undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de tchitchgue > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par tchitchgue
Classement des meilleurs critiques: 62.770
Votes utiles : 78

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
tchitchgue "tchitchgue"

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
REER Cache-prises, 5 pièces sécurité enfant protège-prise, blanc
REER Cache-prises, 5 pièces sécurité enfant protège-prise, blanc
Proposé par LeisureFunAndToys
Prix : EUR 6,42

4.0 étoiles sur 5 Parfait pour les prises luxembourgeoises, 19 novembre 2015
Seul bémol, nous, on arrive quand même à les enlever (difficilement) à la main. Néanmoins, cela paraît impossible à retirer pour un bébé


Le Mensonge Universel
Le Mensonge Universel
par Pierre Jovanovic
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

18 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Atterrée..., 24 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Mensonge Universel (Broché)
Deux étoiles au lieu d'une parce que:
- On découvre des textes sumériens
- Quelques parallèles avec la Genèse peuvent être relevés. Les deux textes viennent bien de la même région et me semblent effectivement avoir une imagerie commune
- Ce livre donne au moins une idée de la personnalité de son auteur, et rien que pour cela, il vaut le détour!

Cela étant dit,

L'auteur défend la thèse selon laquelle l'auteur de la Genèse aurait plagié un mythe sumérien, puis l'aurait détourné dans le but de soumettre les femmes, puis les hommes de la terre entière. Tout cela à cause de sa frustration.

Son raisonnement se déroule comme suit:
- Rapprochements hasardeux entre les deux mythes pour prouver le plagiat (ex: le méchant serpent reprendrait à la fois un méchant conseiller, un gentil renard, et un gentil serpent d'un autre texte sumérien... et pourquoi pas n'importe quel personnage secondaire de n'importe quel mythe tant qu'on y est);
- Inventaire des différences (fatalement nombreuses) pour prouver le détournement;
- Conclusion sur la frustration du scribe hébreu;
- Conclusion bis sur le fait que l'histoire vraie est le mythe sumérien, et la Genèse... un mythe!?!!?? (scoop)

Il faudrait savoir si Pierre Jovanovic reproche à l'auteur du mythe de la Genèse de tout faire pareil ou de tout faire vraiment complètement différemment.

Le tout présenté avec le ton: "vous voyez bien?... c'est évident!!!"... ben non, justement.

Ah, j'oubliais, si je ne vois pas, c'est probablement parce que que je défends un système manipulateur et oppressif pour mes propres intérêts, ou que je m'auto-censure pour ne pas attaquer la doxa.

Personnellement, outre le fait que je trouve une réelle puissance à ce mythe du pécher originel, j'admets tout à fait qu'on lui trouve un aspect culpabilisant et qu'on l'impute à un auteur frustré. Nul besoin d'ailleurs de sortir l'accusation de plagiat pour cela. J'aurais aussi très bien admis que le mythe d'origine n'ait pas été hébraïque mais sumérien, voir j'aurais trouvé cela fascinant. Mais là, je dois dire que je suis déçue par un raisonnement aussi peu convaincant, et absolument abasourdie par un tel manque de rigueur intellectuelle.


Histoire de l'art
Histoire de l'art
par Ernst Gombrich
Edition : Poche
Prix : EUR 24,95

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Ma référence en matière d'histoire de l'art, 28 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoire de l'art (Poche)
Un travail humble et sérieux qui fait comprendre beaucoup de choses, tant sur l'art que sur la création ou le discours sur l'art. Quelques années après avoir lu ce livre, je suis toujours 100% d'accord avec ce que j'y ai lu.
Petit bémol: très compréhensible, certes, mais ne se dévore pas tout à fait comme un roman.


Nonviolent Communication: A Language of Life
Nonviolent Communication: A Language of Life
par Marshall B. Rosenberg
Edition : Broché

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très utile, 28 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nonviolent Communication: A Language of Life (Broché)
Même commentaire que pour le bouquin Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même. Trop long de tout répéter. En gros:
- Très utile et rapidement opérationnel pour améliorer ses relations aux autres et à soi-même (dont: gestion du stress)
- Bien plus qu'une technique, un manuel de sagesse (qui finalement ne fait que structurer des sagesses anciennes, afin de les rendre applicables)
- L'anglais est très facile à lire ;)!


Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même
Cessez d'être gentil soyez vrai : Être avec les autres en restant soi-même
par Thomas d' Ansembourg
Edition : Broché

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très utile, 28 novembre 2011
Pas le plus profond des bouquins de développement personnel que j'ai lus dernièrement. Ça commence un peu en disant que les préjugés, c'est mal, or la question me semble un peu plus complexe...
Ceci dit, on comprend vite aussi que ce n'est pas vraiment l'objet de creuser tel ou tel concept, mais plutôt d'aborder des concepts utiles et pratiques pour la communication non violente (CNV).
A priori, pour moi, la CNV, c'était un peu la tarte à la crème des formations en développement personnel, où on explique comment s'exprimer de manière neutre et efficace pour savoir dire non: 1/ Observations, 2/ Sentiments, 3/besoins, 4/ demande/proposition.

Mais en lisant le livre (puis le livre de Marshall Rosenberg, fondateur de la méthode), je me suis aperçu que c'était un peu plus qu'une simple technique.
Cela demande d'abord de comprendre les types de communications qui "agressent" et forcent l'autre à se braquer. Ça paraît presque évident quand on le lit, mais c'est des choses qu'on oublie dans notre quotidien. De l'expliciter et le structurer permet de prendre du recul.
C'est ensuite - au-delà d'une simple technique - une pratique de l'empathie, très utile quand on est à la recherche de plus d'aisance dans les relations sociales.
C'est enfin une pratique de l'auto-empathie, ou comment ne pas s'agresser soi-même avec les types de communications sus-citées, mais accueillir ses sentiments, ses besoins, et objectiver la réalité par des observations.

Personnellement, j'ai commencé à appliquer peu à peu les quelques règles simples développées dans ce livre pour surmonter des blocages personnels et professionnels. J'ai commencé les groupes de pratiques et formations (la CNV est très organisée et demande beaucoup de pratique). Les premières applications de la CNV m'ont d'ores et déjà été utiles, pour mieux écouter mes proches, faire baisser mon stress, exprimer des frustrations plutôt que de les garder pour moi (et ce sans agresser), désamorcer un potentiel conflit (je crois)... Bref, je vais peu à peu l'introduire dans une stratégie globale de gestion du stress, pour diminuer le nombre d'éléments pouvant générer du stress (désamorcer les conflits naissants) et faire face au stress quand il est déjà là.

Au final, un des bouquins les plus utiles que j'ai lus dernièrement, voir le plus utile à court terme. Rien que des choses qui paraissent très évidentes quand on les lit (et qui sont d'ailleurs issues de sagesses très ancestrales), mais qui n'acquièrent de leur véritable puissance que lorsqu'elle sont structurées pour être bien communiquées.


Aya de Yopougon (Tome 3)
Aya de Yopougon (Tome 3)
par Marguerite Abouet
Edition : Relié
Prix : EUR 17,00

4.0 étoiles sur 5 C'est à partir du tome 3 que j'ai vraiment accroché, 16 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aya de Yopougon (Tome 3) (Relié)
Un vrai soap opera. Les histoires commencent ici à s'entremêler. Il y a du suspens et de l'action. On s'amuse bien, et tout cela est très vivant.


Les Celtiques
Les Celtiques
par Hugo Pratt
Edition : Album

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Encore du Corto comme je l'aime, 15 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Celtiques (Album)
Pour reprendre mon commentaire sur "Les Ethiopiques":

Mon préféré après "la Ballade de la Mer Salée", à égalité avec "Les Ethiopiques", probablement.

Pour Corto, il y a - me semble-t-il - grosso modo 2 tendances:
- Ceux qui aiment le passage intégral dans l'univers parallèle du rêve. Ceux-là préfèrent "Mu", puis "Fables de Venise"
- Ceux qui aiment les BD d'un style plus "réaliste" (au sens défini par Maupassant dans la Préface de "Pierre et Jean"), et l'utilisation de ce type de narration donnant l'illusion de la vraie vie pour nous transporter dans d'autres aventures.

