undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Anna Niocenn > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Anna Niocenn
Classement des meilleurs critiques: 5.473
Votes utiles : 212

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Anna Niocenn (France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
La grande arnaque : Sexualité des femmes et échange économico-sexuel
La grande arnaque : Sexualité des femmes et échange économico-sexuel
par Paola Tabet
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 Le mariage et la prostitution : les deux arnaques du patriarcat, 20 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La grande arnaque : Sexualité des femmes et échange économico-sexuel (Broché)
"Les sociétés humaines se sont créées sur l'échange des femmes (objets de la transaction, jamais sujets) et le tabou de l'inceste". Claude Lévi-Stauss. Objectivation des femmes, contrainte à la sexualité, extorsion de travail gratuit, stigmate de la putain sur les femmes qui refusent le pouvoir du mari et du père, c'est la grande arnaque de l'échange économico-sexuel. L'asservissement des femmes, l'asymétrie entre femmes et hommes, construits socialement rien de naturel là-dedans, sont tels que tout échange est une escroquerie qui se retourne contre elles, que ce soit dans le mariage, le divorce (qui est la continuité du mariage sous d'autres termes) et même la prostitution. Les femmes sont toujours perçues comme au service des hommes qui les rétribuent, même quand ces derniers sont pauvres. L'inverse n'est jamais vrai. Sous-équipement, faiblesse économique voulue et entretenue, contrainte au mariage et à la reproduction par le viol conjugal ou collectif s'il le faut, les femmes n'ont pas de marge de manœuvre, contrairement à ce que prétend le commentaire pro-prostitution précédent (Ange). Paola Tabet reconnaît que la vente de services sexuels peut être, dans de rares cas, un moyen d'émancipation et de réappropriation de leur propre sexualité pour certaines femmes, mais que la dépendance économique et la pauvreté massives des femmes, leur "défaite historique" universelle, l'accablante objectivation dont elles sont l'objet annulent toute égalité. Le titre le dit bien : c'est une grande arnaque qui traverse toute l'histoire et toutes les sociétés. A lire absolument. Paola Tabet est une anthropologue italienne, et une féministe matérialiste.


Oriana, une femme libre
Oriana, une femme libre
par Cristina de Stefano
Edition : Broché
Prix : EUR 24,00

4.0 étoiles sur 5 La Fallacci, 18 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oriana, une femme libre (Broché)
Femme attachante malgré son caractère impossible, écrivaine et journaliste formée dans le Hollywood des années 50, devenue dans les années 70 une icône du journalisme, grande reporteure de guerre sans peur (blessée deux fois) couvrant le Vietnam, elle est reconnue pour ses interviews prestigieuses sans concession des hommes et femmes politiques du XXè siècle : Indira Gandhi, Général Giap, Arafat, Golda Meir, Kissinger, Khomeini, Ali Bhutto, Willy Brandt... Les Fallaci interviews sont enseignées dans les écoles de journalisme. Issue d'une famille d'anarchistes résistants au fascisme de Mussolini, elle même résistante à 14 ans, son père emprisonné et torturé, elle ne supporte pas le fascisme de droite ou de gauche. Ni le fascisme religieux qu'elle voit dans les attaques du 11 septembre et qui la conduira à écrire son livre le plus controversé : La rage et l'orgueil, un pamphlet sur l'Islam. Ses récits et romans ont tous été des succès mondiaux de librairie, traduits en plusieurs langues. Une femme intense, une italienne toujours en mouvement, attachante et agaçante, assumant ses nombreuses contradictions, la biographie de Cristina de Stefano est très agréable à lire, un peu trop glamour peut-être, mais la Fallacci était aussi glamour, dans sa vie privée.


Right-Wing Women
Right-Wing Women
par Andrea Dworkin
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Les femmes conservatrices, 6 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Right-Wing Women (Broché)
A travers l'opposition des femmes conservatrices à l'Equal Rights Amendment de 1978, Dworkin fait une analyse implacable des mécanismes d'oppression mis en place par les hommes et la société patriarcale pour contrôler les femmes et les faire choisir le foyer, protection illusoire puisque les femmes y sont violées, battues, voire assassinées par le conjoint violent. Mais, elles savent que dehors, cela peut être pire. En résumé deux options possibles : la ferme et l'élevage, ou le bordel. Comme toujours, Dworkin écrit au scalpel un livre sans concessions sur la condition des femmes dans une société où tous les leviers de pouvoir sont aux mains des hommes. Une société où elles doivent survivre, elles et leurs filles.


