ARRAY(0xa50be390)
 
Profil de Poison > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Poison
Classement des meilleurs critiques: 88
Votes utiles : 1231

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Poison (France)
(TOP 100 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Muchachas 1
Muchachas 1
par Katherine Pancol
Edition : Broché
Prix : EUR 18,81

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Trop creux, quel dommage, 11 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Muchachas 1 (Broché)
J'ai découvert l'auteur avec "Les Yeux Jaunes des Crocodiles" (qui sort d'ailleurs en film). Sa trilogie m'avait plutôt bien plue - malgré quelques faiblesses ici et là, surtout à cause du côté fantastique.
Dans cet opus je ne savais pas trop à quoi m'attendre, et on ne peut pas dire que la quatrième de couverture aide beaucoup.

Donc ici, l'auteur va reprendre les personnages de la première trilogie et s'intéresser en plus à une nouvelle galerie de personnages. Les liens entre les deux sont légèrement esquissés en fin de premier tome et seront à mon avis plus approfondis par la suite (le tome 2 est disponible mais je ne l'ai pas encore lu).

Très honnêtement, si j'étais contente d'avoir un petit aperçu des personnages de la première trilogie, ils n'apportent strictement rien à l'histoire de fond. Ils ne font que remplir des pages et rappeler au lecteurs qu'ils sont vivants. C'est un peu léger et surtout dommage. Je suis frustrée que l'on en sache pas plus sur eux, et frustrée du coup que l'intrigue ne soit pas plus creusée par manque de place.

Car l'intrigue est complexe ici, et douloureuse. Une fois de plus, Katherine Pancol se penche sur le thème de la famille, cette famille parfois dysfonctionnelle mais tellement importante - famille de sang ou famille de cœur. L'auteur va aborder des thèmes très très dur. Et sans jamais vraiment prononcer les mots parler de thèmes aussi douloureux que le viol, l'identité et la violence.

C'est délicat comme sujet et l'auteur en parle avec beaucoup de retenue avec pudeur.

Le sujet est bien traité, mais comme je l'ai dit plus haut, je suis un peu déçue parce que je reste sur ma faim. On referme le roman avec le sentiment de n'avoir effleuré que le début de l'histoire. On veut en savoir plus. Sur Hortence, sa sœur, sa mère...leurs hommes. Puis cette nouvelle famille...brisée, recomposées, imposée par le sang et choisie par le cœur.

Bref, j'espère que le tome 2 ira bien plus loin parce que pour le tome 1 ce n'est pas assez malgré une plume agréable et facile à lire.


Rebecca Kean, Tome 5 : L'armée des âmes
Rebecca Kean, Tome 5 : L'armée des âmes
par Cassandra O'Donnell
Edition : Broché
Prix : EUR 11,59

4.0 étoiles sur 5 Bien, mais un peu léger étrangement, 9 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rebecca Kean, Tome 5 : L'armée des âmes (Broché)
Dans ce tome 5, comme dans le tome précédent, on reprend l'action là où elle s'était arrêtée. On retrouve donc Rebecca qui doit faire face à son passé et affronter les conséquences de ces actes et de ces choix. Si j'ai trouvé ça pas mal amené, surtout dans le côté explosif intense et tant pis pour le reste, je trouve que ça ne correspondait plus à la Rebecca de la suite du roman. Elle protège son adversaire au risque de retourner ses alliés contre elle ? C'est un peu étrange. J'ai trouvé ça d'autant plus dommage que les Vikaris étaient vraiment amusantes et intéressantes. Elles apportent réellement quelque chose.

Côté personnages justement, il y en avait un peu beaucoup, du coup ici c'est light (en comparaison avec le tome précédent) : beaucoup ne sont évoqués que superficiellement. L'auteur a tout misé sur son intrigue plutôt que de développer les personnages et les liens entre eux. Ce que je regrette parce que les personnages de cette série sont vraiments intéressants et j'ai envie d'en avoir plus.

