Profil de Flesh Duck > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Flesh Duck
Classement des meilleurs critiques: 1.181.890
Votes utiles : 104

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Flesh Duck "fleshduck2" (Marseille, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Ha!
Ha!
Prix : EUR 12,57

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Impressionnant, 15 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ha! (CD)
Ce concert a été enregistré en 1982, et la musique de Killing Joke n'a pas vieilli d'un iota. On y retrouve toutes les caractéristiques du Killing Joke de cette époque : tribal, hypnotique, dansant et électrisant. Le disque contient un titre inédit en studio, "Take Take Take", dans la veine du premier album, et propose en supplément le mini très rare "Birds of a Feather" qui marque la première incursion du groupe vers un territoire plus pop. Une réédition indispensable à tout fan du groupe. Pour les autres, je conseillerais plutôt "Fire Dances" d'abord.


Charles Ives : Symphonies n° 1 et n° 4
Charles Ives : Symphonies n° 1 et n° 4
Prix : EUR 19,46

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellente interprétation de la quatrième symphonie, 15 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Charles Ives : Symphonies n° 1 et n° 4 (CD)
Concernant la Symphonie n°4 de Charles Ives (un monument du classique américain, et d'une importance considérable pour l'évolution de la musique au 20ème siècle en général), si je devais choisir entre cette version et celle de Seiji Ozawa disponible chez Deutsche Grammophon, je prendrais celle-ci parce qu'elle est bien plus fluide, particulièrement sur les second et quatrième mouvements. C'est particulièrement audible sur les passages surchargés en percussions qu'Ozawa ne maîtrise pas du tout. Le dernier mouvement est interprété de manière à la fois plus sereine et plus sombre, là où Ozawa surcharge en grands effets. Le disque est complété par une version de la Première Symphonie, laquelle est simplement agréable, et par des interprétations d'hymnes sans grand intérêt.


White Pony
White Pony
Prix : EUR 6,99

5.0 étoiles sur 5 Leur meilleur album, 15 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Pony (CD)
Je ne crois pas que ce disque ait besoin d'un éloge supplémentaire. Si les Deftones ont poursuivi leur évolution ensuite, c'est sur cet album qu'ils ont su allier leurs penchants pour les refrains accrocheurs ("Around The Fur") et leur goût pour l'expérimentation (4ème album éponyme). Il n'y a pas un seul mauvais morceau sur le disque, et chacun d'entre eux a une atmosphère différente. "Digital Bath" et "Knife Prty", peut-être au dessus du lot, suffiront à justifier l'achat du disque pour les grincheux.


Around the Fur
Around the Fur
Prix : EUR 6,99

5.0 étoiles sur 5 Que des tubes..., 15 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Around the Fur (CD)
De "My Own Summer" à "MX", les Deftones ne font qu'enchaîner les tubes sur ce second album, avec mention spéciale pour "Mascara" et "Be Quiet And Drive". Cet aspect "accrocheur" est totalement absent de leur premier disque, le son est beaucoup plus travaillé, le chant également (je le trouvais brouillon sur "Adrenaline"). "Around The Fur" a été un immense pas en avant pour ce groupe et je le recommande, plutôt que "White Pony" (le meilleur pour la fin), pour s'initier à l'univers du groupe.


Fire Dances
Fire Dances
Proposé par sellerfellafr
Prix : EUR 25,60

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tribal et brûlant, 12 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire Dances (CD)
J'ai mis deux mois pour appréhender totalement ce disque. Lors des premières écoutes, il est difficile de saisir ce qui fait le charme de la musique, les rythmes sont étranges et le son des guitares est déroutant. Et puis on s'y met, les choses commencent à s'ordonner, et on comprend enfin : c'est un chef d'oeuvre. Comment ne pas être saisi de transe à l'écoute de "Song And Dance", ou de joie à celle de "(Let's Go To the) Fire Dances" ? Killing Joke voulait à l'époque où son leader Jaz Coleman était totalement mystique fêter une apocalypse imminente en poussant les gens à la débauche et au plaisir. La fin du monde n'est pas arrivée, mais la musique est toujours là. Autant en profiter de suite.


Deftones
Deftones
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellent, mais il faut être d'humeur..., 12 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deftones (CD)
Ce nouveau Deftones est tellement lourd et agressif qu'il est parfois difficile de l'écouter d'une seule traite, malgré les pauses mélodiques ("Lucky You", "Anniversary Of An Uninteresting Event" sonnent très Depeche Mode). Mais quand on y est, on prend vraiment son pied, notamment grâce à la production qui est monstrueuse. "Hexagram" est un tour de force en matière de violence, "Needles And Pins" est un vrai tube avec son refrain entêtant, "Minerva" me fait penser étrangement à du Kill The Thrill en plus réussi. Après, les choses sont plus banales ("When Girls Telephone Boys" fait penser à "Lotion" sur "Around The Fur" en plus virulent encore), mais certains titres comme "Bloody Cape" ou les deux ballades s'imposent comme des classiques du groupe. Ce disque n'est pas aussi consistant que "White Pony", mais il reste remarquable.


