Profil de Scarpace > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Scarpace
Classement des meilleurs critiques: 42.492
Votes utiles : 88

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Scarpace

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Samsung M3 Portable Disque dur externe portable 2,5" USB 3.0 / USB 2.0 1 To
Samsung M3 Portable Disque dur externe portable 2,5" USB 3.0 / USB 2.0 1 To
Proposé par Adognicosto
Prix : EUR 64,40

4.0 étoiles sur 5 produit plutot corrêcte mais, 10 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
produit livré rapidement mais je constate qu'aucune facture ne figure dans l'emballage . J'ai acheté ce produit auprès de "Mayon trading", s'agit il d'un oubli? En cas de retour , comment faire?


The Bay
The Bay
DVD ~ Kristen Connolly
Prix : EUR 9,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les dents de la baie, le cri des victimes, le silence des vivants, 1 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Bay (DVD)
Voilà un énième ovni dans la planète "found footage"; un ovni qui ne mérite pas d'en rester un. Réalisé par le très rare Barry Levinson, plus accroché à la production qu'à la réalisation, "The Bay" était parti pour être un documentaire relatant un drame écologique véridique survenue dans la fameuse baie de Chesapeake, la même que celle du film; un drame écologique qui, comme à son habitude a un audimat et une durée de vie moins longue à la télé qu'une bimbo de téléréalité filmée ivre et entrain de se battre. Plutôt que de refaire le documentaire d'un documentaire, le réalisateur a eu l'idée de tourner la chose en film d'horreur façon "faux documentaire", toujours avec l'idée de capter les esprits et de les sensibiliser sur un véritable incident environnemental. Le vrai du film demeure le rejet important de polluants et déchets dans les eaux de Chesapeake qui a décimé selon les estimations 40% de la faune aquatique. Barry Levinson rajoute l'idée d'un parasite mutant dévoreur de poissons qui fini par mettre l'humain sur son menu.

A la différence d'autres "faux documentaires", le film se présente comme un véritable compte-rendu de A à Z, sans aucune caméra qui bouge dans tous les sens. Il est surtout prétexte à démontrer d'une manière tout à fait réaliste et j'insiste là-dessus, comment un crise sanitaire vient à être "gérée" par les pouvoirs publics et les instances gouvernementales. Il suffit de comparer ce film avec certaines crises passées(?) comme Tchernobyl et le fameux mensonge radioactif qui a contaminé la France ou encore la marée noire dans le golfe du Mexique. Au final, le résultat est le même: des victimes enterrées vite fait mais jamais de coupables.

Sans trop basculer dans le militantisme écologique, Barry Levinson nous sert un film d'horreur avec tous les ingrédients de la recette et pousse le spectateur à se poser des questions sur le degré véridique du film.


The Bureau : XCOM Declassified
The Bureau : XCOM Declassified
Proposé par PROGAMES
Prix : EUR 6,89

11 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Plus de trois ans d'attentes pour ça !, 21 septembre 2013
Amusant:3.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Bureau : XCOM Declassified (Jeu vidéo)
Ce jeu, je l'ai attendu trés longtemps. Je me souviens encore de la première bande annonce sortie il y a trois ans environ, montrant le vieux jeu de stratégie de Microprose transformé en FPS, avec ces mots : Trouvez-les; Etudiez-les; Détruisez-les. On pensait que l'essentiel de la saga Xcom, son coté "gestion", avait été préservé, puis le jeu se fait oublié et refait parler de lui en même temps que sort "Xcom Enemy unknown". Le jeu ne sera pas un FPS mais un TPS. Rebaptisé "The bureau", le jeu remonte aux origines de Xcom et de la première confrontation avec les envahisseurs en pleine guerre froide...et bien entendu aux Etats-Unis. Le jeu s'offre une campagne de promo avec des spots réalisés avec de vrais acteurs, ne montrant que des bribes d'informations, mais c'est plus que suffisant pour nous rendre enthousiastes. Après avoir acheté et terminé le jeu, mon enthousiasme est vite redescendu. C'est bien dommage car la première séquence de jeu, pour ne pas dire la meilleure, nous met directement dans le bain. On a qu'une envie, c'est d'en savoir plus. Vous êtes l'agent Carter, recruté par XCOM après que la base militaire dans laquelle vous vous trouviez ait subi une attaque alien. Des lors vous devez découvrir les intentions des envahisseurs et surtout comment les repousser. Contrairement à ces prédecesseurs stratégiques, le jeu reste trés linéaire dans les missions qui s'offrent à vous. Le coté "gestion" se cantonne à laisser au joueur le choix de ses équipiers( deux seulement ) de leur armement (pas extraordinaire), et même de la couleur de leur fringues(!). Coté scénario, les développeurs ne se sont pas trop cassés la tête. L'histoire aurait pu être beaucoup mieux développée (encore des aliens! Mais qu'est ce qu'on leur a fait?). Le personnage de William Carter reste intéressant mais là encore, on a le sentiment que des coupes ont du être faites pendant le développement. Cette façon avec laquelle le personnage est gommé dans la dernière partie du jeu est lamentable. Le pire pour moi reste la durée de jeu: il se termine en même pas dix heures! Même Mass Effect est plus long que ça. Je vous parle de "Mass effect" car la ressemblance est flagrante dans son mode tactique, sa gestion des personnages et surtout son système de dialogue. Pourtant dans X-com, le choix des dialogues a quasi zéro incidence dans la suite des évènements. Souhaitons que plusieurs DLC fassent leur apparition et viennent combler les quelques gros manques de ce qui aurait pu être un bon titre.