Du côté de Leo, si le personnage est l'un des rares à gagner en importance et en profondeur dans ce tome, je n'ai pas trop compris l'acharnement de l'auteur à l'éloigner, surtout avec Raphael qui n'apparait que deux ou trois fois en passage éclair.

L'histoire en elle-même est intéressante mais étrangement je retiens plus les interventions des Vikaris que l'intrigue elle-même. L'intrigue est bien, mais dans l'ensemble j'ai un gout de trop peu.

Un tome intéressant mais pas mon préféré dans la série.


CHI - Une vie de chat Vol.5
CHI - Une vie de chat Vol.5
par Konami Kanata
Edition : Broché
Prix : EUR 10,21

4.0 étoiles sur 5 Chi est toujours aussi mignonne !, 8 avril 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : CHI - Une vie de chat Vol.5 (Broché)
Cette fois-ci Chi a bien pris possession des lieux ! Heureuse dans sa nouvelle maison, elle va continuer les découvertes grâce à la chatte du voisin, très différente de notre petite Chi, et surtout, surtout, retrouver Noireau !
Chi a toujours des petites attitudes qui me font fondre, me rappelant bien souvent ma propre minette.
L'auteur évoque également un souvenir du passé de Chi, et je me demande bien si c'est dans le but de s'en servir par la suite ? Que de suspens !

Bref, une histoire toujours aussi mignonne à découvrir :)
Rendez-vous le mois prochain pour le tome 6 !


Chasseuse de vampires, Tome 6 : Le murmure des anges
Chasseuse de vampires, Tome 6 : Le murmure des anges
par Nalini Singh
Edition : Broché
Prix : EUR 8,46

4.0 étoiles sur 5 Un complément agréable même si pas indispensable, 8 avril 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chasseuse de vampires, Tome 6 : Le murmure des anges (Broché)
Cette série (que j'ai lu principalement en anglais) est celle qui m'a permis de découvrir l'auteur, bien avant Psi Changeling. Plus urban fantasy que paranormal romance, cette saga met en scène un monde assez unique où les anges règnent en maîtres et non rien à voir avec les chérubins de l'église...
Dans ce recueil de nouvelles, nous allons avoir droit à 4 histoires assez courtes mettant en scènes des personnages secondaires qui auraient pu n'être qu'esquisser auparavant.

On va ainsi en savoir plus sur la Directrice de la Guilde ou encore sur Galen et Jessamy. Ces nouvelles sont assez complètes puisqu'on a jamais cette impression de trop peu que j'associe régulièrement au format. Ici l'auteur réussit vraiment à retranscrire son monde et les émotions de manière à dessiner les personnages sous nos yeux de manière très complète sans forcément prendre trop de temps.

Bien sur la première nouvelle aurait clairement gagnée à être approfondie, mais pour autant je suis assez satisfaite du "temps" de lecture.

Même si Raphael et Elena me manque un peu, j'ai apprécié me promener dans l'univers de l'auteur histoire d'aller voir ailleurs. Que ce soit en Louisiane, au Refuge ou plus simplement chez d'autres Anges.

Ce recueil ne m’apparaît pour le moment pas indispensable dans le déroulement de la saga, mais offre un petit plus agréable pour les amateurs. Je vous déconseille néanmoins de commencer la série avec le recueil, même si ce ne serait pas "gênant" je pense que vous profiteriez plus à d'abord lire la série principale avant cet à côté.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?


