undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Florian Rochat > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Florian Rochat
Classement des meilleurs critiques: 92.403
Votes utiles : 35

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Florian Rochat (Suisse)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
The Secret Chord (The Conor McBride Series - Mystery Suspense Thriller Book 2) (English Edition)
The Secret Chord (The Conor McBride Series - Mystery Suspense Thriller Book 2) (English Edition)
Prix : EUR 3,55

5.0 étoiles sur 5 Encore une fois 5 étoiles, 16 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Quand j’ai tourné les dernières pages de « Deceptive Cadence », le premier – et brillant – roman de Kathryn Guare, je me suis demandé quels types de vaches (Jersey ? Holstein ?) Conor McBride, le héro, allait traire dans le Vermont dans le nouvel épisode de la série. Je ne le sais toujours pas après avoir lu « The Secret Cord », mais peu importe. En réalité, McBride n’avait que peu de temps pour ça, et plein de choses à faire pour échapper à ses ennemis… tout en tombant amoureux de Kate.

J’avais donné 5 étoiles à « Deceptive Cadence », et me sens obligé de faire de même avec « The Secret Chord ». Kathryn Guare écrit de manière élégante, la trame de son livre est formidable, pleine de retournements et de surprises. Elle a un sens aigu des endroits et des atmosphères, et la psychologie de ses personnages est parfaite. Ses livres ne sont disponibles qu’en anglais, mais cet auteur mérite vraiment d’être découvert par un large public.


Rez Life: An Indian's Journey Through Reservation Life
Rez Life: An Indian's Journey Through Reservation Life
Prix : EUR 9,59

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "Comprendre les Indiens américains, c'est comprendre l'Amérique", 14 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rez Life: An Indian's Journey Through Reservation Life (Format Kindle)
Ce livre est la version originale de "Indian Roads", paru en français, mais son titre est plus parlant quant à son contenu que ce dernier. "Rez life": la vie dans les réserve indiennes. Mais le propos du livre, l'intention de David Treuer, vont plus loin, car il écrit: "Comprendre les Indiens américains, c'est comprendre l'Amérique" [car] "ceci est l'histoire de ce qui est paradoxalement le moins et le plus américain des endroits au 21e siècle."

David Treuer, fils d'un Juif autrichien qui avait fui les persécutions nazies en 1938 et qui avait épousé une femme Ojibwe du Minnesota, a donc pris la route. Pour aller voir comment vivent ceux de sa tribu et ceux des autres. Un reportage captivant et émouvant dans cette minorité sociale oubliée et discriminée aujourd'hui encore par l'Amérique blanche. Il raconte a pauvreté, la misère, la drogue. Mais aussi la richesse incroyable apportée parfois par les casinos. Les efforts d'une partie des Indiens pour faire revivre leurs langues et leur culture. Treuer plonge aussi dans les livres pour disséquer, analyser et mettre en lumière la longue histoire des traités signés entre Washington et les 540 tribus du pays, longue litanie de promesses non tenues et de trahisons de la part des Blancs. Dans les années 1940, un humoriste célèbre (un Cherokee), Jim Rogers, avait déjà résumé cette triste histoire: "Les Etats-Unis n'ont jamais rompu un traité avec un gouvernement étranger, mais n'en ont jamais respecté un avec les Indiens."

David Treuer s'implique aussi personnellement dans le portrait/analyse qu'il brosse de la vie dans les réserves. (Je me souviens au passage d'un autre écrivain indien,Sherman Alexie, qui disait:"Sur les réserves, la vie est violente et courte.") Il évoque ses souvenirs et amis d'enfance, sa famille, hier et aujourd'hui. Sa mère avait réussi à se hisser vers un statut social important en devenant juge.

Ce "voyage d'un Indien à travers la vie des réserves" est un livre à la fois captivant et important qui touchera celles et ceux qui s'intéressent à la réalité que vivent les Amérindiens.

(Florian Rochat est l'auteur de La légende de Little Eagle)


La Fille Qui N'Aimait Pas la Foule
La Fille Qui N'Aimait Pas la Foule
par Gilles de Montmollin
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un road thriller qui tient super bien la route. Comme une Mini Cooper, 8 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Fille Qui N'Aimait Pas la Foule (Broché)
Départ: Port-de-Cros, dans le sud de la France, 20 septembre 1972. Arrivée: la Trinité-sur-Mer, en Bretagne, quelques jours plus tard. Entre deux... un véritable rallye parsemé de coups de sang (et de coups de feu) pour le jeune Jean-Hugues, dit Jacky, un Genevois dont les vacances tournent au road thriller.

