undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Docteur Fox > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Docteur Fox
Classement des meilleurs critiques: 702
Votes utiles : 1899

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Docteur Fox "Docteur Fox" (Toulouse)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Witchfinder T3 - Les Mystères d'Unland
Witchfinder T3 - Les Mystères d'Unland
par Kim Newman
Edition : Broché
Prix : EUR 15,95

5.0 étoiles sur 5 Le meilleur des 3 premiers witchfinder, 27 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Witchfinder T3 - Les Mystères d'Unland (Broché)
J'ai beaucoup apprécié le tome 1, un peu moins le 2, mais ce nouvel épisode de Witchfinder est sans conteste le meilleur des trois, et si on devait en lire qu'un, ce serait celui là. Sir Edward Grey arrive dans un petit village pour enquêter sur le meurtre d'un fonctionnaire royal. Il n'est guère convaincu que cette affaire relève de ses compétences de witchfinder, mais il ne va pas tarder à se rendre compte que la ville n'est pas seulement glauque à souhait mais que le surnaturel coule à flot du côté du marais.
Je ne vais pas spoiler mais il y a des trouvailles scénaristiques très sympa et une mise en scène qui rend une ambiance absolument unique. Sir Edward est rapidement troublé au point de se faire lui même abuser par les manipulateurs à qui il a affaire. Enquête fascinante, danger omniprésent, final apocalyptique. C'est du grand art, et la série Witchfinder se démarque parfaitement bien des autres univers de Mike Magnolia tout en gardant l'esprit gothique qui l'habite.


Philippe Gauvreau, ma cuisine créative simple & facile
Philippe Gauvreau, ma cuisine créative simple & facile
par Philippe Gauvreau
Edition : Relié
Prix : EUR 14,90

5.0 étoiles sur 5 Régal des yeux pour un régal des sens, 27 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Philippe Gauvreau, ma cuisine créative simple & facile (Relié)
30 recettes très diverses avec des accompagnements bien choisis pour donner plus de gout et d'originalité aux plats : thon, sardines, anchois, tourteaux, saint Jacques, saumon, langoustine, .... lapin, foie gras, oeuf de caille, joue de cochon, volailles, 6 desserts.

Je confesse que c'est après avoir gouté la cuisine de Philippe Gaudreau à Tassin que j'ai eu envie de lire son livre. Sa cuisine avait enflammé mes papilles et son livre est à la hauteur de mes espérances : de belles recettes avec des photos savoureuses. Il y a plein de trucs et astuces particuliers pour donner un gout sympa à ses recettes, et j'y ai déjà retrouvé comme un avant gout de ce que j'avais apprécié au restaurant.
C'est bien un livre qui se savoure avec les yeux puis avec les papilles parce que les recettes sont relativement simples à mettre en oeuvre. En fait elles sont tellement simples que j'ai déjà commencé à faire des variations très sympas de ces idées brillantes.


Rois du monde, Tome 2 : Chasse royale : Première partie
Rois du monde, Tome 2 : Chasse royale : Première partie
par Jean-Philippe Jaworski
Edition : Relié
Prix : EUR 23,00

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout est gaulois, tout est immense, tout est beau. Je crie au génie!!, 4 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rois du monde, Tome 2 : Chasse royale : Première partie (Relié)
Attention, ce livre est sublime. J'ai encensé "gagner la guerre", j'ai dévoré "même pas mort" comme une immense et troublante poésie celtique, et je suis tombé à genou devant ce nouvel ouvrage.

J'ai l'impression que tous les thèmes épiques, tous les styles y sont brossés tour à tour avec maîtrise dans une sublime danse de mort. Cet épisode de la vie du héros gaulois Bellovèse est ramassé sur quelques jours, le temps d'une chasse à courre, d'un banquet, d'une trahison, d'une fuite et d'une vengeance. Mais la chasse à courre est autant un épisode forestier de haute teneur qu'une aventure mystique, un jeu de pouvoir politique et un drame familial. Le banquet est autant un festin, qu'une conspiration, un moment de diplomatie braillarde, un combat dans l'arène, une célébration des héros passés et le meurtre symbolique du père. Il en est ainsi de toute la première partie qui est un jeu incroyable de poupées russes, toutes de fameux morceaux de littérature. Chapeau bas!!

La deuxième partie est un carnage orchestré avec une fureur sans nom, comme si JPW s'était donné le défi de donner des lettres de noblesse à la boucherie et l'équarrissage. Tout est sanglant, brillant, mystique, auréolé de gloire, de nostalgie, de malheur, de défis au destin.