Sur la gamme (la société - tome 7)
Sur la gamme (la société - tome 7)
Prix : EUR 4,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Curieusement, un peu déçue par le style de l'auteur dans le début, 5 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sur la gamme (la société - tome 7) (Format Kindle)
Très attendu ce septième tome de la saga joue sur un registre plus ambiguë. Si la sensualité se veut clairement assumée et les personnages sûr de leurs goûts, il y a une fragilité et une douceur indéniables.
On retrouve le thème de l'enseignante, à plus d'un titre, qui fait écho aux personnages du tome 6. On retrouve également Alexis et Lou qui semblent plus inaccessibles mais également engagés dans une relation qui n'était pas évidente à la lecture de "leur" tome. Lou est plus soumise que ce que l'on pense et Alexis aura beau jouer sa partition, les personnages de ce tome 7 semblent décidés à n'en faire qu'à leur tête.

Lalie se retrouve dans une famille extrêmement attachante, et se retrouve prise au piège de toutes les gardiennes de ce type, on finit par s'attacher et perdre le côté professionnel. Lorsque l'on rajoute en plus son attirance claire pour le maître des lieux, la catastrophe n'est pas loin.

Si l'auteur prend des risques avec le passé de Lalie, on reste encore loin des scènes du tome 1 qui dérangeaient tellement les lecteurs. Mais le fait d'être toujours dans cette ambiguité de ce qui est assumé de ce qui ne l'est pas tant que ça, empêche le lecteur de savoir sur quel pied danser. On se demande longtemps quelles sont les motivations de l'auteur et quel but est recherché.

En revanche, je dois dire que pour une fois je suis un peu déçue par l'écriture. Le présent m'a ici plus dérangé et surtout les réactions et dialogues sonnaient faux. Cela sonnait enfantin et bien trop bancal pour un tome 7. Comme si on ressortait un ancien texte sans réellement le reprendre. Parce qu'on a vu que l'écriture de l'auteur était changeante et gagnait en maturité, mais ce tome-ci sonne un retour en arrière.

Si c'est toujours plaisant à lire, je dois dire que j'ai été un peu déçu par ce tome-ci et que je me demande à quoi va servir l'introduction de ces nouveaux personnages.


La Légion de la colombe noire
La Légion de la colombe noire
par Kami Garcia
Edition : Broché
Prix : EUR 17,10

4.0 étoiles sur 5 Un premier tome sympathique même si "déjà vu", 4 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Légion de la colombe noire (Broché)
Kami Garcia a co-écrit la série des Lunes, je la connaissais par ce biais, et n'ayant pas apprécié la saga j'avais un peu peur de la découvrir ailleurs (comme pour Margareth Stohl qui m'avait largement ennuyé). Néanmoins j'ai eu une très bonne surprise avec ce roman et je vais suivre cette nouvelle série.

L'intrigue est assez simple : 4 familles qui depuis des siècles tentent de sauver le monde de l'emprise d'un démon. A chaque génération un héritier est choisit (ou deux pour l'une des familles) permettant à la Légion d'avoir en permanence 5 membres, cinq membres aux compétences uniques et complémentaires.
Kennedy a toujours été une jeune fille banale, ayant pour seul talent une mémoire photographique. Mais lorsque sa mère est assassinée, tout vole en éclat. Elle perd ses repères, se retrouvent seule au monde ou presque et des jumeaux étranges débarquent chez elle avec une histoire à dormir debout.

Mais rapidement Kennedy va croire à l'histoire de Jared et Lukas. Il se trame quelque chose dehors, et quand bien même ils ne sont que des adolescents, la Légion va devoir faire quelque chose, quitte à risque leurs vies.

L'histoire n'est pas très original et on a un fort sentiment de déjà-vu/déjà-lu mais pour autant ça marche bien. L'auteur réussit à retranscrire l'atmosphère et les sentiments sans en faire trop, de manière à happé le lecteur dans son monde. Elle s'attache particulièrement à décrire les interactions entre les adolescents pour les rendre plus concrets, plus crédibles.

Du côté des personnages, c'est très cliché mais assez efficace. Je trouve juste dommage que l'héroïne/narratrice soit aussi...banale. Elle a du mal à prendre une décision, n'importe laquelle, enchaîne les bourdes, et hésite sentimentalement. Il est vraiment difficile de s'attacher à elle car elle ne s'affirme pas. La fin du roman nous laisse espérer un peu plus de maturité dans la suite et j'ai vraiment hâte.

