Profil de Jean-pascal Guillet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-pascal Gu...
Classement des meilleurs critiques: 108
Votes utiles : 1276

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot)
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-30
pixel
Live in Macon
Live in Macon
Prix : EUR 15,61

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un très beau Live à titre posthume, 13 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in Macon (CD)
Tommy Crain fût pendant 15 années le lead-guitar du Charlie Daniels Band, et il suffit de réécouter "Nightrider" et "Saddle Tramp" pour se rendre compte du talent qu'avait ce bonhomme. Oui qu'avait car Crain est décédé le 12/01/2011 soit 4 jours avant ses 60 ans! Funeste destin!
Ce live lui rend justement hommage, il est en compagnie de son groupe le Crosstown Allstars au sein duquel on trouve Jack Hall (bass) ex-Wet Willie, autre célébrité du southern-rock (fort prisée par un certain Suffle Master, allez savoir pourquoi!)

Si Tom Crain a fait une grande partie de sa carrière au sein d'un des plus célèbres groupes de southern-rock, ce n'est pas à proprement parler sur cette vague que surfe le Crosstown Allstars, on est plutôt entre le blues-rock et le southern-rock. Le concert est enregistré à Macon (GA) dans le fief des Allman Brothers Band et tiens oh miracle on trouve deux titres des ABB dans la set-list, à savoir "Hot Lanta" et "Jessica". On trouve pas mal de reprises ici, avec un set qui ouvre sur le "For What it's worth" du Buffalo Sprinfield, qui se poursuit avec un surprenant mais néanmoins excellent "Papa was a rolling stone".
Tous les titres sont interprétés avec brio, traversés par les envolées de Tommy Crain efficacement épaulé par l'autre guitariste Bob Rumer. On remarque également l'excellent clavier Bob Jones dont les interventions sont toujours pertinentes et qui nous gratifie d'un solo de piano sur "Jessica" dans l'esprit de Chuck Leavell.
Mention spéciale pour le "The very thing that makes you rich" (Ry Cooder) enchaîné de main de maître à "Spanish Moon" (Little Feat)

Plus de 70 minutes de pur bonheur qui nous montre que Tommy Crain était un vrai grand de la scène US, et il est bon de rappeler qu'il fût l'auteur du tube planétaire du Charlie Daniels Band "The Devil went down to Georgia"

PS: Un autre Crain sévit sur la scène du southern-rock actuellement, c'est Billy Crain fin guitariste des Outlaws et ex-Henry Paul Band et petit frère de feu Tommy.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 24, 2014 9:34 PM CET


Various Artists Move Me Brightly Jerry Garcia 70th Birthday
Various Artists Move Me Brightly Jerry Garcia 70th Birthday
DVD ~ Various Artists
Prix : EUR 20,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Happy Birthday Mr Jerry Garcia!, 8 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Various Artists Move Me Brightly Jerry Garcia 70th Birthday (DVD)
Le 1/08/2012 Jerry Garcia aurait eu 70 ans, si une vie jalonnée d'excès (addiction sévère à l'héroïne) et diabète récurrent n'avaient abrégé l'aventure.Ses amis et survivants du Dead n'en ont pas moins décidé de fêter dignement cet anniversaire. A l'initiative de Bob Weir a donc eu lieu à San Raphael (CA) un concert célébrant l'évènement, dans les propres studios du guitariste et ce devant un public restreint (une petite centaine de personnes) et oh combien chanceux!

On retrouve donc Weir, Phil Lesh et Donna Godchaux du Grateful Dead et une floppée d'invités parmi lesquels on reconnait Mike Gordon (Phish), Neal Casal dont la présence ici n'étonne personne quand on connaît son travail au sein du Chris Robinson Brotherhood, de Jim Lauderdale qui vient du bluegrass. Parmi ces vétérans on trouve de nombreux artistes talentueux qui viennent de groupes beaucoup plus jeunes et qui étaient encore au berceau le jour du décès de Jerry Garcia!