Team Sleep
Team Sleep
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 3,11

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album de rock depuis "OK Computer" ?, 7 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Team Sleep (CD)
Team Sleep joue un mélange de rock indépendant influences Slint et My Bloody Valentine, de trip-hop et d'electronica (présence d'un DJ). La présence de Chino Moreno (Deftones) est déjà un gage de qualité. Les chansons vont de l'énergique ("Blvd. Nights") au dépressif ("Tomb Of Ligeia"), en passant par des ballades très new-wave 80's ("Ever", un vrai tube) et des titres quasiment dance/ambient ("Paris Arm", "King Diamond"). La diversité des styles abordés n'empêche pas l'album de former un tout cohérent, et surtout de qualité consistante. Bien entendu, on pourra trouver des morceaux meilleurs que d'autres, comme "Ataraxia", "Live From The Stage" ou la superbe ballade de clôture "11/11" qui rappelle les Smashing Pumpkins de "Siamese Dream". Mais l'effort d'innovation est tellement important, et le groupe a une telle identité par rapport aux groupes de rock rétro à la mode du moment,les Bloc Party et autres Rakes, est tellement moderne, qu'avec ce premier disque, il signe pour moi ce qui est certainement le meilleur disque de rock, celui qui fait le plus avancer le Schmilblick, depuis le troisième album de Radiohead, soit depuis... 1997. Ai-je encore besoin de vous conseiller de l'acheter ?


Le Jeu des perles de verre
Le Jeu des perles de verre
par Hermann Hesse
Edition : Poche
Prix : EUR 8,60

18 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un parcours initiatique très long, 4 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Jeu des perles de verre (Poche)
Ce livre peut être lu comme une réflexion sociologique sur le Pouvoir et les institutions qui le dispensent à leurs agents, mais ce n'est pas la lecture que je privilégie. Je ne peux bien entendu dévoiler la fin du roman, mais c'est pour cette fin que ce livre doit être lu. Bien que je n'apprécie pas certaines envolées lyriques parfois trop... lyriques, le message du livre est à rappeler opportunément aux individus qui composent notre société. Celle-ci est tellement en mal de Quête que ses membres en viennent à adopter des attitudes extrêmes (repli total sur la Culture ou oubli complet de l'Histoire)... que reste-t-il à faire dans ce cas-là ? Il faut lire ce roman pour le savoir.


David Ackles
David Ackles
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 70,95

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas trop mal, 4 octobre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : David Ackles (CD)
David Ackles est un songwriter américain de la grande période de la fin des années soixante, proche musicalement et thématiquement d'autres grands chanteurs/compositeurs comme Brel, Scott Walker ou Randy Newman, avec cependant une touche de christianisme torturé qui le rend très original et une manière bien à lui d'interpréter, sa voix pouvant être violente, délicate, enjouée, ironique, tout en demeurant dans un ton grave assez unique. Son premier album est plus un essai qu'autre chose, pour ma part, je considère que ça ne devient sérieux qu'à partir de son deuxième album. Il y a quelques pépites comme "What a happy day" ou "Down river" mais dans l'ensemble je trouve la production mauvaise et les arrangements inadaptés à ses chansons : trop de guitares électriques balourdes surtout (il est accompagné entre autres par des membres d'Iron Butterfly). Néanmoins, pour les fans d'Ackles, ce disque reste indispensable (je sais que quelques-uns le préfèrent même à son second, ce qui est pour moi assez inpensable). Pour les autres, je recommande plutôt "American Gothic" mais ils finiront tôt ou tard par arriver au reste et notamment à ce premier disque.


All The Published Sides
All The Published Sides
Prix : EUR 30,13

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Excellent musicalement mais..., 25 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : All The Published Sides (CD)
Blind Blake était un génie de la guitare, il suffit d'écouter d'excellents titres comme 'Southern Rag' pour s'en rendre compte, et ce même si on ne pratique pas l'instrument. A ce titre, avoir un disque de ses meilleures morceaux s'impose. Car ce coffret, qui présente l'intégrale de ses faces enregistrées, mélange allègrement le vin et le vinaigre. Certains titres sont d'un confort d'écoute parfait, le remastering étant plus qu'à la hauteur, cependant trop d'autres sont gachés par le bruit des 78 tours d'origine et sont donc inaudibles pour la plupart. Un bon prix n'excuse pas tout.


Page : 1 | 2 | 3