undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Petit Lips > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Petit Lips
Classement des meilleurs critiques: 203
Votes utiles : 1913

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Petit Lips
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Red Queen - Tome 1
Red Queen - Tome 1
par Victoria Aveyard
Edition : Poche
Prix : EUR 7,90

4.0 étoiles sur 5 un coup de coeur, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Red Queen - Tome 1 (Poche)
Ce tome est sorti au grand format l'année dernière, et malgré ma tendance à l'achat compulsif, j'ai résisté ! J'ai entendu que du bien sur cette série, et j'ai sauté sur l'occasion de découvrir le premier tome suite à sa sortie au format poche. Je ressors de ma lecture complètement enchantée !

Mare Barrow, habitante d'un petit village du royaume de Norta, va bientôt fêter son dix-huitième anniversaire. Elle fait partie des Rouges, les simples mortels au service des Argents (qui eux possèdent des pouvoirs). Le jour de ses dix-huit ans, elle sera emmenée au front pour faire la guerre... ou plutôt pour servir de chair à canon. Lorsque son meilleur ami Kilorn, normalement promis à une vie d'apprentissage, se retrouve contraint d'être envoyé au front, Mare décide de trouver une autre alternative, de tout faire pour le sauver. De fil en aiguille, Mare se retrouvera au palais royal d'Archeon, entourée d'Argents, dans une position bien peu enviable...

Au départ, j'ai été un peu refroidie par l'univers mis en place par l'auteur. En effet, même s'il est très bien pensé, il m'a énormément rappelé celui de Red Rising (de Pierce Brown), dont je venais tout juste de lire le second opus. Toutefois, au fil des pages, j'ai été totalement happée par le récit et j'ai fini par apprécier l'univers pour ce qu'il est, sans me focaliser sur les ressemblances avec la saga de Pierce Brown. C'est un univers sombre, oppressant où l'espoir n'a pas vraiment la place de se développer. C'est une société profondément ségrégationniste et injuste. D'un côté comme de l'autre (chez les Rouges et les Argents) on n'est pas vraiment libre, même si c'est pire du côté des Rouges.
On sent que l'auteur maîtrise son univers, et par conséquent on n'a pas de mal à s'imaginer aux côtés des protagonistes.

Victoria Aveyard nous offre une intrigue passionnante, prenante et qui nous emporte jusqu'à la toute dernière page. J'ai eu l'impression de vivre cette histoire à cent à l'heure, entre les complots, les doutes, les divers évènements qui surviennent... Même si j'ai eu des moments d'interrogation et de doutes, je n'ai pas vu venir certaines choses au coeur de l'intrigue. Et ce final ! Génial !

Mare est une femme courageuse mais pas téméraire. Elle a conscience que ses actions n'engagent pas que sa seule personne et qu'elle peut provoquer bon nombre de choses. Je l'ai trouvée très mature et très réfléchie, je l'ai adorée.
Cal et Maven, les deux fils du roi, sont deux personnages complexes. Parfois, ils nous montrent que les Argents peuvent avoir de bons côtés. Malheureusement, leur "nature" et leur éducation font d'eux des personnages souvent détestables.

En conclusion, « Red Queen » a été une excellente découverte, un véritable coup de coeur. Il va être dur d'attendre la sortie du deuxième (et dernier) tome au format poche ! Je me retiens d'acheter le grand format, car je veux que cela fasse joli dans ma bibliothèque ;)


Confess
Confess
par Colleen Hoover
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

3.0 étoiles sur 5 un brin too much, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Confess (Broché)
J'ai bien aimé Ugly love (malgré un début laborieux) ainsi que Hopeless, j'ai adoré Maybe Someday, et j'ai été déçue par Indécent. Je ne peux donc pas dire que Colleen Hoover est pour moi une valeur sûre, ni que je sois une très grande fan. Pourtant, je veux à chaque fois tester ses nouveaux romans :) J'aime beaucoup la plume de l'auteur et j'aime le fait qu'elle change de "thème" à chaque fois, tout en restant dans l'émotion.

Auburn, vingt et un an, a quitté Portland il y a quelques semaines pour s'installer à Dallas dans le Texas. Elle a un peu de mal à s'acclimater à ce nouvel endroit de vie, d'autant plus qu'il lui rappelle des souvenirs plutôt douloureux. Tout à fait par hasard, Auburn rencontre Owen, un artiste qui expose dans une galerie appelée Confess.

