undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos NEWNEEEW cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Lecteur > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lecteur
Classement des meilleurs critiques: 2.960
Votes utiles : 357

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lecteur

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
Somme contre les gentils, livre I : Dieu
Somme contre les gentils, livre I : Dieu
par Thomas d'Aquin
Edition : Poche
Prix : EUR 12,50

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pilier théologique et philosophique, 19 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Somme contre les gentils, livre I : Dieu (Poche)
Ce premier ouvrage composant la somme, qui dans sa totalité regroupe 3 autres opuscules de la présente édition, nous introduit aux mystères de Dieu. A l'origine, ce texte est un véritable outil de guerre contre les thèses s'inspirant d'Averroès ou encore de Maïmonide d'où son sous-titre: "Livre sur la vérité de la foi catholique contre les erreurs des infidèles". C'est en fidèle aristotélicien que St Thomas redéploie les écrits de l'antique philosophe accompagné de l'éclairage biblique. Le résultat est époustouflants et dresse les arcanes de notre société actuelle: liberté de penser, la raison naturelle peut proposer des vérités sur Dieu comme objet de foi, la vérité de la raison n'est pas contraire à la vérité de la foi chrétienne. Ces grands thèmes viennent alors introduire une réflexion théologique mais aux forts accents théologiques:il n'y a pas de puissance passive en Dieu, la pensée de Dieu est son essence, Dieu ne pense que par son essence, l'intellect divin, la volonté divine, le libre arbitre, l'amour en Dieu,...
S'éloignant assez, dans le fond, des thèses communes à l'époque de l'intellect passif et de l'intellect actif, St Thomas, en se réappropriant en partie l'héritage philosophique et religieux antérieur, le refonde. Il permet à la science de la raison de cohabiter avec la foi. Il balaye avec de puissants arguments la théorie où la pensée en tous les hommes est la réception unique de celle de Dieu (Dieu penserait pareil en tous l'homme ne penserait pas). Il instaure par sa conception l'individualité, la singularité du sujet dans une société, le droit à la différence et accorde la place à la raison.
Concernant les notes elles sont riches, pondérées, bien articulées avec le texte et permettent de mieux comprendre certains points. L'introduction rédigée par les auteurs est une bonne initiation au texte et pose les bonnes balises pour le saisir plus aisément.

Pour aider dans la lecture, ce bel ouvrage peut vous accompagner:
http://www.amazon.fr/Dictionnaire-Philosophie-Theologie-Philippe-Marie-Margelidon/dp/2845739265/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1429407592&sr=1-1&keywords=dictionnaire+philosophie+thomiste

Bonne lecture!


Vie de ste catherine de sienne
Vie de ste catherine de sienne
par Raymond de Capoue
Edition : Broché
Prix : EUR 35,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nouvelle voie offerte pour l'Eglise, 18 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vie de ste catherine de sienne (Broché)
Destin exceptionnel d'une femme au moyen-âge
Catherine née la vingt-cinquième enfant d'un père, noble teinturier, très tôt ses choix de vie détonnant avec le système social de l'époque. Elle mène une lutte acharnée pour ne pas se marier allant jusqu'à se couper sa chevelure. Ce fait remarqué par sa mère lui valut une guerre familiale générale. Elle devient objet de brimade pour la faire céder. C'est très tôt que s'esquissent des choix déterminés et déterminants. Magnifique récit, écrit par son confesseur, recueillant les témoignages de ceux qui l'ont connu de leur bouche même. Qui a dit que la femme devait au sein de l'Eglise catholique rester une épouse dévouée à s'occuper des casseroles?! Sainte Catherine parcours le monde, met sa vie en péril pour négocier la paix, se presse auprès des rois et princes pour épargner des condamnés à mort, soutient ces derniers dans leur dernier supplice avec une vaillance écrasante, conseille le pape sur les intérêts de l'Eglise, elle prêche, sauve les âmes,... Elle connait aussi des épreuves intérieures douloureuses qui viennent alors révéler plus subtilement la présence du Christ en elle.Les grâces mystiques la guide comme la nuit de l'âme. Elle ouvre une nouvelle voie pour tous notamment par sa place de laïc au sein de l'Eglise. Pour marcher dans ses pas, il faut comprendre sa vie ainsi qu'elle le disait "Servir Dieu c'est régner"!


