Profil de S. Steve > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par S. Steve
Classement des meilleurs critiques: 1.661
Votes utiles : 478

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
S. Steve "progfan" (Paris, France)
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
pixel
A Scarcity Of Miracles - A King Crimson ProjeKct
A Scarcity Of Miracles - A King Crimson ProjeKct
Prix : EUR 23,97

7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le grand retour du roi cramoisi !, 30 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Scarcity Of Miracles - A King Crimson ProjeKct (CD)
Décidemment c'est le retour des grosses pointures, un peu avant Yes, voila que King Crimson s'est discrètement glissé dans les bacs sans tambours ni trompettes.
Un Crimson ProjeKct réunissant Robert Fripp, Mel Collins, Tony Levin, Gavin Harrison et Jakko Jakszyk, déjà sur le papier l'affiche est alléchante. Jakko est plus connu pour avoir fait partie d'un tribute band dédié au Roi Cramoisi et pour avoir fait un passage remarqué au sein du groupe Tangent. Ce bon Jakko n'est pas simplement un bon guitariste qui doublait Fripp dans son tribute band c'est également un trés bon mélodiste (écouter son album solo The Bruised Romantic Glee Club pour vous en convaincre) et un guitariste avec un son. Ce nouvel album est un vrai bonheur, les morceaux sont simples et complexes. C'est un vrai plaisir d'écouter cet album. La musique est portée par le saxo enchanteur de Collins, les soundscapes de Fripp, le tout est soutenu par la rythmique de Levin et Harrison, et là on ne peut que craquer. On a affaire à de grands musiciens, qu'on se le dises ! finalement j'en viendrais presque à croire aux miracles !
Seul regret, l'album est un peu court, mais bon on va pas chipoter ...


Fly From Here
Fly From Here
Prix : EUR 16,41

39 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le nouveau Yes sans Jon Anderson ! qu'on se le dises !, 24 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fly From Here (CD)
Voila le nouveau Yes dans les bacs, ... sans Jon Anderson ... Autant en parler tout de suite, le chant est assuré par le clone de ce cher Jon : David Benoit, canadien de son état et ex-chanteur d'une tribute band qui a été enrôlé dans le groupe suite aux problèmes de santé de son chanteur emblématique. Tout ça n'a pas l'air très sympa entre vieux copains, Jon malade, ses collègues partent en tournée sans lui ... mais bon, business or not business ... Musique où es-tu ? Au final, un nouvel album sans son chanteur et fondateur ... le divorce semble consommé ... Rick Wakeman a décidé également de s'exiler donc Squire, Howe et White restent aux commandes du paquebot Yes ...

Mais, un nouvel album de Yes sans Jon, ça ne vous rappelle pas quelque chose ... mais si faites un effort ... l'album Drama ... en 1980 ... Yes (Squire, Howe, White) et les Buggles (Trevor Horn et Goeff Downes) fusionnent pour nous délivrer un album qui restera à part dans la discographie du groupe. Coïncidence ce nouvel album est produit par Trevor Horn et ... qui est au clavier ... Geoff Downes. En plus, Chris Squire se targue du fait que le titre éponyme de l'album Fly from here a été composé pendant l'époque de Drama et exhumé ... Ce qui fait qu'au final l'album est vraiment dans la continuité sonore de Drama avec 31 ans de plus ...

Sur Drama, Horn chantait I'm a Camera ... Sur Fly from here, Benoit chante We can fly, coté texte c'est la même veine ... Mais bon, Squire, White, Howe et Downes sont des pros et pas vraiment touché par l'arthrose ... la musique est bonne, la guitare de Howe reste magique même s'il ressemble maintenant à un grand père hippie un peu égaré. Chris Squire est égal à lui même et il reste l'un des meilleurs bassistes au monde, Alan White est bien présent derrière ses toms. Côté Clavier, Geoff Downes reste le plus discret.

A l'écoute, on arrive à croire qu'il se dégage un plaisir de jouer ensemble et peut être grâce à l'habilité de Trévor Horn, et au plaisir de reformer l'équipe des années 80, l'album semble cohérent et l'écoute se fait plus facilement que je le craignais. Il y manquerait juste l'originalité d'un Machine Messiah, la pêche d'un Does It Really Happen ou d'un Tempus Fugit mais bon on mettra ça sur le compte de l'âge.

