undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de Trévisiol > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Trévisiol
Classement des meilleurs critiques: 271.752
Votes utiles : 61

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Trévisiol

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Walt Disney Animation Studios The Archive Series
Walt Disney Animation Studios The Archive Series
par Walt Disney Animation Research Library
Edition : Relié
Prix : EUR 42,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe!, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walt Disney Animation Studios The Archive Series (Relié)
Un livre absolument magnifique, des dessins superbes et inédits pour la plupart, une très bonne qualité d'impression et des oeuvres qui laissent souvent bouche bée (et pourtant ce n'est pas dans mes habitudes) tous les dessins animés sont ici représentés par plusieurs oeuvres de dessinateurs prestigieux. Un vrai plaisir des yeux!


Walt Disney Animation Studios The Archive Series
Walt Disney Animation Studios The Archive Series
par Disney Book Group
Edition : Relié
Prix : EUR 36,68

5.0 étoiles sur 5 Magnifique!, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Walt Disney Animation Studios The Archive Series (Relié)
Un magnifique livre dédié à l'animation Disney, de magnifiques dessins qui prennent le plus souvent toute une page et une très bonne qualité d'impression. Le tout est assez complet et reprend les oeuvres principales du studio d'animation même si le livre s'attarde plus particulièrement sur la période des grands classiques (de Blanche Neige au Roi lion donc). Le tout est accompagné que du texte d'introduction de John Lasseter et c'est un peu dommage, quelques informations supplémentaires ne seraient pas superflues. Mais le livre reste excellent pour tous les férues de Disney et de l'animation.


L'enigme de la Diane - de l'Iroise aux Caraïbes
L'enigme de la Diane - de l'Iroise aux Caraïbes
par Nicolas Grondin
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un roman "à l'ancienne"!, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'enigme de la Diane - de l'Iroise aux Caraïbes (Broché)
Je viens à peine de le terminer et il n'y a qu'un aspect du livre qui m'a empêché d'avancer plus rapidement dans sa lecture: le vocabulaire maritime qui m'a franchement rebuté.

Parce que je dois bien l'avouer je n'ai aucune connaissance de ce côté là, je sais différencier babord et tribord et je considère que c'est déjà pas mal, pour le reste je m'en fiche un petit peu. Mais c'est un choix assumé de l'auteur de toute évidence, il nous livre un récit précis et détaillé qui peut permettre de visualiser en détail ce dont il parle et le petit lexique à la fin du livre est là pour nous y aider mais du coup, il faut sans arrêt aller regarder pour comprendre ce qu'on lit et ce n'est pas dans mes habitudes. Malheureusement pour moi je suis donc passée à côté de certaines descriptions mais ça ne m'a pas empêché d'aimer ce que j'ai compris.

L'histoire en elle même est prenante et merveilleusement bien écrite et menée, c'est un plaisir de suivre les aventures de Basile et d'en découvrir d'avantage sur lui et sur les mystères qui l'entourent. De même les exercices de navigation et les batailles sont très bien écrits.

Au final, c'est un vrai récit d'aventure à l'ancienne que l'auteur nous livre, c'est plaisant à lire mais le livre aurait sans doute était plus accessible sans tout ce vocabulaire maritime...


La délicatesse
La délicatesse
par David Foenkinos
Edition : Poche

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un livre comme on en voit de plus en plus, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
Simple dans sa forme et dans son sujet. Une écriture fluide, rythmée, qui ne s'accroche pas aux détails et qui se concentre sur les sentiments des personnages. Du coup c'est agréable à lire et ça se lit vite, très vite. Les personnages ne sont pas particulièrement attachant puisqu'au final on ne sait que peu de choses d'eux, même le décès de François ne devient qu'un détail et le déclencheur de la nouvelle vie de Nathalie, et je pense que c'était de toute manière le but recherché. Cette simplicité d'écriture et de sujet est à la fois la force et la faiblesse de ce livre, car oui il est bien écrit et c'est plaisant à lire mais maintenant que je l'ai terminé je n'en garde pas un souvenir impérissable qui transforme un livre en chef d'œuvre.