Tout est gaulois, tout est immense, tout est beau. Je crie au génie!!


Elric - Les buveurs d'âmes
Elric - Les buveurs d'âmes
par Fabrice COLIN
Edition : Poche
Prix : EUR 7,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Encore du sang et des âmes pour le seigneur Arioch, 25 mai 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elric - Les buveurs d'âmes (Poche)
Le cycle d'Elric est clos depuis longtemps c'était donc une gageure que d'écrire un nouvel épisode des aventures du sorcier maudit. Mais tout y est : le style à la fois dépressif et flamboyant, l'obsession de l'épée démoniaque Stormbringer, qui est omniprésente dans l'histoire, constamment repoussée et désirée à la fois, comme une sorte de McGuffin inversé, et dont l'absence pendant une bonne partie du récit se révèle presque être une angoissante présence.
Elric est tel qu'on pouvait l'attendre après la chute d'Immryr: las, fataliste et malgré tout en quête de rédemption. Humilié, anéanti par sa propre faiblesse à laquelle seule son épée peut suppléer, il subit bravement les épreuves, parfois trop affligé pour s'appuyer sur sa propre sorcellerie.
La tension dramatique est maintenue par une pléiade de melnibonéens qui tournent autour du prince déchu avec chacun leurs propres objectifs, qui la vengeance, qui l'ambition, qui l'avidité, qui la folie. Et bien la quête insensée d'un remède à sa faiblesse congénitale mènera le prince albinos au bord du gouffre, et lui permettra de découvrir que son épée n'est pas la seule buveuse d'âme.
Les decors sont habités, la jungle est angoissante et baroque à souhait.

J'ai retrouvé tout le souffle des aventures épiques créées par Michael Moorcock: ce livre est plus qu'un hommage c'est une vraie réussite.


Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 : Les rivières de Londres
Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 : Les rivières de Londres
par Ben Aaronovitch
Edition : Broché
Prix : EUR 7,60

4.0 étoiles sur 5 recommandé aux amateurs exigeants d'Urban Fantasy, 10 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 : Les rivières de Londres (Broché)
La "fantasy urbaine", cette branche de la fantasy qui met en scène la magie dans notre monde contemporain trouve ses lettres de noblesse avec cette série pleine d'humour. Le lecteur va donc découvrir une branche secrète de la police londonienne chargée de gérer les crimes surnaturels, mais aussi les embrouilles entre les différentes puissances surnaturelles comme les Esprits de la Tamise.
On retrouve l'esprit de Neverwhere de Neil Gaiman. C'est donc une référence!


Le sentiment du fer
Le sentiment du fer
par Jean-Philippe Jaworski
Edition : Broché
Prix : EUR 7,90

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 5 nouvelles, 5 joyaux ciselés avec une grâce sublime..., 10 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sentiment du fer (Broché)
Le dernier Jaworski est en fait un recueil de 5 nouvelles dont certaines déjà publiées dans des anthologies. Dans les nouvelles, la prose Jaworskienne est encore plus riche et débridée. Un régal qui se savoure comme les plus fines confiseries. Bien sur, c'est l'occasion de découvrir du vocabulaire médiéval ou spécialisé, mais la plupart des mots se comprennent très bien avec le contexte et c'est un régal de les apprendre ludiquement. Même si les nouvelles sont forts diverses, elles sont différents reflets d'une guerre qui agita le Vieux Royaume, réunies dans une unité thématique.

La première nouvelle donne son nom au recueil, et c'est à nouveau une histoire de maître assassin, genre que les lecteurs de "gagner la guerre" accueilleront avec moult pâmoisons. L'histoire est aussi truculente que le langage. Les rebondissements sont légion, le suspense est grisant, et le thème .

La deuxième nouvelle s'appelle "l'elfe et les égorgeurs" ce qui est en soi un programme savoureux, c'est la plus légère du recueil malgré des descriptions de crimes de guerre que n'aurait pas renié Baudelaire (cf la charogne).

"Profanation" est le procès d'un détrousseur de cadavres par les juges du sinistre culte du Desséché. On y retrouve le langage très cru et imagé des gueux auxquels Jaworski arrive à donner une vigueur et une fougue incroyable. C'est un monument de cynisme. On y lit aussi entre les lignes des secrets sur ce culte mystérieux du Desséché.