Je ne peux pas vous en dire trop sur l'intrigue de ce roman sous peine de vous spoiler complètement (et surtout, inutilement). Le plaisir de la lecture de ce roman vient aussi avec la découverte de ses différents tenants et aboutissants. Le roman est bien construit, avec une narration à deux voies et le passé de chacun des protagonistes qui nous est dévoilé au fur et à mesure.
J'ai beaucoup aimé les peintures présentes au sein de l'ouvrage (qui sont de Danny O'Connor) ainsi que leurs explications à travers le personnage d'Owen (cette fameuse histoire de confession). Cette touche d'originalité m'a particulièrement marquée, j'ai adoré.

Je n'ai pas été bouleversée autant que je le pensais, ce qui fait que pour moi ce roman n'est pas un coup de coeur. Toutefois, je ne peux pas nier que j'ai été touchée par les personnages, leur façon d'affronter la vie, leurs blessures émotionnelles, leur passé et par les thèmes abordés.

Owen et Auburn sont des héros touchants, leur histoire singulière est plaisante à suivre. Je ne pourrais pas dire que c'est une histoire d'amour, ni même une "belle" histoire, car le roman prend racine dans la souffrance. Ce n'est pas une "histoire d'amour qui fait rêver" quoi :) Pourtant, j'ai aimé suivre l'histoire d'Owen et Auburn.

En conclusion, « Confess » n'a certes pas été un coup de coeur, mais j'ai tout de même apprécié ma lecture. Les personnages sont attachants mais j'ai ressenti un certain manque d'émotions (pourtant, ils en vivent des choses!). Il y a un côté too much qui pour moi fait défaut au récit. Toutefois, je le répète, j'ai beaucoup aimé suivre l'histoire d'Auburn et Owen.


Immaculée
Immaculée
par Katelyn DETWEILER
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

2.0 étoiles sur 5 il manque des réponses et le final est un peu trop précipité., 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Immaculée (Broché)
Dans une petite ville de Pennsylvanie, Mina, âgée de dix-sept ans, est une jeune fille modèle. Elle s'entend bien avec ses parents, elle a un petit copain depuis deux ans, elle a un très bon parcours scolaire, elle a deux chouettes amies. Tout son monde s'écroule lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte, alors qu'elle est vierge. Comment va-t-elle pouvoir s'en sortir ? Qui va la croire ? Et surtout, comment est-ce arrivé ?

Au départ, « Immaculée » fut une lecture agréable car j'étais très intriguée. J'ai dévoré la première moitié du roman, avide de découvrir comment Mina a pu se retrouver enceinte. Malheureusement, le tout reste nébuleux et on n'a pas la réponse...
Il semble que l'auteur a fait le choix de laisser "le pourquoi du comment" de côté, pour se concentrer sur l'aspect psychologique et sociologique de l'évènement. On observe l'impact de cette grossesse sur la vie de Mina bien sûr, mais aussi sur son entourage (famille, amis, petit copain) et également sur les gens extérieurs, lorsque cette histoire prend de l'ampleur et s'exporte hors de la sphère privée.

Si j'ai aimé cet aspect psychologique et sociologique du roman, je dois avouer avoir été tout de même déçue. En refermant ce livre, mon sentiment est assez mitigé. Certes il y a des choses que j'ai appréciées, mais je n'aime pas terminer le roman en n'ayant pas les réponses à mes questions. On nous ébauche une piste un peu fantastique, mais pas vraiment non plus. On aborde aussi la religion, mais à demi-mots. Pour moi, cette grossesse mérite une explication.

Le personnage de Mina est tantôt plaisant, tantôt agaçant. C'est une jeune fille qui va au bout des choses et qui, d'un côté, a du courage. Pourtant, je l'ai trouvée très immature par moments. Pour moi, elle ne se pose pas toujours les bonnes questions et n'aborde pas forcément les choses de la bonne manière. Malgré cette grossesse miraculeuse et tout ce qui se passe autour d'elle, je n'ai pas eu l'impression que Mina avait grandi pendant ces quelques mois. C'est dommage.