Rumeurs
Rumeurs
par Anna Godbersen
Edition : Broché
Prix : EUR 17,25

3.0 étoiles sur 5 Une suite sympathique mais sans plus, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rumeurs (Broché)
Et hop on prend les mêmes et on recommence !

Elizabeth s'est enfuie avec Will se faisant passer pour morte. Diana espère avoir ainsi la place libre pour vivre au grand jour son amour avec Henry. Henry quand à lui se reproche la « mort » de son ex fiancée. Penelope complote pour épouser Henry. Et Lina de son côté fait ce qu'elle peut pour ne pas retomber tout en bas de l'échelle sociale. On dirait les feux de l'amour ? Et bien oui c'est tout à fait ça'enfin c'est un soap littéraire situé au 19ème siècle.

C'est agréable à lire et ça ne demande pas beaucoup d'efforts de concentration comme vous pouvez vous en douter.

Mais, le gros problème c'est que ce tome apparaît comme une simple phase de transition (attention spoilers !) Elizabeth revient, Diana devient une femme (enfin elle sert d'excuse au mariage de Penelope et Henry), les 2 gugusses se marient donc (et sans ça ils ne serviraient pas à grand chose), et Lena sort son épingle du jeu en devenant plus intéressante, alors qu'au départ c'était le personnage cliché que je ne supportais pas. En gros, il ne se passe pas grand chose, et pourtant avec ses 461 pages l'auteur aurait eu le temps de nous écrire plusieurs dénouements possibles à toutes ses intrigues mais là elle donne plutôt l'impression de vouloir prendre son temps pour appâter le lecteur et l'obliger à acheter le tome 3.

Surtout que les personnages ne sont pas plus développés pour autant, Elizabeth garde ce vernis de fille parfaite malgré ses mensonges, Will ne sert à quelque chose qu'en mourant, Diana n'est que cette fille éclatante et un peu rebelle qui permet le mariage d'Henry sans le savoir. Penelope qui pourrait être intéressante ne montre que son côté peste et manipulatrice (pourquoi l'auteur ne nous offre t elle pas une raison ? une profondeur à cette méchanceté ?) Lena se transforme, se découvre, elle est clichée et sans véritable saveur mais elle évolue et devient intéressante.

Pour résumer, ce tome n'est pas très intéressant mais se lit facilement, il est là pour mettre en place les intrigues à venir mais c'est fait trop grossièrement pour convaincre, cependant ça fonctionne, j'ai bien envie de lire la suite pour voir comment vont évoluer les personnages. Peut être qu'Elizabeth va se découvrir une personnalité ? Penelope des nuances ? Et pourquoi pas une nouvelle manigance du côté de Snowden ? (et si il avait dénoncé Will ?). A voir donc'


Myrihandes : Le secret des Ames-Soeurs
Myrihandes : Le secret des Ames-Soeurs
par Meric Guilhem
Edition : Broché

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas du tout convaincue, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Myrihandes : Le secret des Ames-Soeurs (Broché)
Si durant les 150 premières pages j'ai été happée par l'histoire et par ce monde divisé en 3 cités malheureusement mon intérêt est rapidement retombé. Un monde intéressant, recherché, une histoire originale et attachante mais à mon sens il souffre d'une faiblesse importante : la superficialité des personnages et de l'intrigue. Tout nous tombe tout cru dans la gueule au fur et à mesure des pages et il n'y a rien de très étonnant là dedans. Bon en même temps ce n'est pas le but du livre mais plus j'avançais moins j'avais envie de continuer.

Il y a quand même pas mal de points positifs : le style de l'auteur en lui même est particulièrement plaisant, fluide et précis, il dépeint un monde divisé et régit par des règles strictes et nébuleuses. C'est original et intriguant à la fois. Seul souci au bout de 200 pages on comprend d'où vient ce besoin de diviser ce monde, de séparer les êtres, du coup le livre perd de son intérêt. Autre point positif, cette histoire d'âme sœur est bien amenée et pensée (même si je n'ai pas du tout accrocher au concept) et j'espère qu'elle dissimule encore quelques secrets pour le ou les tomes à venir.

