Profil de Anna Niocenn > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Anna Niocenn
Classement des meilleurs critiques: 5.165
Votes utiles : 202

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Anna Niocenn (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Les guérillères
Les guérillères
par Monique Wittig
Edition : Broché
Prix : EUR 16,25

5.0 étoiles sur 5 Le roman épique des femmes, 13 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les guérillères (Broché)
Truffé de citations et de références littéraires qui en font d'ailleurs un jeu intellectuel passionnant, le roman épique des femmes enfin écrit sous la forme d'aphorismes et de courts paragraphes. Visite des mythes patriarcaux qui ont nié les femmes, et tentative superbement réussie de nous rendre le magistère de la parole. Sublime. A LIRE.


Quand un animal te regarde
Quand un animal te regarde
par Élisabeth de Fontenay
Edition : Broché
Prix : EUR 9,65

5.0 étoiles sur 5 Pour tous publics, 13 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand un animal te regarde (Broché)
Petit précis de philosophie à mettre entre toutes les mains (enfants comme adultes) par l'excellente Elizabeth de Fontenay. La philo et les philosophes au prisme de l'animal, de l'antiquité à nos jours. Un rappel salutaire de l'arrogance humaine dans nombre de cas.


Growl: Life Lessons, Hard Truths, and Bold Strategies from an Animal Advocate
Growl: Life Lessons, Hard Truths, and Bold Strategies from an Animal Advocate
par Brian May
Edition : Broché
Prix : EUR 19,21

5.0 étoiles sur 5 Indispensable !, 13 juillet 2015
Si vous êtes activiste de la cause animale (ou simplement intéressé.e par le sort des animaux, ces "autres nations"), une lecture indispensable pour vous forger des arguments, une méthode de travail et le désir de vous investir dans les partis politiques pour défendre la cause des animaux. Kim Stallwood, activiste au CIWF, et pendant 5 ans à PETA USA, retrace sa carrière et surtout soumet son expérience au lecteur : c'est très convaincant et formateur. Pas de traduction disponible en français.


Drift
Drift
par Thierry Di Rollo
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

4.0 étoiles sur 5 L'avenir de l'(in)humanité, 25 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drift (Broché)
Dans un futur indéterminé, les humains, divisés en castes, survivent sur une terre ravagée, ruinée par l'extractivisme, société détruite. Une caste supérieure, technologiquement avancée, s'apprête à quitter le navire en perdition et à s'élancer vers les étoiles. En emportant les terrifiants défauts de l'humanité avec elle. Après un début de lecture assez pénible, installant les personnages, le roman réussit à captiver le lecteur, je ne l'ai pas lâché. Si vous avez foi en l'humanité (l'inconditionnelle foi du charbonnier) ne le lisez pas. Si vous pensez que nous sommes des prédateurs redoutables, lisez-le ! Vous ne serez pas décu-es.


Métro 2033
Métro 2033
par Dmitry Glukhovsky
Edition : Broché
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Dystopie noire : no future, 23 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Métro 2033 (Broché)
J'aime bien la SF post-apocalypse, donc ce roman qui se passe à Moscou (en surface, quand on arrive à y monter) et dans le métro de Moscou (munissez vous d'un plan !) change bien des romans américains de la même veine. Il y a nettement influence de Stalker des Strougatski et même de La Jetée, j'ai trouvé. Il est noir à souhait, avec un soupçon de fantastique, ce qui n'est pas désagréable. Critiques de taille, tout de même : c'est l'habituel roman épique initiatique masculin, il n'y a pas une femme à l'horizon ! Dans l'Odyssée, au moins, Pénélope attendait Ulysse en tricotant. Roman hyper viril donc, c'est fou cette cécité des hommes vis à vis des femmes.


L'invité du soir
L'invité du soir
par Fiona Macfarlane
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

1.0 étoiles sur 5 Le patriarcat gagne toujours, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'invité du soir (Broché)
Une pauvre vieille femme vivant dans une superbe maison en bord de mer, sans soucis financiers, mais sans quand à soi non plus - elle a toujours vécu sous les ordres de son père, puis son mari, puis maintenant, par téléphone, de ses fils lointains, est incapable de se construire une vieillesse libérée des patriarcaux. Des parasites détectant la faible femme dominée se pointent à l'horizon. J'ai tenu jusqu'à la page 127. Si vous allez jusqu'au bout, (re)lisez Une chambre à soi et Trois guinées de Virginia Woolf pour vous laver les yeux.