Pour conclure, si j'ai très vite lu « Immaculée » car le récit est addictif, j'avoue avoir un sentiment bizarre en refermant la dernière page du roman. Pour moi, il manque des réponses et le final est un peu trop précipité.
La collection R annonce « Immaculée » comme un dyptique. J'ai recherché des informations sur Goodreads et sur le site de l'auteur, mais je n'ai rien trouvé. Si l'histoire s'arrête ici, et qu'il n'y a pas de deuxième roman "explicatif", je serai davantage déçue. Je suis vraiment intriguée par les réponses que pourrait apporter l'auteur.


Le Prince des Tenebres, T3 : Combustion Spontanee
Le Prince des Tenebres, T3 : Combustion Spontanee
par Frost Jeaniene
Edition : Broché
Prix : EUR 7,60

4.0 étoiles sur 5 meilleur que les précédents !, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince des Tenebres, T3 : Combustion Spontanee (Broché)
Après un tome 2 que j'ai jugé surtout comme "transitoire", j'ai tout de suite enchaîné avec la lecture du troisième tome « Combustion spontanée ».

L'intrigue est prenante et je ne me suis pas ennuyée, tournant les pages avec plaisir. Les événements s'enchaînent plutôt bien et l'on tremble aux côtés de Leila. Je trouve que c'est un tome beaucoup plus sombre que les autres. Même si je ne suis pas 100% fan de Leila (je ne sais pas pourquoi, il y a un truc qui m'énerve en elle) j'ai été terriblement touchée par tout ce qui lui arrive physiquement et émotionnellement.

J'étais ravie de retrouver la plume de Jeaniene Frost, même si ma lecture n'a pas été spécialement un coup de coeur. L'univers de l'auteur s'étoffe dans ce troisième tome et j'étais ravie de découvrir une histoire un peu plus consistante que dans le précédent opus.

Le côté action prend le pas sur la romance mais notre duo de personnages a encore des émotions à nous offrir ! Le couple évolue, s'apprivoise et continue d'apprendre à se connaître et à se dévoiler. Il en va de même pour les autres relations de Leila, surtout celle avec son père, qui est loin d'être au beau fixe et qui apporte son lot de blessures émotionnelles.

Je ne suis pas à jour dans la série « Chasseuse de la nuit » (j'ai seulement lu les 4 premiers tomes) et du coup je me suis fait spoiler bien comme il faut ! Du coup, je vous conseille de lire le reste de la saga pour ne pas vous retrouver comme moi :) Le point positif, c'est que ça m'a donné fortement envie de sortir le reste de la saga du placard (ou de la bibliothèque plutôt !).

En conclusion, j'ai beaucoup apprécié ce troisième tome de la saga, sans doute même plus que les deux premiers. Pour moi, « Combustion spontanée » a quelque chose en plus. L'intrigue est plus consistante et les relations entre les divers personnages sont mieux travaillées, plus intenses. Le final nous laisse sur une nouvelle intrigue vraiment très prometteuse. J'ai hâte de découvrir ce tome final !


Les duchesses, Tome 6 : Le duc de Villiers
Les duchesses, Tome 6 : Le duc de Villiers
par Eloisa James
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

4.0 étoiles sur 5 J'ai adoré !, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les duchesses, Tome 6 : Le duc de Villiers (Poche)
J'avais eu un peu de mal à apprécier les deux premiers tomes de la saga à cause des héroïnes un brin pleurnichardes. Le troisième tome sur lady Harriet m'avait réconcilée avec la plume d'Eloisa James, je m'étais régalée. Et depuis ce troisième tome, j'enchaîne les bons moments et les coups de coeur avec cette saga.

« Le duc de Villiers » un tome que j'attends depuis les débuts de la saga, car il est un personnage phare de cette série. Jemma et Villiers sont des personnages que l'on retrouve tout au long des tomes, et je suis ravie d'avoir découvert l'histoire de Jemma (dans le précédent opus, mon avis ici) et j'avais hâte de découvrir celle de Villiers. Alors, est-ce que j'ai été charmée ? C'est un grand OUI !

Juin 1814, le duc de Villiers a récupéré une partie de ses six enfants illégitimes. Il doit encore retrouver ses deux petites jumelles. Villiers est décidé à les élever comme s'ils étaient issus d'un mariage respectable et à prendre soin d'eux. Pour cela, notre duc haut en couleurs doit trouver une épouse, et plus spécialement une duchesse. Lorsque Villiers rencontre lady Eleanore, fille de duc, à un bal organisé par Jemma de Beaumont, il sent qu'il pourrait bien s'entendre avec elle. Néanmoins, il doit étudier toutes les options possibles. Villiers rend donc visite à lady Lisette dans le Kent, en même temps que lady Eleanore (qui est amie avec elle).