Comme beaucoup de romans jeunesse/YA actuellement, il y a un pseudo-triangle amoureux qui se dessine. Mais si Kennedy avoue être troublée par les deux garçons, on sent pourtant qu'elle est clairement attiré plus par l'un que par l'autre. C'est le garçon de son cœur qui est plus agaçant à souffler le chaud et le froid.

Dans l'ensemble c'est un roman plutôt convainquant, bien que déjà-vu, et je suis vraiment curieuse de lire la suite à présent (prévue en VO pour octobre 2014).


Les frères MacCarrick, Tome 1 : Si tu oses
Les frères MacCarrick, Tome 1 : Si tu oses
par Kresley Cole
Edition : Broché
Prix : EUR 6,60

2.0 étoiles sur 5 Une déception et des personnages imbuvables, 4 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les frères MacCarrick, Tome 1 : Si tu oses (Broché)
De Kresley Cole je connaissais la série de romance paranormale Les Ombres de la Nuit (que j'adore) et sa série de Young-Adult Arcana Chronicles qui est plutôt intrigante. La plume de l'auteur étant généralement séduisante je me suis dit pourquoi pas en voyant cette série de romance historique apparaître.

J'apprécie assez la romance historique et j'apprécie l'auteur, mais cette histoire ne marche pas. Pas pour moi du moins.

L'histoire est très classique entre un Highlander qui se révèle honorable et une lady bien sous tout rapport mais capable d'être courageuse et passionnée. Sous couvert de trahison et de chantage, le couple ainsi formé aura bien des obstacles à parcourir.

L'idée me séduisait assez je dois dire, il n'y avait peut être aucune originalité mais qu'importe. Néanmoins je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout adhéré aux personnages.

Je sais bien qu'à l'époque tous les hommes n'étaient pas honorables, polis, bien élevés etc. ni toutes les femmes capable de réagir idéalement, mais dans une romance moi j'attends du rêve. Là j'avais envie de les frapper à chaque ligne.

Lui est un rustre, extrêmement mal élevé, qui pille les ressources de celle qui lui a sauvé la vie, qui s'introduit dans sa chambre et se considère à tel point en territoire conquis qu'il invite sa bande de mercenaires à faire de même...Elle est peut être trop prompte à juger et pas trop fute-fute mais elle m'a donné une impression persistante de cruche hystérique.

Non, décidément, je ne peux pas adhérer à ce genre de personnage. Quant à la malédiction, ce n'est qu'une blague.

Les avis des autres lecteurs/lectrices laissaient entendre qu'on finissait par s'attacher et accrocher à l'histoire, mais ça n'a pas été mon cas. Jusqu'au bout j'ai eu du mal à tourner les pages et à avoir envie de lire la suite de leurs aventures.

Alors je reconnais que lorsque je vois comme avis sur le tome 2 que les personnages sont exactement les mêmes et les intrigues aussi, je décide que je vais passer mon tour et rester à la romance paranormale.


Les Cavaliers de l'Apocalypse T2 Famine
Les Cavaliers de l'Apocalypse T2 Famine
par Larissa Ione
Edition : Relié
Prix : EUR 19,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 3.5 Bien mais on peut encore progresser, 4 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers de l'Apocalypse T2 Famine (Relié)
Pour commencer je voudrai parler du livre en lui-même. Le premier opus, Guerre, avait une couverture française métallisée dorée et je reconnais que j'attendais de voir comment l'éditeur allait garder cette trame visuelle.
Or, déception, là pas de métallisée, par ce particularité. Du coup la couverture parait terne à côté de ce que l'on attendait. Je sais que question budget, c'était un coup non négligeable, néanmoins on aurait aimé plus de continuité dans le choix.

