Profil de Sunnytuckson > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Sunnytuckson
Classement des meilleurs critiques: 787.931
Votes utiles : 50

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Sunnytuckson (BOIS-COLOMBES France)

Afficher :  
Page : 1
pixel
Western Bell
Western Bell
Prix : EUR 21,21

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Mission ratée Mr. Phelps!, 12 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Western Bell (CD)
Kelly Joe Phelps est incontestablement parmi les guitaristes de folk et de blues, l'un des plus talentueux. De plus, il possède ce beau grain de voix, chaleureusement bluesy. Dans ce disque, Kelly Joe Phelps se livre à un exercice que je qualifirais de légèrement "Casse-gueule". Disque entièrement acoustique, toutes les compositions sont sur des bases de blues et folk, mais destructurées et atonales! Ces morceaux nous donnent l'impression qu'ils sont joués avec une ou deux cordes désaccordées, ou bien réalisés avec quelques improbables open-tunings. Du Free Folk, réservé aux amateurs d'expérimentations et, réellement un disque qui sort des sentiers battus pour ce type de musique. Mais, personnellement, je vais me reécouter "Shine Eyed Mister Zen" et autre "Tunesmith Retrofit". Car pour être franc, après trois écoutes de "Western Bell", j'aurais aimé, Mr Phelps, que ce disque s'autodétruise dans les cinq secondes...


Ain't No Saint
Ain't No Saint
Prix : EUR 33,72

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Ain't No Saint", mais, soit en paix John., 31 janvier 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ain't No Saint (CD)
John Martyn nous a quitté le vendredi 29 janvier. Il était de la race des "Glorieux et des Fous". C'était pour moi, un compagnon depuis prêt de quarante ans. Sa musique a accompagné mes joies, mes amours et mes peines. La photo de ce coffret ressemble déjà, étrangement à un avis de décès. John a le regard tourné vers les étoiles. Il a retrouvé son ami Nick Drake, à nouveau réunis, solidaires.
Que ceux qui aimaient John, ne se détournent pas de ce coffret. Il contient quelques inédits, comme le superbe "In the Evening", de nombreuses prises de studio, versions alternatives, dont certaines, meilleures que les originales. Dans les deux CDs "Live", vous retrouverez l'humour de John. Ses savoureux dialogues avec le public et, ce numéro de duétistes bien alcoolisés qu'il formait avec son vieux compagnon, le bassiste Danny Thompson. Et le principal, ses chansons. Vocaux, arrangements, tempos toujours renouvelés. John Martyn tel quand lui-même, une trajectoire qui va du folk au blues, puis le jazz, le dub, le reggae jusqu'au trip hop.
Adieu Guv'nor. Et merci.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 12, 2013 11:45 PM MEST


Americana
Americana
Prix : EUR 6,49

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Pochette très Voisine!, 30 novembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Americana (CD)
Disque sympathique, avec notamment une belle reprise de " La Marie-Jeanne" de Joe Dassin. Mais, ma stupéfaction vient d'une autre reprise: celle de la pochette de " Had to cry today" de Joe Bonamassa que l'on retrouve juste agrémentée de la photo de Roch Voisine. Mais du Blues à l'Americana, il n'y a qu'un pas!


Amber Songs
Amber Songs

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le prince d'Ambre., 25 février 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amber Songs (CD)
Avec "Amber Songs", Johan Asherton nous a concocté un album parfaitement maitrisé, et son meilleur opus. Un disque a placé sur la liste des vingts plus beaux albums de folk. Johan Asherton mériterait une audience plus large que le petit cercle de ses admirateurs. Cet auteur-compositeur, qui chante en anglais, et bien que son nom ne l'indique pas, est français. Sa voix n'est pas sans rappeler Léonard Cohen. Il possède un jeu de guitare dans la lignée d'un Nick Drake, auquel Asherton a d'ailleurs rendu hommage, il y a une quinzaine d'année dans l'album intitulé "The Moon, Soon" où, sur la pochette, il pose avec la mythique "Guild M20" de l'album "Bryter Layter". Mais Johan Asherton n'est pas un chanteur sous influences, il possède une vrai personnalité. Ecoutez "A Story Brought To Heaven" ou "Power Of The Dog", vous serez sous le charme. "Amber Songs": that's all Folk!


Ton Image
Ton Image
Prix : EUR 18,00

3.0 étoiles sur 5 Un peu de déception., 25 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ton Image (CD)
Ben Ricour nous avait apporté un premier disque vraiment magique. Des mélodies accrocheuses et entêtantes.
Un son personnel; bien prometteur tout cela. Mais le premier opus d'un jeune artiste est souvent un amalgame de chansons écrites depuis un certain temps, elles coulent en vous sans problème. Chansons paufinées au petit poils. Mais dans l'album "Ton Image", la magie opère moins, redondance dans les musiques par rapport à "L'Aventure", même si les textes sont sympathiques. Problème classique du deuxième album. Mais Ben, on t'attend pour le suivant, prendre du temps si possible et se renouveller en douceur. Je suis critique, mais malgré tout, il faut absolument voir Ben Ricour sur scène. Comme on dit, rien que du bonheur!