Contre Averroès
Contre Averroès
par Thomas d'Aquin
Edition : Poche
Prix : EUR 10,00

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Alain de Libéra contre Thomas d'Aquin, 18 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contre Averroès (Poche)
Mon éloge va pour ce texte de Thomas d'Aquin d'une grande perspicacité. C'est une oeuvre majeure de la philosophie occidentale. Elle trouve une acuité fracassante dans notre civilisation où se côtoient philosophie occidentale et orientale. L'affrontement de deux grands philosophes mais aux vues forts divergeantes: Pour Averroès, selon sa doctrine, inspirée de la pensée musulmane, l'homme ne peut pas penser c'est Dieu qui pense en lui alors que pour Thomas d'Aquin, l'homme pense par lui-même. Deux conceptions, à respecter, totalement opposées et aux conséquences notables. Thomas contre-argumente avec un esprit aiguisé: si l'homme ne peut penser par lui-même alors son âme n'existera plus après sa mort,... A lire pour y comprendre toutes les subtilités. A noter, la neutralité qu'adopte Thomas, en détachant, dans cet opuscule, sa pensée de la religion catholique pour mettre à l'épreuve les thèses d'Averroès, uniquement sur le terrain aristotélicien, propre aux deux philosophes.

En revanche, fort désagréables sont les notes d'Alain de Libéra, déconstruites manquant de logique, elles sont encore plus longues que le texte de Thomas, créant un deuxième livre, décousu. Ces notes sont une contre-argumentation pour réfuter la philosophie de Thomas (ainsi il cite pour beaucoup des citations de philosophes postérieurs à l'écriture de l'ouvrage, toujours en faveur de la théorie del'averroérisme). Pour exemple, alors qu'ils sont foisonnants: "L'argument (de Thomas) est réfuté par l'Anonyme de V. S."(p.274). Lire les notes, pour ceux qui s'en donnent la peine, devient un bras de fer entre Libéra et Thomas. Mais plus Libéra se confronte au génie de Thomas plus sa médiocrité suinte. Ce pseudo-travail de réflexion aurait pu paraitre dans un autre livre qui casse la logique de lecture et de compréhension du texte. Libéra a publié des livres sur Averroès et ne le connait certainement pas! Il se sert de réappropriation d'anciens auteurs du moyen-âge qui font eux-même une réappropriation des textes d'Averroès (c'est du moins le cas pour cet ouvrage). Enfin pour finir, on attendrait d'une personne qui se targue d'être philosophe, si elle souhaitait prolonger la réflexion de l'ouvrage, de manière productive (le contraire a été fait) que la pensée se fait par soi-même. En effet, si Dieu pense à notre place et que tout le monde pense à l'identique autant arrêter la philosophie! Les personnes pourraient très bien penser et Dieu aussi! Enfin, je tiens à souligner les lacunes quant à position de l'auteur dans ses notes et dans ses connaissances: Averroès et Thomas d'Aquin sont certes deux philosophes aristotéliciens mais avant tout deux théologiens. L'auteur ne parvient pas à les saisir car philosophe (de formation) et non théologien. Cette partie avec les notes est un véritable massacre. Donc 5/5 pour la réflexion de Thomas et 0/5 pour les notes de Libéra : ça fait la moyenne.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 21, 2015 8:21 AM MEST