Du côté de l'intrigue, l'auteur va traiter l'histoire de Limos, la Cavalière qui a été élevée par sa mère et promise au Seigneur des Enfers. Limos qui peut devenir Famine si son sceau se brise. Pour empêcher cela, elle doit rester pure pour son mari et ne pas éprouver de désir - car si l'objet de son désir crie son nom sous la torture, elle sera ramener derechef aux enfers.
Mais Limos est pleine de secrets, des secrets honteux, des secrets dangereux, mais surtout des secrets qui peuvent changer le monde.

Si je trouvais la cavalière amusante, je ressors un peu frustrée de cette histoire. En effet, j'aurai aimé en savoir plus plus sur l'histoire de Famine et sur ses années passées parmi les démons. Quitte à avoir un ensemble plus long, un roman plus dense, je pense vraiment que ces souvenirs auraient pu apporter un plus et démarquer le roman de tous les autres (de la saga ou simplement du même genre).

En revanche, j'ai préféré le personnage d'Arik à celui de Cara. Arik est un soldat et par définition un combattant. Il survit à l'inimaginable et est extrêmement droit et fier. C'est un personnage intéressant que l'on voyait graviter dans les intrigues de l'auteur sans réellement en savoir plus.
Il peut ici se dévoiler un peu plus, même si comme pour Limos cela reste un peu superficiel et la curieuse que je suis aurait aimé en avoir encore plus.

Du côté du fil rouge de la saga, Apocalypse or not, je suis de plus en plus intriguée par des deux derniers cavaliers. On sent que l'auteur prépare quelque chose et on ne peut qu'être impatient de découvrir de quoi il retourne.
Les égarement de Peste et le comportement de Mort son intriguant.

Une dernière chose, cette jeune femme a intérêt à regagner la demeure de Mort sous peine d'une paire de claques !


Envoutement
Envoutement
par Carrie Jones
Edition : Broché

3.0 étoiles sur 5 Un peu de déjà-lu, un peu d'originalité et un résultat agréable, 30 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Envoutement (Broché)
J'avoue être partit avec un gros a priori sur ce livre. Pourtant un souvenir d'un avis positif et un format poche récent (ahh le poche, quelle merveilleuse invention) m'ont convaincu de tenter l'aventure. Il faut lire de tout, donc je me lance dans de tout.

Déjà, ôtez moi ce bandeau tentant de me vendre du Twilight ! Alors déjà c'est vendeur que pour un tout petit échantillon de lecteur (et pas que lectrice non) et ensuite, c'est une impression qui vient principalement à cause du loup et de l'écriture.

Je m'explique : l'écriture oriente clairement l'ensemble vers un public plus Young-Adult, même si les adultes aimeront quand même. C'est une écriture assez simple - bien qu'efficace - et les héros sont jeunes avec des réactions en rapport avec leur âge. Alors oui du coup ça fait vaguement Twilight. Mais je dois avouer que c'est le plus proche - et c'est à cause du début du roman.

L'histoire : Zara est jeune fille comme les autres, une mère, un beau-père, elle adore courir et écrire pour Amnesty Internationale. Sauf qu'un jour son beau-père, qui l'élève depuis sa naissance, qu'elle adore et qui est son partenaire, meurt d'une crise cardiaque. A partir de là, quelque chose se brise en elle. Inquiète, sa mère l'envoie vivre chez sa grand-mère Betty, dans un coin perdu du Maine. Adieu soleil, bonjour la glace !
Mais très vite, des événements étranges vont éveiller l’intérêt de Zara, ainsi que l'obsession de ses amis pour des créatures qu'on ne trouve généralement que dans les jeux vidéo.