Ce DVD se présente donc comme un docu/concert, avec 13 titres du Dead interprétés par le super groupe constitué pour l'occasion et de nombreuses interventions de contemporains de Garcia, ses femmes , ses filles, et des musiciens de la scène californienne. Seuls les deux premiers titres sont coupés par les interviews, par la suite les morceaux sont en entier et les interventions reléguées entre les titres.
Les fans du Dead vont boire du petit lait, tant les versions proposées ici sont superbes, avec un "Terrapin Station" impérial, un "Days Beetween" magnifié par le chant habité de Bob Weir en pleine forme soutenu par un groupe plein de respect. Il est étonnant de voir avec quel recueillement ces jeunots, dont la plus part viennent de l'indie rock, interprètent le répertoire de ce vieux groupe de babas qu'était le Dead!

Vous avez compris, Deadheads et autres fans et nostalgiques de Garcia, pas d'hésitation, vous tenez là 160 minutes de pur bonheur!


Faith Pride & Justice
Faith Pride & Justice
Prix : EUR 25,68

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dans la famille Molly Hatchet........Highway Ryders, 31 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faith Pride & Justice (CD)
Highway Ryders est une formation qui nous vient de Los Angeles, fondée en 2012 par Steve Feldman chanteur de son état et qui officia un temps chez Iron Butterfly (hé oui! tous les chemins....) Les deux guitaristes eux ne sont pas non plus des inconnus puisque Johnny Travers et Johnny Barnes ont fait partie des Regulators qui furent un des meilleurs groupes de southern-rock ....de Californie!

Nous sommes ici dans le southern-rock tendance lourde dans le genre Molly Hatchet , ou Blackfoot c'est selon. Donc riffs bien lourds et slide à tous les étages , le tout coiffé par la voix râpeuse de Steve Feldman. On s'aperçoit vite que ces gars la on de l'expérience et que pour envoyer grave, il savent faire!
Pour les amateurs de hard southern-rock de qualité bien sûr!, Molly Hatchet déjà nommé mais aussi Doc Holliday voire le Lynyrd Skynyrd de années 2000.


Jacksonville
Jacksonville
Prix : EUR 19,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Dans la famille Marshall Tucker Band.....The Buster Cousins Band, 31 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Jacksonville (CD)
The Buster Cousins Band est une formation de southern-rock basée à Orlando (Floride), on trouve à sa tête un certain Tim Kelliher qui n'est point un inconnu pour les aficionados de ce style de musique. En effet ce gars là nous avait gratifié, il y a quelques années, avec son compère Mike Galloway d'un opus mémorable "Outlaws and Renegades" , un grand disque de southern-rock que je recommande chaudement aux amateurs du genre!
Donc revoici Tim Kelliher (lead vocals, guitar) en compagnie de Mark Emerick (guitar, dobro) son cousin (d'ou le nom du groupe), qui officie normalement au sein de Commander Cody , le mythique groupe de country-rock.

Ces lascards ne sont donc pas des nouveaux venus et totalisent quelques heures de vol et ça se sent pour notre plus grand bonheur! Du southern-rock donc mais tendance Marshall Tucker Band, voire Dickey Betts et son Great Southern.La plus part des titres sont en mid-tempo et fortement teintés de country.
L'instrumental qui ouvre le disque "Incident at Bed Spring Creek" semble sorti tout droit d'un MTB, de même que le titre "Tennesse Wind" sur lequel plane le fantôme de Toy Caldwell, la seule différence notable étant l'absence des instruments à vent de Jerry Eubanks.
Ce qui est remarquable , c'est qu'aucun titre sur les 10 ici présents ne vient rabaisser le haut niveau de cette oeuvre, tout est excellent. Il y a fort à parier que si ces types avaient sévi dans les années 70, Capricorn Record se serait rué dessus pour les signer.On notera à ce sujet la présence de Tommy Talton (grande figure de Capricorn) à la slide sur le superbe "Outlaws and Renegades"


