Profil de gtheboss2 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par gtheboss2
Classement des meilleurs critiques: 385.609
Votes utiles : 694

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
gtheboss2 "gtheboss2" (Paris, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Les forêts d'Opale, Tome 4 : Les geôles de Nénuphe
Les forêts d'Opale, Tome 4 : Les geôles de Nénuphe
par Arleston
Edition : Album
Prix : EUR 14,50

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un régal!, 10 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les forêts d'Opale, Tome 4 : Les geôles de Nénuphe (Album)
Dans la digne lignée des tomes précédents, ce quatrième opus est une réussite.
Le scénario est bien ficelé (depuis le début du cycle), parvient à un très bon compromis entre les scènes d'action et de réflexion, et maîtrise parfaitement les différents rebondissements de l'intrigue ! Le petit bémol que j'apporterai concerne la progression de l'intrigue. On ne s'ennuie pas mais on à l'impression de piétiner, qu'il ne se passe pas grand choses....
Le tout servi pas les extraordinaires dessins de Pellet. Un trait vif, ferme et précis mêlé à une energie et une fluidité redoutable ! Très prometteur ! on remarquera également l'excellent travail du coloriste qui donne beaucoup de relief (nuances, ombres...) au dessin et à l'histoire


36 Quai des Orfèvres [Édition Collector]
36 Quai des Orfèvres [Édition Collector]
DVD ~ Daniel Auteuil
Proposé par Bayapi
Prix : EUR 14,99

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel!, 10 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : 36 Quai des Orfèvres [Édition Collector] (DVD)
Deux flics, Léo (Daniel Auteuil) et Denis (Gérard Depardieu), cherchent à liquider un gang d'une rare violence qui sévit en région parisienne. Le poste de directeur de la police judiciaire est à la clé pour celui qui y parviendra.
Dans la digne lignée de son premier film (Gangsters), Olivier Marchal décrit dans une atmosphère violente et crépusculaire la vie au "36". Lâcheté et courage, haine et amitié sont présent dans ce magnifique thriller noir. L'intrigue est très très bien menée et les acteurs principaux excellents, avec une mention spéciale à Daniel Auteuil. On regrettera seulement les « sur-rebondissements » de la fin. Néanmoins, ce film restera dans les annales du polar noir.


Vénus H. - tome 1 - Anja
Vénus H. - tome 1 - Anja
par Jean Dufaux
Edition : Album
Prix : EUR 13,99

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Agréable mais sans plus, 10 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vénus H. - tome 1 - Anja (Album)
Le duo qui mène la troublante Jessica Blandy depuis plus de 20 ans se lance dans une nouvelle série dont le ton et l'ambiance sont proches de Jessica Blandy.
Au premier abord, cet album ressemble à un pur "produit" marketing avec tous les ingrédients convenu : du sexe tarifé de très haut de gamme, du luxe, des palaces, des call-girls, milieux très sélects du pouvoir... Puis, on découvre que le principe de la série est de faire à chaque tome le portrait d'une des filles de Mademoiselle, mère maquerelle très chic et invisible. Avec cette Anja, Dufaux brosse celui d'une copie conforme de Jessica, physiquement en tout cas, qui se laisse envoûter par des sentiments qu'elle ne pensait jamais connaître à force de « n'en faire que les grimaces ».
Si Dufaux nous a habitué à des personnages ne manquant pas d'épaisseur, les protagonistes ne parviennent pas ici à prendre chair, ils restent confinés dans une classe glaciale, dans une atmosphère froide et peu attachante.
Coté Dessin, Renaud innove en travaillant en couleurs directes ce qui donne à son dessin davantage de spontanéité. Il ne se départit pas pour autant de ses défauts : des attitudes encore souvent hiératiques et des profils pas toujours très diversifiés. Fidèle à ses habitudes, Renaud n'a pu s'empêcher de dessiner des scènes d'un érotisme certes soft, mais qui trouvent leur place dans le scénario.


