Profil de Filleul > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Filleul
Classement des meilleurs critiques: 6.599
Votes utiles : 60

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Filleul

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
The Best of Cerrone Productions - 2CD
The Best of Cerrone Productions - 2CD
Prix : EUR 20,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Étonnant, 20 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Best of Cerrone Productions - 2CD (CD)
Un double CD de Cerrone, ça peut faire un peu peur a priori : peur des fautes de goût, peur de l'indigestion. Moi-même, à la commande, j'étais persuadé que j'allais devoir opérer des coupes franches dans cette avalanche de morceaux, pour ne garder que le bon.
Eh ben non : à part les 4 remixes & relectures, totalement dispensables, & qui auraient dû être remplacés par d'autres morceaux originaux, tout est bon, & s'écoute sans lassitude, grâce à l'inattendue variété de l'ensemble.
Bien sûr, les standards sont là (Supernature, Love In C Minor, etc.), dans des edits qui évitent l'étouffement. Pour les fans hardcore, les versions - extrêmement - longues sont présentes sur les albums originaux, magnifiquement réédités. On trouve aussi des plages instrumentales tirées des BO des films Brigade Mondaine (tout un programme...), électroniques & presque expérimentales, & des extraits d'autres projets de Cerrone, funky, dansants.
Une parfaite bande son pour un cocktail fantasmé autour de la piscine, avec maillots & talons hauts, moquette pectorale, moustache & gourmette. La classe, quoi.


The London Sessions
The London Sessions
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Deux en un, 2 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The London Sessions (CD)
Je n'avais jamais écouté Mary J. Blige, mais, comme beaucoup, j'avais été soufflé par l'évidence de F For You, sa collaboration avec Disclosure, une sorte de Salsoul 2.0. Je me suis alors intéressé aux London Sessions, son album enregistré avec des pousses plus ou moins jeunes de la house britannique.
En fait, seuls 6 morceaux sur 12 relèvent de ce crossover, l'autre moitié consistant en une soul-R'n'B classieuse comme la dame sait en produire depuis fort longtemps. On se trouve dès lors face à 2 EPs distincts entremêlés, que j'ai pour ma part séparés : la soul & les balades sensibles, des torch songs en quelque sorte, d'un côté, & de sacrés morceaux d'électro-house de l'autre. Le tout d'une indéniable & constante qualité, mais toujours un peu trop calibré & aseptisé pour m'avoir entièrement convaincu.


Natural World - Tennis Montante Cuello Vuelto _ Couleur Noir _ Taille 42
Natural World - Tennis Montante Cuello Vuelto _ Couleur Noir _ Taille 42

5.0 étoiles sur 5 Parfaites!, 8 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Natural World - Tennis Montante Cuello Vuelto (Vêtements)
Coton & caoutchouc biologiques & équitables, vulcanisation (donc pas de colle, ni de produits toxiques), fabrication en Espagne, prix très abordable : c'était presque trop beau pour être vrai.
& pourtant : ces chaussures sont, outre leur look très réussi & parfaitement à la mode de cet hiver, très confortables, bien chaudes grâce à leur doublure fourrée, &, apparemment, très solides (je ne les porte que depuis 2 semaines).
La preuve que la qualité & l'éthique ne sont pas nécessairement hors de prix.
Bravo à Natural World !
(Je précise que je suis un consommateur citoyen "de base", & que je n'ai aucun intérêt, malgré ce commentaire dithyrambique mais sincère, dans cette marque.)


Aucun titre disponible

3.0 étoiles sur 5 Solide & efficace, 10 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Tout comme The Messenger, son prédécesseur, Playland est un album solide, qui s'écoute avec plaisir de bout en bout, d'autant plus qu'il ne dure qu'une quarantaine de minutes. Les compos sont efficaces et homogènes, le son souvent abrasif, adouci par des claviers + présents. La voix de Marr demeure la bonne surprise, sachant que ses guitares ne sont plus à commenter.
Maintenant, il faut vraisemblablement arrêter d'attendre les coups de génie des Smiths ou d'Electronic...


Syro
Syro
Prix : EUR 13,59

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef-d'œuvre, 25 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Syro (CD)
Après 15 ans d'éclipses - Analords est quand même superbe à réévaluer -, après Drucks qui m'avait prodigieusement saoulé, & déçu, Richard D. James nous balance un album parfait. C'est beau - oui : beau -, superbement maîtrisé, débarrassé de toute scorie, de toute provoc' facile, de toute facilité, & pourtant, paradoxalement, étonnamment, accessible. Rien à ajouter.