Et j'en arrive à ce qui m'a le plus gêné dans ce livre : les personnages ne sont pas suffisamment développés, pourtant il n'y en a pas tant que ça à développer mais j'ai eu l'impression qu'ils n'étaient tous que survolés. C'est certainement voulu par l'auteur mais personnellement ça me dérange, j'aime les personnages dont on comprend les motivations profondes, là, Oros par exemple accepte de risquer sa vie par amitié mais même si cette raison peut paraître suffisante pour moi ce n'est pas assez, il faudrait au moins quelques lignes pour expliquer pourquoi ? Est ce que son amitié avec Sisam est suffisamment importante et forte à ses yeux pour le faire plonger tête la première dans cette histoire ? Après tout ils évoluent dans un monde où personne n'a l'air de réellement s'insurger contre les lois ou contre la politique des gouverneurs, lui même semble assez satisfait de sa situation et pourtant il fonce tête la première dans ce qui pourrait le mener à la mort. Certes c'est aussi la situation qui le pousse dans cette direction mais pour moi ce n'était pas une raison suffisante.

Enfin après je le redis cette impression de superficialité m'est sûrement toute personnelle puisque j'aime les personnages fouillés psychologiquement et malheureusement dans un tome qui met en place une histoire et une mythologie il n'est pas possible de le faire, ce qui est regrettable.

Je ne suis pas sûre de lire le tome 2 cependant, je verrais selon le temps et l'inspiration au moment de sa parution.


Loups-garous : Du mythe à la fascination
Loups-garous : Du mythe à la fascination
par Jon Izzard
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un beau livre mais pas de fond, dommage, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Loups-garous : Du mythe à la fascination (Broché)
Ne connaissant pas grand chose au monde des loups garous, j'ai tout d'abord était intriguée par ce livre et je me suis dis « chouette, informons nous sur ces créatures mythologiques », d'autant plus que le livre est magnifique, beaucoup de très belles illustrations de très bonnes qualités que ce soit des gravures ou des photos d'ailleurs. Et le début du livre est franchement très intéressant, il aborde l'histoire des loups garous de manière à mettre en parallèle l'être humain et le loup, cette manière de perdre tout contrôle que l'on a déjà tous ressentis sans pouvoir y faire grand chose. Cependant la suite du livre perd de son intérêt quand l'auteur se borne à nous faire un catalogue des différentes histoires de loups garous, c'est limite de la paraphrase d'ailleurs et je suis persuadée que pour certains livres et films on peut apprendre plus de choses en regardant sur wikipédia. Mais bon tant pis, certaines histoires restent intéressantes, l'auteur aborde des œuvres que je ne serais pas allée chercher de moi même ainsi que certains contes et légendes que j'ai trouvé particulièrement intéressant, le seul souci étant à nouveau que l'auteur se borne à nous raconter l'histoire et à ajouter seulement deux lignes d'analyse derrière.

En bref, vous l'aurez compris, j'ai trouvé que la démarche était intéressante, la forme également mais le fond n'y est pas. Les loups garous sont des créatures surmédiatisées de nos jours et il aurait sans doute était bon d'analyser ce phénomène ou encore de raconter certaines histoires moins connues mais en apportant plus de détails (rien sur la bête du Gévaudan ? Pourtant il me semblait qu'on pouvait la rapprocher des loups garous, non ?). Sans doute était ce dans le but de laisser ce livre accessible au plus grand nombre mais il en perd de son intérêt et n'est finalement qu'une première approche du mythe, dommage'.


