undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Bernard > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Bernard
Classement des meilleurs critiques: 39.670
Votes utiles : 138

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Bernard (Paris)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Un Oiseau s'est posé
Un Oiseau s'est posé
Prix : EUR 22,00

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Manset en concert (privé), 2 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Un Oiseau s'est posé (CD)
Il rêvait de faire de la scène mais n'a jamais osé se lancer. Manset nous propose ici un concert privé, avec un choix de morceaux couvrant toute sa carrière ré-arrangés pour pouvoir être joués en "live". Et le résultat est intéressant à plus d'un titre.
Commençons par les pépites, et il y en a. Tout d'abord, les reprises de morceaux rares, introuvables en CD comme "celui qui marche devant", très expérimental, ou "animal on est mal" (avec le groupe dEUS), quasi-conforme à l'original mais avec un son de qualité. La révision en blues et en anglais de "il voyage en solitaire", le duo électrique sur "elegie funèbre" ou "le train du soir" qui prend des allures de TGV sont remarquables. "deux voiles blanches" passe du statut de "face B" à celui de tube potentiel. Mais c'est surtout avec les reprises très rock de "matrice et surtout de "lumières", accéléré et débarrasé de sa boîte à rythme et de ses coeurs angéliques qu'on atteint le sublime. Prévoyez des kleenex...
Ensuite on a quelques morceaux sympas mais dispensables : les reprises de "entrez dans le rêve" ou "comme un guerrier" n'apportent pas grand chose. Le nouveau morceau-titre est certes très joli mais s'oublie vite. La version très rock de "manteau rouge", qui bénéficie d'un couplet supplémentaire, peine à faire oublier la guitare façon Dire Straits de l'original. Même chose pour "le pont" ou "genre humain", corrects mais qui n'apportent pas grand chose de neuf.
Et, comme toujours chez Manset, on a quelques brillants ratages. "toutes choses" avec Raphael donne envie de zapper, "manteau jaune" est un collage bâclé de la musique d'Obok sur d'autres paroles, et "la ballade des échinodermes" n'a plus de ballade que le nom. Passons.
Au final, pas un Manset majeur, mais un très bon cru qui devrait lui ouvrir les portes d'un public plus large, et c'est tant mieux.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 4, 2014 10:20 PM MEST


The Velvet Underground & Nico - Blu-Ray Audio
The Velvet Underground & Nico - Blu-Ray Audio
Prix : EUR 24,80

6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Quel intérêt ?, 10 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Velvet Underground & Nico - Blu-Ray Audio (Blu-ray Audio)
Ce commentaire ne porte pas sur l'intérêt musical du disque, qui fait partie des indispensables du rock, mais sur cette édition blu-ray.
On peu se demander quel est l'intérêt de faire une édition audiophile d'un disque dont le son d'origine est médiocre, pour ne pas dire pire, sinon pour se rendre compte qu'on obtient un son tout aussi médiocre en haute résolution. De plus, quel intérêt de proposer l'enregistrement en trois formats (PCM, DTS-HD et Dolby-HD) qui offrent exactement la même qualité de reproduction? Bref, faites des économies et achetez le CD.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 24, 2015 5:07 PM MEST


Benefit
Benefit

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Audiophiles, attention!, 2 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Benefit (CD)
Audiophiles, attention! Le descriptif de ce disque est trompeur : le DVD qui contient le mix 5.1 n'est PAS un DVD-Audio mais un DVD-Video avec une piste en DTS, donc compressée. C'est dommage car le remisage est de qualité, mais on aurait apprécié un vrai DVD-Audio, SA-CD ou Blu-ray pour pouvoir l'apprécier pleinement. En DTS, le mix 5.1 n'apparaît que comme un gadget, le CD ayant un meilleur son. Malheureusement, ce genre d'arnaque est fréquente (trick as a brick en est un autre exemple) aussi soyez vigilant.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 31, 2014 6:43 PM MEST


Lizard - Fortieth Anniversary Edition
Lizard - Fortieth Anniversary Edition
Proposé par ZOverstocksFR
Prix : EUR 15,27

