ARRAY(0xadfda048)
 
Profil de Jean-jacques Thillet > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-jacques T...
Classement des meilleurs critiques: 18.427
Votes utiles : 157

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-jacques Thillet (Meylan, France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Voyage dans l'anthropocène: Cette nouvelle ère dont nous sommes les héros
Voyage dans l'anthropocène: Cette nouvelle ère dont nous sommes les héros
Prix : EUR 7,99

5.0 étoiles sur 5 Il est encore temps, mais l'urgence est là, 18 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Un livre remarquable qui mériterait plus de publicité, dont l'école devrait s'emparer pour sensibiliser la jeunesse. Claude Lorius s'appuie sur une exceptionnelle expérience. Très tôt il découvre l'Antarctique, qui deviendra sa passion, le but d'une longue série d'expéditions. Il a inventé le carottage des calottes glaciaires des pôles à fin climatique en observant le dégagement intense dans un verre de whisky des bulles sous pression, prisonnières depuis des millénaires dans un glaçon extrait des profondeurs du sous-sol de glace. Le début d'une aventure étonnante qui a permis de remonter le climat terrestre jusqu'à 800 000 ans. Jusque-là c'est amusant. Mais Claude Lorius est un des mieux placés pour savoir que dans cet historique s'est récemment inscrit un drame : l'homme, depuis l'invention de la machine à vapeur, dégage tant et tant de "gaz à effet de serre" qu'il est devenu une "force géologique". Il bouleverse les équilibres atmosphériques, géologiques, biologiques, à un niveau tel qu'il a imposé une nouvelle ère : l'Anthropocène, Claude Lorius démontre en scientifique mais alerte en philosophe : l'heure est grave, l'homme doit d'urgence prendre conscience de son impact, de sa responsabilité, de son devoir ; il en va de sa survie. Un texte très riche, absolument pas moralisateur, mais à coup sûr inquiet et généreux. Pour la jeunesse évidemment, qui aura à inventer des parades, mais d'abord pour les leaders de toutes les nations, car c'est aujourd'hui qu'il faut agir.


Voyage dans l'Anthropocène : Cette nouvelle ère dont nous sommes les héros
Voyage dans l'Anthropocène : Cette nouvelle ère dont nous sommes les héros
par Claude Lorius
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

5.0 étoiles sur 5 Claude Lorius sonne le tocsin, 15 mars 2014
Un livre remarquable qui mériterait plus de publicité, dont l'école devrait s'emparer pour sensibiliser la jeunesse. Claude Lorius s'appuie sur une exceptionnelle expérience. Très tôt il découvre l'Antarctique, qui deviendra sa passion, le but d'une longue série d'expéditions. Il a inventé le carottage des calottes glaciaires des pôles à fin climatique en observant le dégagement intense dans un verre de whisky des bulles sous pression, prisonnières depuis des millénaires dans un glaçon extrait des profondeurs du sous-sol de glace. Le début d'une aventure étonnante qui a permis de remonter le climat terrestre jusqu'à 800 000 ans. Jusque-là c'est amusant. Mais Claude Lorius est un des mieux placés pour savoir que dans cet historique s'est récemment inscrit un drame : l'homme, depuis l'invention de la machine à vapeur, dégage tant et tant de "gaz à effet de serre" qu'il est devenu une "force géologique". Il bouleverse les équilibres atmosphériques, géologiques, biologiques, à un niveau tel qu'il a imposé une nouvelle ère : l'Anthropocène, Claude Lorius démontre en scientifique mais alerte en philosophe : l'heure est grave, l'homme doit d'urgence prendre conscience de son impact, de sa responsabilité, de son devoir ; il en va de sa survie. Un texte très riche, absolument pas moralisateur, mais à coup sûr inquiet et généreux. Pour la jeunesse évidemment, qui aura à inventer des parades, mais d'abord pour les leaders de toutes les nations, car c'est aujourd'hui qu'il faut agir.


Station Meteo France WD 9541 Blanc
Station Meteo France WD 9541 Blanc

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Débuts très décevants, 17 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Station Meteo France WD 9541 Blanc (Appareils électroniques)
Je n'ai pas acheté chez Amazon (un cadeau). En fait, il s'agit de la WD-9521F, non visible ici, mais je ne crois pas qu'il y ait une différence de conception sur le fond. Ingénieur de Météo-France en retraite, j'ai plusieurs remarques à faire :

- J'ai sûrement été le premier - et le seul - à réclamer, quand j'étais en activité, un partenariat Météo-France/fournisseur pour la réalisation de capteurs exigeants (cahier des charges sévère pour aller au bout de l'état de l'art, pour une utilisation domestique et à un prix raisonnable), garantis par les partenaires s'engageant par leur logo bien en évidence (dans un premier temps, au début des années 90, je pensais aux thermomètres classiques - sur 20 en vente en magasin, presque autant de températures différentes... ; puis j'ai réclamé en interne la même démarche pour ces petites stations électroniques, dont certaines sont excellentes sans être forcément chères). Donc, d'accord dans le principe pour l'association MF/La Crosse.