Georgina Kincaid , tome 1 : Succubus Blues
Georgina Kincaid , tome 1 : Succubus Blues
par Richelle Mead
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

4.0 étoiles sur 5 Enfin un peu d'originalité, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Georgina Kincaid , tome 1 : Succubus Blues (Broché)
Après ma déception de la semaine dernière avec La confrérie de la dague noire, voilà que je suis agréablement surprise par Succubus blues, pourtant au départ le résumé ne m'attirait pas vraiment, je m'attendais à un récit bâclé parlant des multiples conquêtes d'une succube (d'autant plus que dans mon esprit une succube est juste une prostituée qui se fait payer en âmes, rien de bien reluisant donc). Mais là ce n'est pas du tout le cas, on rencontre Georgina qui est certes une succube mais qui ne ressent pas la moindre envie de faire du mal aux hommes mais qui est en même temps bien obligée de faire son devoir de temps en temps afin de ne pas dépérir.

Et plus on avance dans le récit, plus on se rend compte que tous les personnages sont nuancés, ici pas de gros méchant qui est méchant uniquement parce que ça l'amuse, non, il y a une raison, des doutes, des remises en question et ce quelque soit le personnage. Au final, les personnages sont bien plus poussés psychologiquement que ce à quoi je pouvais m'attendre, même la vie de Georgina est plus détaillée et plus intéressante que la plupart des vies des héroïnes de bit lit, elle a des amis, des passions, des hobbies, des habitudes,' et au moins elle n'est pas parasitée par une histoire d'amour qui la rend complètement godiche en 3 pages, au contraire elle repousse tout ce qui pourrait se transformer en amour.

J'ai également aimé de pouvoir découvrir un autre univers, le bien et le mal mais présenté un peu sous une forme d'entreprise et dont les différents protagonistes ne se retrouvent pas piégés dans leurs rôles (un ange qui fait copain/copain avec les démons sans pour autant se transformer en monstre ? aucun problème !), c'est nuancé (je l'ai déjà dis non ? xD) et ça fait du bien. Bon par contre, effectivement l'enquête en elle même n'a rien de bien passionnant puisqu'on se doute de l'identité du méchant après une cinquantaine de pages mais bon je ne pense pas que ce soit l'essentiel dans ce récit.

Enfin bref, je suis fatiguée donc j'ai peur de ne pas être très claire mais voilà une saga qui me plait et que je suis sûre de continuer ! (ça change).


Français, je vous haime
Français, je vous haime
par Stephen CLARKE
Edition : Poche
Prix : EUR 6,95

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas mal mais trop caricaturale, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Français, je vous haime (Poche)
En ce qui me concerne, j'ai un avis en demi teinte pour cet ouvrage :

D'un côté, je l'ai trouvé très amusant, mordant et tellement vrai sur certaines choses qu'il mettait bien difficile de ne pas sourire de certaines remarques. Mais d'un autre côté, il y a certaines choses qui sont totalement injustes et limite insultantes'pourtant attention, je suis la première à critiquer les français, et d'une manière beaucoup moins gentille que Stephen Clarke, j'aime la France, sa culture, ses spécialités culinaires mais depuis quelques années il y a quelques points qui me dérangent (surtout niveau politique donc histoire de ne pas fâcher je n'en dirais pas plus mais bon voilà quoi'.le pays des droits de l'homme ?'..plus maintenant j'en ai peur ! bref, je m'arrête là ). Mais au bout d'un moment j'ai fini par comprendre : Mr Clarke ne serait il pas resté trop longtemps à Paris ? Parce que ne déplaisent nos amis parisiens, il y a certains comportements qui sont rapportés dans ce livre qui ne correspondent pas du tout à ce que je vois autour de moi. Pour prendre un exemple simple : la conduite en France, tout provinciale qui se respecte sait parfaitement que la conduite à Paris est une horreur parce que les parisiens ne savent pas conduire, or dans ce livre il semblerait que l'auteur fasse un amalgame entre la conduite parisienne et la conduite française qui sont à mon sens 2 choses totalement différentes. Ce n'est là qu'un simple exemple mais j'aurais pu choisir également le service dans les bars et les restaurants, je n'ai jamais vu un serveur m'éviter volontairement, c'est à se demander où il a mis les pieds pour que ça lui arrive.