Le duo formé par nos personnages principaux est efficace. L'auteur nous entraîne dans une intrigue plaisante à suivre, très drôle, où les personnages apprennent à se connaître dans un cadre assez particulier.
Eleanore est une jeune femme qui paraît au départ peu sûre d'elle, et cela s'explique à cause de son passé sentimental. Toutefois, au fil des pages, on la voir prendre de l'assurance et c'est vraiment plaisant !
Le duc de Villiers est un personnage qui a beaucoup évolué depuis le début de la saga. Il devient moins formel, plus espiègle et plus drôle. J'ai aimé le voir essayer de se dépatouiller dans son rôle de père. J'ai également beaucoup apprécié de le voir se battre pour obtenir ce qu'il souhaite.

Du côté des personnages secondaires, je les ai trouvés très bien travaillés, même si la plupart d'entre eux m'ont énervée ! La mère d'Eleanore trop coincée, Lisette complètement énervante (on dirait qu'elle est bipolaire ou qu'elle le fait exprès), le fameux Gideon complètement à côté de la plaque... Pourtant, ils font vivre le récit aussi bien que les personnages principaux, même s'ils sont diablement énervants ! J'adore :)

En conclusion, j'ai adoré ce tome consacré au héros phare de la saga, le duc de Villiers. La plume d'Eloisa James est toujours aussi addictive. Elle nous offre une histoire à la fois drôle, touchante et des personnages plaisants à suivre. Vivement le prochain tome !


Go to Hell : 1- Rebellion
Go to Hell : 1- Rebellion
par Oxanna Hope
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

2.0 étoiles sur 5 un roman qui reste trop en surface, 27 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Go to Hell : 1- Rebellion (Broché)
Depuis sa première édition en 2011, ce livre m'intrigue. Je suis contente d'avoir enfin eu l'occasion de le lire, même si je suis assez déçue de ma lecture je dois bien l'avouer.

Cassie, une jeune femme (fille ?) de dix-huit ans, prend un nouveau départ dans la ville de Fairfield aux Etats-Unis. Elle fuit son passé (ou son avenir ?) et tente de se fondre dans la masse dans un nouveau lycée. Malheureusement, Cassie n'y parvient pas vraiment (car elle a un sale caractère) et les choses s'enveniment lorsqu'elle s'entiche de son professeur de psychologie, Damian.

Le récit nous est raconté essentiellement du point de vue de Cassie (nous avons quelques chapitres en compagnie de Damian, mais ils sont minoritaires). Malheureusement, je n'ai pas accroché à cette histoire, à ce roman, et ce pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, je trouve que « Rebellion » est un tome beaucoup trop introductif. On nage dans le flou pratiquement jusqu'au bout, que ce soit au niveau de l'intrigue ou de l'univers. On reste beaucoup trop en surface et je trouve que le tout n'est pas assez développé. Par conséquent, c'est un roman qui manque d'identité et d'originalité dans l'univers du fantastique. De plus, j'ai eu l'impression que nos personnages aussi nageaient dans la soupe (spoiler : avec des chasseurs de créatures qui n'y connaissent rien). En refermant le roman, j'ai eu une sensation de « vide ». Comme on dit « Trop de mystère, tue le mystère ».
Ensuite, je n'ai pas accroché avec le personnage de Cassie. C'est une peste égocentrique et je ne lui ai rien trouvé d'attachant. De plus, les relations qu'elle entretien avec les divers personnages du roman (pour la plupart éphémères) n'ont fait que renforcer cette impression d'égoïsme que j'ai ressenti à son sujet.

La relation entre Damian et Cassie ne m'a fait ni chaud ni froid. Déjà, je ne suis pas adepte des relations professeur/élève, que je trouve malsaines pour la plupart. Toutefois, avec un angle d'approche approprié, cela aurait pu fonctionner. Malheureusement, cela n'a pas été le cas pour moi. Je ne comprends pas pourquoi ils sont attirés l'un par l'autre. Il y a une assez grande différence d'âge entre eux, la fonction de professeur est une barrière et ils n'ont pas vraiment d’interaction : j'entends par là pas de quoi développer des "sentiments" grâce à une éventuelle promiscuité.

