Profil de Jean-pascal Guillet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-pascal Gu...
Classement des meilleurs critiques: 92
Votes utiles : 1545

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot)
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Muddy Wolf at Red Rocks
Muddy Wolf at Red Rocks
Prix : EUR 13,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand et bel hommage à deux monstres du Blues., 27 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Muddy Wolf at Red Rocks (CD)
On sait Joe Bonamassa très prolifique en ce qui concerne les parutions de live et cela continue, mais on va pas s'en plaindre parce qu'en matière de blues-rock on a entendu pire!,même si l'homme a de nombreux détracteurs.
Le revoici donc avec cet hommage rendu à deux grandes figures emblématiques du blues Muddy Waters et Howlin' Wolf (McKinley Morganfield et Chester Burnett pour l'état civil). La première partie est donc consacrée au répertoire de Waters, Bonamassa revisite ces standards du blues mille fois entendus, mais sait en artiste de talent se les réapproprier sans pour autant les dénaturer. Il s'est entouré pour cela d'une formation conséquente : Michael Rhodes (bass) et Anton Fig (drums), Reese Wymans talentueux clavier et ex-Double Trouble de SRV, une section de cuivres discrète et efficace emmenée par Lee Thornburg (trumpet) qui officiât au sein des célèbres Tower of Powwer, une référence en matière de cuivres! On oublie pas Mike Henderson à l'harmonica , parce qu'il est quand même question de blues! plus un guitariste rythmique Kirk Fletcher.

On retrouve le Bonamassa croisé il y a quelques mois lors de la sortie de la série des "Tour de Force" et particulièrement le live at "Shepherd's Bush Empire" consacré exclusivement au répertoire blues. A mon humble avis c'est en ce domaine que Joe est le meilleur et cela se vérifie encore avec ce "Muddy Wolf at Red Rocks"
La seconde partie s'attaque au répertoire d'Howlin' Wolf et il me semble que Bonamassa se sent là plus à l'aise, non que ce qui précède soit mauvais loin de là , mais je dirais que les chansons du Wolf le booste, la guitare se fait volubile, les chorus enlevés, bref ca déménage, alors que le guitariste se montre plus sage sur les titres de Waters. Bon ceci vient peut-être du fait que je préfère nettement Howlin' Wolf à Muddy Waters....
Quoi qu'il en soit on tient là un superbe opus de blues-rock qui se termine en feu d'artifice avec quelques titres du répertoire de Bonamassa, "Oh Beautiful" et "Love ain't a love song" du dernier "Different shades of blues" et cerise sur le gâteau un grandiose "Sloe gin" suive par "The ballad of John Henry".

Allez Joe, si c'est pour nous balancer des trucs pareils tu peux continuer! De toutes façons nul n'est tenu de tout acheter, on est assez grand pour faire le tri!
Profitez en pour réécouter les disques qui témoignent de la rencontre entre bluesmen et jeunes blanc-becs , le "Fathers and Sons", illustre rencontre entre Muddy Waters et Mike Bloomfield/Paul Butterfield (1970), le "Fleetwood Mac in Chicago" ou quand Peter Green se frotte à Willie Dixon et Buddy Guy , sans oublier les enregistrements de Waters et Johnny Winter et les "London Howlin' Wolf sessions" avec Clapton, Winwood....un must! (surtout en version Deluxe)
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 27, 2015 7:16 PM CET


Happy Prisoner: The Bluegrass Sessions
Happy Prisoner: The Bluegrass Sessions
Prix : EUR 14,45

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Des Bluegrass sessions fort réussies!, 17 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Happy Prisoner: The Bluegrass Sessions (CD)
A l'instar de ses collègues qui oeuvrent également dans la country-music Robert Earl Keen y va de son disque consacré au bluegrass avec ce "Happy Prisoner". On connait le talent de songwriter du texan depuis belle lurette, mais ici Keen abandonne le style américana qu'il pratique d'habitude et se fend d'un superbe opus de bluegrass. L'exercice fut déjà réussi par Steve Earle en 1999 avec "The Mountain" , Patty Loveless avec "Mountain Soul" et plus récemment Alan Jackson sur "The Bluegrass Album" en 2014. "Happy Prisoner" n'a pas à rougir face aux oeuvres précitées.