El Pintor
El Pintor
Prix : EUR 6,99

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un retour en grande forme., 25 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : El Pintor (CD)
L'histoire d'Interpol est bien compliquée, & se résume trop souvent à la question suivante : comment donner une suite à leur chef-d'œuvre de 1er album, Turn On The Bright Lights? Pour ma part, je préfère Antics, le deuxième, plus sobre & plus direct, mais tout le monde - y compris le groupe, en filigrane - s'accorde à considérer le 3ème, Our Love To Admire, comme une bouse, un caprice de nouveaux riches, tape-à-l'oreille, surproduit & inaudible. Même la pochette est immonde.
Dès lors, l'éponyme Interpol aura annoncé une remontée, coupée en plein envol par le départ du charismatique & excellent bassiste Carlos Dengler. On ne donnait pas cher de la peau des 3 autres... eh ben si!
El Pintor est un beau retour : 10 chansons en une quarantaine de minutes, des compos solides, pas de gras, pas de moments superflus, pas d'auto-complaisance. Les tempos sont en outre assez rapides, ce que j'apprécie, & la production nette & précise.
Bien sûr, Interpol ne sait faire que du Interpol, mais moi ça me va, & j'écoute régulièrement cet album réussi, confiant & solide.


THE SIGNAL AND THE NOISE +bonus
THE SIGNAL AND THE NOISE +bonus
Proposé par TOMMY's STORE
Prix : EUR 23,48

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 ADF vs Sherwood, 31 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : THE SIGNAL AND THE NOISE +bonus (CD)
Ça fait longtemps que le public, fidèle, d'Asian Dub Foundation semble ne plus s'intéresser à leur discographie, mais presque exclusivement à leurs prestations scéniques légendaires. Dommage, mais compréhensible : après Community Music en 2003, à la rigueur Enemy Of The Enemy en 2003, la période des grands disques s'est achevée, Tank & Punkara souffrant de compositions très inégales & trop souvent faibles. Chacun de ces albums aurait mérité, au mieux, un EP.
Dès lors, le retour à la grande forme qu'a constitué History Of Now en 2011 est semble-t-il passé inaperçu ; j'ai eu pour ma part bien du mal à convaincre certain-e-s de mes proches, pourtant toujours client-e-s des concerts, de recommencer à écouter ADF sur disque. La production était pourtant efficace, les compos solides, créatives, variées, à cheval entre les fondamentaux du groupe & les innovations.
The Signal And The Noise, alors? Il est presque aussi réussi que le précédent : moins bon dans les compositions, une ou deux s'avérant rapidement dispensables, mais exceptionnel dans la production, assurée par Adrian Sherwood, maître britannique ès dub (On-U Sound, c'est lui). Le son est rêche & puissant, les effets dub absolument parfaits, en particulier sur les guitares, le mélange entre programmations et batteries live très efficace. &, cerise sur le pudding, Dr Das is back on the bass, & ça s'entend. D'autres aussi, comme Ghetto Priest, célèbre pour sa voix sur l'inusable Flyover.
Étonnamment, cet album n'est sorti qu'au Japon en juillet 2013. Lassé d'attendre une sortie européenne, je l'ai commandé en import à un prix correct, d'autant + que le groupe venait d'annoncer qu'ils l'avaient ré-enregistré ce printemps, préparant une sortie sous cette nouvelle forme. Si le disque s'avère + concis, tant mieux ; mais on peut redouter la disparition de la patte Sherwood qui rehausse tant l'ensemble, ainsi qu'un "Flyover 2014" (sic), qui sent le réchauffé d'un groupe à la recherche d'un nouveau souffle commercial. Il aurait pourtant juste suffi que la version 2013 soit correctement diffusée & promue telle quelle.


