undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Tatsu > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Tatsu
Classement des meilleurs critiques: 127.508
Votes utiles : 7

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Tatsu

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Les Déviants
Les Déviants
par Westley Diguet
Edition : Broché
Prix : EUR 11,61

5.0 étoiles sur 5 Bouleversant, 26 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Déviants (Broché)
Il y a des bouquins, une fois qu’on les a ouverts, c’est foutu, on ne peut plus les refermer. Les déviants fait définitivement partie de cette catégorie de livre. Je l’ai ouvert, j’ai lu les première lignes, et je n’ai plus su le lâcher jusqu’à arriver au point final. Ce qu’il faut savoir néanmoins, c’est que ce livre est à la fois magnifique et horrible. Si je devais choisir un seul et unique mot pour le décrire, ce serait “bouleversant”. Ou “poignant”.
L’histoire se déroule dans un futur plus ou moins proche où les homosexuels sont des “Déviants”, des personnes très contrôlés et aux libertés et droits très restreints (voire absents, en fait…). Forcément, cela rappelle la période nazie. Et c’est tellement bien raconté que, même si c’est révoltant, on ne peut s’empêcher de se dire que cette histoire peut potentiellement devenir réelle. Et c’est franchement effrayant. Tout dedans y est réaliste et superbement bien décrit, que ce soient les décours ou les sentiments.
Je ne peux pas vraiment en dire davantage sans donner trop d’indications sur l’histoire. Mais c’est en tout cas avec les larmes aux yeux que j’ai fermé ce livre. Une lecture que je ne regrette absolument pas, mais qui laisse forcément des traces.


Le Lien des Trois
Le Lien des Trois
Prix : EUR 5,99

2.0 étoiles sur 5 Trop mou et trop nian nian, 23 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Lien des Trois (Format Kindle)
D’accord, j’avoue mon crime : c’est à cause de la couverture que j’ai acheté ce livre. Bah oui, mettez trois beaux spécimens (oui, on ne voit pas vraiment celui du fond, mais cherchez Tayte Hanson sur Google et vous serez du même avis que moi !) et vous êtes sûr d’attraper des tas de poissons comme moi, trop faibles pour résister à la tentation. Et puis bon, le résumé m’a bien plu aussi. J’aime bien la fantasy et j’ai un p’tit faible pour les trios. Le problème, c’est que ça s’arrête là pour les bons points…
Qu’est-ce qui ne va pas avec cette histoire, me demanderez-vous…
Tout d’abord, j’ai l’impression que tout est prétexte, là-dedans, pour glisser des scènes olé olé. Alors, oui, ça fait toujours plaisir une p’tite scène par-ci, par-là. Mais seulement si ça sert l’histoire. Là, je ne suis pas convaincue de leur bien fondé pour certaines. Surtout que, à force, j’ai un peu l’impression que ces messieurs ne font que ça… [...]
Ensuite, il y a un sérieux problème de traduction. Je ne vois aucune raison pour qu’un personnage passe vouvoiement au tutoiement, puis à nouveau au vouvoiement, quand il parle avec une même personne. Sérieusement, je me suis demandée par moment si c’était pas moi qui avais un problème de vue. Mais en relisant plusieurs fois les dialogues en question, non, ma vue se porte bien. Ou alors, j’ai mal compris qui parle, ce qui n’est pas forcément mieux comme cas. Et ne parlons pas des phrases à la limite du compréhensible, comme “Il regarda de Feyar à Tanish”. J’imagine que la bonne phrase aurait dû plutôt être “Il fit passer son regard de Feyar à Tanish”, ou quelque chose du genre.
J’ai également trouvé certains passages un peu nian-nian. Ou des descriptions un peu à côté de la plaque. Par exemple, quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’est un “goût sombre” ? Une couleur sombre, oui. Une humeur peut être sombre, aussi. Mais un goût ? [...]
Un truc m’a aussi paru plutôt incohérent. Ok, les deux rois veulent marier leurs fils pour unir les deux royaumes. Jusque là, tout va bien. Mais… Et la descendance dont parle justement le père de Tanish quand il lui annonce que le roi du pays voisin et sa famille vont venir ? Parce que, tant qu’ils pensaient que le pays voisin avait une princesse, ça me paraît logique. Mais une fois qu’ils découvrent que c’est un prince, oubliée la descendance ?
Concernant les personnages, je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à eux. Feyar est à la rigueur le seul qui a su me faire ressentir un petit quelque chose de positif plutôt qu’une totale indifférence. Et ça n’a rien à voir avec le fait qu’il est représenté par Tayte Hanson. Vraiment XD Pour preuve, Sorran, représenté par Levi Karter, me sort par les yeux. C’est censé être un personnage attachant. Mais je le trouve horriblement niais, et un peu agaçant du coup. D’ailleurs, ce personnage est tellement hors de la logique que, même après qu’on lui ait fait comprendre que, sortir sans garde, c’est risquer de se faire choper par l’ennemi et foutre en l’air toute la paix du royaume, il va quand même se balader sans garde. [Adieu] la logique ! :D
J’ai trouvé aussi l’intrigue secondaire (l’histoire sur la guerre, tout ça) très prévisible. Bon, certes, j’ai pas deviné tout de suite qui allait faire la vilaine action de l’histoire, mais c’était gros comme une maison pour le reste.
Bref. J’ai perdu le compte du nombre de fois où j’ai levé les yeux au ciel ou eu l’envie de me taper la tête dans le mur… [...] Après, je pense aussi que je n’étais sans doute pas dans la bonne optique pour lire ce livre et que j’en attendais beaucoup trop.

