Profil de Guyomard Frédéric > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Guyomard Frédéric
Classement des meilleurs critiques: 1.385.688
Votes utiles : 87

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Guyomard Frédéric "vivaelplup" (evreux , france)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Attera Totus Sanctus
Attera Totus Sanctus
Proposé par MMT-France
Prix : EUR 16,14

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La renaissance de Dark Funeral, 18 novembre 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Attera Totus Sanctus (CD)
Je n'attendais que peu de chose de ce nouveau dark funeral , ce qui m'a offert une grosse claque
"King Antichrist" surprendra par son break inédit aux harmonies de guitares distordues. Le morceau titre, lui, interpellera encore plus l’auditeur avec son break limite mosh part ! "Atrum Regina" est le morceau le moins habituel du disque et du groupe puisque qu’il distille un mid-tempo étonnement original et plus qu’inhabituel. "Angel Flesh Impaled" est un morceau original puisqu’il tente une cassure au niveau du rythme de batterie. Ceci étant exécuté de manière impériale, on ne peut que s’incliner. "Final Ritual" étonne par son riff d’outro très mélodique et moins morbide que le reste de ses confrères.
Le reste des morceaux d’Attera Totus Sanctus ("666 Voices Inside", "Godhate", "Feed on The Mortals"), vous l’aurez compris, sont tous du pur Dark Funeral : brutaux, extrêmes et sataniques jusqu’au bout des cornes.
En bref, avec un tel opus Dark Funeral nous prouve qu’il est toujours un adversaire redoutable pour tous les groupes de brutal black.


Dagoba
Dagoba

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la scene francaise nous étonne !!!!!!, 6 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagoba (CD)
En effet, après leur précédent skeud Release the fury, le combo marseillais revient en forme et plutôt énervé avec cette galette comportant pas moins de 15 titres !Concernant toutes les compositions, peu d’entre elles sont vraiment calmes et posées. Tout au long de l’écoute de cet album, nos tympans sont mis à rude épreuve, dans le pur style
Double pédale épileptique, riffs mitraillettes souvent couplés avec une mélodie à base de samples, chant hurlé, intros envoûtantes,…et aussi un son énorme, rivalisant avec celui des superproductions américaines les plus en vogue. Musicalement proche de Morbid Angel, Slipknot, Fear factory ou encore Chimaira, Dagoba va tout balayer sur son passage tel un véritable Terminator. La musique n’est pas forcément très innovante, mais terriblement prenante pour les bourrins qui sommeillent en nous. A mon avis, ce disque risque de très vite devenir une référence dans le métal français.
Bref, cet album est une véritable pile électrique, un attentat sonore comme on aimerait en recevoir plus souvent.


Syl
Syl
Prix : EUR 22,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 en peu en dessous de CITY mais SYL nous ponde une bombe !!!!, 11 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Syl (CD)
Six longues années après le chef-d'oeuvre City, Strapping Young Lad revient ( alors que la fin avait été annoncé ) sur le devant de la scène avec une troisième production toujours marquée par l'empreinte de Devin Townsend.
Violent, débordant de peurs, mais pourtant contrasté et divulguant par moment un étrange goût de paradis, tel est ce nouveau SYL. Oui mais la fureur du groupe est toujours foudroyante, murs de guitares, son grind, death ou encore black metal, et une rythmique menée de "pied et de main" de maître par Gene Holgan, véritable bulldozer. "Rape Song" est bien là pour nous le faire comprendre.
Basé sur une mélodie simple mais de circonstance et adroitement mis en scène, "Last Minute" nous plonge au coeur de l'esprit torturé de Devin.Leurs cries nous donnent la chair de poule et la musique n'est là que pour nous pousser un peu plus vers eux. Puis "Force Fed" montrent bien aux plus sceptiques l'étendue du talent de vocaliste de notre cher Devin. Un chant qui prend par moment une portée quasi angélique, contrastant avec un registre beaucoup plus torturé.Voilà bien ce que l'on pourrait retenir de l'atmosphère dégagé par cet album : torturé, violent, surnaturel, riche et divin. Quant aux autres compositions, elles sont toutes aussi surprenantes et absolument rien n'est à jeter. Du grand art !
De nombreuses écoutes sont pourtant nécessaire pour découvrir et comprendre le monde de Devin et de SYL, mais une fois la clé mise à jour, le voyage n'en devient que plus intense. Cet album est, comme toute l'oeuvre de Devin Townsend, fascinant. A se procurer d'urgence !


