Profil de Jean-pascal Guillet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-pascal Gu...
Classement des meilleurs critiques: 101
Votes utiles : 1421

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot)
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Philips HD9185/00 Cuit Vapeur 1 Bol sans BPA Spécial Poisson 900 W
Philips HD9185/00 Cuit Vapeur 1 Bol sans BPA Spécial Poisson 900 W
Prix : EUR 59,99

3.0 étoiles sur 5 Oui ...mais!, 12 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Philips HD9185/00 Cuit Vapeur 1 Bol sans BPA Spécial Poisson 900 W (Cuisine)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Adepte de la cuisson vapeur depuis de nombreuses années et possédant déjà un appareil permettant d'utiliser plusieurs paniers en même temps, c'est pour l'accessoire "poisson" que je me suis intéressé à cet appareil. Parce qu'il faut bien reconnaître que le fait de ne pouvoir faire cuire plusieurs aliments en même temps limite assez significativement les performances.
Le diffuseur d'arôme....c'est original mais ne l'ai point encore testé.


La dernière frontière
La dernière frontière
par Howard Fast
Edition : Broché
Prix : EUR 10,20

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Cheyenne de vie.....!!!!!, 12 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière frontière (Broché)
Les éditions Gallmeister nous gâtent en ce mois de mai, avec la parution de deux ouvrages appartenant à la littérature de l'Ouest américain, "Homesman" de Glendon Swarthout, dont on avait pu déjà apprécier en 2012 l'excellent "Le tireur" toujours chez Gallmeister, et donc "La dernière frontière" d'Howard Fast dont il sera ici question.

Howard Fast (1914-2003) grand écrivain américain à l'oeuvre éclectique, auteur du fameux "Spartacus" porté à l'écran par Kubrick, de romans noir dont le très conseillé "Sylvia" et de cette oeuvre "La dernière frontière" rééditée dans une nouvelle traduction. Nous avons là, une des oeuvres majeures traitant de la question indienne.Nous sommes en 1878 en Oklahoma, les autorités américaines ont parqué les Cheyennes du Nord dans une réserve où ceux-ci meurent impuissants. Ils décident de quitter cet endroit hostile et s'enfuient avec femmes et enfants afin de retrouver les Black Hills leur terre sacrée. L'armée US se lance à leur poursuite....Ces faits se sont effectivement déroulés et sont à rapprochés d'un épisode presque identique, la fuite de Chef Joseph et de ses Nez-Percés vers la Canada, avec la cavalerie à ses trousses en 1878 à travers le Yellowstone!
Ce livre a inspiré le scénario du dernier western tourné par John Ford en 1964 sous le titre original de "Cheyenne Autumn" (Les Cheyennes) bien que non crédité au générique.....seul le livre de Mari Sandoz "Automne Cheyenne" traitant des même faits historiques est mentionné par le cinéastre.

Amateurs de littérature de l'ouest américain ne passez pas à côté de ce petit bijou! A ranger tout près du "Automne Cheyenne" de Mari Sandoz (Edition du Rocher) et du remarquable "Des clairons dans l'après-midi" d'Ernest Haycox paru récemment chez Acte-Sud.


Goin' Home
Goin' Home
Prix : EUR 20,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Back to the roots, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Goin' Home (CD)
Retour aux racines donc pour ce nouvel opus de Kenny Wayne Shepherd. Album de reprises dans lequel l'élève surdoué rend hommage a ses maîtres, a savoir les King: BB, Albert, Freddie, mais aussi Buddy Guy, Muddy Waters....et of course Stevie Ray Vaughan. A cette occasion Shepherd sacrifie au rituel en vogue du défilé des invités ...mais on va pas se plaindre: Warren Haynes (hello Shuffle!), Keb'Mo, Joe Walsh entre autres.

C'est la seconde fois que le garçon plonge dans le pur Blues, rappelez vous l'atypique mais néanmoins superbe "10 Days Out" sorti en 2006! Un must! Donc sur ce bien nommé "Goin' Home", que des reprises de classiques du Blues, au hasard, "Palace of the King" qui ouvre le disque dans une version chaude et cuivrée (The Rebirth Brass Band), "Born under a bad sign" splendide avec Keb'Mo, "Still a Fool" torride avec Robert Randolph, l'homme qui nous démontre chaque jour que la pedal-steel n'est pas uniquement l'apanage de la country-music!