J'ai oublié de te dire [Import belge]
J'ai oublié de te dire [Import belge]
DVD ~ Omar Sharif
Proposé par BERSERK MEDIA
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 J'ai oublié de ne pas te dire..., 11 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai oublié de te dire [Import belge] (DVD)
L'histoire que met en place le scénario est assez printanière. Une belle rencontre d'une jeune fille, révoltée, qui doit tout apprendre de la vie par une personne qui commence à oublier progressivement ce que la vie lui a conféré comme sagesse. Deux personnes qui se trouvent et dont l'amitié se lie autour d'un pacte: donner à l'autre sa délivrance lorsque la déchéance prendra siège. Je ne connais pas les liens du réalisateurs du film avec des malades d'Alzheimer mais la vue qu'il présente de cette maladie est accablante et n'est pas représentative de ce que peuvent vivre ces personnes. Le malade dans le film est prisonnier de contentions, connait une dépression sévère non-traitée, est totalement abandonné à lui-même,... Le film est très lojn d'être représentatif de l'univers du soin conféré se rapprochant dans les formes plus d'une vision gériatrique des années 60-70. Il me semble que ce film, certes bien joué par les acteurs, passe à côté de la question centrale: ce qui détermine la fille à donner la mort au malade est bien la dépression sévère qu'il connait plutôt que la maladie d'Alzheimer. En ferait-on de même pour une personne jeune dépressive?
Certes la maladie d'Alzheimer est terrible comme toute maladie; mais la vie reste possible, s'éclaire de (re)découvertes et les moments de bonheur viennent compenser, panser, les moments de souffrance.
Enfin pour contrer ces représentations autour de la maladie d'Alzheimer qui relèvent plus de l'apocalypse que de la réalité, je vous conseille les lectures suivantes:
http://www.amazon.fr/Pr%C3%A9sence-pure-autres-textes/dp/2070349829/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1428712432&sr=8-5&keywords=christian+bobin
http://www.amazon.fr/mythe-maladie-dAlzheimer-diagnostic-redout%C3%A9/dp/2353270808/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1428712533&sr=8-1&keywords=mythe+alzheimer
Et le site de Colette Roumanoff, mère d'Anne Roumanoff, dont le compagnon est atteint par le maladie d'Alzheimer:
[...]


Liberté conditionnelle
Liberté conditionnelle
par Akira Yoshimura
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Parcours de réinsertion, 11 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Liberté conditionnelle (Poche)
J'ai acheté ce livre non quant au talent de l'auteur mais pour saisir quelles étaient les difficultés d'une personne alors confrontée à sa sortie de prison. C'est en ce sens qu'il faut lire ma critique. Le roman présente bien dans une première partie les aléas d'une sortie de prison soudaine avec un temps de transition. Celui-ci est mis à contribution pour retrouver les repères de la société, celle-ci ayant fortement changé pendant l'incarcération. La critères d'une liberté conditionnelle propres à la société nipponne, du moins à l'époque de l'écriture du livre, diffèrent très fortement de ceux de la société française. Par exemple, la liberté conditionnelle est à vie créant ainsi un paradoxe sur lequel s'appuie l'ouvrage qui pourrait être rebaptisée "emprisonnement inconditionnel". Le sujet du roman est présenté comme un être passif. L'amour établit par une rencontre arrangée remet en place en partie le scénario l'ayant conduit en prison. La fin est trop prévisible. Le livre est beaucoup trop descriptif et ne parvient pas totalement à exprimer l'impulsivité et la brutalité du "héro" du roman alors que les actes commis demeurent sauvages.


La Drague pour les Nuls
La Drague pour les Nuls
par Florence ESCARAVAGE
Edition : Broché
Prix : EUR 22,95