Avec "désolation", c'est un nouveau peuple qui est mis à l'honneur, les nains! Et c'est sans conteste ma préférée du recueil. Avec une citation de Tolkien en introduction, c'est le thème des mines de la Moria qui semble être revisité, mais ne nous fions pas aux apparences, les nains sont ici bien plus retors que ceux du maître. Nous avons des combats épiques dans l'esprit nain, et une intrigue de qualité. Quant au vocabulaire, eh bien disons que Jaworski n'a pas besoin d'inventer une langue pour les nains, il sait leur inventer un parler propre qui est bluffant.

La dernière nouvelle, que j'avais déjà lue dans une compilation, est le récit d'une bataille épique entre deux magies, celle des elfes toute de Lumiere et de transcendance et la magie corrompue et nécromantique de prêtres dévoyés du Desséché. C'est un festival d'effets spéciaux, et de subtilités. La bataille magique se joue sur deux plans, matériel et spirituel, c'est tout juste remarquable. Je plébiscite!

Au final, c'est vraiment difficile de s'arrêter, et ça finit donc trop vite. Mais réjouissez vous: les nouvelles sont encore plus savoureuses à la relecture!


Trois jours
Trois jours
par Laurence Barry
Edition : Broché
Prix : EUR 18,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Trois jours qui n'étaient pas à moi, mais qui le deviennent!, 9 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trois jours (Broché)
Trois jours!
Trois jours pour accomplir une mission impossible, seule issue pour sauver une famille du déchirement. Judith se donne cette mission, pour sauver sa sœur engagée dans une relation de couple mixte, une idée insupportable dans une famille touchée par un attentat suicide.
C'est donc de relations familiales qu'il va être question dans ce livre, mais aussi de préjugés. A la manière d'un polar, il va révéler petit à petit ce qui est caché, et pendant ces trois jours changer la donne d'un postulat insupportable au départ. Le premier jour Judith voit le monde à travers son filtre à elle, et se prend la réalité en pleine face sans l'accepter ni la comprendre. Le deuxième jour, les brumes se dissipent sans qu'elle soit encore capable de se remettre en cause, si ce n'est de reconnaître combien il lui est insupportable que ce qu'elle croit n'est pas ce qu'elle voit. Le troisième jour, ... Je vous laisse découvrir.
Le part pris scénaristique prend vraiment bien et le lecteur se retrouve happé dans un véritable suspense, très bien mené. Hasard ou choix inconscient, j'ai lu les trois parties en trois jours, jeudi, vendredi, samedi, me plongeant ainsi dans le même rythme que la narratrice, et je me suis laissé toucher avec elle par ce qu'elle découvrait d'elle même, de son passé et de sa relation avec sa sœur dont le jumeau disparu hante encore les relations familiales.
L'intériorité des protagonistes est evoquée indirectement par leurs actes, par leurs réactions, par leurs dialogues, et ce style permet au lecteur de s'approprier leurs ressentis. Ce qui rend le texte très réaliste, ce sont ces aller retours de la mémoire, interpellée par le présent, puis par le passé qui se font écho avec justesse. Et ce drame familial, pourtant très ancré dans le conflit israélo-palestinien, m'a semblé vraiment universel. A travers la brouille de Judith et Juliette, ce sont tous nos déchirements familiaux qui sont abordés, et je m'y suis reconnu facilement même en n'étant pas juif.
Je ne parlerai pas du message véhiculé par le livre, car je veux pas en révéler la fin au futur lecteur. Je dirais juste: allez y en confiance, c'est un beau voyage intérieur qui parlera à quiconque s'est fâché un jour avec un frère, une sœur un parent proche. Je pense aussi au mur de Jericho, muraille imprenable qui s'effondre en musique. Je pense aussi en refermant ce livre que nos vies ne sont pas banales mais décidément bien riches, et j'ai envie d'aller chercher de vieilles photos de famille parce que cette histoire est vraiment la mienne...