Le temps d'un disque Kenny Wayne Shepherd a laissé de côté les solos débridés auxquels il était coutumier, ressortez son disque précédent "How I Go"! Sont-ce les années qui assagissent le guitariste et le poussent à jeter un oeil dans le rétroviseur? Après le récent et très réussi intermède The Rides avec les deux vétérans de la scène californienne Barry Goldberg et Steve Stills, Shepherd récidive donc pour notre plus grand plaisir.

On attend maintenant le prochain disque du maître du British Blues John Mayall, c'est pour dans quelques jours, un nouvel opus d'un des ses anciens employés, Walter Trout doit suivre dans la foulée.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 18, 2014 4:23 PM MEST


Revolution - Original Motion Picture Score
Revolution - Original Motion Picture Score
Prix : EUR 21,06

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 If you're going to San Francisco......., 4 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Revolution - Original Motion Picture Score (CD)
Réédition salutaire en cd d'un LP disparu depuis longtemps de la circulation. Sorti en 1969 cette bande son d'un film oublié (quand on a eu la chance ou le malheur de le voir on comprend pourquoi!!!) de Jack O'Connell est intéressante à maints égards. Le film donc s'appelait "Revolution" et avait pour ambition de faire découvrir les charmes des bouleversements qui agitaient alors la société américaine, je veux parler du phénomène hippie. Il s'avère en définitive que tout cela tient plutôt du documentaire naïf voire légèrement débile, avec apologie du LSD, dialogues anti-militaristes convenus....

Mais fort heureusement la bande son elle ,est le reflet de la richesse de la scène musicale californienne des années soixante. On y trouve deux titres du Quicksilver Messenger Service, le "Codine" de Buffy Ste Marie et "Baby I'm gonna leave you" tous les deux d'excellentes factures. Le Steve Miller Band est aussi présents avec trois morceaux, je dirais plutôt trois brûlots! Du grand Steve Miller!
Enfin le groupe Mother Earth, formation que l'on peut qualifier de seconde génération de la scène de San Francisco, emmené par la charismatique chanteuse Tracy Nelson; Mother Earth qui interprète le titre "Revolution" et deux autres morceaux dont un très beau "Stranger in my own town" de Percy Mayfield.

Ce disque a l'immense mérite de nous replonger en 8 titres dans l'univers musical fabuleux de la Bay Area au temps du Flower-Power.


Nassau Coliseum Ny 5/1/73
Nassau Coliseum Ny 5/1/73
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 23,70

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du bon! du live! de l'Allman!, 29 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nassau Coliseum Ny 5/1/73 (CD)
Ce live de l'Allman Brothers Band nous permet de découvrir ce que donnait sur scène le line-up qui venait d'achever l'enregistrement de l'opus studio "Brothers and Sisters". L'enregistrement de ce dernier avait en effet été interrompu par la disparition tragique du bassiste Berry Oakley. Seul Dickie Betts assure les guitares, mais il est secondé efficacement par la nouvelle recrue à savoir le talentueux Chuck Leavell aux claviers. Quant'a Berry Oakley il est remplacé par Lamar Williams.

Deux cd de 79mn chacun, que du bonheur! Le présence de Chuck Leavell permet à Gregg Allman de délaisser son Hammond sur quelques morceaux pour empoigner la guitare rythmique.La set list fait bien sûr la part belle aux titres qui composent "Brothers and sisters". Betts et Leavell se partagent les solos. Le concert se termine par un long "Mountain Jam" (31mn), et on s'aperçoit ici combien l'ABB excelle dans les longues jams au cours desquelles chaque musicien laisse éclater son talent.

Ce concert est à rapprocher de celui que l'on trouve sur la super deluxe édition de "Brothers and Sisters" sorti récemment, show enregistré le 26/09/73 au Winterland avec bien entendu la même formation. Ceux qui ont le bonheur de posséder le joyau savent de quoi je parle! Pour les autres, je vous conseille de partir en chasse vous ne serez pas déçus!!!!