Five Point One [+Bonus Dvd]
Five Point One [+Bonus Dvd]
Prix : EUR 26,08

5.0 étoiles sur 5 Trésors méconnus, 2 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Five Point One [+Bonus Dvd] (CD)
Dans la galaxie Factory, Mark Reeder est certainement une des étoiles les + discrètes, voire inconnues. Leader de Die Unbekannten puis de Shark Vegas, responsable de Factory en Allemagne, il s'est ensuite, toujours en Allemagne, investi dans son label trance MFS depuis 1990. Ses productions musicales ont dès lors été encore + sporadiques, & c'est depuis une grosse quinzaine d'années qu'il a endossé avec davantage de régularité un rôle de remixeur.
Dans cette 1ère anthologie, on trouve de jeunes pousses de l'électro-pop, des vétérans parmi lesquels, à de nombreuses reprises, son ami Bernard Sumner au sein de divers projets. Les productions sont à la fois très marquées par une new wave new-order-esque et une ambiance très 80's, mais aussi par des sonorités très actuelles, & pourtant assez indatables, tirant presque parfois vers la tech-house.
Le tout est suffisamment homogène, mais aussi suffisamment varié, pour permettre des écoutes répétées, &, l'aide de la nouvelle compilation Collaborator parue en 2014 chez LTM (James Nice, le génial gardien du temple Factory), donne la substance (!) d'une excellente liste de lecture, que chacun(e) se constituera selon ses goûts. La mienne est pantagruélique.


Recomposed By Max Richter: Vivaldi, the Four Seasons
Recomposed By Max Richter: Vivaldi, the Four Seasons
Prix : EUR 13,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Magnifique, 10 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Recomposed By Max Richter: Vivaldi, the Four Seasons (CD)
Cette nouvelle édition comprend 3 parties : les Quatre Saisons "recomposées", tout d'abord, maintenant bien connues, sortes d'"edits" de l'œuvre trop célèbre & trop galvaudée de Vivaldi. C'est un chef-d'œuvre hybride, ou le classique rencontre une étonnante épure, c'est en même temps dynamique & contemplatif. Je n'en dirai pas davantage, tout a été écrit.
La deuxième partie est constituée des 5 Shadows, miniatures électroniques basées sur les sons des Quatre Saisons recomposées, un délice trop court, lui aussi contemplatif et épuré. Tout l'art de Richter réside dans l'évocation subtile des thèmes de départ, présents de manière fantomatique, & de sa maîtrise qui lui permet de ne jamais tomber dans le new age.
La troisième partie est + anecdotique, & + dispensable : il s'agit de 4 remixes, de qualités très différentes. Le premier, dans la droite ligne des Shadows, est l'œuvre de Richter lui-même, & donc impeccable, une mer apaisée de cordes, assez bouleversante. Les 3 autres sont de facture honnête, un peu décoratifs : Robot Koch fait dans le hip-hop un peu froid, presque trip-hop, efficace, NYPC dans l'électro minimale bien emballée, & celui de Fear Of Tigers peut s'avérer problématique, tant le beat house & le gros son déjà démodés sont criards, & la production tape-à-l'oreille. Bon, on chipote, là n'est pas l'essentiel.
On peut regretter que la 1ère édition se trouve déjà dépassée par celle-ci, en particulier à cause des Shadows.
TOUT LE MONDE peut écouter ce disque magnifique, quelle que soit sa culture classique : c'est la bande-son idéale pour une belle méditation.


Data Panik Etcetera
Data Panik Etcetera
Prix : EUR 17,15

5.0 étoiles sur 5 Le retour de l'année!, 24 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Data Panik Etcetera (CD)
Incroyable : alors que ces morceaux sont issus des sessions avortées du 4ème album de bis, jamais terminé, & des quelques singles confidentiels de leur projet data Panik, ils sont étonnamment cohérents, & forment un vrai disque. Nous sommes en outre en présence d'un groupe créatif, puissant, délirant & mélancolique à la fois, au sommet de sa maîtrise. Aucune compo n'est faible - soyons honnête, la dernière n'est pas forcément à la hauteur, mais clôt bien l'ensemble -, la production est créative, & pourtant évidente.
L'album est dansant, & le groupe a pourtant gagné en profondeur, voire - incroyable, vous dis-je - en maturité, sans perdre son identité. Le mélange entre batterie & programmation, entre synthés & guitares, est parfait. Le groove & les voix en font, comme toujours, les enfants des B-52's, avec, si on veut d'autres références, des touches de Gang Of Four, de LCD Soundsystem,... Celles & ceux qui pouvaient être, comme moi, fatigués par le côté teenage bondissant & parfois bébête de bis 1ère période, retrouveront ici des adultes qui n'ont pourtant pas oublié leur jeunesse.
L'excellente surprise de l'année.


Page : 1 | 2 | 3 | 4