Le cycle de Takeshi Kovacs, tome 1 : Carbone modifié
Le cycle de Takeshi Kovacs, tome 1 : Carbone modifié
par Richard Morgan
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Un polar captivant dans un futur convaincant, 24 avril 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le cycle de Takeshi Kovacs, tome 1 : Carbone modifié (Poche)
carbone modifié est avant tout une formidable histoire qui se passe dans un futur ou la mort n'est pas une fatalité Puisqu'une puce installée dans le coup permet de mémoriser la conscience des individus et de la télécharger dans un nouveau corps si ceux-ci ont les moyens de se l'offrir.
Takeshi Kovacs est un mercenaire, un soldat de l'espace vétéran du téléchargement et des opérations coup de poing. Il est embauché par un milliardaire qui veut savoir pourquoi on l'a tué, et pire pourquoi on a essayé de l'éliminer définitivement en détruisant sa puce corticale. Comme dans un roman noir, Kovacs s'enfonce dans une enquête glauque ou il doit draguer les bas fonds de la société, ou tout le monde lui ment, où il découvre petit à petit tous les travers d'une société où les riches peuvent rester éternellement jeunes,
mais où la mort reste un enjeu majeur...
L'histoire est mouvementée, pleine de revers, avec des rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine jusqu'à la résolution finale. L'auteur assume jusqu'au bout la logique de son univers, et reste cohérent au fur et à mesure qu'il en révèle les secrets. Un grand roman de Space opéra qui n'est surpassé que par sa suite grandiose, les anges déchus, ou l'on retrouvera le même héros dans une intrigue radicalement différente. Bravo!!


Missions, méthodes, techniques spéciales des services secrets au 21e siècle
Missions, méthodes, techniques spéciales des services secrets au 21e siècle
Prix : EUR 2,99

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un livre qui fait froid dans le dos..., 16 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Cet ouvrage sur les services secrets est tout à fait inquiétant car il concentre son propos sur l'intelligence domestique, c'est à dire la protection ou le contrôle des citoyens par ses propres services secrets même dans les société démocratiques. On n'est pas dans le politiquement correct et on pourrait même à juste titre se dire que si les services secrets contrôlent aussi bien les opinions, les médias et leurs propres agents, un tel ouvrage n'aurait jamais du paraître!!

Le recrutement des agents fait froid dans le dos. L'auteur défend l'idée que la majorité des recrutements sont hostiles, c'est à dire qu'ils consistent à pousser des individus à bout, en détruisant littéralement leur vie jusqu'à ce qu'ils n'aient d'autre choix que de rejoindre les services secrets et leur être soumis à vie. Les mêmes méthodes appliquées à des citoyens jugés gênants pour l'état sont qualifiées d'assassinats sociaux plutôt que physiques et seraient pratiquées dans notre pays. On pense au discrédit incroyable qui tombe parfois sur des personnalités en vue. Et si tout cela etait effectivement orchestré? Sommes nous manipulés à ce point? L'ouvrage donné beaucoup de détails sur les méthodes mais manque cruellement d'exemples. Certes, il semble difficile de révéler des coups des services, mais tout cela reste donc théorique même si c'est raconté de façon implacable.

Le chapitre sur la manipulation des foules laisse aussi sur sa faim. Il n'est qu'une introduction au sujet et ne donne pas réellement une impression d'efficacité, sans doute par ce sûil insiste largement sur ce qui n'est pas possible et se réfère à d'autres ouvrages de référence pour les réelles techniques de manipulation. Mais j'aime assez l'idée que ces people sans talent qui fascinent l'opinion publique sont en réalité des agents involontaires de contrôle du reve social des sociétés démocratiques.


Carnets de thèse
Carnets de thèse
par Tiphaine Rivière
Edition : Album
Prix : EUR 19,90

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Roman graphique profond et drôle, 2 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnets de thèse (Album)
j'ai dévoré ce roman graphique sans arriver à m'arrêter dans ma lecture, et sans arriver à m'empêcher d'en lire des extraits à mon épouse. J'ai franchement ri à quasiment chaque page. C'est une vision cynique mais réaliste du monde académique et du milieu universitaire. Les personnages sont touchants, grotesques, vulnérables, ou dérisoires. L'héroïne se dessine avec beaucoup de recul puisque c'est de sa propre vie qu'elle s'est inspirèe. L'évolution graphique du personnage décrit sa lente dérive de l'enthousiasme naïf de ses débuts vers un repli sur soi hanté de doutes. Tous les protagonistes sont croqués avec justesse et talent, et un sens de la métaphore très à propos.
Même sur les moments difficiles, le ton reste léger et provocateur, mais toujours pertinent.
A lire de toute urgence, juste pour rire, ou parce que derrière ce rire il y a une réflexion profonde, mais jamais pesante sur la valeur de l'intellectualisme et de l'érudition, sur les fausses idoles de l'université et sur ce qu'est vivre tout simplement...


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20