Donc pas de compositions originales mais 15 reprises tirées du répertoire traditionnel, de Flatt and Scruggs en passant par A P carter et Jimmy Rodgers . Keen est entouré d'un excellent groupe acoustique qui joue sans esbroufe mais avec virtuosité et décontraction, au sein duquel on trouve Sara Watkins de Nickel Creek au violon.
Le disque est produit par Lloyd Maines, gage de qualité, trois invités prestigieux viennent apporter leur concours , l'élégant Lyle Lovett sur le "T for Texas" de Rodgers, le vétéran mais toujours vert Peter Rowan sur une de ses compositions, le classique "Walls of time" et enfin l'ex Dixie Chicks Nathalie Maines (fille de Lloyd) pour un poignant duo sur "Wayfaring Stranger" qui clôt le disque.

Belle incursion donc de Robert Earle Keen dans l'univers du bluegrass. A ranger avec les expériences de ce type citées plus haut.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 26, 2015 6:05 PM CET


Terraplane
Terraplane
Prix : EUR 17,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Steve Earle a le blues! et ça lui va bien!, 17 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terraplane (CD)
Ce nouveau disque de Steve Earle est assurément tourné vers le blues. L'homme a momentanément laissé tomber le country-rock et par la même occasion son côté rebelle et contestataire, mais à mon avis on ne perd rien pour attendre! Earle s'est déjà à maintes occasions frotté au blues mais c'est la première fois qu'il consacre à ce genre musical une oeuvre entière.
Il est accompagné de ses fidèles Dukes, toujours excellents! Sa rupture avec la chanteuse Alison Moorer n'est sans doute pas étrangère à l'état d'esprit qui semble habiter notre homme. Steve Earle nous a toujours fait partager ses convictions comme ses états d'âme tout au long de sa carrière et c'est la marque des grands song-writers! Donc ici on n'y coupe pas, témoin ce "Better off along" sur lequel on ne peut être plus clair: "I can't say that I'm suprised, cause that leavin' look was in your eyes, for some time now and I knew I was loosing you" Ca c'est fait.....

Certains titres sont directement inspirés de classiques du blues comme ce "You're the best love I ever had" et ses relents de "Smokestack Lighting" . Pas de loupé sur ce disque, des titres accrocheurs, "The Tennesse Kid" blues rageur et roots déclamé plus que chanté par Earle. "Go go boots are back" se trimbale des accents stoniens du plus bel effet.L'opus se termine par un blues rock bien plombé qui met The Dukes en avant.
Bref que Steve Earle fasse du country-rock, du bluegrass (The Mountain 1999 ), ou du blues comme à présent c'eszt toujours superbe et convaincant!


VEET Epilateur à Lumière Pulsée pour le Corps et le Visage
VEET Epilateur à Lumière Pulsée pour le Corps et le Visage
Prix : EUR 329,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Simple et efficace, 17 mars 2015
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Epilateur qui ne dévoile son efficacité qu'au fil des semaines. Il faut attendre pratiquement un mois pour constater et apprécier l'efficacité de ce VEET In fini Silk Pro . Attention quand même à suivre attentivement les conseils d'utilisation mentionnés dans le manuel joint. Les contre indications sont nombreuses et m'ont laissé quelque peu circonspect.......
Bon ceci dit, si vous passez ce barrage, cet appareil est d'une utilisation simple et confortable. Le prix peut être dissuasif, cependant l'investissement est loin d'être inutile si l'on veut bien jeter un oeil sur les tarifs des instituts de beauté!


PNY FD64GBWAVE30-EF Clé USB 64 Go Blanc/Rouge
PNY FD64GBWAVE30-EF Clé USB 64 Go Blanc/Rouge
Prix : EUR 34,40

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Rapport qualité/prix satisfaisant., 17 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : PNY FD64GBWAVE30-EF Clé USB 64 Go Blanc/Rouge (Accessoire)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Clé USB aux performances correctes pour le prix. Ne semble cependant pas très solide, donc évitez sans doute de trop la trimbaler à droite à gauche, clé de salon en quelques sortes! La vitesse de transfert n'a rien d'exceptionnelle contrairement à ce qui est indiqué. En revanche la capacité de stockage est appréciable.


Smartwares CS85DVR 10.015.85 Kit de Vidéo numérique sans fil avec Écran/Enregistreuse Carte SD
Smartwares CS85DVR 10.015.85 Kit de Vidéo numérique sans fil avec Écran/Enregistreuse Carte SD
Prix : EUR 244,87

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 cher et peu performant!, 17 mars 2015
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
L'appareil n'est pas compliqué à mettre en route certes mais il s'avère complètement dépassé! Le résultat est décevant, image de piètre qualité, zoom peu efficace, en vision nocturne il faudra penser à monter des projecteurs pour éclairer la scène, oui je sais c'est pas discret mais vous vous arrangerez avec les voisins!
Pour une surveillance efficace il vous reste la SPA et un bon chien de garde , en plus c'est affectueux ces petites bêtes alors qu'une caméra......