Aucun titre disponible

12 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 "World war z" ou plutôt " Y a t il un guide survie si vous tournez un film de zombie?", 3 juillet 2013
Vouloir adapter le livre de Max Brooks sur la guerre des zombies était un pari des plus risqués, mais tout de même d'une grande audace car la question du comment transposer à l'écran des témoignages flashbacks de survivants contant les différentes phases du conflit contre le fléau rampant semblait être aussi simple que de refaire le seigneur des anneaux en un seul film. Bien entendu, si à Hollywood rien est impossible, c'est parce que tout est permis. Il a suffit de voir les premières images du tournage pour le constater: le film ne semble pas vouloir suivre la trame du livre. Des lors, il était légitime pour les fans du bouquin (dont je fais partis) de commencer à se poser des questions sur cette adaptation. S'en suivent les rumeurs d'un tournage chaotique commencé avant même que le script et le scénario ne soient achevés, de retards sur le calendrier, de scènes à réécrire et à refaire, d'un Brad Pitt qui ne s'adresse plus au réalisateur Marc Foster après que celui-ci se soit fait traiter d'incompétent, bref d'un film de zombies avec du plomb dans l'aile (ou plutôt dans la tête).

Puis surgit une lueur d'espoir lorsque advient finalement la première bande annonce, assez impressionnante pour susciter la curiosité et se la repasser en boucle. Et lorsqu'arrive le produit fini en avant-première, le résultat est : une assez grande déception. Ne tournons pas plus autour du pot.

Premièrement, le film est mal rythmé. Il faut presque quarante minutes pour que l'intrigue du film démarre (et encore!), juste le temps que les zombies fassent leur entrée, contaminent tous ce qui passent à leur portée et que les personnages principaux n'en réchappent in extremis pour pouvoir souffler un coup et lâcher enfin un "What is going on?". Sauf que nous, nous savons ce qui se passe avant même d'avoir mis le pied dans la salle. La question que l'on se pose, c'est où l'intrigue veut elle nous mener au delà des scènes d'actions? On ne sait plus vraiment si le film s'oriente à rechercher les origines de l’épidémie, découvrir le patient zéro, savoir si le reste du monde fait mieux que les Etats-Unis, trouver un vaccin ou le point faible des contaminés. Si le but du film est de répondre à tout ça, ce dernier privilégie le coté action et "je t'en mets plein les yeux" à grande vitesse, pendant que le spectateur poireaute avec une impression de déjà vue et revue cent fois et une question dans la tête : "A part ça quoi de neuf?". Voilà encore un autre problème: l'absence de nouveauté. Que l'on soit néophyte ou pas en matière de film de zombies, on pourra tout de même applaudir devant cette scène du mur d'enceinte escaladé par cette marée autrefois humaine transformée en fourmilière enragée, ou retenir son souffle plusieurs fois dans la dernière partie qui se déroule à Cardiff. Ce sont pour moi les seuls points forts du film. C'est d'ailleurs dans cette dernière partie que j'ai eu l'impression que l'intrigue commençait enfin.

