Profil de Kelnavet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Kelnavet
Classement des meilleurs critiques: 160.711
Votes utiles : 7

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Kelnavet (Suisse romande)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Phantom Lodge
Phantom Lodge
Prix : EUR 18,73

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce qui aurait dû être un best-seller, 17 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phantom Lodge (CD)
Diabolical Masquerade était le projet solo d'un musicien multi-instrumentiste et compositeur surdoué, Blackheim, ayant aussi participé aux deux premiers (et meilleurs) albums de Bewitched. Toutefois, sur cette seconde offrande de 1997, il accueille un vrai batteur tandis que Dan Swanö en personne s'est chargé de la production dans son fameux studio Unisound. Il faut justement souligner la qualité sonore exceptionnelle de l'enregistrement, aussi en comparaison avec les standards actuels.
Le style pratiqué est un black-metal mélodique à tendance symphonique qui se nourrit également d'influences du metal des années 80 (Celtic Frost, Venom ou même Mercyful Fate), ce qui était une quasi-première à l'époque. Blackheim affiche un sens de la mélodie et une science du riff époustouflants, et il n'hésite pas à jouer des passages extrêmement violents et rapides pour redonner de l'élan à l'ensemble. De plus, la musique ne sombre jamais dans le kitsch ou le cliché lorsque les ambiances se font épiques ou médiévales (il y a même de la flûte à plusieurs reprises).
Le chant possédé de Blackheim est absolument hallucinant, à mon avis largement supérieur aux stars du genre. Dan Swanö nous gratifie aussi de quelques lignes vocales à la King Diamond sur le jubilatoire et bref "Hater" (aux paroles hymniques).
Cet album est plus varié, notamment dans ses sonorités, que le premier (Ravendusk in my Heart) et plus immédiatement accessible et accrocheur que le suivant (Nightwork). Mais je tiens à souligner le caractère indispensable de toute la discographie, quatre albums et autant de chefs-d'oeuvre délectables d'un bout à l'autre. Incompréhensible et révoltant, donc, que les ventes n'aient pas été davantage proportionnelles à la qualité écrasante de ces bijoux immortels.


Godspeed On The Devil'S Thunder
Godspeed On The Devil'S Thunder
Proposé par collectorsheaven
Prix : EUR 12,49

4.0 étoiles sur 5 Retour aux affaires sanglantes, 12 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Godspeed On The Devil'S Thunder (CD)
Suite au discutable et inégal "Thornography" qui a énervé (ou fait rire) pas mal de monde, Cradle devait se ressaisir pour regagner sa place! Ce nouvel album était annoncé comme un retour à "Cruelty and the Beast", mais c'est bien sûr différent, hormis la démarche de concept-album avec narration sur la vie romancée d'un personnage historique sulfureux. Le groupe n'a jamais sorti deux fois le même album, tout en restant fidèle à une esthétique et une approche qu'ils ont eux-mêmes inventées (bon, "Thornography" s'en éloignait dangereusement). Cette fois, comme petites distinctions, on peut relever la présence fréquente de "blast-beats" qui font du bien aux tympans après le précédent album, tandis que les synthés sont relégués en arrière-plan et souvent doublés de chœurs. Tout cela n'est pas véritablement nouveau mais suffisamment accentué pour marquer la différence avec le reste de leur discographie. Tant qu'à rapprocher cet album d'un autre, ce serait plutôt "Damnation and a day", le son y ressemblant beaucoup. Comme toujours, les interludes et intros aux claviers sont de belles réussites, un domaine où le groupe excelle depuis le début. Ma seule réserve, outre la chanteuse sur "The Death of Love", est la relative monotonie de ces 71 minutes: on ne distingue pas facilement les chansons les unes des autres, contrairement à d'habitude. A noter que sur le second CD bonus, le premier titre vaut vraiment la peine et aurait dû figurer en bonne place sur l'album standard.


sinfonia pirenaica
sinfonia pirenaica
Prix : EUR 6,95

4.0 étoiles sur 5 Evasion dans les Pyrénées, 11 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : sinfonia pirenaica (CD)
Enfin une autre œuvre que la célèbre "Alpensinfonie" de Richard Strauss pour évoquer les montagnes (même si ce ne sont pas les mêmes) et leur imposante majesté! Bien que composée en 1945, cette symphonie n'est pas plus moderne que celle de Strauss (Guridi est né 22 ans après lui), mais il y a plusieurs différences notables:
1) Ici la symphonie est répartie en 3 longs mouvements, au lieu de la vingtaine d'épisodes plus ou moins brefs dans celle de Strauss, et la musique est beaucoup moins programmatique.
2) Les 3 mouvements en question sont clairement séparés thématiquement alors que dans l'"Alpensinfonie", des leitmotivs la parcourent de bout en bout de la plus magique des façons.
3) Guridi crée des mélodies folklorisantes de la région décrite, contrairement à Strauss qui incluait par contre des effets sonores.
Dans les deux cas, on peut tout aussi bien considérer l'œuvre comme un poème symphonique plutôt qu'une symphonie au sens strict du terme (même si là, le mouvement central est dans sa majeure partie lent).
Evidemment, cet opus de Guridi n'a pas la même portée que celui de Strauss, il est moins riche et marquant, plus répétitif avec ses thèmes martelés encore et encore. Mais c'est joliment épique, se rapprochant aussi de Vaughan Williams dans ses musiques de films. Pour l'anecdote, c'était déjà l'orchestre de Bilbao qui avait créé cette symphonie en 1945, autant dire qu'on tient là l'ensemble le plus légitime pour la ressusciter!