L'anatomie politique
L'anatomie politique
par MATHIEU NICOLE CLAUDE
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 Epistémologie au prisme du féminisme matérialiste, 6 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'anatomie politique (Broché)
Critique des sciences humaines, anthropologie, ethnologie... au prisme du féminisme matérialiste, le livre de Nicole Claude Mathieu est indispensable pour connaître les constructions sociales qui ont asservi les femmes, les ont contraintes à la reproduction, ont imposé l'hétérosexualité comme norme. Les anthropologues hommes ont tendance à ne pas voir les femmes dans leurs observations de peuples premiers : Nicole Claude Mathieu les met en pleine lumière et démontre qu'il n'y a pas d'être humain à l'état naturel, que l'asymétrie entre les genres masculin et féminin est une construction sociale, que l'asservissement des femmes est partout imposé comme norme sociale. A lire.


Les guérillères
Les guérillères
par Monique Wittig
Edition : Broché
Prix : EUR 16,25

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le roman épique des femmes, 13 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les guérillères (Broché)
Truffé de citations et de références littéraires qui en font d'ailleurs un jeu intellectuel passionnant, le roman épique des femmes enfin écrit sous la forme d'aphorismes et de courts paragraphes. Visite des mythes patriarcaux qui ont nié les femmes, et tentative superbement réussie de nous rendre le magistère de la parole. Sublime. A LIRE.


Quand un animal te regarde
Quand un animal te regarde
par Élisabeth de Fontenay
Edition : Broché
Prix : EUR 9,65

5.0 étoiles sur 5 Pour tous publics, 13 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Quand un animal te regarde (Broché)
Petit précis de philosophie à mettre entre toutes les mains (enfants comme adultes) par l'excellente Elizabeth de Fontenay. La philo et les philosophes au prisme de l'animal, de l'antiquité à nos jours. Un rappel salutaire de l'arrogance humaine dans nombre de cas.


Growl: Life Lessons, Hard Truths, and Bold Strategies from an Animal Advocate
Growl: Life Lessons, Hard Truths, and Bold Strategies from an Animal Advocate
par Brian May
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

5.0 étoiles sur 5 Indispensable !, 13 juillet 2015
Si vous êtes activiste de la cause animale (ou simplement intéressé.e par le sort des animaux, ces "autres nations"), une lecture indispensable pour vous forger des arguments, une méthode de travail et le désir de vous investir dans les partis politiques pour défendre la cause des animaux. Kim Stallwood, activiste au CIWF, et pendant 5 ans à PETA USA, retrace sa carrière et surtout soumet son expérience au lecteur : c'est très convaincant et formateur. Pas de traduction disponible en français.


Drift
Drift
par Thierry Di Rollo
Edition : Broché
Prix : EUR 20,00

4.0 étoiles sur 5 L'avenir de l'(in)humanité, 25 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drift (Broché)
Dans un futur indéterminé, les humains, divisés en castes, survivent sur une terre ravagée, ruinée par l'extractivisme, société détruite. Une caste supérieure, technologiquement avancée, s'apprête à quitter le navire en perdition et à s'élancer vers les étoiles. En emportant les terrifiants défauts de l'humanité avec elle. Après un début de lecture assez pénible, installant les personnages, le roman réussit à captiver le lecteur, je ne l'ai pas lâché. Si vous avez foi en l'humanité (l'inconditionnelle foi du charbonnier) ne le lisez pas. Si vous pensez que nous sommes des prédateurs redoutables, lisez-le ! Vous ne serez pas décu-es.


Métro 2033
Métro 2033
par Dmitry Glukhovsky
Edition : Broché

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Dystopie noire : no future, 23 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Métro 2033 (Broché)
J'aime bien la SF post-apocalypse, donc ce roman qui se passe à Moscou (en surface, quand on arrive à y monter) et dans le métro de Moscou (munissez vous d'un plan !) change bien des romans américains de la même veine. Il y a nettement influence de Stalker des Strougatski et même de La Jetée, j'ai trouvé. Il est noir à souhait, avec un soupçon de fantastique, ce qui n'est pas désagréable. Critiques de taille, tout de même : c'est l'habituel roman épique initiatique masculin, il n'y a pas une femme à l'horizon ! Dans l'Odyssée, au moins, Pénélope attendait Ulysse en tricotant. Roman hyper viril donc, c'est fou cette cécité des hommes vis à vis des femmes.


L'invité du soir
L'invité du soir
par Fiona Macfarlane
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Le patriarcat gagne toujours, 14 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'invité du soir (Broché)
Une pauvre vieille femme vivant dans une superbe maison en bord de mer, sans soucis financiers, mais sans quand à soi non plus - elle a toujours vécu sous les ordres de son père, puis son mari, puis maintenant, par téléphone, de ses fils lointains, est incapable de se construire une vieillesse libérée des patriarcaux. Des parasites détectant la faible femme dominée se pointent à l'horizon. J'ai tenu jusqu'à la page 127. Si vous allez jusqu'au bout, (re)lisez Une chambre à soi et Trois guinées de Virginia Woolf pour vous laver les yeux.


Page : 1 | 2 | 3 | 4