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La drague par les nuls, 11 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Drague pour les Nuls (Broché)
J'ai acheté ce livre vu les commentaires dithyrambiques... J'en reste fort déçu. Après la lecture d'une fabuleuse somme de plus de 400 pages pouvant sûrement être résumée à une vingtaine de page au maximum, voici les conseils de base prodigués: les hommes draguent à 90% les femmes qui se "laissent draguer", la séduction est à son summum si le séducteur regarde la personne, lui montre ce qui l'émeut et se dévoile. Tout est dit sur les techniques qui ne sont pas du tout dévoilées... L'homme doit s'identifier parmi plusieurs types (bad boy, beau gosse, intello, latin lover, pygmalion, homme-enfant ou gentlemen) pour les femmes autant de types et suivant celui que vous choisissez d'incarner vous pourrez séduire une femme d'un autre type. Par exemple, la "femme-enfant" ira avec l'"homme-père", c'est à dire le pygmalion. Voici les signaux préconisés pour reconnaitre que la drague fonctionne: la personne se touche les cheveux, met les mains sur les hanches, se touche son visage,... Une technique imparable est présentée par l'auteur: regarder la personne en l'écoutant. D'autres conseils: avoir une veste pour la mettre sur les épaules de la femme,... Pour le premier baiser, il peut être conseillé d'embrasser "fougueusement" la personne en la plaquant sur un mur sans aucune préparation...
La présentation de cette drague s'inspire uniquement à mon sens de films hollywoodiens des années 30-40, tous les clichés sont passés en revue. La théorie de l'auteur se base sur des expériences d'Aron où des personnes devaient se draguer pendant 90 minutes. Seulement comme pour plusieurs expériences en psychologie, il n'est pas précisé si les "cobayes" étaient les élèves du professeur comme c'est souvent le cas. Les étudiants étant alors totalement conditionnés, suggestionnés, à la théorie du professeur et l'avalident à tous les coups. Le livre manque de citer des études sociologiques sérieuses sur le comportement sexuel de la femme, de l'homme, du couple,... L'auteure n'a aucune formation universitaire en sciences humaines et ses pages la trahissent. Les interventions de Serge Hefez sont descriptives et ne sont pas démonstratives de sa spécialité la psychanalyse. Pour conclure, je citerai un des textos de rupture qui reflètent la qualité de réflexion de l'auteur "Si je te dis que tout est fini entre nous tu ne vas pas croire que je chante juste Lara Fabian pour le plaisir, hein ? (p.423). Enfin dans presque tous les exemples cités, l'auteure en profite pour rabâcher son site de coach pour que vous la contactiez ?
Dernier détail: une partie des pages du livre s'est détachée alors qu'il est neuf


Saint Francois d'assise
Saint Francois d'assise
DVD ~ Bradford Dillman
Proposé par Expédition sous 24H
Prix : EUR 6,65

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Source d'inspiration et irradiant, 17 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Saint Francois d'assise (DVD)
Bien que quelques anachronismes se glissent dans le film, ils demeurent inaperçus pour les personnes qui ne sont pas spécialistes de l'histoire d'Assise. Certains tableaux du vécu de St François et de son ordre ont été légèrement romancés, par exemple, lorsque St François se rend à Rome auprès du Pape pour obtenir l'aval quant à son ordre. Toutefois le film n'en souffre pas et respecte les grands moments de la spiritualité de St François (vie de luxure, conversion, appel du Christ en l'église de St Damien, rêve du pape d'un homme portant l'église s'écroulant,...) sont particulièrement mis en lumière. Certes l'histoire est perçue par le biais d'un certain prisme romantique mais elle vient mettre à jour la poésie dans la vie de François. Ainsi, certaines prières, authentiques ou attribuées, sont reprises telle la célèbre prière "Seigneur fais de moi un instrument de paix" ou bien le cantique de frère soleil. Des scènes au tranchant véritable du "petit pauvre" mourant à même le sol restitue l'engagement de St François. auprès de "Dame pauvreté". La romance apportée par le film quant à un seigneur éperdument amoureux de Ste Claire vient révéler tout au long un jeu de contraste saisissant: richesse/pauvreté, guerre/paix, patience/révolte,... Enfin, le jeu des acteurs est lumineux, riche d'éclats et contagieux. Le téléspectateur ne pourra y être insensible. J'avais été impressionné par la clarté et l'élan spirituels, l'union divine qui transparaissait du jeu de Dolores HART, interprétant Ste Claire. J'ai découvert il y a peu de temps que cette actrice au faite de sa gloire (après avoir joué avec Elvis, Marlon Brando,...), un an après le tournage du film, a décidé de tout plaquer pour rentrer dans un monastère bénédictin. Elle en est aujourd'hui l'abbesse. Elle a réalisé il y a peu de temps un documentaire sur son parcours "God is the Bigger Elvis". Sa vocation moniale frappait déjà dans son jeu. Les voies de Dieu sont impénétrables !