John Dummer's Famous Music Ban
John Dummer's Famous Music Ban
Prix : EUR 20,13

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 John Dummer Blues Band, un oublié de British Blues, 9 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : John Dummer's Famous Music Ban (CD)
Après deux disques forts réussis, le groupe de John Dummer poursuit sa carrière avec les deux oeuvres réunies ici, à savoir "John Dummer's Famous Music Band" (1970) et "Blue" (1972). Le départ des Kelly est compensé par l'arrivée du multi-instrumentiste, mais surtout violoniste Nick Pickett qui va apporter au groupe une nouvelle teinte folk/jazzy. Dès le premier titre "Lady Luck" on est irrémédiablement frappé par la sonorité du violon de Pickett, très proche de ce qu'on pourra entendre cette même année sur le "USA Union" de Mayall avec le violon de Sugar Cane Harris. La comparaison avec les Bluesbreakers ne s'arrête pas là, il suffit d'écouter "Run Around" et son piano très Mayall!
Pour le reste , on est toujours dans le british-blues de haute volée comme précédemment avec un côté un peu plus libéré, fleurant bon la Californie comme sur "Coming Home" et cerise sur le gâteau, le fameux "Nine by Nine" qui a donné au groupe une éphémère notoriété au moins en Europe . Le violon de Pickett se fait folk/ jazzy, on pense à un autre groupe qui à la même époque atteignit le sommet des charts avec un autre instrumental d'inspiration folk "East of eden" et son meddley irlandais "Jig A Jig"

"Blue" le second disque continue sur la même voie avec une tentative (pas très fine!) de réitérer le succès de "Nine by Nine" avec "Medecine Weasel" un autre titre ou le violon est très présent. "If I can't keep from laughing" le titre qui ouvre le disque est un superbe blues mid-tempo illuminé par le duel des deux guitares de Pickett et Pietryga. "The end game" a comme des relents du Fairport Convention de "Angel delight" (1970). Un très beau blues termine ce disque, "Me and the Lady" 9 minutes de virtuosité entre folk progressif et blues-rock.

Et voilà! en deux double cd vous avez l'essentiel de la carrière d'un groupe qui mérite , pour peu que l'on s'intéresse au blues, une attention particulière.A ranger tout près des premiers Fleetwopod Mac, Chicken Shack, Savoy Brown.......


Cabal - John Dummer Band
Cabal - John Dummer Band
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Les oubliés du British Blues Boom des sixties., 9 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cabal - John Dummer Band (CD)
L'éclosion du British Blues Boom de la fin des sixties a permis à un bon nombre de groupe d'accéder à la notoriété, Fleetwood Mac, Les Bluesbreakers de Mayall, pour ne citer que les plus célèbres. D'autres s'en sont pas trop mal tiré, Savoy Brown, Chicken Shack ou bien encore Groundhogs et puis il y a ceux passés aux oubliettes et on se demande encore pourquoi tant de cruauté?

Le John Dummer Band fait incontestablement partie de ces loosers. Le groupe fût crée en 1968 par le batteur John Dummer et enregistre un premier disque dans la foulée, "Cabal". Une première oeuvre qui n'a pas à rougir face à ce qui se faisait à l'époque. Ce "Cabal" peut fièrement s'afficher aux côtés du premier Fleetwood Mac et du Bluesbreakers. On trouve là des artistes de talent, TS Mc Phee (guitar) futur Groundhogs, Dave et sa soeur Jo Ann Kelly, deux figures emblématiques de British Blues et l'extraordinaire harmoniciste John O'Leary. Des reprises bien-sûr tirées du répertoire classiques du blues, Dixon, Muddy Waters,John Lee Hooker et quelques compos. Un premier essai donc transformé, mais c'est avec le disque suivant présent aussi ici que l'on va atteindre des sommets, l'éponyme "John Dummer Band"
Tony McPhee et O'Leary ont quitté le navire mais les Kelly sont toujours là et lorsque sort cet opus en 1969, c'est un groupe au top qui nous balance 11 blues absolument réjouissants qui font de cette oeuvre un monument du British blues, oui j'ose le dire.....
L'empreinte des Kelly est plus forte, le son fait parfois penser aux premiers Paul Butterfield Blues Band, on se rapproche de Chicago...On retrouve des reprises dont un "Bullfrog Blues" qui soutient aisément la comparaison avec la version de Canned Heat. Le Delta Blues est aussi présent avec "Memphis Minnie" trad arrangé par Jo Ann Kelly, une superbe reprise du "Reconsider Baby" de Lowell Fulson, le country-blues avec "Try me one more time" bref vous avez là une mini encyclopédie du blues, tout simplement!

