaine, où surnage les deux singles "Walk Away Renee" et "Pretty Ballerina", deux merveilles.
Le reste, un peu en dessous, contient tout de meme de belles perles comme "Shadows Breaking Over My Head" ou "I've Got Something On My Mind".
Belle réédition CD plaisante à l'oeil, pour un album jusqu'alors introuvable.


Replica
Replica
Prix : EUR 18,49

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Disque majeur de 2011, 1 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Replica (CD)
Oneohtrix Point Never (quel non, qu'est ce que cela signifie?) il faut que j'en parle. Ce disque surtout, Replica, sorti en 2011, presque deux ans avant ce commentaire, mérite bien toutes les louanges parues dans la presse spécialisée (electro ou rock). Pourtant la première écoute est déstabilisante, non pas que la musique de l'américain soit particulièrement difficile d'accès (on y décèle très vite des mélodies ou des bribes de mélodie), mais le foutoir apparent et l'hétérogénéité de cette musique peut perdre l'auditeur tant divers sources musicales presque contradictoires se bousculent au seins d'un même morceau : (drone, synthé, samples très divers, piano...) et où la douceur ambiante est toujours contredite par des effets psychés détonants qui à force d'écoute forment un tout pour constituer une musique vraiment formidable. Le disque passant ainsi d'agréable curiosité en grand classique au fil des écoute, en révélant petit à petit où Daniel Lopatin voulait en venir.
Grand disque, on attend avec impatience de voir où nous emmènera le prochain.


Page : 1 | 2 | 3