L'ordre psychosomatique
L'ordre psychosomatique
par Pierre Marty
Edition : Broché

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La psychosomatique ou l'invention de l'eau froide !, 14 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'ordre psychosomatique (Broché)
La lecture du livre s'est révélée très fastidieuse tant l'ordre et l'organisation théoriques sont absentes dans cet ouvrage. La théorie développée est certes innovante pour l'époque ...mais me semble très éloignée du système freudien dont elle se revendique. Ainsi pluieurs créations relevées au gré des pages peuvent surprendre: il y aurait plusieurs pares-excitations selon les différents stades d'organisation, les affections somatiques dans le vieillissement seraient différentes de celles des autres temps (mais quelles sont les différences d'organisation ?!),...
D'autres suggestions m'ont vraiment surpris pourtant pour un ouvrage datant de 1980 (!): l'étude des fixations chez des sujets de races différentes "aboutiraient à une connaissance considérable des organisations psychosomatiques de l'espèce humaine." (P.142) Ainsi, le socle psychique de chacun serait différent selon sa "race"! Propos audacieux mais sans fondements ! S'appuyant sur Freud, il suggère que l'inconscient serait présent dès a naissance car hérité par filiation biologique donc l'inconscient serait biologique ! D'autre part, il établit un lien entre la phase anale et la vision (!) Il base également sa conception théorique sur l'objet interne et externe, propre notamment à la conception kleinienne, et plus loin il met à mal cette théorie en précisant que la mauvaise mère n'existe pas alors qu'elle permet l'accession à la mère totale, à l'objet total...et il s'inspire d'Abraham avec ces notions d'objet pour évoquer la régression partielle et la régression totale.
Autre point faible, il fait un lien de sa théorie avec celle de Bergeret inventant les état-limites mais ce dernier n'a jamais mis en évidence les conséquences psychosomatiques des astructurations...Il existerait aussi des régression au niveau du noyau de l'inconscient...
L'auteur démontre au travers de cet ouvrage les failles de cette théorie mettant en lumière sa méconnaissance de la psychanalyse qui vient signer l'incohérence de ses élucubrations.


La personne âgée n'existe pas
La personne âgée n'existe pas
par Jack Messy
Edition : Poche
Prix : EUR 9,15

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Point de vue phénoménologique du vieillissement, 7 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La personne âgée n'existe pas (Poche)
Ce livre ouvre un champ épistémologique particulier articulé autour de concepts psychanalytiques. Il rejoint le concept clef de MAISONDIEU sans en partager le fondement. Pour ce dernier l'angoisse de mort pouvait entrainer une maladie neurodégénérative alors que pour l'auteur il s'agit d'un ensemble de pertes vécues au moment de la vieillesse.
Ce livre est appréciable car il est en dissonance avec certains discours neurologiques notamment du point de vue diagnostic Alzheimer. Cette maladie existerait-elle ou serait-elle la création de certains ? Une approche qui permet de replacer l'Autre au centre de l'accompagnement prodigué avec beaucoup d'humanité.


Neuropsychologie et arts théories et applications cliniques
Neuropsychologie et arts théories et applications cliniques
par Hervé Platelet
Edition : Broché
Prix : EUR 42,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Intéressant mais questionnant, 28 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Neuropsychologie et arts théories et applications cliniques (Broché)
Les neurosciences prennent de plus en plus d'ampleur dans notre culture actuelle.
Ce livre prône une certaine ouverture appréciable. Toutefois certains propos donnent à réfléchir au travers de plusieurs chapitres. Le statut concédé aux art-thérapeutes par certains auteurs dont la formation même par le biais de l'université ou d'école privé mêlent des théories sans en maitriser les bases... D'autres propos sont plutôt surprenants pour une science cartésienne (la religion serait inventée contre la mort p.98), plusieurs citations sont issus de Wikipédia (par exemple p.102), certaines sources ne osnt pas citées en l'occurrence pour le pourcentage de maladie de Parkinson et hallucinations (p.134) Un chapitre défend qu'il existerait une activation commune des concepts entre langage et musique (p.219 et suivantes) alors que d'autres chercheurs concluent qu'il existe une dissociation du langage et de la musique (p.256). Une confrontation des deux points de vue était attendue...
Plusieurs constats sont intéressants: ne pas réduire l'individu au cerveau, les groupes de parole neuropsychologiques ne doivent pas se borner à de l'apprentissage biographique du résident, les confrontant à l'échec. Certaines ouvertures théoriques sont appréciables (neuropsycho et psychologie sociale; Winnicott et art-thérapie,...) Enfin l'ouverture philosophique n'est qu'émergeante plutôt retourner aux sources.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9