Profil de Nicolas Miliani > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Nicolas Miliani
Classement des meilleurs critiques: 1.408.125
Votes utiles : 17

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Nicolas Miliani (Normandie)

Afficher :  
Page : 1
pixel
All You Can Eat!!
All You Can Eat!!
Prix : EUR 19,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Blues toujours, mais plus sauvage., 30 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : All You Can Eat!! (CD)
La sortie d'un nouvel album d'un de ses groupes fétiches est toujours un moment sensible.
On en attend beaucoup, et il (me) faut un long temps d'écoute afin d'apprécier à sa juste valeur la nouvelle livraison de Left Lane Cruiser.
Le groupe est toujours composé de Freddy Joe Evans IV à la slide guitare et au chant ainsi que de Brenn " Sausage " Beck aux fûts. Ce nouvel opus des aventures de ces deux sauvages au pays du blues a été produit par Jim Diamond au studios Ghettos Recorders de Detroit. Et le lieu d'enregistrement de ce disque a son importance, car il possède une sonorité garage indéniable ( à la différence de leur deuxième album qui lui restait dans un son que l'on pourrait qualifier de "Fat Possum première époque " ).
D'entrée "Crackalaka " ouvre le bal et indique la température : ça va suinter pendant tout l'album ! Ce titre nous laisse entendre une slide guitare qui emporte tout sur son passage avec une rhythmique calée sur celle du précédent album. Les breaks de batterie sont jouissifs, les ponts restent très blues, ce qui n'est pas pour me déplaire. Ce morceau est excellent.
Poursuivons avec " Hillgrass Bluebilly ", nom du label de leur premier LP. C'est un blues tout ce qu'il y a de plus blues, avec cette voix éraillée de Freddy qui rappelle que ce groupe est à part.
Suit " Old Fashioned ", de style bluegrass, et son washboard, à la manière de" G Bob " sur le précédent album. Pour l'instant on reste en territoire connu depuis le début de l'album.
C'est avec le prochain morceau, " Hard Working Man " que l'on va connaître nos premières surprises, en effet, le groupe invoque les dieux du métal et produit un son très lourd, on peut vraiment dire que l'on entre dans la phase " Heavy Blues " de l'album. Un son de guitare d'une bassesse incroyable, un jeu de batterie tambourinant : ce titre, c'est Attila au pays du blues !
Black Lung continue sur la lancée : ici on peut dire que le groupe défonce tout sur passage.

Changeons de face (oui cette chronique a été écrite en écoutant l'album sur vinyle chers amis, d'ailleurs ce disque propose un label jaune sur un pressage blanc, la poule a pondu son oeuf...)
Avec " Hard Luck ", on reste dans la même esthétique sonore, mais le morceau est plus fin, moins répétitif que les deux précédents, on prend plaisir avec ce riff de guitare et ce phrasé hip-hop.
"Broke Ass blues " est quant à lui moins réussi et ne sort pas du lot.
Le titre " Putain" présente également ce phrasé rappé et est un meilleur morceau où l'on sent le métier des deux compères, leur complicité.
" Poopdeflex " reste sauvage à souhait, et on se dit que le tracklisting aurait pu être plus judiciex et respirer l'auditeur avant le feux d'artifice final.
Car, comme sur le précédent album, le dernier morceau laisse l'auditeur abasourdi.
"Waynedale " commence sur les chapeaux de roue et laisse entendre le groupe jouer à fond du début à la fin. Le riff entêtant de Freddy est appuyé par le martelement de son camarade et le disque se termine sur une bonne note.

Pour conclure sur ce "All you can eat ", je dirais que c'est un album certes moins attachant et surprenant que le précédent, mais néanmoins réussi et avec le mérite de présenter des choses nouvelles quoique moins novatrice à mon avis.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 7, 2009 9:39 AM CET


Bring Yo' Ass To The Table
Bring Yo' Ass To The Table
Prix : EUR 18,61

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Blues Belliqueux de l'indiana, 27 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bring Yo' Ass To The Table (CD)
Ces deux frères barbus de Forth Wayne Indiana utilisent le blues comme une arme de destruction massive. La batterie distille un rythme de char d'assaut tandis que la guitare déverse des salves dévastatrices. Les fils spirituels de Bukka White et Muddy Waters nous offrent leur propre version du blues, un blues efficace, rythmique, sauvage et tribal.
Deux jeunes guys de l'indiana qui transpirent le blues de cette façon, c'est tout simplement miraculeux. Dans le style de guitare du nord du mississipi (différent de celui du blues du delta), à la façon de feu R.L Burnside, hypnotisant,déroutant peut être à la première écoute mais tellement puissant et jouissif.
Plus radical que les White Stripes (il y a un vrai batteur dans le groupe), plus dévastateur que les Black Keys, Left Lane Cruiser est pour moi la révélation de l'année pour quiconque souhaite retrouver la saveur originelle d'un delta blues séminal et la sauvagerie d'un garage band comme les Sonics.


Drew, Mississippi
Drew, Mississippi
Prix : EUR 19,07

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 du blues, du vrai, 2 février 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drew, Mississippi (CD)
Si l'envie vous prend de faire une pause dans la vague électro-rock, et de sentir la force d'une musique plus roots, ce disque est ce qu'il vous faut.

Ne connaissant pas la vie de l'artiste (car pour lui, le mot n'est pas usurpé, contrairement à d'autres...), et l'ayant découvert à travers ce disque, je ne dirais qu'une chose : Achetez le!
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 14, 2009 10:08 AM MEST


Page : 1