[Cette chronique (en partie censurée pour convenir à la politique d'Amazon) a été écrite pour la page Facebook "Une tasse de M/M" (et y est donc complète dessus)]


Comment séduire un geek, manuel du fêtard (Les manuels du cupidon maladroit t. 1)
Comment séduire un geek, manuel du fêtard (Les manuels du cupidon maladroit t. 1)
Prix : EUR 5,45

3.0 étoiles sur 5 Bien, mais sans plus, 23 juin 2016
J’avoue que, en tant que geek, si j’ai eu envie de lire ce livre, c’est avant tout pour voir comment ils avaient défini les geek, là-dedans. Parce que, avons-le, la couverture n’est pas spécialement attrayante, le titre encore moins, même s’il colle bien au livre et qu’il apporte une petite touche d’humour, surtout à la fin, et le résumé ne me faisait pas plus envie que ça. En effet, ça m’avait l’air d’être une histoire tout ce qu’il y a de plus cliché : deux personnes totalement opposées mais qui vont vivre une romance. Pfiou, quelle originalité ^^
Donc, dans ce livre, un geek c’est quoi ? C’est quelqu’un complètement fana de Star wars et Star Trek, et plus globalement de SF. Il joue aux jeux vidéos, fait des attaques DoS (Denied of Service, en gros, il rend un site internet complètement hors service, par exemple), te fait un site internet et t’installe un PC les doigts dans le nez. Et, bien sûr, c’est un gros handicapé social. Alors là, je sais que j’ai sans doute perdu une partie des “non geek” dans la bataille. Mais je pense que nous serons tous d’accord pour dire que ceci est une description un brin trop clichée. Plus qu’un brin même… C’est un peu comme dire que tous les hommes ne pensent constamment qu’avec ce qu’ils ont sous la ceinture. Ah, on me souffle que c’est pas un cliché, ça (humour, bien sûr ! ^^)
Bref, tout ça pour dire que, même si on sent bien la pointe d’humour, l’histoire étant quand même assez sérieuse dans le fond, je crains que la plupart des gens voit ça comme une vérité absolue, ce qui n’arrange pas spécialement notre image.
Un autre cliché, moins visible mais présent quand même, est celui du gay qui se fait un plan cul tous les soirs. N’en déplaise à certains, les gays ne sont pas juste une machine à baise, sans sentiments. Et heureusement que Fee est là pour le montrer.
D’ailleurs, les noms. Bon, je dois dire ne pas avoir trop accroché (probablement parce que le surnom de ma mère, c’est Fée ?), mais surtout, quelle redondance. A chaque action ou parole de chacun, son nom est dit. J’ai dû voir deux ou trois “ce dernier” ou “celui-ci” pour remplacer un nom dans toute l’histoire. Arrive un moment, y a quand même une petit overdose de “dit Fee” et autres “répondit Ash”.
En dehors de cette redondance, j’ai pu relever pas mal de fautes aussi. Un bon coup de correcteur ça ferait franchement pas de mal, parce que les inversions en mode “tiens, j’ai traduit à la façon Google Trad !”, les mots manquants, les fautes de frappe et la mise en page non justifiée (sacrilège, oui !), au bout d’un moment ça devient quelque peu indigeste.
Mis à part ça, on a une romance assez sympathique, bien que peut-être un peu traînante en longueur. On a l’impression que la finalité de l’histoire, ce n’est pas qu’ils soient ensemble et se disent des mots doux, mais qu’ils fassent des acrobaties sous la couette. Néanmoins, ça reste agréable et drôle à lire, et on passe un bon moment.