Macon City Auditorium 2/11/72
Macon City Auditorium 2/11/72
Prix : EUR 21,38

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un live rare et remarquable!, 29 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Macon City Auditorium 2/11/72 (CD)
Tout amateur de l'Allman Brothers Band se doit de posséder cet enregistrement live du groupe, enregistré le 11/02/1972. Et pourquoi donc me direz vous? Et bien tout simplement parce que nous avons à ce moment là une formation dans une configuration rare, car Duane Allman est décédé depuis 4 mois et le groupe ne l'a pas encore remplacé, le clavier Chuck Leavell n'arrivera qu'en fin d'année. Seul Dickie Betts assure les parties de guitare, mais ce que l'on constate très vite c'est que le bassiste Berry Oakley qui avait déjà l'habitude de se servir de sa basse comme d'une troisième guitare au temps de Duane Allman, s'en donne à coeur joie! Ses lignes de basse sont absolument stupéfiantes, sa présence omni-présente au côté de Betts dont, soit dit en passant le talent et la vertuosité éclatent ici, sa présence disais-je fait de ce concert un moment unique!

Il faut y ajouter que le groupe joue chez lui à Macon, pour la première fois depuis la disparition de son leader. Comme souvent le set débute par un "Statesboro Blues" de haute volée et va se poursuivre par les grands classiques de l'époque, familiers aux amateurs éclairés de l'ABB, à savoir entre autre un "One way out" sur lequel la slide de Duane est remplacée par le piano de Greg, un "You don't love me" de 21 minutes sur lequel Betts donne toute la mesure de son talent. Sur le second cd, "Les Brers in A minor" Berry Oakley est éblouissant, lumineux....Il disparaîtra hélas l'année suivante dans un accident de moto comme son pote Duane.

Vous voilà prévenus! Pour un prix modique faites l'acquisition de ce live, à la prise de son excellente pour un enregistrement de cette époque. Dans la même série on trouve également un très bon live "Nassau Coliseum" de 1973, avec un ABB identique à celui qui enregistra "Brothers and Sisters" soit avec Chuck Leavell et Lamar Williams à la basse.


Trois mille chevaux vapeur
Trois mille chevaux vapeur
par Antonin Varenne
Edition : Broché
Prix : EUR 22,90

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du bon roman d'aventure, 25 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trois mille chevaux vapeur (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Voilà un excellent roman d'aventure , plein de rebondissements, dans lequel l'auteur Antonin Varenne, nous entraîne à la suite de son héros le sergent Bowman. L'action débute en 1852 en Birmanie où Bowman sert dans l'armée de la puissante Compagnie des Indes et va se terminer sur le continent nord-américain à la veille de la guerre de Sécession après un passage dans les bas fonds de Londres (1855) écrasée par une canicule et une sécheresse apocalyptique.

Le lecteur s'accroche aux basques de Bowman à la poursuite d'un sérial-killer redoutable , tout autant qu'il l'est lui-même! Inutile d'en dire plus, je vous garantis que ça décoiffe!!!!

On retrouve dans ce roman la littérature populaire dans ce qu'elle a de plus noble, instructive, passionnante et écrite de main de maître. A propos de maître! cette oeuvre n'est pas sans rappeler le dernier ouvrage de Pierre Lemaître. Point commun entre ces deux là, ils viennent du monde du polar! Etonnant non?


HEARTSFIELD/SIGNATURE SERIES-FIRST ALBUM
HEARTSFIELD/SIGNATURE SERIES-FIRST ALBUM
Proposé par RAREWAVES USA
Prix : EUR 14,08

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Heartsfield: entre Poco et Outlaws, 25 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : HEARTSFIELD/SIGNATURE SERIES-FIRST ALBUM (CD)
Hearsfield est un groupe de country-rock passé aux oubliettes de l'histoire du rock, comme tant d'autres formations de cette époque! Et pourtant à l'écoute de ce premier opus éponyme on se demande pourquoi.La musique de Heartsfield est à mi-chemin entre Poco et Outlaws. Poco pour les guitares cristallines et les vocaux aériens sans omettre la présence de la steel. Outlaws pour les chevauchées débridées sur les titres électrifiés. Le groupe est issu de l'Indiana soit entre le sud et la Californie, ceci expliquant peut-être cela!