Pour le Chant, globalement je trouve que David Benoit est plus agréable à écouter que Trévor Horn sur Drama où la rupture avec Jon était encore plus marquée. A l'époque de Drama, je m'étais dis que le groupe avait vraiment pété les plombs pour confier le chant au chanteur des Buggles. David, lui s'en tire plutôt bien surtout que tous les titres sont nouveaux et que le maître (Jon) ne les a pas marqué de son empreinte vocale ... D'ailleurs pour avoir écouté quelques titres issues de la dernière tournée avec David Benoit, je dois reconnaitre que le clonage avec Jon n'est pas parfait et que la voix de David à du mal a être toujours à la hauteur. Il était réellement plus alèse sur les titres de Drama (hic) ... que sur les titres phares du groupe où il est vraiment trop difficile d'oublier la voix de Jon. Mais bon, sur Fly from here, il s'en sort plutôt bien et dans les couplets en choeur dans le pur style de Yes, on en vient à croire au miracle ...

Franchement je ne me suis pas ennuyé en écoutant cet album qui sonne bien comme un album de Yes avec quelques rides. Donc je mets 4 étoiles même si Jon est absent (pardon Jon !) peut être tout simplement parce que j'ai eu du plaisir à écouté Fly from here et parce que dans la daube musicale ambiante heureusement que les grands pères continuent à jouer de la musique pour nous faire croire que cette époque des années 70 n'est pas complètement morte ...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 24, 2011 2:44 PM MEST


Inspecteur Leclerc Enquête Vol 4
Inspecteur Leclerc Enquête Vol 4
DVD ~ Philippe Nicaud
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 11,76

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellente série, 13 mai 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inspecteur Leclerc Enquête Vol 4 (DVD)
Voila une série qui permet de retrouver un acteur qui s'est toujours fait trés discret Philippe Nicaud. On se souvient de lui pour sa prestation de faux-gendre dans Pouic-Pouic avec Louis de Funès. La série est bien rythmé et les intrigues toujours bien ficelées. La série a le mérite de faire découvrir un Paris qui a aujourd'hui disparu. On regrettera surtout le nombre d'épisodes présents sur les coffrets qui est vraiment plus que limite et qui sent la pompe à fric pour l'éditeur.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 28, 2011 11:45 AM MEST


Pyrex Glass Measuring Jug, 1L
Pyrex Glass Measuring Jug, 1L
Prix : EUR 14,28

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Pratique, robuste, 13 mai 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pyrex Glass Measuring Jug, 1L (Cuisine)
Excellent produit, robuste qui passe au lave-vaisselle. Le plus est le bec verseur qui permet de remplir facilement les récipients lors de la préparation de yaourts par exemple. J'aurais juste aimé trouvé la taille supérieur. Sinon rien à redire. Comme toujours avec Amazon aucune surprise.


Going Back
Going Back
Prix : EUR 6,61

14 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une retour nostalgique, 16 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Going Back (CD)
Bon allez, gardons notre calme, un nouvel album de Phil Collins, Aie après plusieurs disques à oublier bien vite le voila de retour ! et en plus il joue de la batterie !

Bon sang des reprises ; ça me rappelle quelque chose ça ; son copain Peter ne s'est pas essayé au même exercice.
Décidément, chez les ex-membres de Génésis on joue la carte de la nostalgie et du disque très personnel pour se faire plaisir en veillissant. Là où Peter Gabriel a préféré être très créatif, Phil joue la carte de la fidélité à ses amours musicaux de jeunesse ... et alors ça donne quoi !

Eh bien avec toute cette daube que l'on entend ça fait du bien d'entendre de la vraie musique jouée par des pros. Car ce cher Phil, il en connaît du monde et pas n'importe qui ! La production est impéccable, le son est là. Mais il ne faut pas s'attendre à des gros sons de batterie, les titres ne s'y prêtent pas vraiment. C'est vrai que sa voix est plus sympa sur les titres intimistes mais bon c'est agréable tout même à écouter, et musicalement (évidemment), ça tient la route on y retrouve pas mal des gros succès. C'est certain, fini le temps de Face Value et puis pas mal d'eau a coulé sous le pont.

