Profil de ShamanGrenouille > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ShamanGrenouille
Classement des meilleurs critiques: 291.978
Votes utiles : 77

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ShamanGrenouille "fredbelly"

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
SCI-FI Revoltech Series No.042 - The Avengers [IRON MAN VII] (PVC Figure)
SCI-FI Revoltech Series No.042 - The Avengers [IRON MAN VII] (PVC Figure)

4.0 étoiles sur 5 Une revoltech de très bonne qualité mais imparfaite, 13 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : SCI-FI Revoltech Series No.042 - The Avengers [IRON MAN VII] (PVC Figure) (Jouet)
Les revoltech, c'est un peu la grande loterie du geek. Vous pouvez tomber sur un modèle parfait comme sur un article présentant des gros soucis de peinture ou une finition ratée. Ici, ma foi, pas trop de (mauvaise) surprise. La peinture est pas mal passée, quelques défauts sur l'arrière du crâne et sur les molelts sur mon modèle mais pas de coulure ou de ratage à déplorer. Les coloris utilisés ont un rendu un peu plus métallique que sur les photos, et c'est tant mieux, car la mark VII a un look terrible, et c'eût été bête de l'avoir loupée à cause d'une peinture au rouge raté alors que le degré de gravure est impressionnant pour cette gamme de prix. Le côté doré est un peu en deça du reste.
Côté figurine, pas de surprise, les doubles joints permettent une excellente variété de poses mais sont très visibles -voire hideux si les genoux sont trop pliés- mais ne vous attendez pas à pouvoir TOUT faire avec votre joujou de grand. La mark VII n'est pas souple et vous ne pourrez pas faire de belles poses tordues pleines d'agilesse et de soupleté avec ce modèle (pas d'atterrissage avec ce poing rageur dans le bitume, ça ne passe pas au niveau des cuisseaux). Pas de LED non plus comme sur la Mark II, vous devrez vous contenter des trois paires de mains à ranger dans la boiboite orange et de petits blasts à clipser (un peu moches d'ailleurs), d'ailettes de stabilisation à l'arrière si vous avez envie de la lancer au travers de votre pièce. Ce que je vous déconseille, au passage, car la figurine est bien plus fragile que la mark V du même fabriquant par exemple (les mains et les protections de poignet sont une vraie plaie, pour être courtois).
Bref, une très bonne figurine dans cette gamme, super mobile, très bien articulée mais pas parfaite, à ne pas maltraiter (ce n'est PAS un jouet !).


Opheliac
Opheliac
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 26,60

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album à écouter, 3 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Opheliac (CD)
Très original, cet album d'Emilie Autumn mérite vraiment une certaine attention. Mélange hystérique d'indus, de classique et d'une pointe de Kate Bush, l'univers de la demoiselle est prenant. Les chansons sont d'une qualité inégale mais la voix et les textes sont souvent rageurs. Une bonne surprise, mais imparfaite.


Sciences expérimentales et Technologie ; Histoire et Géographie : Concours de Professeur des Ecoles
Sciences expérimentales et Technologie ; Histoire et Géographie : Concours de Professeur des Ecoles
par Florence Vianey
Edition : Broché

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Nouveau bouquin pour nouvelle épreuve, 17 mars 2006
A l'occasion de l'arrivée du nouveau CRPE, les éditeurs ressortent avec plus ou moins de réussite leurs livres de préparation au concours. Et à nouvelle épreuve, nouveau contenu. Impossible ici, dans l'épreuve d'histoire-géo/Sciences, de ressortir le contenu des bouquins édité pour les anciennes options du même nom, vu la place de cette épreuve dans le concours.
Ce bouquin conséquent (50 pages) décortique les maigres textes du ministère pour essayer de donner un large éventail de connaissances utiles au concours. Découpé en chapitres qui reprennent tous les points des textes officiels, les exposés sont clairs, organisés, malgré le ressenti quasi permanent que les textes ont été très vite écrits et relus. Très précis en sciences, allant pour ma part parfois trop loin en physique et technologie, il est, je pense, un peu limite en histoire et en géo, et il faudra compléter la formation par d'autres connaissances (manuels de lycée). Le choix de l'occupation du peu de place allouée ( il est inévitable mais toujours impressionnant de traiter 500 ans d'histoire en 7-8 pages) est souvent très discutable (consacrer une demi-page au rituel de sacre des rois de france Capétiens n'est pas très judicieux).
Enfin, en didactique des sciences, c'est un des rares ouvrages (le seul?) à proposer une réelle matière exploitable, chapitre par chapitre, pour cette épreuvre déroutante. Méthodologie, document, énoncés clairs, sujets corrigés, bref, rien que pour cette partie, cet ouvrage est indispensable car singulier, et c'est bien dommage.