Brad Pitt aura beau nous entrainer jusqu'au bout du monde pour le sauver en 1 heure et 56 minutes, c'est trop court pour donner l'impression que le film évolue dans un contexte de crise mondiale tant celui-ci reste focalisé sur son acteur principal ou plutôt sur le combat d'un seul homme, alors que c'est la terre entière à feu et à sang qui tente de survivre. "World war z" aurait pu s'attarder un peu plus sur la dimension politique et le coté humain, ce qui faisaient selon moi la force du livre. Au lieu de cela, le film sent le classicisme à plein nez et évite la catastrophe de justesse grâce au colmatage scénaristique de Damien Lindelof. Je crois bien m’être senti rassuré d’apprendre qu’au final « La guerre ne fait que commencer », de quoi à donner à son réalisateur des leçons à tirer j’espère.
Une dernière chose : épargnez-vous la 3D si vous le pouvez.


Le territoire des Loups
Le territoire des Loups
DVD ~ Liam Neeson
Prix : EUR 8,99

19 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Avis trés partagé, 9 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le territoire des Loups (DVD)
Oui, il y a de quoi être trés partagé sur ce film, voir même d'apparaître un peu contradictoire. Deux ans après "L'agence tous risques" Liam Neeson renouvelle sa collaboration avec Joe Carnahan, troque son cigare d'Hannibal Smith pour une doudoune, des mitaines et un fusil de chasse. Il incarne un garde-chasse, dépressif, travaillant dans une raffinerie de pétrole perdue au milieu de l'Alaska, protégeant les ouvriers des éventuelles attaques de loup. Lors d'un vol retour vers la civilisation, celui-ci s'écrase et ne laisse ressortir qu'une poignée de survivants dont le garde-chasse. Des lors le retour à la civilisation devra se faire à pieds dans un environnement des plus hostiles, balayé continuellement par le blizzard, et dominé par une meute de loups sanguinaires.

Le décor du film est planté, le thème principal aussi: la survie du plus fort. Si l'on est sensible devant un tel thème, il sera difficile de ne pas être pris aux tripes même si Joe Carnahan joue avec ces loups animatronic un peu comme Spielberg faisait mumuse avec son requin. De plus celui-ci n'amène pas grand-chose de nouveau sur la table: des thèmes rabachés, des scènes d'action qu'on a vu cent fois avec un Sylvester Stallone dans la neige, des personnages secondaires qui n'apportent pas grande profondeur au film. Pourtant la pilule arrive à passer, et personnellement, j'ai du mal à l'expliquer. Serait-ce la mise en scène ? Ces personnages jetés dans un environnement glacial et authentique (et non pas celui d'un studio préchauffé) qui nous offre un jeu d'acteur plus que correcte et auxquels on finit par s'attacher tant leur nombre diminue sous les crocs des cerbères et leur situation apparait de plus en plus désespérée? Ou est-ce tous simplement le personnage de Liam Neeson, torturé par le souvenir de sa femme décédée que l'on entrevoit dans des flashbacks(?), cherchant un sens à sa vie, sa survie, implorant une réponse de Dieu dans une situation où même celui-ci semble l'avoir abandonné?

J'en viens même parfois à me demander si toute la force du film ne réside pas dans cette émouvante scène finale qui nous laisse un peu sur notre faim (à moins d'être resté jusqu'à la fin du générique) et qui nous fait remettre en question les séquences de flashback, mais là je ne peux pas en dire plus sans trop rentrer dans les détails.
Bref c'est un film fait avec du réchauffé, mais ça fonctionne toujours aussi bien.
Il faut le voir pour se faire une opinion. On peut ressortir de là et crier que le film est une daube, ou alors ne rien dire comme après s'être pris une claque.