Meteora - Digipack
Meteora - Digipack
Proposé par ScreamingCDFrance
Prix : EUR 14,98

8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 le summum du commercial !!, 11 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Meteora - Digipack (CD)
Pas farouchement opposé à la vague Linkin Park, le premier album étant pour moi un bon rassemblement d'influs de toutes sortes, le tout entouré de mélodies faciles et d'un double chant à l'époque peu utilisé. 2 ans plus tard le groupe ressort sur Meteora la même recette, le problème c'est que c'est exactement la même, la quasi-totalité des morceaux présent sur Meteora n'aurait pas fait tâche sur le précédent opus. Exemple frappant avec Figure.09 qui semble presque un remix de One Step Closer...
Certes c'est bien produit, Chester chante parfaitement bien, ce par contre on reprochera souvent à Mike, le tout s'enchaine bien mais cette fois la sauce ne prendra pas.
Seul deux morceaux, Faint et Breaking The Habit (tiens tout était dans le titre), viendra casser la monotonie et l'impression de déjà entendu de cet album. Mention toute particulière à Breaking The Habit.
Et ça sera les seuls passages quelques peu sympathique de ce CD, dommage, inutile de s'intéresser à cet album si vous connaissez déjà Hybrid Theory ; le packaging fort sympathique ne fera pas passer la pilule de cet album facile de seulement 36 minutes.
Copie à revoir donc...


Pass Out Of Existence
Pass Out Of Existence
Proposé par Funkingdom
Prix : EUR 29,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un groupe a suivre de très près !!, 7 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pass Out Of Existence (CD)
Chimaira fait dans la musique dure mais écoutable, Pass out of existence nous fait penser à un mélange de Slipknot pour le son des guitares, Brujeria pour la batterie et Fear Factory pour la présence d'électronique. Quand à Mark Hunter, sa voix se situe entre celle de Corey Taylor (Slipknot) et de Matt Holt (Nothingface), mais il fait quelques incurstions plus mélodiques qui donnent du relief à cet album.
Des pistes comme Pass Out of existence ou SpLit rappellent fortement Slipknot et Fear Factory, d'autres, comme Sphere, nous rappelleront à certains moments les tonalités de Johnatan Davis (Korn) et certaines, comme Painting the White to Grey, nous donneront l'impression d'entendre Brujeria (dans l'intro). Et a l'inverse de beaucoup de groupes dans ce style, l'album n'est pas linéaire, la présence d'interlude (ABEO) montre la volonté qu'a Chimaira dene pas s'enfermer dans un "je bourrine, je hurle, point.".
L'album est un concentré de violence et ravira les fans de musique à pogo en manque de son et de double pédales. Le mélange électro et gros son est très bien maitrisé et nous donne un album certes bourrin mais écoutable quand on veut se défouler. Peu de groupes arrivent à faire des CD si bourrin sans tomber dans les clichés Hardcore ou Death, Chimaira a su se détacher de la masse avec brio.


Iowa
Iowa
Prix : EUR 9,99

6 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un poil en dessous du 1er, 24 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iowa (CD)
Bon nombre de groupes après un premier très bon album sombrent très vite dans l’oubli à cause de nouvelles productions de trop faible qualité.
Ce sera donc le 28 août 2001 que Iowa entra en collision avec la Terre, et quel choc ! Dès l’intro, rappelant fortement celle de Butchered at Birth de Cannibal Corpse, c’est parti pour une vraie boucherie ! Tout y est : les titres ultra bourrins comme l’énorme "People = Shit" ( oui ils ont osé ) ou le très Death "Heretic Anthem" et des compos plus glauques et malsaines comme le chef d’œuvre "Skin Ticket" ou l’excellente troisième version de "Gently". Les percus sont beaucoup mises à l’œuvre et Corey ( #8 pour les intimes ) profite des 14 titres pour nous livrer une véritable démonstration de chant avec des grosses gueuleries d’outre tombe et des phases de chants clairs somptueuses ( cf "Left Behind", "My Plague" ). Après ce second disque, nos 9 psychopathes sont repartis pour une lignée de concerts passant par l’Europe et le Zénith de Paris pour défendre Iowa, digne successeur de la première tuerie, toujours orchestré par un Ross Robinson visiblement adepte du style particulier des Knots.
Les fans de la première heure regretteront l’effet de mode créé par SlipKnoT, même si musicalement ils auront toujours un train d’avance … après, l’image, les masques et les combinaisons c’est juste du packaging !