- Je suis actuellement dans le Centre de la France, sans reliefs gênants autour. Pas possible de capter l'émission des données (satellites ou réseaux des mobiles ?). Il faut attendre, selon la notice... Attendre quoi ? Ça fonctionne ou pas... Plusieurs témoignages font état de difficultés de réception. Ça n'est pas normal pour des objets de ce coût, dont la vente est forcément dopée par le prestige du fournisseur d'infos. Si le produit n'est pas fiable, il ne faut pas le vendre. Pour le coup La Crosse et... Météo-France engagent leur responsabilité, au moins sur la réception des données et leur affichage, si ce n'est sur les prévisions (dans la notice !). 97% du pays est couvert (zones d'ombres dans certaines vallées encaissées), donc il ne devrait y avoir de pb de réception presque nulle part ? Il faut changer de pièce, nous dit-on. Mais se tourner au sud, vers les satellites ? Se positionner près d'une fenêtre ? Voilà bien des complications. Je note que la mise à l'heure automatique de nombreux réveils, même à bas coût, sur une horloge atomique (Francfort, je crois), donne de très bons résultats, même à l'intérieur des maisons ou immeubles. N'est-ce pas le même principe de distribution de l'information ?

- Mesurer la température est très compliqué, pas pour le capteur, qui en général est excellent, mais pour trouver l'endroit représentatif de la valeur du secteur. Les stations météo officielles sont installées dans un environnement engazonné, dégagé d'influences parasites (murs, maisons, arbres...), de telle façon que les capteurs de températures (et d'humidité) ne soient pas au soleil ni direct ni réfléchi ("sous abri"). Météo-France, responsable de la bonne utilisation de ces instruments, aurait dû faire de la pédagogie à ce sujet par une notice annexe. On n'a pas toujours la place pour prendre du recul. En appartement, un balcon en plein soleil donne un peu n'importe quoi - comme l'intérieur d'une voiture immobile -, et puis il y a de grosses différences, en hiver surtout, entre ce que l'on mesure par nuit calme au sol (à 1,50 m, par MF) et ce qu'on obtient dans les étages : plusieurs degrés au lever du jour à cause des "inversions"). Par temps venté les écarts sont bien plus faibles, voire inexistants grâce au brassage qui homogénéise l'état de l’atmosphère en basse couche.

- Les ordinateurs, parmi les plus puissants du monde, qui fournissent les prévisions travaillent actuellement avec une "résolution" (précision) voisine de 2 km. Dans ces conditions, pourquoi ne proposer qu'une donnée départementale (celle de la Préfecture sans doute) ? On nous annonce des prévisions précises, expertisées par les prévisionnistes, il n'est pas correct d'informer à l'échelle du département, alors qu'il est possible de faire beaucoup beaucoup mieux, en tenant même compte, dans une certaine mesure, de l'influence de l'altitude (on devrait pouvoir caler et sa position géographique précise, en latitude et longitude, et son altitude). Pourquoi ce flou regrettable ?...

- Beaucoup font état de prévisions "aléatoires". Malgré des progrès considérables (super-calculateurs), la prévision reste une prévision, avec ses surprises (notamment pour les phénomènes locaux, quasi ponctuels : averses, orages..., ou ceux dont l'occurrence tient à si peu de différence - d'humidité, de température, de vent... - : certains nuages, brouillard, orage, neige...). Mais interviennent aussi l'altitude (température, neige ou pas...), la configuration du relief (canalisation, accentuation des précipitations, effet d'abri...). Mais, l'aléatoire, au fond, pour ce matériel, provient beaucoup de la focalisation sur la ville principale. Si on vit de l'autre côté du département, si on est dans un contexte complètement différent (relief au lieu de plaine), si on se trouve au bord de la mer quand la référence est assez loin dans l'intérieur, on est soumis à d'inévitables biais... qu'une meilleure prise en compte de la position géographique du récepteur réduirait de beaucoup.

- Pendant ce temps-là, j'attends que ma station se connecte. Elle accroche le capteur externe, puis s'en déconnecte. Étrange ! Très décevant...

NB :
Pas d'avis sur la pertinence des infos affichées, puisque je n'en ai pas.


Pin-Up, tome 6 : Gladys
Pin-Up, tome 6 : Gladys
par Yann
Edition : Cartonné
Prix : EUR 13,29

3.0 étoiles sur 5 Faut s'accrocher..., 18 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pin-Up, tome 6 : Gladys (Cartonné)
Graphisme de grande qualité, scénario intéressant, mais déroulement chaotique, déroutant (ruptures de séquences et flashbacks permanents). Difficile de s'y retrouver, pour ce qui me concerne... A relire pour bien mettre en place les rouages.