Middle Class Man
Middle Class Man
Prix : EUR 33,59

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Middle Class Man" du grand southern-rock, 30 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Middle Class Man (CD)
Voila un petit bijou de southern-rock sorti en 2011 et passé quasiment inaperçu , sauf peut-être pour les quelques amateurs éclairés que compte l'hexagone! Gary Jeffries est l'ex lead-vocal du groupe de southern-rock Alligator Stew, il fût aussi membres des Regulators. "Middle Class Man " est son premier effort en solo et c'est une réelle réussite! Ce type transpire le southern-rock par tous les pores!
Les titres des morceaux sont déjà évocateurs du style de musique joué ici: "Southern Pride", "Blood on the Highway", "Flowers on my Grave".....on comprend bien que le bougre ne va pas nous jouer du folk!!!!
Jeffries est épaulé par un groupe à l'efficacité redoutable, riffs ravageurs, slide et soli à l'envie et des compos percutantes. Mais attention pas de confusion, on est pas dans le hard southern, mais plutôt entre Lynyrd Skynyrd et Outlaws. Les influences country de Jeffries apparaissent régulièrement au fil de l'opus, comme sur la seule reprise, le "Bad Moon Rising" de Fogerty, harmonica et banjo sont présents, sur d'autres titres le dobro pointe son nez, enfin les intro se font souvent à l'acoustique.
Mention spéciale pour le titre qui donne son nom au disque "Middle Class Man",pour l'excellent "Mississippi Girl" et son final à la Outlaws, de toutes façons il n'y a rien à jeter c'est du tout bon , tout amateur du genre se doit de se ruer sur ce "Middle Class Man"


Une chanson pour Ada
Une chanson pour Ada
par Barbara Mutch
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

3.0 étoiles sur 5 Pour meubler les soirées d'automne sans se prendre trop la tête!, 16 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une chanson pour Ada (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Barbara Mutch signe ici un premier roman assez réussi. Belle histoire d'amitié entre Ada jeune domestique noire et Mrs Harrington sa maîtresse, le tout sur fond d'apartheid , nous sommes en Afrique du sud.La musique (classique) est très présente, lien essentiel entre les deux héroïnes. Tout cela n'est pas sans rappeler "La couleur des sentiments" de Kathryn Stockett, une oeuvre donc populaire et néanmoins réussie . Roman idéal pour l'été...trop tard ce sera donc pour les longues soirées d'automne!


Sunshine Daydream
Sunshine Daydream
Prix : EUR 28,90

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un petit plongeon dans le monde des DEADHEADS!, 16 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sunshine Daydream (CD)
Parution d'un nouveau live du Grateful Dead, de toutes façons les réserves sont quasi inépuisables! Celui-ci est donc un live de 1972 et paraît sous le label Rhino, donc gage de qualité et encore une fois cela se justifie ici.
Coffret de 3cd et un dvd, les trois disques sont l'intégralité du concert donné à Veneta (Oregon) en août 72.Après donc la longue tournée qui a conduit le groupe sur les routes européennes (avril et mai72). Si vous n'étes pas un Deadhead, je vous le dis de suite faites l'impasse sur ce "Sunshine Daydream", non qu'il soit mauvais bien au contraire, mais si vous devez aller à l'essentiel, mieux vaut se reporter sur les excellents "Europe 72" volumes 1 et 2, voire même sur le superbe coffret "Steppin' out England 72" de cette même tournée européenne.

Pour en revenir à "Sunshine Daydream", on retrouve donc la même formation que celle qui a écumé le vieux continent, à l'exception bien sûr de Ron Mc Kernan "Pigpen" qui a quitté définitivement le groupe en juin 72 au retour d'Europe et c'est une perte considérable! (Pigpen meurt le 8/03/73) Dire que l'arrivée de Donna Godchaux au chant en mars 72 avec son clavier de mari Keith venu seconder Pigpen défaillant, soit un plus pour le groupe reste à prouver. Je n'ai jamais pu supporter les gueulantes hystériques de la dame, mais bon c'est une appréciation tout à fait personnelle! Le fait est que chacune de ses interventions me fait regretter amèrement la voix bluesy, fragile et émouvante de ce bon vieux Pigpen!