Par la faute de Jacky, 19 ans, qui se cherche... et veut se trouver. Une rencontre avec Réjane, une auto-stoppeuse, va lui en fournir maintes occasions. Réjane est jolie, elle l'attire drôlement. Mais il va vite découvrir que c'est une marginale, une idéaliste à sa manière, soucieuse de l'avenir de la planète, obsédée par sa démographie galopante, prête à utiliser tous les moyens pour tenter d'inverser sa courbe. L'idéaliste fréquente des gens peu recommandables, même quand ils partagent ses idées. Mais l'idéalisme, teinté d'idéologie, peut virer à la violence pure, surtout quand certains le détournent odieusement à leur profit.

Avec pour toile de fond un thème grave et important, ce roman défile à cent cinquante à l'heure, la vitesse de croisière de la Mini Cooper de Jacky, pilote de rallye occasionnel, et tient super bien la route. Aucun temps mort dans ce récit qui se déroule (nostalgie !) dans la France des années 70. L'atmosphère de l'époque (celle de la jeunesse de l'auteur) est bien rendue. On fume (des Gitanes, des Camel et du s***) abondamment, les mecs ont les cheveux longs, les filles sont libérées - quoique dangereuses dans cette distribution - et ça plane sur les musiques des Beatles, de Canned Heat, Johnny Halliday, Pink Floyd et Michel Fugain.

Son épilogue m'a paru un peu "forcé", mais j'ai dévoré "La Fille qui n'aimait pas la foule".


Automobile Club d'Egypte
Automobile Club d'Egypte
par Alaa El Aswany
Edition : Broché
Prix : EUR 23,80

4.0 étoiles sur 5 Le lit des révolutions à venir, 21 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Automobile Club d'Egypte (Broché)
Si ma mémoire est bonne, ce livre est un petit peu moins bien maîtrisé que "L'Immeuble Yacoubian", mais néanmoins très riche et captivant. Toujours admirable est le talent de El Aswany de décrire les réalités sociales, morales et économiques de l'Egypte en partant de la vie intime et familiale de ses personnages. (Donc deux, ici, veulent d'entrée de cause "participer" à son récit, en voulant intervenir dans son manuscrit !)

Ce portrait d'une Egypte sous l'occupation britannique sue la fin de règne du début à la fin. Une autre époque est en train de naitre. La fin, abrupte et courte dans sa violente logique, laisse entrevoir non pas un point final, mais des points de suspension. Tout ce qui a été dit dans ce roman, tout ce qui s'y est passé, a semé les graines des révoltes et révolutions à venir pour ce pays. Donc de plusieurs épisodes que Alaa El Aswany va certainement explorer, pour notre bonheur, dans ses prochains livres.


Au revoir là-haut
Au revoir là-haut
Prix : EUR 9,99

14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Extra !, 7 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au revoir là-haut (Format Kindle)
Voilà un gros bouquin qui se dévore en quelques jours. En guise d'entrée, quelques chapitres sur le terrain, les champs de bataille de la Grande Guerre, comme si on y était. En plat principal, l'arnaque monumentale que montent Edouard et Albert, deux poilus qui ont réchappé (mais non sans dégâts) à la boucherie, et qui se retrouvent indissolublement liés. C'est la partie "polar" de ce roman magnifique, à l'écriture enlevée, et à l'humour grinçant. Le tout baignant dans un portrait de la France d'après 14-18, et animé par une brochette de personnages hétéroclites - prolos et aristos, richards et combinards - finement ciselés. Plus que de la belle ouvrage: émouvant, brillant. Extra !


Mon Amérique
Mon Amérique
Prix : EUR 15,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre régénérant et lumineux, 18 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon Amérique (Format Kindle)
J'ai lu voici cinq ou six ans ce livre paru en 1999 aux Etats-Unis sous le titre "The Sporting Road", et l'ai relu cette année (en VO toujours) alors que j'écrivais un petit bouquin ("Un printemps sans chien") sur mon expérience et mes réflexions au sujet de notre compagnonnage avec la gent canine. Jim Fergus, comme Rick Bass,ont écrit des pages magnifiques là-dessus, dont je cite des extraits.