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un nouveau Crimson vient de sortir, 5 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lizard - Fortieth Anniversary Edition (CD)
Le mal aimé de la discographie du King a subi un remixage complet, et c'est à un nouvel album du groupe qu'on a affaire ici. L'original offrait un mixage très expérimental avec des passages qui nécessitaient de jouer avec le volume pour pouvoir écouter sans agacer les voisins. Ici, non seulement le son a été plus égalisé mais le mixage fait ressortir des parties instrumentales qui étaient inaudibles dans l'original. De plus, il est offert en version surround 5.1 sur le DVD-A (attention, vous ne pourrez bénéficier de la haute résolution audio que si vous avez un lecteur compatible). On peut regretter que, contrairement à Genesis, le choix ait été fait de ne pas inclure un SA-CD (question de coût?), car le DVD-A, même si il offre une qualité sonore proche du SA-CD, nécessite de naviguer dans des menus pour accéder aux pistes. Question musique, le mixage donne une couleur jazzy beaucoup plus accentuée que l'original, particulièrement dans Indoor Games et Happy Family. Prince Rupert Awakes est beaucoup moins agressif et ravira les amateurs de Yes. Le Boléro est proche de l'original, mais les morceaux qui suivent sont une découverte tant ils ont changés. Bref, un très beau travail de re-création, même si on trouvera toujours des nostalgiques de la première version.


Wish You Were Here [Sacd]
Wish You Were Here [Sacd]
Proposé par EliteDigital FR
Prix : EUR 49,73

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A écouter impérativement en 5.1, 5 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wish You Were Here [Sacd] (CD)
Je comprends la déception de certains, car ils ont écouté ce SA-CD en stéréo, et effectivement l'apport n'est pas considérable dans ce cas. C'est en l'écoutant en surround qu'on mesure vraiment la valeur ajoutée. La spatialisation est fantastique, Welcome to the Machine vous donne l'impression d'être à l'intérieur d'une usine, la transition sur Wish you were here en mono est surprenante, les nappes de synthé de Shine on you crazy diamonds tournent autour de la pièce... bref c'est au moins aussi réussi que le remix surround de Dark Side of the Moon. On regrette juste l'absence de bonus - le disque est tristement court. Un des meilleurs remix surround avec ceux de Steve Wilson pour King Crimson.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 18, 2012 3:47 PM MEST


Their Satanic Majesties Request
Their Satanic Majesties Request
Prix : EUR 19,99

4.0 étoiles sur 5 Une restauration réussi, 19 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Their Satanic Majesties Request (Album vinyle)
"Their Satanic Majesties" est l'album le plus expérimental et foutraque des Stones. C'est aussi un album dont le son était pourri par la surenchère d'effets électroniques qui noyaient la musique dans une purée de son. Le travail de restauration est brillant et permet enfin d'entendre les qualités (et les défauts) de l'original. Le son du vinyle gonflé au DSD est proche de celui du Super Audio CD, le plaisir d'une belle pochette en plus. Un album a (re)découvrir même si il est atypique dans la discographie du groupe.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 4, 2014 7:25 PM CET


Live From La La Land
Live From La La Land

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Yes man!, 28 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live From La La Land (CD)
Jon (John de son vrai prénom, mais il a laissé tomber le H il y a longtemps) Anderson a une voix d'or, proche de celle de Sting mais avec un phrasé plus irlandais. Il exécute ici en solitaire des chansons issues du répertoire de Yes et de sa propre carrière solo ou en duo avec Vangelis.
Yes est réputé pour ses orchestrations pyrotechniques qui ravissent les fans et agacent prodigieusement les orthodoxes du rock. On pouvait se demander comment les chansons ressortiraient d'un dégraissage intégral. Surprise : elles fonctionnent parfaitement, ce qui montre bien l'importance de la voix d'Anderson dans leur charme. La version acoustique de Owner of a lonely heart, chanson qui n'est pas signée Anderson mais Trevor Rabin, est particulièrement intéressante. Les fans de Yes se doivent d'entendre ça.
Le deuxième CD mérite 5 étoiles. Le premier est malheureusement pollué par l'utilisation de la guitare MIDI, procédé qui permet de synchroniser des accompagnements synthétiques à l'instrument, atténuant considérablement le côté intimiste de l'interprétation. Elle comporte aussi une plage au piano, où Anderson se vautre avec brio et humour sur l'intro de Tales from topographic oceans.
Bref, un album certes pas indispensable mais qui comporte des relectures surprenantes des grands classiques d'un très grand groupe.


