Profil de S.F.Sorrow > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par S.F.Sorrow
Classement des meilleurs critiques: 10.855
Votes utiles : 649

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
S.F.Sorrow (France)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
Too Much Too Soon - Paper Sleeve - CD Vinyl Replica Deluxe
Too Much Too Soon - Paper Sleeve - CD Vinyl Replica Deluxe
Proposé par LMLR
Prix : EUR 15,00

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Qualité audiophile ?!?!?, 29 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Too Much Too Soon - Paper Sleeve - CD Vinyl Replica Deluxe (CD)
La vache, tu parles d'une remasterisation : le son est strident et criard, ça vrille les tympans à n'en plus finir, la guitare de Johnny Tonnerre sonne comme une roulette de dentiste.... Conclusion : le gars qui s'est chargé du remastering doit être sourd...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 13, 2014 1:18 PM MEST


Oil City Confidential
Oil City Confidential
DVD ~ Dr Feelgood
Prix : EUR 15,19

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Gimme one more shot (of r'n'b) !....., 27 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Oil City Confidential (DVD)
Ce documentaire est très intéressant, que l'on soit fan de Feelgood en particulier ou de rock'n'roll en général.Il ne couvre que la période majeure et historique du groupe : celle des débuts, avec Wilko Johnson à la guitare, quand ce bon vieux docteur entendait balayer le bourbier progessif en vogue à l'époque à grand coups de r'n'b rageur. Entre les interventions chirurgicales de Wilko à la telecaster et le chant hargneux du regretté Lee Brilleaux, le tout soutenu par la rythmique sans faille de Sparko et Big Figure, on peu dire que Feelgood dépotait sévère !... Après le départ de Wilko, Dr Feelgood continuera un temps avec un excellent guitariste (Gypie Mayo), puis d'autres musiciens viendront et partiront, et de groupe crucial le docteur deviendra routinier, jusqu'au décès de Lee Brilleaux en 1994. Ce qui me gène un peu dans ce documentaire, c'est le montage de Julian Temple, cette manie d'intercaler systématiquement aux images d'époque du groupe des fragments de films en noir et blancs, extraits de vieux films burlesques ou autres, qui s'avère très vite fatigante au bout de quelques minutes. Ca m'avait déjà gonflé dans son docu sur Joe Strummer. Enfin, il s'agit là du seul et unique film à ce jour sur Dr Feelgood, donc ne faisons pas trop la fine bouche !...


Dogs. 3 Original Album Classics
Dogs. 3 Original Album Classics
Prix : EUR 18,58

5.0 étoiles sur 5 Racé !..., 4 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dogs. 3 Original Album Classics (CD)
Tout a été dit dans les commentaires précédents, les superlatifs à la pelle sont mérités : ce coffret est absolument INDISPENSABLE pour tout fan de rock qui se respecte. J'ajouterais simplement que Sony aurait pu aller jusqu'à inclure également "More More More !", le dernier album des Dogs pour Epic, sorti en 1986. Non pas qu'il soit incontournable, loin de là : c'est probablement un des disques les plus faibles du groupe (encore que les Dogs n'ont jamais fait un mauvais disque), mais comme il est introuvable en CD depuis belle lurette, c'était l'occasion ou jamais de lui donner une nouvelle vie ...


Beach Town Confidential:Live a
Beach Town Confidential:Live a
Prix : EUR 19,05

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The Plimsouls ... NOW !!!, 2 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beach Town Confidential:Live a (CD)
La discographie du groupe de Peter Case n'a qu'un seul défaut : elle est trop courte !... Un maxi et trois albums studio ("Zero Hour", "The Plimsouls" et "Everywhere At Once", sortis entre 1980 et 1983, plus le tardif et trop méconnu "Kool Trash" de 1997), on peut se consoler avec les live torrides que sont "One Night In America" et "Live, Beg, Borrow and Steal !", et dorénavant ce "Beach Town Confidential" qui capte les Plimsouls en pleine action, à l'époque de "Everywhere At Once", leur classisque (que beacoup - cf l'excellent article de Nicolas Ungemuth dans le R'n'F de ce mois - jugent avec raison un peu surproduit). Pas le moindre temps mort, tout ici est essentiel : le songwriting racé, l'interprétation tout en nerfs, les refrains qui tuent ... En plus, le son est excellent. Que vous faut-il de plus ?... Chaque amateur de rock doit avoir ce disque !!!...