Quoi qu'il en soit, nous avons là un excellent country-rock, interprété avec inventivité et vertuosité.On trouve même une petite incursion dans le Bakersfield sound cher à Chris Hillman et son Desert Rose Band sur le titre "The only time I'm sober is when you're gone" (hé oui!!!).

Deux autres disques sont sortis en 1974 et 75 qui méritent toute votre attention si comme moi vous etes friands du son des seventies. Le groupe après une interruption d'activité, a repris la route et est toujours actif comme en témoigne son site.

A ranger entre Poco, Outlaws, voire même Pure Prairie League (du début)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 26, 2014 8:23 PM MEST


Live in 1978 Chicago
Live in 1978 Chicago
Prix : EUR 16,05

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Emmylou Harris et son Hot Band en Live, 23 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live in 1978 Chicago (CD)
Ce live d'Emmylou Harris sorti récemment nous permet de découvrir ce que donnait la reine de la country-music et son Hot Band sur scène. 1978 c'est l'époque de la parution de "Quarter Moon in a Ten Cent Town" soit à mon avis une de ses plus grandes réussites avec le précédent "Luxury Liner" (1977) On trouve en fait deux prestations différentes, la première (14 titres) avec le Hot Band au grand complet (Albert Lee, Rodney Crowell...) augmenté pour l'occasion de Ricky Scaggs et du trio vocal The Whites, sans oublier la présence de Jerry Douglas au dobro qui lui non plus ne faisait pas partie de Hot Band. Donc ambiance plutôt bluegrass mais pas que car on trouve dans la set-list "Luxury Liner" "Ain't living long like this".
Tout celà joué avec virtuosité, Emmylou Harris est alors au sommet de son art!

Le disque se termine par 5 titres extraits d'une autre prestation de la chanteuse en 1978, mais chose inhabituelle en trio, avec toujours Ricky Scaggs et Roy Huskey Jr (bass). Dans une ambiance plus intimiste Emmylou Harris nous livre une version émouvante de la chanson de Van Zandt "If I needed you" et quelques classiques du gospel et de la country.

Belle occasion ici de retrouver une artiste au sommet de son art, d'autant que les live de cette époque avec le Hot Band ne courent pas les rues!


Back On Track
Back On Track
Prix : EUR 18,93

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Flynnville Train: entre southern et country-rock, 22 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Back On Track (CD)
Flynnville Train fait partie de ces groupes qui évoluent entre southern et country-rock, et on peut dire qu'en ce qui concerne cette formation originaire de Middletown (Indiana) on est à 60% de country-rock pour 40% de southern.
Ce "Back on track" n'est pas à proprement parlé un nouveau disque mais plutôt un mix de ses deux premiers disques à savoir "Flynnville Train" (2007) et "Redemption" (2010), plus deux inédits. Mais ça tombe bien car ces deux opus sont difficilement trouvables.

Les influences des deux frangins Flynn, Brian (lead voccals) et Brent (lead guitar) sont assez évidentes: Lynyrd Skynnyrd of course, pour preuve cette reprise du "Don't Misunderstand me" de Rossington/Collins Band en duo avec Gretchen Wilson, reprise très très convaincante! Les deux premiers titres fleurent bon eux aussi le southern , puis avec "Sandman" l'inamovible hit du groupe America, Flynnville Train nous offre là un superbe moment, avec une version électrifiée qui se termine par un long et beau chorus de guitare, sans oublier les vocaux dignes du meilleur rock californien!

Suivent quelques ballades très country-rock, "Preachin' to the choir" (Blackberry Smoke??)et tout cela se termine avec deux excellents morceaux à la sauce sudiste, malgré ce que je qualifierais de faiblesse et de facilités à l'écoute de "The one you love" et "Tipn a can", le genre de morceaux entendus dix mille fois.....mais bon soyons indulgents, le reste est vraiment excellent!

Ce groupe est à mettre sans trop d'hésitation dans la famille Whiskey Myers, Blackberry Smoke , Sinny Molly la formation de l'ex-Skynyrd Mike Este.

PS: le passage en France du groupe au Festival de Craponne en 2011 a laissé quelques traces, pour preuve les remerciements sur le livret: Georges et Jocelyn Carrier les organisateurs du "Country-Rendez vous" et Didier Cere l'emblématique leader des excellents Bootleggers .


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20