Ze (Re)Tour 2007 - Edition 2 DVD
Ze (Re)Tour 2007 - Edition 2 DVD
DVD ~ Michel Polnareff
Prix : EUR 32,84

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rencontre du troisième âge, 28 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ze (Re)Tour 2007 - Edition 2 DVD (DVD)
Dès les premières images, on est pris de malaise à voir Polnareff, le visage bouffi sous une épaisse couche de fond de teint, boudiné dans une combinaison de cuir kitch à souhait, s'avancer sur la scène avec raideur dans un décor surchargé à la hauteur de son égo démesuré. On croirait presque assister à une campagne contre les ravages de l'alcool...
Fort heureusement, la musique sauve tout ça. Non seulement Polnareff a toujours sa voix d'or mais il a su s'entourer de musiciens exceptionnels issus du jazz-rock et du rock progressif qui fournissent une prestation du niveau de Peter Gabriel ou Sting. L'émotion est au rendez-vous et certaines chansons on subit un lifting intéressant (sous quelle étoile suis-je né se jazzifie agréablement alors que Hollidays souffre un peu de la disparition des glissés de guitare). Polnareff se la pète grave avec un désagréable arrière-goût de rancoeur par moment, mais dès qu'il chante ou joue du piano, la magie est bien là, celle d'un des plus grand auteurs de pop française avec Gainsbourg, Dutronc ou Manset. Les chansons les plus connues sont toutes là même si certaines se cachent dans les bonus (appuyez sur OK quand vous verrez des lunettes en bas à droite).
La version blu-ray est excellente avec un mixage 5.1 qui restitue bien l'atmosphère du concert (cinq étoiles au public) mais on préférera la version stéréo qui se concentre plus sur la musique.


Abattoir 5
Abattoir 5
DVD ~ Michael Sacks
Proposé par DVD_EN_STOCK
Prix : EUR 10,99

20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'ai perdu le fil du temps..., 5 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Abattoir 5 (DVD)
La jaquette de cette réédition est une pure escroquerie. Présenter ce film plus proche de l'univers d'Alain Resnais que de celui de Georges Lucas comme un film de science fiction et une histoire de voyage dans le temps, c'est un peu comme présenter "les 7 samouraï" comme un film de karaté. Il s'agit plutôt d'une histoire presque psychanalytique. Billy Pilgrim, le héro du film, personnage lunaire et enfantin à la Antoine Doisnel, a perdu le fil du temps. Il nous raconte son histoire en sautant d'une époque à l'autre au fil d'associations d'idées, revenant sans cesse sur ses traumatismes et notamment sur le bombardement de Dresde par les alliés, que certains considèrent à juste titre comme un crime de guerre.
Le film explore brillamment tous les registres du cinéma, du film de guerre à la comédie "slapstick" en passant par une course de voiture d'anthologie. La seule touche de science-fiction, c'est la planète Tralfamadore ou Billy se réfugie (en rêve?). L'interprétation est remarquable (mention spéciale au chien Spot), la peinture de l'horreur de la destruction de Dresde percutante, le personnage central est touchant dans sa maladresse et on se surprend parfois à essuyer une larme. Certains trouveront peut-être que les comédiens sur-jouent, ou que la critique sociale est très marquée des années 70, mais cela fait partie du charme du film. Ajoutons que la musique (merci Glenn Gould) est magnifiquement utilisée, voir ce ballet incroyable dans la gare de Dresde entre les officiers allemands et leurs prisonniers.
Un grand film à (re)découvrir, prix du jury à Cannes en 1972. Note technique : très bonne restauration, image superbe, son un peu plat, bonus sans intérêt.


Les petites bottes vertes
Les petites bottes vertes
par Gérard Manset
Edition : Broché
Prix : EUR 17,75

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Souvenirs, souvenirs..., 13 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les petites bottes vertes (Broché)
Ce livre est un roman autobiographique écrit à la manière d'un rêve éveillé où des lambeaux de souvenirs s'enchaînent sans logique apparente sinon celle du ressenti. Pas facile d'y rentrer, on est noyé dans le flot continu des ellipses, des points de suspension et des non dits, mais la magie s'installe et pour qui a connu les années 60/70, ce livre fait l'effet de la madeleine de Proust. On retrouve la magie de l'époque, l'insouciance, les premiers pas d'un Julien Clerc, d'un Louis Chédid ou d'un Michel Berger (Manset était producteur et directeur artistique autant que compositeur et interprète), les débuts de la société de consommation et la fin des rêves libertaires. Et le temps qui broie tout, les amis et les autres. Parfois truculent et impudique, parfois grave et nostalgique, truffé d'anecdotes insignifiantes et de détails touchant, il est un témoignage sur une époque autant qu'un beau texte poétique. Indispensable aux fans qui se délecteront de deviner qui est qui derrières les allusions pas toujours faciles (essayez de repérer Bernard Lavillier ou José Arthur entre les lignes), c'est aussi un beau texte pour découvrir cette époque. Le meilleur roman de Manset à ce jour.


Page : 1 | 2