Les chiens, la chasse aux oiseaux, la camaraderie qu'elle suppose souvent, l'évocation de la nature et de la puissante, magique, relation que nous pouvons avoir avec elle... "Mon Amérique"y vient et y revient au gré des pérégrinations de l'auteur, au fil des saisons, dans des lieux et des paysages souvent majestueux, toujours immenses.

Avec Jim Fergus, nous voyons, nous sentons à travers ces escapades mille autres choses, tant il est vrai qu'une telle communion avec la nature et les animaux amène l'auteur à des réflexions sur les gens et les choses de la vie en général. Notamment ceci: la nature nous aide à nous trouver et à nous régénérer. "Je tends", dit-il, "à voir dans les activités de la chasse et de la pêche, du temps passé à parcourir la nature en général, comme un décapant chimique qui, lorsqu'on l'applique dans notre vie quotidienne, finit par faire peler les vieille couches visqueuses de notre existence, pour laisser apparaître une surface relativement propre." Un livre lumineux, un grand bol d'air.


Because We Are: A Novel of Haiti (English Edition)
Because We Are: A Novel of Haiti (English Edition)

5.0 étoiles sur 5 Un grand livre sur Haïti, 30 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Because We Are: A Novel of Haiti (English Edition) (Format Kindle)
Lorsqu’une mère et son bébé sont assassinés dans un faubourg de Cité Soleil, un des pires bidonvilles d’Haïti, deux détectives inattendus émergent: Libète, une gamine de dix ans, orpheline, incroyablement déterminée, et Jak, son copain, encore plus misérable qu’elle, mais brillant.

Alors que les deux victimes sont vites oubliées par une communauté dont le principal souci est de survivre au quotidien, Libète décide de rechercher la vérité en dépit de mille dangers et plonge la tête la première dans une intrigue dont les acteurs et les éléments menacent non seulement sa vie, mais tout ce qui compte pour elle.

Ce premier roman de Ted Oswald, un jeune avocat américain ayant travaillé quatre mois dans une ONG à Haïti. C'est un vrai roman, puissant, étonnamment rythmé, riche, passionné, et à la fois un portrait de ce pays oublié du reste du monde sur lequel l'auteur a voulu témoigner par la fiction. « Durant mon séjour là-bas", explique-t-il, "le pays a été dévasté par un énorme ouragan, il a vu le retour d’un dictateur brutal, de violentes manifestations ont accompagné les élections. Il a connu encore une épidémie de choléra qui a tué des milliers de personnes. Tout ceci quelques mois à peine après le tremblement de terre de Janvier 2010 et son inimaginable coût humain. Je voulais raconter une histoire basée sur toutes ces plaies qui vous brisent le coeur. »

L'histoire tout entière tourne autour de sa petite héroïne, Libète. Ah, cette formidable gamine ! A la fois la Cosette des Misérables dans son statut d’esclave, Mère Courage dans son combat pour les victimes et les plus miséreux qu’elle, et pourquoi pas une Jeanne d’Arc d’Haïti dans sa lutte pour la justice et un avenir meilleur. Libète et son copain Jak m’ont touché au fond du coeur. Mon coeur s’est révolté en suivant leur combat acharné pour la vérité et la justice dans un pays qui ne semble jamais pouvoir s’en sortir. L’espoir, pourtant, n’est pas mort en Haïti. C’est le message que ces deux gamins font passer dans ce livre.

On aimerait bien qu’un éditeur français découvre, traduise et publie ce roman en anglais, qui aurait largement sa place dans l’aire francophone.


Chrysis
Chrysis
Prix : EUR 14,99

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les amours les plus belles..., 17 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chrysis (Format Kindle)
Avec "Marie Blanche", son précédent roman, Jim Fergus, jusqu'ici écrivain de la nature de l'Ouest américain et des Indiens, avait effectué d'importantes recherches pour s'imprégner de l'atmosphère et des réalités historiques et sociales qui étaient celles de la France au tournant des 19e et 20e siècles. Et les restituer avec brio dans son histoire.

On retrouve cette précision des lieux, des ambiances, des moeurs, de l'habillement dans le Paris des années folles où se déroule "Chrysis", dont le thème central est la rencontre improbable d'un cow boy du Colorado blessé physiquement et moralement dans la Grande Guerre, et une jeune artiste peintre en devenir, qui s'émancipe en bousculant son propre univers.