X5 (Coffret 6 CD)
X5 (Coffret 6 CD)

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 New gold box, 21 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X5 (Coffret 6 CD) (CD)
Il y a des gens qui trouvent les Simple Minds ringards. Qu'ils achètent donc ce coffret, et s'ils sont pourvus d'une paire d'oreilles en état de fonctionnement, ils changeront certainement d'avis !... De 1979 à 1982 en gros, Simples Minds fut un groupe passionnant, aventureux, innovant.... Ce mignon petit coffret réunit leurs 6 premiers albums, à savoir "Life in a day", "Real to real cacophony", "Empires and dance", "Sons & fascination", "Sisters felling call" et "New gold dream", et montre bien leur évolution. Sur "Life in a day" (1979), Simple Minds se cherchent , entre influences Bowie/Roxy Music et touches progressives (les ambitieux "Pleasantly disturbed" et "Murder story"). Le disque suivant, "Real to real cacophony", sorti 6 mois plus tard, est beacoup plus expérimental; le groupe se crée un style, entre rythmiques dansantes, lyrisme sombre et bidouillages sonores. La guitare de Chales Burchill et les claviers de Michael McNeil se réinventent sans cesse, le chant de Jim Kerr se fait incantatoire, le tout sur une trame rythmique (Brian McGee et Derek Forbes) d'une efficacité à toute épreuve. La formule sera complètement au point sur les 3 disques à venir. Puis, à partir de "New gold dream", la magie commence à s'évaporer et les Simple Minds s'aprêtent à devenir un groupe de stade ("Don't you forget about me" sortira 2 ans plus tard), et l'affaire est pliée : à vouloir rivaliser avec U2 pour devenir le groupe n°1 des 80's, les écossais perdront la partie et auront bien du mal à perdurer durant les 90's. N'empêche, pour leurs 5 premiers albums, on peut tout leur pardonner.


80 Original Hits & Rarities
80 Original Hits & Rarities
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 15,98

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur est à l'intérieur !..., 20 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 80 Original Hits & Rarities (CD)
Le contenu est vraiment top : 80 titres répartis sur 4 CD, on en a pour son argent, d'autant plus qu'il s'agit des premières années de Gene (1956-1959) les meilleures !... Du rockabilly fou fourieux en veux-tu en voilà; la sauvagerie du rocker bardé de cuir noir n'en finit pas de sidérer. A l'écoute de certains titres, on jurerait entendre les Stray Cats tant ce rock'nroll est intemporel. On retouve tous les classiques ("Be Bop A Lula", "Blue Jean Jop", "Crazy Legs", "Wild Cat"...) et bien plus encore, et le son est très bon. Le packaging en revanche est tout sauf sexy : un livret fin comme une feuille de papier à cigarette ne contenant qu'une mini-bio de quelques lignes en allemand et en anglais, et quelques photos de phochettes de disques. Bon, à ce prix là, on ne va pas trop faire la fine bouche, mais il aurait suffit de pas grand chose en plus pour que cette petite boîte assez austère (ah, la fameuse efficacité allemande!...) devienne un véritable coffret à bijoux. Donc, 4/5 seulement !...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 3, 2013 6:55 PM MEST


Bob Dylan. L'Explosion Rock 61/66
Bob Dylan. L'Explosion Rock 61/66
Prix : EUR 34,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour l'objet ..., 20 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bob Dylan. L'Explosion Rock 61/66 (CD)
Qui ne possède pas encore ces disques("Bob Dylan", "Freewheelin'", "The Times They Are A Changin'", "Another Side", "Bring It All Back Home", "Highway 61 Revisited", "Blonde On Blonde"), disponibles depuis belle lurette à un prix excédant à peine celui d'un paquet de cigarettes ?... On se le demande. N'empêche, je n'ai pas pu m'empêcher de commander ce coffret, séduit par le packaging plutôt mignon (le titre en français, ça fait classieux, non?...) Donc, nous avons ici les 7 premiers albums de Dylan remasterisés (version stéréo) dans des pochettes cartonnées façon CD single, un livret qui bizarrement correspond au double CD compilation sorti simultanément, et aussi un DVD (que je n'ai pas encore regardé). La musique ? Tout a déjà été dit maintes fois; pour faire court : si vous ne les avez pas déjà, c'est INDISPENSABLE.