Chroniques des atomes et des galaxies
Chroniques des atomes et des galaxies
par Hubert Reeves
Edition : Poche
Prix : EUR 6,27

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fascinant et troublant, 31 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chroniques des atomes et des galaxies (Poche)
Le talent pédagogique de l'auteur n'est plus à vanter. Dans ce petit livre - en volume, mais Big Bang pour l'esprit - Hubert Reeves jongle avec les milliards de degrés, les milliards d'années-lumière, les milliards de milliards de galaxies, les masses gigantesques, comme avec l'infiniment petit. Je n'ai pas tout compris, il s'en faut (pourtant il y met beaucoup de bonne volonté...), mais j'ai appris quantité de nouvelles notions et théories. C'est à la fois merveilleux et déstabilisant : vertige métaphysique... La théorie d'Einstein sur la Relativité est bien sûr commentée, géniale. La relativité, elle explose dans cette description de l'Univers, son immensité, son intemporalité : je ne suis RIEN, mais j'ai le privilège de vivre, penser, rêver...


Trente-Planes
Trente-Planes
par Juliette Airel
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Fraîcheur, 30 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trente-Planes (Poche)
J'ai été emballé par ce témoignage. Quelle richesse de vocabulaire ! Quelle originalité d'images ! La nature montagnarde est dépeinte avec précision, originalité, sensibilité, poésie. C'est très agréable à lire. La jeune institutrice commence sa carrière dans un hameau perdu, au milieu de gens frustres, loin de la "civilisation", coupée des mois durant de sa famille, de ses amis, par l'extrême pauvreté des moyens de communication (pas question d'avoir sa voiture), la rigueur de la nature (isolement par les avalanches...). Et puis, heureusement, il y a toujours un beau garçon...


Médecin des neiges
Médecin des neiges
par Charles Socquet
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Sacerdoce laïque, 23 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Médecin des neiges (Poche)
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette autobiographie de Charles Socquet, une figure de Megève. Histoire d'une vocation, d'une ascension difficile depuis un milieu modeste. Histoire d'un médecin à l'ancienne, à l'époque où les visites se faisaient encore à domicile, par tous les temps, en traîneau, à pied, sans garantie de pouvoir redescendre du chalet atteint difficilement dans la tempête de neige. Les modestes payaient avec ce qu'ils avaient sous la main : un poulet, un fromage... Un récit riche d'anecdotes d'une humanité, d'une générosité réconfortantes. Plus qu'une vocation, un enrôlement au service des malades, un dévouement sans compter ni le temps ni l'argent, quelle que soit la fortune du patient, au début dans une époque où la Sécurité Sociale n'existait pas.


Manuel de météorologie : Un guide pour comprendre les phénomènes atmosphériques et climatiques
Manuel de météorologie : Un guide pour comprendre les phénomènes atmosphériques et climatiques
par Alfio Giuffrida
Edition : Broché
Prix : EUR 17,58

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du solide, 12 avril 2011
Les auteurs, de vrais scientifiques, officiers dans l'Armée de l'Air italienne (en charge de la météo nationale) ont aussi une solide expérience pratique - c'est un vrai plus - en prévision, climatologie et pédagogie. Sur ce dernier point, leur effort louable atteint son objectif : des phénomènes compliqués abordés et développés avec méthode et rigueur deviennent accessibles, sans faire appel à des formules, ou si peu. Du beau travail.


Nuages : Le guide d'identification
Nuages : Le guide d'identification
par Richard Hamblyn
Edition : Relié
Prix : EUR 24,04

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Catalogue très exhaustif, 7 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nuages : Le guide d'identification (Relié)
A consulter et reconsulter, le nez en l'air.
Vous ne verrez plus les nuages comme avant. Ils deviendront vos amis.


Le premier sexe
Le premier sexe
par Eric Zemmour
Edition : Poche
Prix : EUR 4,75

4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup de pied dans la fourmilière..., 27 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le premier sexe (Poche)
J'ai dévoré cet essai avec grand plaisir. Une bouffée d'air frais dans cette bien-pensance qui nous étouffe. Eric Zemmour a du cran, il ne cire pas les pompes, il a des idées originales, percutantes, et il monte au front. Tout le monde en prend pour son grade... et surtout les hommes, qui ont abandonné beaucoup de leurs prérogatives traditionnelles. Paraphrasant l'auteur, qui ne fait pas dans la dentelle, en cohérence avec ses idées, je dirai qu'il démontre qu'ils n'en ont plus... Le lissage égalitaro-féministe a accouché d'un homme nouveau, qui est davantage une femme qu'un homme. Rapprochement forcé, forcené, des sexes, qui débouche sur plein de catastrophes. Au passage, il égratigne le capitalisme qui a porté cette évolution pour des motifs de rentabilité bien comprise : les immigrés et les femmes ont tiré les salaires de tous vers le bas, la Bourse vers le haut.
Encore une fois, un discours bien écrit, truffé de références (quelle culture !). Le constat est juste, acide, l'analyse fort subtile et intéressante.
Sans revenir au machisme de toujours (patriarcat), il est probable que le balancier est cette fois allé trop loin dans l'autre sens et qu'un équilibre reste à trouver, plus équitable, respectant les différences naturelles (bio !), pour en tirer une synergie... et si possible plus de Bonheur.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 25, 2010 4:03 PM CET


Page : 1 | 2 | 3