Etant plutôt sensible à la 2ème tendance, j'adore les Celtiques,lesquels, sans se priver de magie, nous transportent dans une véritable terre de guerre et de légende, avec des personnages humains et ambigüs.

Ceci dit, aucun Corto ne m'a autan marqué que "la Ballade de la Mer Salée", où l'on sent que Corto vit SON aventure, SA propre vie, et non une aventure au passage, en traversant la vie. Voici peut-être encore une raison, d'ailleurs, pour laquelle j'ai quand même particulièrement apprécié les Celtiques dans la série des Corto: même si Corto y vit des aventures "en passant", un des passage fait écho à sa propre vie, ses sentiments et ses blessures.

En tout cas, comme toujours, du très grand art.


Corto Maltese, Tome 8 : Les éthiopiques
Corto Maltese, Tome 8 : Les éthiopiques
par Hugo Pratt
Edition : Album

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du Corto comme je l'aime, 15 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Corto Maltese, Tome 8 : Les éthiopiques (Album)
Mon préféré après "la Ballade de la Mer Salée", à égalité avec "Les Celtiques", probablement.

Pour Corto, il y a - me semble-t-il - grosso modo 2 tendances:
- Ceux qui aiment le passage intégral dans l'univers parallèle du rêve. Ceux-là préfèrent "Mu", puis "Fables de Venise"
- Ceux qui aiment les BD d'un style plus "réaliste" (au sens défini par Maupassant dans la Préface de "Pierre et Jean"), et l'utilisation de ce type de narration donnant l'illusion de la vraie vie pour nous transporter dans d'autres aventures.

Etant plutôt sensible à la 2ème tendance, j'adore les Ethiopiques,lesquels, sans se priver de magie, nous transportent dans une véritable terre de guerre et de légende, avec des personnages humains et ambigüs.

Ceci dit, aucun Corto ne m'a autan marqué que "la Ballade de la Mer Salée", où l'on sent que Corto vit SON aventure, SA propre vie, et non une aventure au passage, en traversant la vie. Voici peut-être encore une raison, d'ailleurs, pour laquelle j'ai quand même particulièrement apprécié les Ethiopiques dans la série des Corto: même si Corto y vit des aventures "en passant", un des passage fait écho à sa propre vie, ses sentiments et ses blessures.

En tout cas, comme toujours, du très grand art.


La Ballade de la mer salée
La Ballade de la mer salée
par Hugo Pratt
Edition : Album

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mon préféré. Extraordinaire., 14 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Ballade de la mer salée (Album)
La BD qui m'a donné envie de BD. Un pur éblouissement d'adolescence. On part dans la lecture, et on n'en sort pas. Les évènements se succèdent avec une fluidité telle qu'on se croirait dans la vraie vie, à ceci près qu'on est au coeur d'une aventure de pirates, à des milliers de kilomètres d'ici, en plein pacifique. Les personnages sont attachants, humains, jamais complètement cernables, et on ne finit jamais de les explorer. La fin de l'aventure arrive, et l'on n'est toujours pas sorti de l'univers. On y reste, on y retourne sans cesse pour retrouver les passages qui ont laissé des traces, et quand on les retrouve on est de nouveau entraîné dans l'aventure.


Thorgal, tome 9 : Les Archers
Thorgal, tome 9 : Les Archers
par Grzegorz Rosinski
Edition : Album
Prix : EUR 12,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Dommage que je n'ai pas trouvé d'autres tomes comme celui-ci, 14 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Thorgal, tome 9 : Les Archers (Album)
Une histoire simple mais palpitante. Humaine, attachante, intrigante et très bien racontée. Cela m'avait donné envie de découvrir d'autres tomes de Thorgal. En vain: j'ai demandé conseil aux vendeurs, feuilleté quelques autres, acheté un autre tome, et aucun ne m'a laissé une telle ambiance.


Page : 1 | 2 | 3