Je ne connaissais pas l'écriture de l'auteur, je l'ai donc découverte avec ce roman. Je ne suis pas spécialement emballée ni transportée par le style, mais c'est un roman qui se lit vite et le tout est fluide. Je pense que je tenterai de lire autre chose d'Oxanna Hope, dans une autre domaine, car je n'aime pas rester sur un avis négatif à propos d'un auteur.

En conlusion, « Rebellion » a malheureusement été une lecture décevante pour moi. L'histoire ne m'a pas transportée, l'univers n'est pas assez développé à mon goût, je n'ai rien ressenti de particulier pour les personnages et la fin brutale ne m'a pas donné envie de savoir la suite. C'est vraiment dommage, j'avais terriblement envie d'aimer ce roman !
Toutefois, comme je l'ai dit précédemment, je ne vais pas rester sur cette note "négative" et je vais lire l'auteur dans un autre domaine :)


Terres d'Ecosse, Tome 3 : La fierté d'une femme
Terres d'Ecosse, Tome 3 : La fierté d'une femme
par Mary Wine
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

4.0 étoiles sur 5 j'ai passé un très bon moment, 29 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terres d'Ecosse, Tome 3 : La fierté d'une femme (Poche)
Il y a deux ans, Deirdre Chattan s'est laissée séduire par Melor Douglas, qui lui l'a laissée tomber une fois sa virginité ravie. Le père de Deirdre a donné sa dot à l’Église, elle s'est donc réfugiée là-bas, auprès de sa soeur Kaie. Lorsque la reine frappe aux portes du couvent pour demander de l'aide, Deirdre n'hésite pas à accepter et à prendre sa place pour leurrer ses poursuivants. C'est alors que notre héroïne se fait capturer par Quinton Cameron, un laird qu'elle connait bien et qui ne la laisse pas indifférente.

J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce troisième tome de la saga, intitulé « Terres d'Ecosse ». Je n'ai pas été gênée par le fait de ne pas avoir lu les deux premiers. Je me suis régalée avec ce roman, ce qui m'a donné envie de découvrir les autres tomes, qiui sont désormais dans ma wish list !
L'intrigue n'est pas surprenante, mais elle est très agréable et ça se lit très facilement. Et puis, j'adore cette époque et les Écossais ;) L'histoire compliquée de nos protagonistes évolue tranquillement juste sous nos yeux, au fil des évènements qui viennent perturber leur existence.

J'ai bien aimé les personnages principaux, qui forment un bon duo. Ils ont chacun un caractère bien trempé, ce qui fait des étincelles, pour notre plus grand plaisir.
Cameron est un bel Écossais viril, du genre imposant et sûr de lui. Pourtant, il n'est pas dur ni froid. C'est un homme généreux, gentil et qui a du caractère. Ses côtés arrogant et séducteur sont justement dosés et ne m'ont pas irritée. Ces traits de caractère ne gâchent pas le personnage et lui donnent même du relief.
Quant à Deirdre, j'ai aimé la voir tiraillée entre son attachement grandissant envers Cameron et la trahison à laquelle elle s’apprête à participer. C'est une jeune femme qui possède la hardiesse d'un jeune homme et qui est loin de se laisser faire. J'ai adoré ce côté combattif chez elle.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la romance entre les personnages ne se limite pas à leurs échanges charnels. Ils ont tous les deux des problèmes de confiance et ont été trahis par la personne qu'ils "aimaient". Ils vont donc s'apprivoiser et apprendre à se connaître, à se faire confiance. On peut même dire qu'ils vont se dompter mutuellement.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec « Terres d'Ecosse, tome 3 : la fierté d'une femme ». L'univers des highlanders est plaisant, tout comme l'intrigue, qui m'a captivée jusqu'à la dernière page. Cameron et Deirdre forme un duo qui fait sourire, vraiment agréable à suivre !


Stratagème amoureux
Stratagème amoureux
par Mary Balogh
Edition : Poche
Prix : EUR 6,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un coup de coeur, 29 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stratagème amoureux (Poche)
Bernard Mason est un self made man qui a fait fortune en achetant des mines de charbon. La haute société l'a toujours rejeté car il n'a pas de titre. Mr Mason a fait tout ce qui est en son pouvoir pour que son fils accède à la haute société. Toutefois, depuis quelques mois, Reginald dilapide la fortune familiale en jeux et en vêtements. Bernard Mason apprend que la fille de son ennemi et voisin, lady Annabelle, a tenté de s'enfuir avec son cocher. Sa réputation est ruinée, personne ne voudra d'elle désormais. Mason propose un marché au comte de Havercroft : marier leurs enfants. Le comte sauvera sa fille et Reginald sera accepté dans la haute société. Cette situation est loin de ravir les deux principaux concernés.