La set list de ce concert est très proche de celles de la tournée en Europe , le son (excellent) aussi, on retrouve les classiques "China Cat Sunflower" et "I Know Rider", un "Dark Star" de 30mn, une belle version du "Sing me back home "de Merle Haggard, hélas quelque peu gâchée par les hurlements de la Godchaux.....!
A ces cd est joint un dvd qui n'est pas la transmission du concert dans son intégralité, mais plutôt un documentaire sur la journée de ce 27 août 72 à Veneta avec beaucoup d'images du public (bien, bien défoncé!), mais bon on est chez le Dead...Ca fait un peu "Woodstock" avec une complaisance des cameramen qui s'attardent assez lourdement sur les nanas qui dansent à poil (et il y en a!). Alors bon ça va un moment!

Il faut reconnaître que les images bien qu'ayant plus de 40 ans sont extrêmement bien restaurées (encore une fois merci Rhino!)et que le son est à l'avenant.Et puis voir Garcia jouer sur une simple Stato.....!!!

PS: passionnés par cette époque bénie, sachez que ce jour là la première partie était assurée par Les New Riders of the Purple Sage et que leur prestation est disponible en cd sorti en 2004 sous le titre "Further Magic". Quand on aime le Dead, on aime les New Riders!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (8) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 23, 2014 6:14 PM MEST


Ultrasport / 10138 Pantalon de course Homme Noir/Gris de Paloma M
Ultrasport / 10138 Pantalon de course Homme Noir/Gris de Paloma M
Prix : EUR 24,99

3.0 étoiles sur 5 bon produit à priori, 14 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultrasport Pantalon de running homme (Sports Apparel)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Un produit simple et assez confortable.Selon l'expression consacrée un bon rapport qualité/prix! Reste cependant à attendre des conditions climatiques plus rigoureuses pour voir si ce pantalon de running tient la route (c'est le cas de le dire!), par temps froid.


KitSound KSRIBBK Casque intra auriculaire avec micro Noir
KitSound KSRIBBK Casque intra auriculaire avec micro Noir
Prix : EUR 26,59

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 très moyen!, 14 octobre 2013
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Produit somme toute assez moyen, je vois pas trop ce que ce casque intra auriculaire apporte de plus par rapport à d'autres modèles, a part peut-être le petit micro! Pour la pratique du running, il y a mieux et heureusement! Si vous devez changer les embouts de silicone pour un plus petit ou un plus grand, surtout restez calme! On ne s'énerve pas, mais bon courage quand même!
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 16, 2013 10:23 AM MEST


Compagnie K
Compagnie K
par William March
Edition : Broché
Prix : EUR 23,10

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Remarquable et passionnant témoignage, 4 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Compagnie K (Broché)
Il existe de nombreux ouvrages qui témoignent de ce qu'a été la grande boucherie de 14/18, certains sont devenus des classiques, tels "A l'ouest rien de nouveau" de E.M Remarque , "Orages d'acier" d'Ernst Jünger pour le côté allemand, "Les croix de bois "de Dorgeles, "ceux de 14" de Genevoix pour ne citer qu'eux du côté français. Mais peu de livres relatent ce qu'ont vécu les soldats des corps expéditionnaires anglais et américains. Je retiendrais "Johnny got his gun" de Dalton Trumbo , "les sentiers de la gloire"de Cobb et le plus récent, "Le chemin des âmes" de Joseph Boyden, un superbe livre qui a le mérite de nous faire partager le point de vue des amérindiens (Cree)

Avec ce "Compagnie K" de William March , c'est une oeuvre majeure qui vient enfin d'être traduite en français (merci les éditions Gallmeister), 80 ans après sa parution aux States!Ce récit inspiré de l'expérience de l'auteur, engagé dans le corps des Marines en 1917 et qui combattit en France, est inoubliable. Les chapitres sont courts, comme autant de coups de poing à l'estomac que reçoit le lecteur. L'écriture est brute et sans artifices,Marsh donne la parole aux différents soldats de sa compagnie, officiers et hommes de troupe, pour une plaidoirie contre l'absurdité des combats, des ordres reçus. C'est un témoignage noir et violent.

"Compagnie K" est un ouvrage essentiel sur le premier conflit mondial, et il y a fort à parier que les prochaines commémorations ne sont pas étrangères à l'apparition de ce chef d'oeuvre et c'est tant mieux!


Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21-30