Super 8
Super 8
DVD ~ Kyle Chandler
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 6,08

9 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 beaucoup de buzz pour rien., 27 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Super 8 (DVD)
On se souvient tous du buzz internet qu'avait créé la bande-annonce de Cloverfield et le résultat avait été à la hauteur de nos espérances, élevant cette œuvre au rang de film culte pour beaucoup. Avec Super 8 JJ Abrams a semblé vouloir remettre le même couvert avec une première bande-annonce sortie plus d'un an à l'avance. Dés lors c'est reparti pour un tour. De quoi s'agit-il ? A quoi ressemble le monstre ? etc.
Si JJ Abrams devait réagir à ce nouveau buzz, je crois que la réponse la plus honnète serait : « Pardon de vous avoir fait perdre votre temps » !

Le véritable buzz, ce sont ces jeunes acteurs. Dans une Amérique des seventies, on découvre cette bande de jeunes cinéastes, à qui on confierait bien les rennes pour réaliser un remake d'Evil Dead, qui se retrouvent au beau milieu d'un accident ferroviaire ; un accident qui n'en était pas un ; un soi-disant train de marchandise qui n'en était pas un. Le temps que ces jeunes comprennent ce qui se passe, la vérité s'est fait la malle depuis longtemps, mais rode tout près.

JJ Abrams est un nostalgique , ça se voit ; nostalgique de sa propre enfance et surement des films de son époque, comme la plupart d'entre nous. On ne peut donc pas rester totalement insensible devant cette mise en scène, devant cette quête de la vérité que l'on regarde avec les mêmes yeux que ces adolescents. Pourtant le plaisir s'arrête là.
Difficile d'y voir véritablement un film de monstre, car le monstre n'a pas vraiment grande importance, encore moins son apparence très''familière (Ne trouvez-vous pas ?).
Reste donc ces jeunes acteurs qui y mettent vraiment tous ce qu'ils ont et qui arrivent à nous arracher quelques rires. Mais c'est loin d'être un film immanquable.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 10, 2012 2:00 PM MEST


X-Men : Le commencement
X-Men : Le commencement
DVD ~ James McAvoy
Prix : EUR 9,02

13 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ils sont de retours et cette fois on est trés content !, 2 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement (DVD)
La bouée de sauvetage , tant attendue, d'une franchise que beaucoup estimaient s'être noyée depuis le spin-off de Wolverine et de ses origines "avortées", voilà ce que représente ce dernier opus. Xavier (James Mcavoy) et Magneto ( Michael Fassbender) s'offrent un coup de jeune et redorent le blason du fameux X pour remonter aux origines de leurs propres personnages, de leurs élèves et de leur antagonisme né en pleine guerre froide de leur affrontement contre le club des damnées de Sébastian Shaw (Kevin Bacon). Sous un style trés James Bond, ce nouvel opus nous un regard inédit des véritables liens, insoupçonnés jusque là, unissant le professeur X , mystique et Magnus. Tel un star wars montrant un dark vador qui bascule dans le coté obscur de sa force, ce film se distingue des autres opus par une noirceur évidente. Connaissant par avance l'issue fatidique de certains personnages, celui de Mystique entre autres, le film nous présente celle-ci sous un regard innocent et presque enchanteur bien avant que la main endoctrinante de Magneto ne s'abatte sur son épaule. Ce film, sans aucun doute le meilleur de la série, redonne ses lettres de noblesses aux X-men, injustement lachés par leur papa Bryan Singer et augure encore un grand avenir pour la franchise.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 5, 2011 2:21 PM MEST


Crysis 2
Crysis 2
Proposé par GAMES
Prix : EUR 9,90

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un fps comme il en sort tous les mois!, 20 mai 2011
Amusant:3.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crysis 2 (Jeu vidéo)
Chargez visez tirez et rechargez. le jour ou on verra un fps rajouter 2 ou 3 autres directives à son carnet des charges de base , on pourra réellement considérer que le genre a fait un bon en avant. Malgrés tout le battage de la presse spécialisée , Crysis 2 n'est pas la révolution que nous promettait la bande annonce. Mais que reste t il alors? Personnellement en prenant ce jeu je croyais retrouver l'atmosphère du film "Battle Los Angeles" et il est vrai que le jeu s'en rapproche pas mal. Il reste aussi le réalisme des combats qui en surprendra plus d'un. On a beau se balader dans une tenue furtive aussi dure que le roc, les adversaires , humains et Celph(Aliens) nous ont font baver à tel point que les quatres niveaux de difficulté n'ont pas grande signification. L'option furivité est un régal lorsqu'on doit faire mouche avec un silencieux à plus de cinquante mètres ou planter par surprise son canife dans la tête de gelée rose d'un Celph. Niveau scénario...puisque je fais allusion à des aliens dans mon commentaire vous devinez la suite. Ce jeu vaut il le coup? oui quand le prix aura baissé de moitié!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 18, 2011 4:41 PM CET