Come Down Heavy
Come Down Heavy
Prix : EUR 17,39

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Resurrection, 19 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Come Down Heavy (CD)
Un excellent disque sorti à l'orée des 90's, aujourd'hui réédité avec quelques titres bonus. Thee Hypnotics, emmenés par le chanteur James Jones (actuel leader de The Jim Jones Revue, officiaient dans un style un peu passé de mode à cette époque, à savoir un rock furieux influencé par les Stooges, le MC5, Hendrix ... Complètement décalés par rapport à leur contemporains dans leur pays natal (on est en 1990, et la scène anglaise est alors dominée par les groupes de Manchester (Happy Mondays, Stones Roses...), et la vague noisy/shoegazing menée par My Bloody Valentine, Ride et consorts), Thee Hypnotics seront nénmoins adorés par les amateurs de VRAI rock. Produit par Mark St John (l'actuel manager/producteur des Pretty Things - on retrouve d'ailleurs en invités Phil May et Dick Taylor sur ce disque), "Come Down Heavy" est un déluge de guitares incendiaires; sa pochette fait écho au "Fun House" des Stooges. A l'époque, on avait d'ailleurs reproché au groupe de se montrer trop rétrospectif; l'album suivant, "Soul, Glitter & Sin" cloua le bec aux critiques en se révélant bien plus varié et aventureux (à quand une réédition?...). Ensuite, Thee Hypnotics tournèrent aux USA en première partie des Black Crowes dont le chanteur Chris Robinson produisit l' album suivant, "The Very Crystal Speed Machine", moins réussi. Puis Craig Pike le bassiste perdit la vie et Thee Hypnotics sombrèrent. James Jones revint d'abord avec les excellents Black Moses (2 très bons albums à leur actif : "Emperor Deb" et "Royal Stink"), puis avec The Jim jones Revue qui cassa la baraque.


10
10
Prix : EUR 13,84

3.0 étoiles sur 5 A redécouvrir ..., 19 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : 10 (CD)
Même si ça fait plus de 25 ans que j'aime les Stranglers, et plus de 20 ans que "10" est sorti, je viens juste de découvrir cet album, le seul de la période Cornwell qui me manquait . Je ne l'avais pas acheté à l'époque, guère encouragé par les critiques plutôt froides, et le single moyen, la reprise du "96 Tears" de Question Mark & The Mysterians. Emballé par deux concerts récents des Hommes en Noir (la formation actuelle, avec Baz Warnes au chant, est excellente !...), j'ai décidé de compléter ma collection, et franchement, malgré sa réputation d'album inutile, je trouve "10" plein de charme... Je ne saurais expliquer pourquoi : la production est franchement datée, typique de la fin des 80's, on n'entend pas assez la basse de JJ, complètement enfouie dans le mix, la moitié des titres est quelconque, etc..., et pourtant ... Je trouve cet album bien meilleur que le précédent ("Dreamtime", qui a beaucoup moins bien vieilli). Oh, ça ne vaut bien sûr pas le sublime "Feline" ou le moyen "Aural Sculpture", et encore moins les albums de la période bénie ("Rattus Norvegicus", "No More Heroes", "Black and White", "The Raven", "Meninblack" et "La Folie", tous ABSOLUMENT INDISPENSABLES !!!!), mais quand on a tous ceux-là, il serai dommage de se passer de "10", sauvé par quelques titres vraiment pas mauvais ("Man Of The Earth", "Out Of My Mind"...), et qui clôture la première période du groupe de façon honorable.


Live In Germany, 1980
Live In Germany, 1980
Prix : EUR 13,04

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Pas mal, mais bon..., 17 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live In Germany, 1980 (CD)
Mouais... Rien à redire sur la performance de Joe, qui comme d'habitude se donne à fond. En revanche, le son de ce CD manque cruellement de relief et de dynamique, ce qui m'empêche d'adhérer complètement. Et pourtant, Dieu sait si j'adore ce vieux Joe... Cet enregistrement ne fait pas vraiment partie de sa discographie officielle. Il s'agit d'un concert diffusé par l'émission de télé allemande "Rockpalast" au début des années 80. A tout prendre, mieux vaut se rabattre sur la version DVD sortie simultanément.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7