Lemuria, Sirius B
Lemuria, Sirius B

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Epoustouflant, 10 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lemuria, Sirius B (CD)
Attention, cet album est une véritable perle. Je ne connaissais pas du tout ce groupe lorsque j'ai acheté cette double galette de 21 chansons, mais, ma foi, je vais m'empresser d'acheter les autres. Au travers de rythmiques metal tres mélodiques, bien pesées dans le mix, les voix et les instruments de l'orchestre philarmonique de Prague au complet (les noms sont dans l'album) s'élèvent d'une façon magistrale et renforcent l'effet poignant et lyrique des compositions. Les voix des sopranos vous rappelerons des groupes comme Nightwish et les tenors et les basses donnent une dimension gothique au tout . L'album est truffé de véritables bijoux comme "Son of the sun", où les voix alto et soprano vont feront frémir, ou encore "typhon" ou "the wondrous world of Punt" qui sont des merveilles harmoniques.
La production est surpuissante, même si on peut regretter que parfois le mélange entre orchestre et métal ne se fasse pas bien au niveau de la tessiture du son.
Mais il s'agit vraiment d'un grand disque, à donner à tous les fans de métal en général, les amateurs de Nightwish, Edguy en particulier, ou bien aux amoureux de Carmina Burana ou de la BO de Conan ou de Gladiator. C'est de la musique qui ordonne le silence quand les choeurs et les violons de Prague se mélangent aux guitare de Kristian Niemann (Impressionnant quand il le faut, mais ne jouant pas systématiquement avec sa technique bluffante).
En un mot, si vous êtes un tant soit peu metalleux ou amateur de BOs, jetez vous dessus les yeux fermés.


Underworld
Underworld
Proposé par envoi rapide et immédiat
Prix : EUR 29,49

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une référence néoClassique, 7 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underworld (CD)
J'attendais cet album avec impatience. Après Sanctus Ignis, Sylvain Forte et une équipe de musicien internationaux reviennent avec un deuxième opus très technique. Car de la technique, il y en a, tant au niveau de la composition (sylvain a travaillé deux ans sur les arrangements, enregistrant des véritables coeurs à Lyon, si je ne m'abuse) qu'au niveau des instruments (piano et guitare hallucinant de virtuosité).
L'ambiance est très présente, avec des morceaux sombres, longs, comme le titre "Chosen" dont le refrain vous restera longtemps dans la tête.
Bref, pourquoi 4 étoiles, avec cette production parfaite, cette véritable démonstration de musique et ces titres accrocheurs ?
Parce qu'il y a un bémol. L'album est trop parfait. Chaque note, chaque arrangement est tellement travaillé à outrance que l'album perd un peu de chaleur, un peu d'humanité.Si vous n'êtes pas musiciens ou fans autiste de musique métal comme moi, vous allez faire un rejet. C'est tellement technique que l'on se perd dans les notes et les montées de manche, là où des groupes comme Dream theater ont su trouver une alchimie parfaite entre la technique et la composition.
Sylvain Forté a voulu faire un album parfait, et il l'a fait. C'est un bon disque, mais au bout de deux mois d'écoute, on passe à autre chose. Louons ce travail démentiel et cet excellent groupe (français, quasiment), et espérons que l'équilibre s'installe avec l'expérience!


Rebirth
Rebirth
Proposé par DISCO91
Prix : EUR 13,56

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une renaissance réussie, 10 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rebirth (CD)
Au premier abord, cet album sonne étrange. Pourquoi ? Parce qu'on attendait les brésiliens d'Angra au tournant après le départ des 3/5 de leurs effectifs et le virage est différent de ce qu'on attendait ...
Ici, Kiki Loureiro et Raphael Bittencourt, les deux génies guitaristiques de ce groupe, démontrent avec brio que l'essence d'Angra n'est pas morte. Certes, les compositions n'ont plus la patte d'André Matos, l'ancien chanteur, et se rapprochent beaucoup plus d'un Power-métal traditionnel, mais bon sang, quel album !
Il n'y a aucune chanson à jeter ! Personnellement, c'est cet album qui m'a fait devenir fan d'Angra, entre le speedissime "Nova era" au solo magistral de "running alone", la beauté de "rebirth" ou d'"heroes of sand" ou la fresque brésilenne extraordinaire de mélodies de "Unholy wars". Toutes les compos ont une empreinte différente, mais surtout sont d'un niveau mélodique sans pareil. Ce n'est plus du Angra de Holy land ou de Angel cry, original et atypique, mais c'est un Angra plus métal où les deux guitaristes sont plus libres : on sent d'autant plus les influences malmsteeniennnes de Kiko Loureiro et le génie de Bittencourt (c'est un compositeur hors-pair). Le nouveau chanteur Edu Falaschi n'essaie pas de marcher sur les plates bandes de Matos mais au contraire se forge un style particulier, avec un timbre chaleureux collant parfaitement à la musique. Certes, comme tout groupe de métal, le chant est "surchanté", mais il s'agit d'une constante du style.
Non, sincèrement : un très très grand album. Si vous aimez le power-métal en général, comme Edguy, Hammerfall, ou Malmsteen, jetez-vous sur cet album ou le live à Sao Paulo, c'est du tout bon !!