Resistance : Fall of Man
Resistance : Fall of Man
Proposé par Centrale Free Agent
Prix : EUR 17,77

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le Halo de la PS3 ou le Halo du pauvre?, 2 février 2011
Amusant:3.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Resistance : Fall of Man (Jeu vidéo)
La vérité se situe quelque part entre les deux. Alors que Halo Reach continue de faire les beaux jours de la Xbox 360, la PS3, mécontente de ne pouvoir importer le bijou de l'équipe Bungie, adapte un concept similaire à sa console. Vous êtes Nathan Hale, soldat ordinaire(mais pas pour longtemps), envoyé dans une opération militaire en Angleterre( presque façon débarquement en Normandie)pour repousser un envahisseur d'origine Alien, Les Chimères. Si seulement la comparaison avec Halo pouvait s'arrêter là...Mais de soldat ordinaire, vous vous retrouvez accidentellement contaminé par le virus Chimérien qui au lieu de vous transformez en Alien à huit oeils , vous offre une capacité de régénération de vos blessures, bref le super soldat!!! Vous avez également la capacité d'utiliser les armes a feu chimériennes, cela dit elles sont plus encombrantes qu'innovantes. Le fin du fin reste les armes humaines , en particulier votre fameuse pétoire avec laquelle vous débarquez de votre hélico.Le jeu offre également le pilotage de plusieurs véhicules: jeep avec mitrailleuse qui n'est pas sans rappeller le wartog, tank et le mini goliath d'origine chimerienne.

Hormis ces quelques aspects copier coller d'Halo, le jeu a pourtant de la gueule et offre quelques scènes d'actions assez entrainantes, en particulier le débarquement sur Manchester au milieu des ruines , des obus ennemis le tout sous un ciel de plomb (typiquement British). Je me demande si ce n'est pas d'ailleurs ce manque de couleur, cette aspect quasi monochrome qui rend le jeu un peu pesant. Quoiqu'il en soit il n'est pas désagréable à jouer pour autant surtout si halo vous est inconnu.

le jeu a bénéficié de deux suites, la dernière sortira cette année. Souhaitons qu'elle améliore le niveau de cette exclusivité PS3 ,plutôt prometteuse.


Mass effect 2
Mass effect 2
Proposé par Topjeuxvideo
Prix : EUR 25,49

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 eh bien, il était temps., 23 janvier 2011
Amusant:5.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mass effect 2 (Jeu vidéo)
On l'attendait tous, nous possesseurs de PS3, on en rêvait la nuit, pendant que la X-Box 360 en faisait son propre cauchemar. Le grand jour est enfin arrivé et j'ai beau n'avoir qu'entrevu tous ce que le jeu a à offrir, je jubile.
Bien entendu, si vous avez déjà joué sur PC ou X-box 360 y aura aucune surprise. Mais si vous êtes possesseurs d'une unique PS3 , alors n'hésitez pas à vous entretuez pour l'avoir. Ce nouvel opus est loin d'être un simple copié collé du tout premier. Créer votre propre Shepard est un casse tête des plus agréable tellement on a envie de connaître toutes les possibilités, sans parler de celles de créer votre propre armure. Les phases de combat sont également améliorés, plus réalistes. Adieu les Gun-fights du tout premier épisode où l'on pouvait tirer 500 cartouches sans avoir à recharger. Les missions secondaires elles aussi sont trés variées , surtout dans la diversité des environnements ce dont manquait cruellement le premier Mass effect. Adieu les phases d'exploration répetitives et ennuyeuses pour trouver des minerais et des objets abandonnés (qui servaient pas à grand chose) avec le véhicule Mako, et Bonjour à l'aéroglisseur Hammerhead et à ces séquences de combat. Inclus également tous les DLC que les autres supports ont connus, pour prolonger le plaisir de quelques heures. Et en dernier, la qualité Blu ray.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 13, 2011 5:40 PM CET


Page : 1 | 2