Comment rêvent les morts ?
Comment rêvent les morts ?
Prix : EUR 13,99

4.0 étoiles sur 5 Prise de conscience, 14 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment rêvent les morts ? (Format Kindle)
C'est l'histoire d'un homme promoteur immobilier qui "fait" de l'argent en vitrifiant, artificialisant et bitumant, bétonnant des espaces de nature vierges. Il passe outre les protestations des écologistes en faisant plancher de "bons" avocats. Puis, de chocs émotionnels (il blesse mortellement une femelle coyote sur une bretelle d'autoroute), en épreuves familiales et personnelles de plus en plus graves, il devient progressivement empathique et compassionnel. Le mode narratif de l'autrice est un peu ennuyeux et, au milieu du livre, on se demande où elle va conduire son héros. Puis la fin est une confrontation avec la nature, la vraie, impitoyable. Fin ouverte, puisqu'on ne sait pas ce qu'il adviendra du héros, mais fin vraiment bouleversante. Pas mal du tout. A lire.


Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin !
Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin !
par VIENNOT ELIANE
Edition : Broché
Prix : EUR 14,00

21 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une langue est politique, 23 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! (Broché)
Ce livre est une histoire de la formation et de l'harmonisation du français, ce patois du latin, par un pouvoir politique centralisateur : comment imposer son pouvoir sur les potentats locaux, unifier un pays par la langue, et assujettir les femmes au pouvoir masculin, en adoptant des conventions grammaticales (les pronoms) et de prononciation (le e MUET des mots féminins !) pour mieux nier et séparer. Les académiciens sont tous des mâles, pour rappel. Au XIXème siècle, dans les administrations et les écoles en Bretagne, on voyait affiché "Défense de cracher par terre et de parler breton". Quand on veut nier, diffamer, péjorer, distinguer, renvoyer à l'altérité, on utilise la langue. Le français est misogyne, spéciste et, en ce qui concernait le breton, raciste. Je suis désolée pour le précédent commentateur : le "masculin générique" est une notion typiquement misogyne, le fantasme biblique d'Eve engendrée par Adam, alors que le sens commun sait que ce sont les femmes qui font les enfants, donc les garçons et non l'inverse. Cette vieille rancœur masculine ne cèdera jamais et elle est évoquée par Viennot dans le livre. D'ailleurs,le français est de plus en plus misogyne : la guerre des pronoms (laquelle, lesquels en voie de disparition au profit de lequel, faute que font tous les politiques, même les plus nationalistes !) fait rage, sans parler du refus de la féminisation des fonctions qui est loin d'être innocent -sur 90 métiers environs, les femmes sont cantonnées à une douzaine, mal payés, et au service des hommes. Le langage est politique, lisez ce petit livre passionnant : le langage humain est performatif, il crée le réel. En l'espèce : la haine du féminin, donc des femmes.


La dernière séance
La dernière séance
par Chahdortt Djavann
Edition : Broché
Prix : EUR 22,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Tonique et passionnant, 30 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière séance (Broché)
J'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte comment les femmes sont traitées sous les dictatures (viols, prostitution, mariage pour tenter de s'échapper) et l'émancipation, enfin, d'une société étouffante dominée par les hommes, à force de volonté, de travail et d'acharnement. Très tonique. La majorité de l'action est à Istanbul que l'auteure aime apparemment : ça donne envie d'aller voir de près ce Bosphore que l'héroïne adore.


Webster's First New Intergalactic Wickedary of the English Language
Webster's First New Intergalactic Wickedary of the English Language

5.0 étoiles sur 5 A mourir de rire, 19 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Webster's First New Intergalactic Wickedary of the English Language (Relié)
Très drôle ! Mary Daly reprend le magistère de la parole ôté aux femmes par les dieux mâles trompeurs (Cassandre ayant refusé les avances d'Apollon, en représailles plus personne ne la croira désormais -selon les mythes) et de quelle manière ! Mais pourquoi n'est-elle pas traduite en français ? Trop subversive ?


Page : 1 | 2 | 3