Second Grace The Music Of Nick Drake
Second Grace The Music Of Nick Drake
Prix : EUR 20,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Sans Grace., 1 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Second Grace The Music Of Nick Drake (CD)
Ce que Christopher O'Riley avait réussi avec les musiques de Radiohead ne s'est pas reproduit pour Nick Drake. On entend un Christopher O'Riley bien peu inspiré, au jeu lourd et téléguidé. Le challenge était de taille, mais O'Riley n'a pas su retrouver dans son jazz, ce qu'un jeune homme nommé Nick Drake possèdait: la Grace. Je conseillerais à ceux qui aiment Nick Drake et le jazz, d'écouter Brad Melhdau. Celui ci a repris quelques titres de Nick Drake dans les albums suivants: "The Art Of The Trio Volume Three - Songs", "Live In Tokio" avec une reprise de "Riverman" d'anthologie et "The Day Is Done". Les fans de Radiohead peuvent aussi tendre une oreille, car B. Melhdau a également repris des morceaux du groupe.


From Panda Mountains
From Panda Mountains

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Blue Cocoon., 15 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : From Panda Mountains (CD)
Ce maxi CD fleure bon la douceur des soirs d'été sous les étoiles. Les copains ont pris leurs guitares et chacun rêve dans son coin. Arrêtons là ces bucoliques considérations. Le chanteur de Cocoon à un grain de voix particulier, textes plutôt bien tournés et accompagnement guitares accoustiques de rigueur. Toutes les chansons sont du même niveau (Bon), mais j'ai une petite préférence pour " June " qui vous donnerait l'envie d'un petit retour en adolescence. Bref, tout cela ne manque pas de charme, dans l'esprit d'Iron & Wine, d'Alexis Murdoch ou Findlay Brown. On peut attendre avec impatience leur premier vrai CD, produit par Denis Clavaizolle (L'ex. compère de Jean-Louis Murat) prévu pour la rentrée. Attention, ne pas confondre avec l'autre groupe homonyme, qui donne, lui dans le style Electro.


The Road To Escondido
The Road To Escondido
Prix : EUR 9,98

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les amis de trente ans., 7 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Road To Escondido (CD)
Ces deux là étaient appelés un jour ou l'autre, à se retrouver en studio pour nous concocter une petite galette

musicale. Pour nous, et pour eux. En effet, les deux hommes se doivent beaucoup. J.J. Cale a permis à Clapton de rebooster sa carrière avec deux morceaux: "After Midnight" et l'emblématique morceau de bataille d'E.C. "Cocaïne". Et Eric Clapton a apporté à J.J. Cale la reconnaissance du public et, en passant d'un compte en banque bien garni. Le duo ne nous a pas concocté un chef d'oeuvre bien sûr, mais il nous apporte du PLAISIR. Et cela vaut bien 5 étoiles. Surtout de la part de Clapton, après le très didactiques hommage à Robert Johnson et le médiocre "Back Home". A noter un solo de guitare d'anthologie de 45 secondes d'Albert Lee (Le guitare-hero des requins de studio) sur "Dead End Road".


Past Masters (Volume two)
Past Masters (Volume two)
Prix : EUR 17,60

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ha! Les babas, nos 45 tours..., 6 novembre 2004
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Past Masters (Volume two) (CD)
Le "Past Masters" volume 2 passe en revue tout ces 45 tours qui jalonnèrent la deuxième période des Beatles. On retrouve avec plaisir toutes ces perles défilant les unes après l'autre. Redécouvrir avec excitation cette version rock de Révolution, que celle bluesy du Double Blanc, tournant en boucle sur nos platines, nous avait fait un peu oublié. Des manques bien sûr: Penny Lane, Strawberry Fields Forever, All You Need Is Love, le curieux Baby You're Rich Man et enfin Hello Goodbye. Mais, il nous est donné un petit bijou légèrement kitch: la première version d'Accross the Univers parue en 33 tours pour une oeuvre de charité, avec chants d'oiseaux façon Fool on the Hill et choeur d'enfants. Enfin cette formidable histoire se sera terminée dans la dérision avec cette ultime chanson " You Know my Name ". Un nom que nous ne sommes pas près d'oublier.


Lilith - Copy control
Lilith - Copy control
Prix : EUR 21,98

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le retour du bâton de Bridou., 21 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lilith - Copy control (CD)
Fan de la première heure, je possède tout les disques de Jean-louis Murat plus quelques raretés. (L'Homme est insasiable) Murat à la chance d'être un de ces rares artistes, comme Gérard Manset qui entre-parenthèses est dans le même cas, ( Voir plus loin.) possède un vrai public qui le suit au travers de son oeuvre. "Lilith" est pour moi son meilleur opus mais, le problème n'est pas là. J'ai pu écouter ce disque, l'homme est faible, mais je n'est pas acheté le CD. Car, que l'Auvergnat nous fasse le coût du Copy-Control, à non! Quand on aime monsieur, on copie pas, on achète! Je me réjouie de voir que partout cet album est soldé. Le seul de toute sa production... Cause à effet? Murat ne vendra jamais 800.000 albums comme Cabrel et c'est tant mieux. Mais l'Ost de notre rude gaillard n'est pas négligeable. On attend le nouveau Murat et, si j'en crois le titre de l'album, j'espère qu'il ne nous prendra une nouvelle fois pour des poires!


Page : 1