[Cette chronique a été écrite pour la page Facebook "Une tasse de M/M"]


Gay pour un salaire (En Mâle d'Amour t. 1)
Gay pour un salaire (En Mâle d'Amour t. 1)
Prix : EUR 4,99

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent !, 19 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gay pour un salaire (En Mâle d'Amour t. 1) (Format Kindle)
Traiter une histoire qui tourne autour du porno sans tomber dans sexe pour le sexe n'est pas chose aisée. Et pourtant, c'est exactement ce qu'a fait l'auteure ! Cette histoire n'est pas une histoire de cul mais une histoire d'amour avant tout. Oui, y a des scènes de sexe. Mais elles sont là pour servir l'histoire, la faire avancer et permettre aux personnages d'évoluer. Et non pour satisfaire un certain voyeurisme de lecteur.
J'ai adoré les personnages et j'ai hâte d'en apprendre plus sur eux dans les prochains tomes :)


Barman & Détective Privé
Barman & Détective Privé
Prix : EUR 1,99

4.0 étoiles sur 5 Très drôle, 16 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Barman & Détective Privé (Format Kindle)
J’ai lu cette histoire à un moment où j’avais franchement besoin qu’on me remonte le moral. Il me fallait absolument quelque chose pour me faire rire. Et ce livre a parfaitement remplie sa part du contrat.
Linc est un vrai boulet. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a été viré de son équipe de hockey et ne peut plus y jouer. Mais il est aussi très attachant. Même s’il fait bourde sur bourde et qu’on se dit parfois “mais, sérieux, t’as quoi dans le crâne, là ?!”, on ne peut s’empêcher de l’apprécier et de le suivre avec plaisir dans ces petites aventures. Ce qui est sûr, c’est que ce garçon a de la suite dans les idées. Il y a des scènes où j’ai littéralement éclaté de rire. Mon homme commençait à se poser des questions sur ma santé mentale, d’ailleurs.
Au fond, l’histoire n’est sans doute pas super réaliste. Il y a quelques petits détails qui font qu’on se demande comment ils en sont arrivés là à la fin. Parce que, honnêtement, j’ai trouvé cette fin un peu tordue. Mais bon, c’est tellement drôle que je pardonne volontiers à l’auteur d’avoir eu quelque fantaisies scénaristiques.
En fait, si vous avez envie d’une lecture drôle et sans prise de tête, c’est ce bouquin qu’il vous faut. Il vous redonnera le sourire dès les premières pages. Une lecture vraiment agréable que je conseille à tous ceux qui ont besoin de se détendre un peu.