J'ai adoré ce roman ! C'est un véritable coup de coeur ! L'auteur nous offre une histoire presque chaste, mais vraiment très belle. J'aime beaucoup lorsque l'on suit un couple qui s'est connu dans l'enfance. Le roman possède également beaucoup d'humour et j'ai souvent sourit pendant ma lecture.
« Stratagème amoureux » est un livre qui réconforte, une histoire qui donne envie de se caler avec un bon thé bien chaud. C'est également une intrigue qui sort un peu des sentiers battus, avec un final qui se devine seulement vers la fin.
D'habitude, je suis souvent déçue avec les romans trop courts, car ils ne permettent pas assez de développement (que ce soit concernant l'histoire ou les personnages). Ici, Mary Balogh a réussi à déjouer ces travers et nous offre une petite romance presque parfaite.

J'ai beaucoup aimé le duo de personnages. Ils se connaissent depuis l'enfance mais ils avaient reçus l'ordre de s'ignorer. Il était vraiment très intéressant de voir comment leurs deux mondes se sont télescopés.
Reggie est adorable. C'est une gentleman de coeur même s'il n'en a pas le titre. C'est un jeune homme charmant qui a beaucoup d'esprit. Il a certes été élevé comme un aristocrate, mais il a gardé son côté "roturier" au fond de lui.
Quant à Annabelle, je l'ai trouvée très attachante. Je ne l'ai pas aimée d'emblée, mais j'ai appris à la connaître, surtout à travers les flashbacks que l'auteur nous livre. Annabelle est une jeune femme espiègle et pleine d'esprit elle aussi.

En conclusion, j'ai adoré « Stratagème amoureux » et c'est un véritable coup de coeur. J'ai beaucoup aimé l'histoire tout comme les personnages. Le récit est certes un peu court (à peine un peu plus de deux cent pages, écrites en gros caractères) mais le tout est très bien ficelé.


Nil
Nil
par Lynne MATSON
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un roman non exempt de défauts, mais j'ai passé un bon moment dans l'ensemble, 29 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nil (Broché)
Charley, dix-sept ans, s'évanouit sur un parking d'un centre commercial proche de chez elle, et se réveille nue comme un ver dans un désert hostile. Pendant douze jours, elle va survivre seule comme elle peut. Au douzième jour elle croise la route de Thad et Jason, habitants de la Cité avec une vingtaine d'autres personnes. Charley découvre qu'elle est en fait sur l'île de NIL, un territoire hostile, où les jeunes qui la peuplent sont arrivés ici de la même façon qu'elle. Pour repartir, elle a une année, pas plus, sinon c'est la mort assurée. Le soucis est que repartir n'est pas facile. Il faut attraper une porte, et elles apparaissent chaque jour de manière aléatoires.

Le livre pourrait se lire comme un one-shot car l'auteur nous propose une vraie fin. En effet, « NIL » pose les bases de l'univers, tout en nous offrant une vraie intrigue bien complète.
J'ai beaucoup aimé le début du roman (le côté découverte de l'île et des personnages) ainsi que la dernière partie (où l'intrigue se précise et se précipite). Toutefois, je dois bien avouer qu'au milieu du roman j'ai ressenti certaines longueurs. Ce sentiment s'est accentué à cause du fait que je n'ai pas vraiment eu d'affinités avec les personnages principaux de l'histoire et ni avec leur relation.

Malgré la jeunesse des personnages, dans l'ensemble, je les ai trouvés assez matures. Ils ont réussi à s'organiser pour survivre et font souvent preuve de sagesse et de réflexion. Il y a des éléments perturbateurs et le système n'est pas parfait (sinon il n'y aurai pas d'intérêt) mais j'ai bien aimé l'ensemble des personnages secondaires.
« NIL » m'a un peu fait penser à un mix entre « Labyrinthe » (de James Dashner), la série télévisée « Lost » et l'émission télévisée « Koh Lanta » (sans les avantages que les joueurs ont). J'ai adoré cet univers mystérieux, un peu sombre et profondément injuste. Cependant j'ai envie de chipoter et de dire que l'auteur aurait pu aller un peu plus loin et d'être moins tendre avec ses personnages ;)