Figure Number Five
Figure Number Five

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le meilleur de soilwork !!!!, 24 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Figure Number Five (CD)
Le cinquième album de Soilwork s'inscrit dans la continuité de Natural Born Chaos ( produit par l'excellent Devin Townsend ), tout en étant plus mature et peut être moins lassant.
Sur Figure Number Five, les Suédois de Soilwork se sont véritablement dépassés et nous offrent là un album abouti, au son surpuissant, et innovant dans les parties vocales. Figure Number Five est l'album de la consécration avec un meilleur équilibre entre les mélodies, l'intensité et l'atmosphère où se mêlent riffs accrocheurs et parties de clavier survoltées. Bjorn Speed modèle sa voix aux rythmes des guitares heavy et des claviers, tantôt épurée tantôt agressive ( agressivité nous rappelant parfois un certain Phil Anselmo ). Ainsi s'enchaînent les parties très brutales aux breaks intégrant la voix claire. Figure Number Five est l'album incontournable pour tous les fans d'In Flames, Children of Bodom ou encore Dark Tranquility.


Final Fantasy X - Platinum
Final Fantasy X - Platinum

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un des meilleurs final fantasy derriere le 7 quand meme, 24 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Final Fantasy X - Platinum (CD-Rom)
Avant tout, sachez qu'après avoir terminé cette incroyable aventure qu'est Final Fantasy X, vous ne verrez plus jamais la vie autrement (je reprends cette expression d'un site dont le TEST était admirable). Pour ma part, en tout cas. Malgré les critiques lourdes des joueurs incompétents qui n'aiment pas le changement (...), ce jeu est bien plus qu'un jeu : c'est une véritable aventure dont vous sortirez haletant(e), ému(e) et surtout E-POU-STOU-FLE(E). En effet, que dire devant une telle beauté des scènes cinématiques en images de synthèse, de ces personnages très charismatiques voire hyper charismatiques (Je parle bien sûr de Auron et de Jecht), un gameplay simple, un système de combat surpassant les précédents opus et un scénario qui réussi à dépasser (de peu, quand même) celui de Final Fantasy VIII ? C'est vrai, pour les mégas puristes qui donc n'aiment pas trop l'originalité, au niveau technique, ce jeu mériterai un 17... Mais pour les VRAIS fans de cette fantastique Saga, Final Fantasy X mérite un 20/20 !! Un conseil :pour 25 euros vous ne perdez pas grand chose a achetez cette oeuvre du nouveau millénaire , alors, achetez-le... Vous ne le regreterez pas, c'est un fan (même des milliers !!) qui vous le dit...


Final Fantasy X-2
Final Fantasy X-2

3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Meilleur jeu du debut d'année !!, 24 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Final Fantasy X-2 (CD-Rom)
En tentant le pari audacieux de revoir à la fois l'atmosphère et le système de jeu de Final Fantasy X, FFX-2 prend le risque d'insinuer le doute dans le coeur des puristes dès les premières heures de jeu. Il faut toutefois terminer le jeu dans son ensemble pour percevoir la véritable dimension du scénario et apprécier toute l'efficacité du système de combat. Loin de trahir ou d'entacher l'esprit de la mythique série de Square, FFX-2 constitue, à mon sens, un épisode encore plus efficace et indispensable que pouvait l'être FFX.


Fallen
Fallen
Proposé par Dvd Overstocks UK
Prix : EUR 7,56

26 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 ARRETER D' ACHETER CA !!!!, 25 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fallen (CD)
On est déjà lassé de l'entendre à la radio mais en plus si on écoute l'album on se rend compte que les titres se ressemblent tous. En plus le chant est très criard, meme si il est vrai que la chanteuse a une voix correcte. J'ai eu le malheur de voir une video d'un concert et là, confirmation: ça crie, ça écrase la guitare dans la bouillie et en plus après elle a plus de voix, ça donne pas envie. Il y a de bien meilleurs groupes, qui eux representent vraiment le style (on donne le nom qu'on veut, je me suis beaucoup amusé à lire les 36 qualifications associés à Nightwish et Within Temptation, pour ne citer qu'eux). S'il vous plait au lieu de vous agacer des critiques, écoutez ces 2 groupes, et jugez ensuite, vous viendrez nous en dire des nouvelles! Vous remarquerez comme les chanteuses de ces deux groupes par ailleurs assez différents posent bien mieux leurs voix, la musique est bien plus riche et complexe et les textes sensibles et enchanteurs pour la plupart. L'agacement des amateurs de "vrai" métal vient du fait qu'on a l'impression en France qu'on censure un genre des plus créatifs qui soient. C'est révoltant de voir un groupe vraiment banal usurper un style qu'on adore, de voir surtout les medias en faire la promotion sans prendre la peine de connaître les références réelles du genre. Vous allez me dire que je diverge mais est-ce normal de discréditer un jour le métal/gothique en lui accolant la plupart du temps une image violente complétement fausse et le lendemain en faire la promotion avec un groupe qui ne represente rien sinon le pognon des maisons de disque?
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 8, 2009 5:01 PM CET


Page : 1 | 2