Arsène Lupin
Arsène Lupin
DVD ~ Romain Duris
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 9,99

9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Arrêtons le massacre !, 6 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Arsène Lupin (DVD)
Après un affligeant Belphégor en 2001, Jean-Paul Salomé remet le couvert en massacrant un autre classique de la littérature populaire française.
Malgré le talent indéniable de Romain Duris, ce dernier peine à convaincre en gentleman cambrioleur imaginé par Maurice Leblanc. Peu de crédibilité également pour la ravissante et charmante Kristin Scott Thomas dans le rôle d'une comtesse aux pouvoirs maléfiques. L'intrigue du film, d'une complexité profonde, plonge le spectateur dans un ennui mortel.


I.R.$. - tome 7 - Corporate America
I.R.$. - tome 7 - Corporate America
par Bernard Vrancken
Edition : Relié
Prix : EUR 12,00

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dans la digne lignée�, 26 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : I.R.$. - tome 7 - Corporate America (Relié)
7ème épisode de notre agent spécial des impôts Larry B, toujours coiffé en brosse, le costard toujours impeccable, et toujours prêt à rigoler ! Plus sérieusement, ce nouvel opus s'inscrit dans la lignée des autres : mise en place efficace d'une intrigue fiscalo-musclée dans un univers différent à chaque épisode.
L'intrigue nous mène dans les milieux pétroliers sur fond de terrorisme financier et de luttes pour le contrôle du pétrole en Arabie Saoudite. Même si on ne s'ennuie pas une seconde, on a encore à faire à une histoire de gros sous un peu opaque et moyennement palpitante...
Le dessin réaliste de Vrancken demeure élégant et froid, le découpage précis et rythmé comme un métronome, calqué sur le reste de la série. Bref, rien ne ressemble plus à un IR$ qu'un autre IR$.


Le Vol du corbeau, tome 2
Le Vol du corbeau, tome 2
par Jean-Pierre Gibrat
Edition : Album
Prix : EUR 15,50

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un livre d�art !, 26 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Vol du corbeau, tome 2 (Album)
Graphiquement, il n'y a absolument rien à dire ! Gibrat nous comble, nous gâte que dis-je, il nous ensorcelle ! le trait est si fin, précis et...parfait que l'on parvient à lire les pensées et les sentiments de l'héroïne dans ses yeux ! Jeanne nous captive, son attitude toujours si féminine, naturelle, avec un soupçon de désinvolture, et surtout si sensuelle...
C'est plutôt du coté du scénario que le bat blesse. L'enchaînement entre les deux n'est certes pas parfait, mais l'histoire manque de dynamisme, de vitalité, d'audace voire parfois de cohérence. Il manque un brin d'intensité, de saveur. On notera cependant que la profondeur des personnages est cette fois mise en exergue, rendant les personnages secondaires plus attachants.
Néanmoins, cette série, par l'admirable travail graphique que fournit Gibrat, reste plus un livre d'art qu'une BD complète.


Les Eternels, tome 3
Les Eternels, tome 3
par Yann
Edition : Album
Prix : EUR 13,99

5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 �.et de trois�., 26 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Eternels, tome 3 (Album)
Après un second tome confus, incohérent et plat, ce troisième tome vient relever ce thriller complexe dans le milieu des diamantaires.
Sur les points positifs, l'histoire est beaucoup plus lisible et compréhensible (la première page y est pour beaucoup), l'humour dépasse la ceinture et sort du marasme grossier dans lequel il s'embourbait, les filles (Mira/Uma, constamment en pantalon moulant, minijupe ou décolleté plongeant, resteront dans les annales !) sont fidèles au talent de Meynet qui assure un dessin et des couleurs très clairs, nets et agréables.
Néanmoins, la psychologie des personnages est loin d'être épaisse, on ne parvient à s'attacher à aucun personnage. En résumé, cette série se résume à une histoire policière classique sans vraiment de passion, avec des belles nanas, qui se lit rapidement et s'oublie aussi vite.