Charley est une jeune femme pleine de ressources, elle tente de s'adapter à la situation au lieu de paniquer. J'ai aimé cet aspect de sa personnalité. Charley est débrouillarde et elle veut s'en sortir. En revanche, ce que j'ai moins aimé, c'est le fait qu'elle se pâme devant Thad.
Quant à Thad, c'est le beau-gosse-snowboarder un peu cliché. Pour rajouter à ce tableau, il est un leader né que tout le monde aime. Toutefois, il n'est pas méchant et se révèle être un jeune homme intelligent et prévenant. Tout comme Charley, ce que je lui reproche est son amour instantané pour l'héroïne féminine.

La relation entre Thad et Charley est vraiment trop cul-cul la praline comme on dit. Au bout de quelques jours à se fréquenter en compagnie des habitants de l'île, ils finissent par se vouer un amour éternel. Qu'ils s'apprécient et se sentent attirés l'un par l'autre, je le comprend tout à fait. Mais là, on nous fait bien comprendre que dès le premier jour, ils ont su qu'ils étaient des âmes-soeurs. Sachant qu'au final, ils passent peu de temps ensemble sur l'île (ils s'évitent un bon moment) et qu'ils ne vivent pas de folles aventures (sauf vers la fin), ça ne fait pas crédible du tout.

Pour conclure, je trouve que « NIL » est un roman non exempt de défauts, mais je dois bien avouer que j'ai passé un bon moment dans l'ensemble. De plus, l'auteur m'a vraiment intriguée sur la fin (même si c'est une vraie fin) et j'ai envie de découvrir ce qu'elle nous propose dans le deuxième tome de sa trilogie.


2. Au-delà des étoiles
2. Au-delà des étoiles
par Elizabeth REVIS
Edition : Broché
Prix : EUR 18,50

4.0 étoiles sur 5 les dernières lignes de ce tome 2 nous laissent sur un suspense terrible, 29 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : 2. Au-delà des étoiles (Broché)
J'avais adoré le premier tome, à tel point que je l'avais lu en une soirée. C'était un vrai coup de coeur pour moi. L'auteur a-t-elle réussi à me convaincre de nouveau avec ce tome 2 ? C'est un grand OUI ! J'ai adoré, et j'ai hâte de lire le troisième et dernier tome de cette trilogie géniale.

L'auteur nous offre une histoire intense qui ne souffre d'aucun temps mort. Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer et j'ai dévoré ce tome pratiquement d'un seul coup (malheureusement, il faut bien dormir, lol). La chasse aux indices d'Amy est passionnante, à chaque vidéo, à chaque petit mot, j'avais envie d'en savoir plus. Les révélations apportées par ce jeu de piste m'ont souvent bluffée. Parallèllement à cette chasse, on suit Elder dans ses propres problèmes avec le vaisseau et les gens qui le peuplent. Rebellions, violences, défis à l'égard de l'autorité, les morts... rien ne lui sera épargné.

Le poids des secrets au sein du vaisseau et la situation "politique" catastrophique contribuent à renforcer ce sentiment d'oppression, de confinement. Je trouve que l'on ressent davantage ce sentiment d'urgence. Une course contre la montre se profile peu à peu, cela prend le lecteur aux tripes.

La narration alterne entre le point de vue d'Elder et celui d'Amy, comme dans le précédent opus. Cela renforce l'addction du lecteur et m'a souvent poussée à me dire "allez, encore un petit chapitre" pour me retrouver à finir le livre tard dans la nuit ;) De plus, vu que nos deux héros ne sont pas tout le temps ensemble, chaque point de vue nous éclaire sur ce qu'il se passe au sein de Godspeed.

La relation entre Amy et Elder évolue, mais j'ai apprécié que l'auteur ne les fasse pas forcément tomber dans les bras l'un de l'autre. Leur relation est compliquée, avec pas mal de secrets et de non-dits. Ils sont différents et souvent, ils n'arrivent pas à se comprendre.

En conclusion, j'ai adoré ce deuxième tome, peut-être même encore plus que le premier. L'histoire de Godspeed me passionne toujours autant et j'ai hâte de savoir ce que Beth Revis nous réserve pour la fin. D'autant plus que les dernières lignes de ce tome 2 nous laissent sur un suspense terrible :)


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20