Suivront deux autres disques aisément trouvables sous le même packaging, doublé donc, "John Dummer's Famous Music Band" (1971) et "Blue" (1972). Sur le premier on trouve l'instrumental "Nine by Nine" tube retentissant en France, mais si vous le connaissez seulement vous savez pas que c'est John Dummer et vous êtes pas les seuls....allez voir sur You-Tube!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 9, 2015 7:34 PM CET


Ain't in No Hurry
Ain't in No Hurry
Prix : EUR 20,98

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jorma Kaukonen: aussi discret que talentueux!, 5 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ain't in No Hurry (CD)
Jorma Kaukonen est sans doute un des meilleurs guitaristes que nous ait donné la scène californienne des sixties. Après avoir été le lead-guitar du Jefferson Airplane et à l'origine avec son éternel compère Jack Casady du groupe Hot Tuna, ce discret musicien est désormais retiré dans son "Fur Peace Ranch"de l'Ohio, genre de centre culturel dédié à la musique, ce qui ne l'empêche pas de nous livrer de temps en temps un petit disque . Ce "Ain't in Hurry" est donc sa dernière livraison. Le précédent , l'excellent "River of Time" datait de 2009. Bien qu'apparaissant sous le nom de Kaukonen, on pourrait dire que cet opus est un nouveau Hot Tuna version acoustique, car sont ici présents Jack Casady et Barry Mitterhoff, deux membres de Hot Tuna. Si Jorma Kaukonen a opté depuis quelques années pour la guitare acoustique sur ses disques, il n'en continue pas moins à attraper sa Gibson lors des tournées de Hot Tuna version électrique.(Voir son site)

Donc pour revenir à ce "Ain't in Hurry", Kaukonen se promène dans le répertoire qu'il affectionne particulièrement à savoir le country-blues traditionnel et ici celui d'avant guerre. On retrouve son inimitable et si caractéristique phrasé, sa voix chaleureuse, bref une décontraction qui n'appartient qu'a lui! Teresa Williams vient lui donner un coup de main sur "Where there's two there's trouble" , cette chanteuse était déjà présente sur le remarquable dernier Hot Tuna "Steady as she goes" (2011). Cet opus est vous l'aurez compris dans la droite ligne des précédents opus de Kaukonen. Les époustouflants chorus des sixties/seventies sont bien loin , c'est sûr, mais quel plaisir de retrouver ce talentueux bonhomme à chacune de ses nouvelles oeuvres!
A ranger juste à côté de "River of Time" , "Stars in my crown" (2007) et le très bluegrass "Blue Country Heart" (2002), une perle!


Almost Brothers: Band of Roadies
Almost Brothers: Band of Roadies
Proposé par inandout_france
Prix : EUR 23,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'Allman Brothers Band et ses produits dérivés........, 3 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Almost Brothers: Band of Roadies (CD)
Avec un nom pareil, on se dit qu'un lien de parenté avec l'illustre Allman Brothers Band ne serait pas impossible......et comment! Comme l'indique le titre de ce disque, les membres de ce groupe sont les roadies de l'ABB période 1973 (Brothers and Sisters). Ces types avaient pour mission de faire le sound check avant les concerts de leurs patrons et c'est comme cela que le groupe est né. Comme ils avaient (bien sûr) tout le matos sous la main, ils ont enregistré quelques titres dans les studios Capricorn (re- bien sûr!) Dire que la musique ici produite a comme des relents de ce que faisaient leurs boss est un euphémisme!
Ces bandes étaient tapies au fond d'un tiroir et c'est Buddy Thornton bassiste du groupe qui vient de les exhumer pour notre plus grand plaisir. La composition d'Almost Brothers est calquée bien entendu sur celle de l'ABB, à savoir deux guitares , deux drums, basse et clavier. Le son est très Capricorn et le répertoire est un joyeux mélange de blues et southern-rock, le tout interprété avec décontraction et virtuosité, très seventies en quelques sortes!

Scott Boyer de Cowboy vient jouer de la pedal steel sur un titre? Chez Capricorn on travaillait en famille! Les notes de pochette sont signées Chuck Leavell, la famille toujours!
Ces enregistrements réjouiront tous les aficionados de l'Allman Brothers Band et des groupes issus de la famille: Cowboy, Grinderswitch, Dickie Betts Band.......
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 8, 2015 1:14 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20