Exposé et entretien : la pratique enseignante, son sens et ses enjeux, concours des professeurs des écoles
Exposé et entretien : la pratique enseignante, son sens et ses enjeux, concours des professeurs des écoles
par Marc Prouchet
Edition : Broché

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon outil général, 28 octobre 2002
Ce livre reprend quelques notions essentielles et les traite de façon intelligente : une étude théorique, philosophique et parfois historique, une discussion-débat, des points essentiels et une biographie sélective. Le ton du livre est très abordable, utilise de façon correcte les termes propres à l'éducation. On pourra juste regretter, pour faire la fine bouche, l'aspect "cours magristral" des aspects théoriques, qui délayent les infos dans une narration formelle, et certaines prises de position politico-historiques, décalées dans un ouvrage comme celui-ci. C'est néanmoins un outil synthétique, intelligent et très bien fait.


Alchemy
Alchemy

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Son meilleur album ?, 22 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alchemy (CD)
... excepté peut-être son premier, Rising Force et peut-être son concerto. Mais ce disque dénote véritablement un retour en force, car il intègre beaucoup des ambiances de ses disques précédents, tout en évitant les titres créés en cinq minutes et les grattages excessifs de sa corde de MI. Les solos sont terrifiants (celui de "Legion of the damned" par exemple) et sortent de l'ordinaire, pour une fois. J'aime beaucoup le titre "Hangar 18 Area 51" qui n'est pas une reprise du titre de Megadeth "Hangar 18", mais un titre original dont le refrain vous restera dans la tête un bon moment. Les pièces instrumentales sont excellentes, du speedissime "blitzkrieg" (qui me rappelle "Eclipse") à sa suite "asylum" découpée en trois scènes (où l'on sent les influences de son concerto, écoutez moi ce que ce type peut faire avec une classique, c'est proprement monstrueux). Certains titres sont très heavy (Voodoo), ou très travaillés (the stand). Bref, une pure réussite, croyez-en un fan pourtant critique.


Attack
Attack
Prix : EUR 12,10

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album correct, mais inégal, 15 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Attack (CD)
On s'attendait au pire, justement. L'album commence très mal, par trois chansons insipides qui me rappellent beaucoup le rattage de "Facing the Animal". Les musicos et le chanteur ont comme consigne de ne pas faire de l'ombre au maître... Mais, par la suite, les compos prennent en puissance, en passant par les magnifiques instrumentaux ("Baroque'n' roll, excellent). Certaines chansons sont très peu originales, mais certains refrains restent dans la tête. Côté guitare, pas de reprise, quelques passages très bons et originaux dans les solos (mais pas de surprise dans les couplets), et où se demande à quelle vitesse il pourra encore aller, celui-là.
En gros, c'est loin d'être le meilleur album, mais on sent cette fois-ci que les titres n'ont pas été fait en moins de 5 minutes. Continuant sur sa lancée de s'essayer au chant, il ne s'en tire pas mal; de plus, il reprend l'"air on a G string" de Bach avec émotion, sans faire une seule montée de gamme, ce qui prouverait qu'il a enfin appris à ne pas toujours faire de la démo de guitare...


Inspiration
Inspiration
Proposé par FastMedia "Navires De USA"
Prix : EUR 45,20

1 internaute sur 8 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Yngwie se fait plaisir, 12 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inspiration (CD)
Dans la carrière d'un bon musicien, il arrive bien sûr un moment où l'on a envie de faire connaître aux autres ce qui a influencé ses compos. Yngwie a donc ici réarrangé des titres qui pour lui ont été déterminant dans son influence musicale. Le résultat est très inégal, allant de reprises très correctes à des choses pas trop judicieuses (la reprise de child of time est pas top, par exemple). Aussi est-ce un album dispensable, même si les fans en seront content, car cela permet de changer de registre, de connaître des groupes, et d'entendre tout de même le son "Yngwie".


Page : 1 | 2