Au final, on passe un bon moment et c'est toujours bien meilleur que ses derniers opus et en plus si la sincérité est au rendez-vous, ce serait bête de s'en priver, c'est tellement rare aujourd'hui ...
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Dec 13, 2010 11:22 PM CET


Les proies de l'officier
Les proies de l'officier
par Armand Cabasson
Edition : Poche
Prix : EUR 8,80

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Effectivement décevant, 7 juin 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les proies de l'officier (Poche)
Le polar historique est devenu depuis quelques années trés à la mode et les titres et les époques se sont multipliées.
Sur le papier, l'intrigue de ce roman avait de quoi séduire, un serial killer sur fond de campagne de russie. Malheureusement, l'intrigue policière est mal ficelée et la chute des plus banales. Ajouté à cela une description des crimes un petit peu trop précise mais qui aurait été supportable si l'intrigue était au rendez-vous ce qui n'est pas le cas. Finalement après la lecture, on en retient qu'une description de la campagne de russie assez réussie mais etait-ce vraiment le but cet ouvrage ? Franchement, il y a mieux à lire.


Love Over Gold
Love Over Gold
Prix : EUR 6,99

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre du rock, 2 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Love Over Gold (CD)
Une véritable perle à l'état pur, c'est beau c'est chaud, la guitare est magique et les mélodies envoutantes. Laissez 'vous emportez le long du Telegraph Road, titre phare où toute la palette d'instrumentiste de Mark Knopfler s'exprime, on voudrait que le voyage ne s'arrête pas. On enchaîne avec l'intimiste Private Investigations, un intro synthé et quelques accord de guitare pour déboucher sur une guitare acoustique hispanisante mystérieux et étrange comme une série noire. La mélodie est tellement belle que c'est magique. Les paroles sont susurrées comme un secret que l'on ne voudrait pas ébruité. Tout simplement génial. Une parenthèse dans ce monde de brutes ...


Broken China
Broken China
Prix : EUR 6,99

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent tout simplement, 12 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Broken China (CD)
Un excellent album qui rend hommage au mélodiste qu'était Rick Wright, le trop discret clavier des Pink Floyd.

Franchement, les albums solos sont raremment de cette qualité soit on tombe dans la démonstration intrumentale soit dans une certaine facilité et ce point de vue, Rick Wright délivre une album cohérent d'un bout à l'autre dont la qualité de production montre bien que l'on a affaire à un membre du Floyd.

L'album est fluide avec une touche nette de mélancolie, on y retrouve le son aérien des claviers de Rick, accompagné de plusieurs musiciens talent dont Tim Renwick qui a accompagné le Floyd dans les ses dernières tournées, un vrai plaisir pour les oreilles.

Même si l'on sent qu'il est nettement moins alèse sur les parties vocales sa voix nous rappelle les quelques titres du Floyd sur lesquels il est intervenu. Un album avec un brin de nostalgie et un témoignage d'un grand artiste.


No Jacket Required
No Jacket Required
Prix : EUR 6,71

2 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Not CD required dans votre CDthèque ...de la soupe !, 12 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Jacket Required (CD)
Effectivement aprés un album comme Face Value, trés inspiré musicallement, Phil Collins s'est lancé dans les tubes pour radio FM ... , il va ainsi doucement s'enfoncer dans une soupe musicale jusqu'au Dance Into The Light ... une véritable descente aux enfers musicaux pour un batteur de génie qui gache son talent dans des machines à frics ...

2010 annonce son grand retour dans les bacs avec un nouvel opus intitulé Going Back (en septembre), on peut toujours espérer ...

Not CD required dans votre CDthèque ...


Artificial
Artificial

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une confirmation, 12 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Artificial (CD)
Unitopia débarque sur nos platines et leur album confirme avec ce 3ème opus qu'ils vont certainement devenir emblématique de la scène prog au même titre que les flowerkings, IQ, etc etc ...
La production est excellente, la musique est bonne et remarquablement interprétée. La voix du chanteur auxquel je trouve notamment des accents d'Eric Woolfson d'Alan Parson Project maîtrise parfaitement son travail.
Un album de pro et un groupe qui a quelque chose à dire et à jouer. Que du plaisirs !

L'australie confirme qu'elle n'abrite pas que des groupes de hard-rock, il y a quelques années ARAGON nous avait livré également quelques splendides pages de musique progressive avec The Mouse notamment. Une terre pleine de surprise !

PS : Aragon était composé de John Poloyannis (guitar, bass, keyboards, percussion) Les Dougan (vocals, drums, percussion) and Tom Behrsing (keyboards), si vous trouvez encore quelques galettes dans des fonds de stocks n'hesitez pas !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7