Klaviermusik Fuer Kinder
Klaviermusik Fuer Kinder
Prix : EUR 7,44

5.0 étoiles sur 5 Pour les 6 à 666 ans!, 7 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Klaviermusik Fuer Kinder (CD)
Malgré l'intitulé de cette compilation, ce ne sont pas forcément des pièces destinées à être jouées ou écoutées par des enfants, mais plutôt des évocations du monde de l'enfance, ou alors des morceaux particulièrement accessibles.

Voici la liste détaillée du programme:

Beethoven par A. Ugorski (1992): "Für Elise" + Rondo a capriccio op. 129 "Die Wut über den verlorenen Groschen" + Bagatelle n°6 op. 126
Weber par A. Ugorski (1995): Rondo "perpetuum mobile" de la sonate n°1
Schumann par M. Argerich (1984): Kinderszenen
Schumann par H. Francesch (1980): 6 extraits de "Album für die Jugend"
Tchaikovsky par O. Mustonen (1992): 6 extraits de "Kinderalbum"
Debussy par A. Weissenberg (1986): Children's Corner

Il y a donc du très connu qui côtoie quelques raretés (les pièces de Tchaikovsky), le tout dans d'excellentes interprétations parfois mythiques (celles de Martha Argerich étaient parues en 1985 chez Deutsche Grammophon avec les "Kreisleriana" de Schumann).


Walter Braunfels: Phantastische Erscheinungen, Op. 25; Serenade, Op. 20
Walter Braunfels: Phantastische Erscheinungen, Op. 25; Serenade, Op. 20
Prix : EUR 20,74

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Révélation néo-romantique, 2 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walter Braunfels: Phantastische Erscheinungen, Op. 25; Serenade, Op. 20 (CD)
Braunfels est un compositeur si peu enregistré que de tels disques sont à chérir précieusement, en particulier si l'on affectionne la musique orchestrale dans la lignée de Richard Strauss. Les "Apparitions fantastiques sur un thème de Berlioz" sont plus qu'une suite de variations: un véritable poème symphonique, digne représentant de la période néo-romantique germanique. On y croise souvent Strauss, parfois Wagner voire Tchaikovsky dans les passages plus calmes, mais l'aspect très épique et accrocheur de la partition se rapproche aussi des musiques de films des grands compositeurs (bien que datant de 1914-1917!). La "Serenade" plutôt classique, antérieure aux "Apparitions" et de dimension plus modeste, est un parfait complément qui prolonge le plaisir de l'auditeur.


L'An Mil - Musique Symphonique Chorale
L'An Mil - Musique Symphonique Chorale
Prix : EUR 22,97

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un style unique, 30 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'An Mil - Musique Symphonique Chorale (CD)
Pierné est si original qu'il n'est pas évident de comparer les oeuvres enregistrées ici avec quoi que ce soit d'autre... "L'An Mil" distille une ambiance pesante et lancinante, très "fin du monde" mais sans la grosse charge orchestrale typiquement germanique. C'est sombre et implacable mais tout en finesse et en fluidité, avec un mouvement central en forme de farandole diabolique presque joyeuse. Le prélude "Les Cathédrales" est basé sur une déformation hallucinante de la Marseillaise, à entendre absolument une fois au moins dans sa vie! Enfin, les "Paysages Franciscains", composés 21 ans après "L'An Mil", montrent une nette modernisation du langage musical. Cela reste puissamment évocateur, avec même un supplément de poésie. A la rigueur, j'oserais là un rapprochement avec Debussy, mais Pierné reste plus mélodieux et accessible à mon avis.


Above
Above
Proposé par VTN-GmbH
Prix : EUR 5,80

3.0 étoiles sur 5 Du Samael à l'ancienne, vraiment?, 30 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Above (CD)
Contrairement à ce que j'ai souvent lu, ce n'est pas du tout un retour aux sources, Samael n'a jamais sonné ainsi à leurs débuts. C'est peut-être le plus rapide (voire violent) de leurs albums, et alors? L'inspiration de "Worship Him" ou "Blood Ritual" n'est plus là, et il n'y a rien de véritablement effrayant ici. Mieux vaut écouter "Exodus" ou encore "Eternal", plus originaux et travaillés. "Above" a conservé le son artificiel des 3-4 précédents albums, ce qui ne convient pas à du black-metal pur et dur. Cet album se révèle aussi linéaire que bourrin, et au final assez peu mémorable. Ce n'est pas mauvais bien sûr, mais dans le genre, on trouve mieux sans trop de mal.


Klaviermusik für Kinder Vol.2
Klaviermusik für Kinder Vol.2
Prix : EUR 8,28

5.0 étoiles sur 5 Excellente introduction, pas seulement pour les enfants, 18 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Klaviermusik für Kinder Vol.2 (CD)
Cette compilation contient en outre une rareté: les "Jeux d'enfants" de Bizet, en intégralité.
A toutes fins utiles, voici la liste, dans l'ordre d'apparition, des pièces proposées par ce CD:

Bizet par K. & M. Labèque (1987): Jeux d'enfants
Schumann par W. Kempff (1967): Papillons
Mozart par C. Haskil (1961): 12 variations sur "Ah vous dirais-je Maman"
Mendelssohn par D. Barenboim (1974): 3 Kinderstücke
Grieg par E. Gilels (1974): 2 extraits des "Pièces lyriques"
Grieg par M. Pletnev (2000): 3 extraits des "Pièces lyriques"
Mendelssohn par D. Barenboim (1974): 3 extraits des "Lieder ohne Worte"
Grieg par E. Gilels (1974): 2 extraits des "Pièces lyriques"

Ce sont donc des interprètes de tout premier ordre qui vous donneront envie d'en découvrir davantage, en particulier l'intégrale des "Lieder ohne Worte" de Mendelssohn par Barenboim (un double-CD) et toutes les "Pièces lyriques" de Grieg que Gilels a enregistrées.


Page : 1