Stigmata
Stigmata
Prix : EUR 3,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Bien et plaisant à lire mais..., 11 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Stigmata (Format Kindle)
Mais il manque franchement des choses ^^" Déjà, ce livre s'appelle Stigmata, c'est à se demander pourquoi. Il est vaguement question de magie. Tellement vaguement, que si ça prend 2 pages dans tout le livres, c'est déjà beau. J'ai bien aimé les personnages, mais on n'en sait pas assez sur eux au final. Il reste plein de questions sans réponses.
Au final, je suis restée sur ma fin. Je trouve cela vraiment dommage, car je pense qu'il y avait moyen de faire une histoire vraiment exceptionnelle. Mais elle n'a pas été assez exploitée, je pense.


Hawk 'n' Harley
Hawk 'n' Harley
Prix : EUR 0,99

3.0 étoiles sur 5 Sympa mais sans plus, 9 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hawk 'n' Harley (Format Kindle)
C'est la deuxième histoire de Max Vos que je lis (la première étant Rentrer à la maison). Si je préfère celle-ci à la précédente, c'est pas non plus transcendant, loin de là. Le style est agréable, ça se laisse lire. Mais j'ai franchement l'impression que cet auteur veut juste faire du cul pour du cul. Tout est prétexte à balancer des scènes de sexe. Et cela, au détriment de l'histoire.


Rentrer a la Maison
Rentrer a la Maison
par Max Vos
Edition : Poche
Prix : EUR 9,58

2.0 étoiles sur 5 Plutôt bof, 9 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rentrer a la Maison (Poche)
Franchement, les sujets sensibles ne me dérangent pas. Je ne suis pas fan de l'inceste, mais ça ne me pose aucun problème lorsque c'est bien traité et bien présenté. Ce qui n'est malheureusement pas le cas ici. À aucun moment je n'ai été convaincue par la "romance". Et je mets des guillemets parce que, pour moi, ça n'en est clairement pas. C'est juste du cul à foison ! Et, désolée, mais l'interview me fait juste mourir de rire. Dans le genre excuse bidon, je crois qu'on ne pouvait pas faire mieux.


Officiel Anne Stokes Fasciné Amitié De Dragon Étui Coque D'Arrière Rigide Pour Nokia Lumia 830
Officiel Anne Stokes Fasciné Amitié De Dragon Étui Coque D'Arrière Rigide Pour Nokia Lumia 830
Proposé par eCell
Prix : EUR 13,95

5.0 étoiles sur 5 Très solide, 9 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
C'est la troisième coque que je m'achète en 2 ans, mais la première fois que je prends celle-ci. Les deux premières n'étaient pas franchement solides, au contraire de cette coque. Plusieurs mois que je l'ai et elle est toujours en aussi bon état quand les anciennes étaient déjà fissurées voire avec les morceaux en moins. Je précise que je ne fais pratiquement jamais tomber mon téléphone, mais je mets toujours mon téléphone dans mon sac à main. Malgré une pochette de protection, le téléphone semble se prendre pas mal de coups, raison pour laquelle je souhaitais le protéger également par une coque.


Premiers pas: (Thêta Alpha Gamma, t. 1)
Premiers pas: (Thêta Alpha Gamma, t. 1)
Prix : EUR 3,99

3.0 étoiles sur 5 Divertissant, 9 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Premiers pas: (Thêta Alpha Gamma, t. 1) (Format Kindle)
J'ai été un peu sceptique au début, avec les deux ou trois premiers chapitres. J'avoue que, avec le résumé, je m'attends à quelque chose de plus drôle. Je m'attendais vraiment à un type qui fait gaffe sur gaffe. Au lieu de ça, on a un Brad un peu maladroit pour aborder Sebastian, quelques incompréhensions de l'un et de l'autre, mais c'est tout.
Ceci dit, la lecture est plaisante et j'ai aimé quand même cette histoire.


Page : 1 | 2 | 3