Blueberry, tome 28 : Dust
Blueberry, tome 28 : Dust
par Jean Giraud
Edition : Relié
Prix : EUR 11,99

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Splendide, 4 avril 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blueberry, tome 28 : Dust (Relié)
Ultime album du cycle «OK Corral», Dust est un album exceptionnel.
Poursuivre une série mythique est un exercice très délicat et aujourd'hui, le virtuose et intransigeant Jean Giraud a réussi l'exploit de se réapproprier complètement la série sans trahir le style d'origine.
Avec «Dust», nous allons assister à la résurrection de notre héros, ex-lieutenant et joueur de poker invétéré, qui s'est retrouvé cloué au lit, par intermittence, depuis quatre albums. Le célèbre duel d'OK Corral est sur le point de commencer alors, qu'au même moment, un tueur psychopathe s'apprête à égorger Doree Malone, la superbe chanteuse vedette du Dunhill. 72 pages auront été nécessaires à Jean Giraud pour que son trait génial se lâche tout en restant totalement maîtrisé, composant ainsi une superbe chorégraphie graphique inspirée par la technique des films asiatiques et des mangas. Le dénouement de cette tragédie complexe nous démontre, une fois de plus, qu'en matière de western, «Blueberry» est la référence absolue !


W.E.S.T, tome 2 : Century Club
W.E.S.T, tome 2 : Century Club
par Xavier Dorison
Edition : Album
Prix : EUR 13,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une suite fort réussie, 21 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.E.S.T, tome 2 : Century Club (Album)
Century Club vient clore superbement ce 1er cycle, avec une ouverture sur le second ("1902 : El Santero" et "1902 : Le 46ème état"). Dans la digne lignée du tome 1, l'histoire est menée tambour battant avec un scénario toujours aussi musclé.
Nos deux scénaristes, Xavier Dorison & Fabien Nury, maîtrisent parfaitement leur sujet, l'enchaînement des différences séquences... qu'ils en oublient parfois le lecteur en route, lequel peine parfois à en reconstituer les arcanes. Mais qu'importe, l'action l'emporte, dans un scénario qui ne manque pas de qualités. On appréciera également le découpage cinématographique, les magnifiques cases dynamiques, et le génie dans la mise en scène des planches.
Le tout est servi par Rossi qui nous régale avec des planches sublimes, lumineuses et hautes en couleurs. Son style a évolué et semble plus sage qu'à son habitude, mais terriblement efficace !


Le Cycle de Cyann, tome 3 : Aïeïa d'Aldaal
Le Cycle de Cyann, tome 3 : Aïeïa d'Aldaal
par François Bourgeon
Edition : Album

25 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas incontournable, mais utile pour maîtriser l'ensemble, 21 février 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Cycle de Cyann, tome 3 : Aïeïa d'Aldaal (Album)
Le premier tome de cette série mythique est paru en 1993....le second en 1997...et le troisième cette année ! La raison de ce temps d'attente : l'imbroglio juridique entre les auteurs et Casterman. Certes, me direz-vous, mais l'album, qu'en penser ?
Les 8 ans passés dans le désert n'ont terni en rien le dessin de Bourgeon, ni le rythme de l'écriture qu'il partage avec son compère Lacroix. Le monde de Cyann est toujours aussi inventif, créatif, très bien réfléchi et intriguant, de tout point de vue (cosmologie, climat, sociologie, économie, technologie, langage, faune & flore...). Bourgeon n'a d'ailleurs pas son pareil pour créer des univers d'une rare cohérence., dans lequel on se perd parfois ! A vouloir être trop précis, le sujet devient parfois un peu complexe et flou.
Pour le reste, ce tome apparaît comme un album de transition entre les 2 premiers tomes qui posaient l'univers et les personnages. On y retrouve une Cyann isolée de ses racines, plus sage (et plus vêtue d'ailleurs), et plus mûre. Une sorte d'approfondissement de sa personnalité. Les auteurs posent par ailleurs les jalons de ce que seront les deux derniers tomes de la série.
Au final, on retient qu'il ne se passe pas grand chose dans cette aventure. Il n'y a pas de véritable rebondissement, pas d'action, bref on s'ennuie un peu. Ce troisième tome est un album de transition entre les deux cycles. Un tantinet décevant pour une si longue attente


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11