Ce roman a su assez habilement éviter les clichés du genre. Si le début à un air de déjà-vu (je ne reviens pas dessus) très vite, l'univers devient tout à fait propre au roman. Le choix des créatures surnaturelles (garous et lutins) apportent un peu d'originalité, même si certains reconnaîtront dans les lutins des traits qu'on prête au Faës. Le triangle amoureux est redouté, mais finalement on en vient à se dire "comment j'ai pu imaginer ça un seul instant". Les personnages sont attachants, particuliers, et vraiment plaisants. On reprochera toutefois à l'auteur de ne pas avoir assez insisté sur les personnages autres que Zara et un peu Betty. Même Nick est passé assez rapidement en revu. Ça m'a un peu déçu, mais je compte sur la suite pour réparer ça.

Le début est assez lent et long à mettre en place, donc surtout restez accroché, ça va venir. L'auteur ne se presse pas et prend le temps de tout mettre en place pour que chaque détail compte. Donc 3.5/5 en note finale.
Un peu long, un peu trop YA pour mon goût, mais une belle découverte quand même.
Je lirai la suite avec plaisir.


Envoûtement
Envoûtement
par Carrie Jones
Edition : Relié

3.0 étoiles sur 5 Un début un peu lent mais un résultat global satisfaisant, 30 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Envoûtement (Relié)
J'avoue être partit avec un gros a priori sur ce livre. Pourtant un souvenir d'un avis positif et un format poche récent (ahh le poche, quelle merveilleuse invention) m'ont convaincu de tenter l'aventure. Il faut lire de tout, donc je me lance dans de tout.

Déjà, ôtez moi ce bandeau tentant de me vendre du Twilight ! Alors déjà c'est vendeur que pour un tout petit échantillon de lecteur (et pas que lectrice non) et ensuite, c'est une impression qui vient principalement à cause du loup et de l'écriture.

Je m'explique : l'écriture oriente clairement l'ensemble vers un public plus Young-Adult, même si les adultes aimeront quand même. C'est une écriture assez simple - bien qu'efficace - et les héros sont jeunes avec des réactions en rapport avec leur âge. Alors oui du coup ça fait vaguement Twilight. Mais je dois avouer que c'est le plus proche - et c'est à cause du début du roman.

L'histoire : Zara est jeune fille comme les autres, une mère, un beau-père, elle adore courir et écrire pour Amnesty Internationale. Sauf qu'un jour son beau-père, qui l'élève depuis sa naissance, qu'elle adore et qui est son partenaire, meurt d'une crise cardiaque. A partir de là, quelque chose se brise en elle. Inquiète, sa mère l'envoie vivre chez sa grand-mère Betty, dans un coin perdu du Maine. Adieu soleil, bonjour la glace !
Mais très vite, des événements étranges vont éveiller l’intérêt de Zara, ainsi que l'obsession de ses amis pour des créatures qu'on ne trouve généralement que dans les jeux vidéo.

Ce roman a su assez habilement éviter les clichés du genre. Si le début à un air de déjà-vu (je ne reviens pas dessus) très vite, l'univers devient tout à fait propre au roman. Le choix des créatures surnaturelles (garous et lutins) apportent un peu d'originalité, même si certains reconnaîtront dans les lutins des traits qu'on prête au Faës. Le triangle amoureux est redouté, mais finalement on en vient à se dire "comment j'ai pu imaginer ça un seul instant". Les personnages sont attachants, particuliers, et vraiment plaisants. On reprochera toutefois à l'auteur de ne pas avoir assez insisté sur les personnages autres que Zara et un peu Betty. Même Nick est passé assez rapidement en revu. Ça m'a un peu déçu, mais je compte sur la suite pour réparer ça.

Le début est assez lent et long à mettre en place, donc surtout restez accroché, ça va venir. L'auteur ne se presse pas et prend le temps de tout mettre en place pour que chaque détail compte. Donc 3.5/5 en note finale.
Un peu long, un peu trop YA pour mon goût, mais une belle découverte quand même.
Je lirai la suite avec plaisir.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20