Enfin bref, je sais que je chipote mais il me semble que c'est de bonne guerre, je reconnais volontiers que les français sont par exemple un peu trop fiers de leur langue et que l'éducation nationale connaît bien des lacunes dans l'apprentissage des langues étrangères (nous sommes les seuls européens à nous montrer aussi mauvais en anglais !) mais nous ne sommes pas aussi vaniteux que semblent le penser nos voisins européens'.pas vrai ?

Cela dit, ce livre reste un bon petit moment de détente et il permet de remettre en perspective certaines de nos pratiques (et qu'un anglais critique notre système de santé est assez amusant').


Morgane Kingsley, tome 1 : Démon intérieur
Morgane Kingsley, tome 1 : Démon intérieur
par Jenna Black
Edition : Poche
Prix : EUR 7,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Plus que bof, 19 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Morgane Kingsley, tome 1 : Démon intérieur (Poche)
A la base je ne suis pas une très grande fan de bit lit, j'en consomme régulièrement mais malheureusement à quelques exceptions prés les histoires se ressemblent et en deviennent à la longue insipides. Alors quand j'ai lu le résumé de Morgan Kingsley je me suis dis « pourquoi pas », des démons qui prennent possessions des corps des mortels, une exorciste en héroïne principale, ça peut changer un peu. Et effectivement ça change légèrement puisqu'on découvre un nouvel univers et de nouvelles lois, ici pas de vampires ou de loups garous (ouf, à force on risque d'en faire une overdose et les créatures fantastiques ne se résument pas à un si piètre bestiaire) mais des démons qui n'ont strictement aucun corps physique sur terre et sont par conséquent obligés de prendre possession de corps d'humains consentants ! Et c'est bien là le détail le plus important, la société a appris l'existence de ces êtres et les accepte (ou plutôt les tolère). Cependant il existe encore des démons qui s'emparent du corps de malheureuses personnes et leur font le plus souvent commettre des meurtres. C'est là qu'intervient Morgan, elle est exorciste et donc son métier est de déloger les démons hors la loi, seul souci à l'horizon, 90% du temps les humains se transforment en légumes une fois l'esprit étranger loin d'eux.

Voilà pour la base du roman, par la suite, on en apprendra pas beaucoup plus sur la manière dont les démons se sont révélés au monde, ni comment cela a été accueilli, on ne fait que survoler des questions qui auraient pourtant pu être intéressantes à aborder je pense. En ce qui concerne les personnages Morgan est une femme comme les autres, avec ses qualités et ses innombrables défauts, ce qui pourrait la rendre attachante mais elle devient vite horripilante avec son estime de soit défaillante, sa vulgarité/pudibonderie (j'ai eu l'impression durant tout le roman qu'elle n'assumait pas du tout le style qu'elle voulait se donner et avait l'esprit particulièrement fermé, enfin après c'est une question de point de vu mais bon). Enfin bref, ce n'est pas un personnage que j'ai apprécié d'une manière générale, je l'ai trouvé bien souvent totalement à côté de la plaque et au bout d'un moment ça a finit par m'agacer. Niveau « hommes » Adam est un personnage un peu creux et sans relief mais on sent bien que l'auteur a envie de le développer d'avantage et il pourrait bien se révéler plus intéressants dans les tomes suivant. Le petit copain de Morgan ne sert strictement à rien, à part apporter une impression de vie sociale à notre héroïne ainsi qu'un prétexte pour décrire quelques scènes de sexe de temps en temps. Et pour finir Dominic est sans doute le personnage que j'ai trouvé le plus intéressant même si au final il n'a rien de bien complexe mais il semble le plus humain et le plus normal, ça change.

Au final vous l'aurez compris, je n'ai pas détesté ce livre mais je suis très très loin d'avoir adoré, il y a une base intéressante mais j'ai trouvé que l'auteur ne l'avait pas suffisamment développée, ce qui, par conséquent ne m'a pas donné envie de continuer.


Page : 1 | 2 | 3 | 4