Partage d'un amour rare et peut-être unique entre ces deux êtres que rien ne semblait devoir réunir. Séparation parce que, malgré la fusion, les aspirations et devoirs de l'un et de l'autre, les obstacles que la vie s'obstine à mettre sur nos chemins, peuvent avoir raison des sentiments les plus forts. Ou du moins de leurs promesses de bonheur.

On se dit alors que les amours les plus belles sont celles qui, en raison de leur profondeur, ne peuvent pas se flétrir au fil du temps, comme en témoigne le journal de Bogey. Ces amours-là sont rares et mystérieuses. Elles survivent à l'horrible "ordre des choses" comme une petite flamme éternelle, qui brûle très doucement,très profondément dans les coeurs. Jusqu'au dernier moment.


Le tigre : Une histoire de survie dans la taïga
Le tigre : Une histoire de survie dans la taïga
par John Vaillant
Edition : Broché

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aussi passionnant qu'une enquête policière, 30 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le tigre : Une histoire de survie dans la taïga (Broché)
En 1997, Vladimir Markov, un habitant de la région de Primorié, dans l'extrême-orient russe, a été tué par un tigre. Parce qu'il avait voulu le tuer quelque temps auparavant, mais ne l'avait que blessé. Le tigre s'est vengé. Dix ans plus tard, John Vaillant s'est rendu sur place pour enquêter sur ce fait divers, ce drame aux ramifications multiples, que l'auteur explique en faisant de nombreuses incursions dans des domaines comme l’histoire, la biologie, l’approche culturelle de la nature de diverses populations depuis l’aube de l’humanité.

"Le Tigre" est un livre absolument fascinant, mais aussi important dans la mesure où il met en lumière, brillamment, les rapports de l'homme avec la nature. Le tigre de Sibérie n'avait pas, jusqu'à la fin du siècle dernier, la réputation d'un mangeur d'hommes. Il était craint, respecté et vénéré par les populations autochtones. Il est devenu un danger pour les habitants de la taïga depuis que la perestroïka, avec son cortège de conséquences négatives sur les plans économique, juridique et politique, a ouvert une brèche au braconnage. Les Chinois, notamment, son prêts à payer 50 000 $ pour un tigre, en raison des vertus qu'ils prêtent dans leur médecine traditionnelle à certains de ses organes. Un pacte ancien entre les hommes et ce splendide animal - qui existe depuis trois millions d'années - a été rompu. Désormais, quand il se sent menacé, le tigre attaque parfois, ou se venge. Il a la mémoire longue et il est capable de reconnaître ses agresseurs.

« Le Tigre » m’a fasciné et passionné par sa rigueur, sa beauté, sa richesse, l’ampleur du travail de recherche de son auteur, restitué d’une manière formidable et captivante.

Florian Rochat, auteur de "Cougar Corridor"


Capture
Capture
Prix : EUR 9,58

5.0 étoiles sur 5 Roger Smith donne une voix aux pariahs de l'Afrique du Sud, 24 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Capture (Format Kindle)
Une découverte, due au hasards des "rencontres" sur Twitter: Roger Smith. Je ne connaissais pas cet auteur sud-africain. Je viens de terminer la lecture (en anglais et en numérique) son dernier thriller, "Capture". Epatant émouvant et effrayant.

Peut-être est-ce dû au fait que je connais un petit peu l'Afrique du Sud, sa beauté, son histoire tragique aujourd'hui encore hantée par la terrible plaie de l'apartheid: "Capture" m'a captivé et secoué parce cette histoire, un cycle de violence impitoyable sur fond de misère, illustre la réalité - une réalité - de ce pays.

Je ne sais pas s'il le fait aussi dans ses autres romans, mais Roger Smith écrit ici au présent, ce qui confère à son récit précision et densité, ainsi qu'une très grande force émotionnelle. Avec, en toile de fond, toute la misère des "townships", les ghettos des oubliés de la première économie d'Afrique, terreau d'une violence concrète quotidienne effrayante, et d'une misère larvée non moins terrible, qui va plonger un expatrié britannique, Nick Exley, dans une descente aux enfers des plus dantesques.

Deux autres livres de Roger Smith ont paru (en version imprimée) en français: "Mélanges de sangs" et "Blondie et la mort". En plus de "Capture", "Mixed Blood" (version originale de "Mélanges de sangs") et "Wake Up Dead" sont disponibles pour quelque Euros sur le Kindle Store.

Allez, hop ! Pour 2€87, j'achète "Mixed Blood" !

Florian Rochat, auteur de "La légende de Little Eagle"


Page : 1 | 2