Profil de MR > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par MR
Classement des meilleurs critiques: 1.198.275
Votes utiles : 34

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
MR

Afficher :  
Page : 1
pixel
Mozart : La flûte enchantée
Mozart : La flûte enchantée
Prix : EUR 45,37

18 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 René Jacbos a encore accompli un travail expectionnel, 20 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart : La flûte enchantée (CD)
J'ai eu la chance d'assister à une représentation de cette Flûte Enchantée dirigée par Renée Jacobs en Novembre 2009 à la Salle Pleyel et j'ai également pu écouter les nombreux extraits de cet enregistrement sur le site dédié d'Harmonia Mundi. Vivement sa sortie officielle le 7 octobre 2010 !

Tout comme pour la trilogie Da Ponte, René Jacobs a su apporter un regard novateur à une œuvre pourtant déjà archi-interprétée. La performance, pointue mais pourtant simple et rafraichissante, a été acclamée par un tonnerre d'applaudissements lors de son passage à Paris.

Enfin du neuf dans la longue liste des enregistrements de la Flûte Enchantée ! Du neuf, et de la qualité !
Vivement que ce prodigieux chef d'orchestre s'attaque au deuxième grand opéra allemand de Mozart : L'enlèvement au Sérail !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 14, 2011 11:45 AM MEST


NGS Hauts parleurs SB 150 150 Watts
NGS Hauts parleurs SB 150 150 Watts
Prix : EUR 9,99

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Peut-on faire pire ?, 28 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : NGS Hauts parleurs SB 150 150 Watts (Accessoire)
Le son reproduit est pire que celui des enceintes d'un ordinateur portable.

Les aiguës sont massacrés, passent très mal et sont très métalliques. J'ai tenté plusieurs genres de musiques, du classique à l'opéra en passant par de la pop, et c'est globalement très insatisfaisant, même à bas prix. Seule la pop a réussi parfois à avoir un rendu "correct".

Je vais rendre ces enceintes qui sont une pure perte de temps.


Mémoires (1749-1838), par le librettiste de Mozart
Mémoires (1749-1838), par le librettiste de Mozart
par Lorenzo Da Ponte
Edition : Broché
Prix : EUR 7,60

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quelle vie !, 21 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires (1749-1838), par le librettiste de Mozart (Broché)
Quelle vie que celle de Lorenzo Da Ponte !
Après avoir sans cesse parcouru l'Europe pour ensuite finalement s'établir aux États-Unis, il écrit ses mémoires dans un style simple afin que ses élèves en Italien puisse le lire sans à avoir à connaître un vocabulaire complexe uniquement utilisé dans les œuvres classiques Italiennes des siècles précédents.

Que d'aventures, bonnes mais souvent mauvaises, lui sont arrivées ! A travers ses mémoires, il nous livre un témoignage de première qualité sur son temps (fin du 18ème, début du 19ème).
A la fin de la lecture de cet ouvrage, le lecteur est tout de même amené à s'interroger sur l'objectivité de son regard, tant il est victime de sombres coups, et tant la plupart des gens qu'il rencontre sont malhonnêtes et jaloux.

Il le dit lui même il a un peu arrangé l'histoire, mais il n'en est pas moins que cet ouvrage est une nécessite absolue pour tous les amoureux de cette époque, et aussi pour se souvenir qu'à l'époque il n'y avait pas que Mozart !

De nombreuses mentions à des compositeurs et autres écrivains de son temps rappellent que si le temps en a oublié de nombreux, certains n'en étaient pas moins populaires à l'époque, voire beaucoup plus populaires que Mozart.
Ainsi, Lorenzo Da Ponte a également composé des livrets pour Martin y Soler. L'opéra Una Cosa Rara a connu un plus grand succès que les Noces de Figaro ou que Cosi fan tutte, et est même mentionné dans le banquet de Don Giovanni par Leporello ("bravi, cosa rara") : un air connu de cet opéra est joué par les musiciens de Don Giovanni.

Una Cosa Rara ou Martin y Soler sont pratiquement complètement oubliés de nos jours.


Page : 1