Profil de majanissa > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par majanissa
Classement des meilleurs critiques: 474
Votes utiles : 654

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
majanissa (bretagne)
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19
pixel
Je suis en CP, Tome 11 : C'est l'automne !
Je suis en CP, Tome 11 : C'est l'automne !
par Magdalena
Edition : Poche
Prix : EUR 5,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bien fait pour l'apprentissage de la lecture, 17 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je suis en CP, Tome 11 : C'est l'automne ! (Poche)
Number One est en CP. Fini la rigolade, maintenant les choses sérieuses démarrent, il faut travailler. Je pense que l’un des apprentissages les plus importants de sa vie se joue cette année : la lecture. Je ne me souviens plus comment j’ai appris à lire. Etait-ce laborieux ? Je n’en ai aucun souvenir. Pour Number One, c’est très très laborieux. « AI ça fAIIIIIIt quoi ? », « AN = EN= quel son ? » « ON fait quel SONNNNNNN ? », « OI ça fait quOIIIIIIII ? ». Et on répète chaque jour la même chose inlassablement (notre patience a sa limite). C’en est épuisant.
Je cherchais un livre adapté aux premiers pas dans la lecture. Pas les livres pour bébé, un peu niais pour son âge. J’avais pris les livres de la collection « mes ptits albums » avec notamment le personnage « le loup » mais les textes restent complexes pour un débutant, il y a trop de mots et de sons différents dans les phrases. De plus, le souci de ces livres est l’histoire qui devient limite trop enfantine pour une petite fille qui se rue sur les Winx en bibliothèque rose (et dont on subit chaque soir la lecture. Bloom et Sky vont-ils se marier ?? Bon sang suspense intenable !!)
Je suis en CP- L’automne met en scène une classe avec maitresse Julie. C’est l’Automne, les feuilles tombent. C’est la période la plus intéressante pour étudier les arbres, les fruits à coques, les feuilles. Une page de texte est accompagnée d’une page d’illustration. Chaque texte comporte au pire 5-6 phrases courtes avec bon nombre de mots redondants, répétés. L’enfant en vient à photographier dans sa globalité le mot ainsi rabâché et peut le retrouver dans d’autres écrits. Pour les autres mots non assimilés, nous utilisons la méthode syllabique. Nous lisons une page par soir avec NumberOne. C’est un moment qu’elle a bien aimé même si on sent qu’elle n’a pas encore le déclic pour la lecture et que c’est un moment difficile pour elle. Elle était cependant ravie de pouvoir détecter les termes « maitresse Julie » dans le livre. C’est une collection que je recommande totalement pour les enfants en apprentissage de la lecture. Faites attention aux niveaux. Celui-ci était un niveau premier trimestre et c’était largement suffisant. Cependant si votre enfant est demandeur et à l’aise, peut être tentez les textes de niveau supérieurs. Allez au rythme de votre enfant.


SUSAN HOPPER - T1
SUSAN HOPPER - T1
par Anne Plichota
Edition : Broché
Prix : EUR 16,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une histoire très prenante, 1 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : SUSAN HOPPER - T1 (Broché)
Susan Prescott a perdu ses parents le 12 décembre de l’année des ces 3 ans dans un incendie dont elle est la seule rescapée. Depuis, elle est ballotée d’une famille d’accueil à une autre jusqu’à ce qu’elle choisisse les Hopper pour l’adopter. Elle est irrémédiablement attirée par le parfum de Mme Hopper et compte bien aller vivre avec eux. Elle se sent bien dans le manoir écossais de Tornshill grâce à Elliot, enfant lune de son âge. Il porte une carapace pour le protéger de la lumière extérieure, Susan porte sa carapace en interne pour se protéger du monde extérieur. Ils se ressemblent et sont rapidement très proche.
Mais des évènements perturbent sa nouvelle vie. Ses rêves la conduisent dans un cimetière où les morts prennent vie. La malédiction qui pèse sur elle prend toute son ampleur. Son arrivée à Tornshill ne serait finalement pas un hasard. Elle était destinée à revenir.
J’avais adoré la série Oksa Pollock des mêmes auteures. Susan Hopper est très différent. Le fantastique pour ado est toujours présent avec son côté sombre mais totalement différent. Ici pas de pouvoir mais toujours beaucoup de fantasy. Une malédiction familiale très prenante. Un couple d’ados qui s’épaule aidé d’un grand père très ouvert. Une mère adoptive des plus énigmatiques mais qui jouera je l’espère un grand rôle pour Susan car je l’aime bien. Et enfin une chienne toute mignonne.
Encore ici la plume des deux auteures m’emporte. La malédiction donne une histoire fascinante. J’accroche à l’ensemble des personnages. Eliot est doux, prévenant. Le grand-père est un homme sur qui les ados peuvent compter. Mme Hopper semble si sévère et malgré tout également bien prévenante. Elle est une énigme pour moi. Et enfin j’aime beaucoup la tournure que prend l’histoire avec l’apparition des parents de Susan et le conflit de camps introduit.
Un premier tome auquel j’ai très bien accroché. Il me tarde d’avoir la suite.


Divergente 1
Divergente 1
par Veronica Roth
Edition : Broché
Prix : EUR 16,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Transportant, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Divergente 1 (Broché)
Le monde a connu une guerre qui a entrainé un nouveau système social. La population est séparée en 5 factions : les érudits en quête de savoir, les altruistes au service des autres, les audacieux protègent la population, les sincères affectés à la justice et les fraternels nourrissent les factions.
Beatris est née chez les altruistes. A ses 16 ans, lors de l’évaluation pour déterminer la faction qui ressort de son caractère, elle se révèle être une divergente. Elle se rapproche de trois factions. Elle doit garder le secret, les divergents sont considérés comme dangereux pour l’équilibre de la société et sont traqués. Il faut rentrer dans le moule et s’y conformer. Beatris va cacher cet aspect de sa personnalité et choisir de quitter sa faction pour devenir l’audacieuse Tris. C’est un apprentissage qui démarre pour elle.
En parallèle, un soulèvement des érudits contre les altruistes dirigeants de cette société, se prépare. Tris et les autres divergents sont en danger. Les altruistes seront les premiers à faire les frais de ce bouleversement.
J’ai démarré par le film par hasard, j’ai beaucoup apprécié. Puis j’ai réagi en me disant que j’avais ce livre ! Jamais je n’avais jusqu’ici eu le courage de mettre le nez dans cette histoire. La couverture ne me bottait pas et le résumé me faisait penser que je n’étais pas en état de suivre correctement l’histoire. J’ai finalement dévoré le livre. J’ai été embarquée dans ce monde de factions, dans l’apprentissage de Tris parmi les audacieux, dans sa relation avec son instructeur four, ses relations avec ses amis, son intégration parmi les audacieux natifs. J’ai trouvé l’histoire prenant et fascinante malgré quelques détails peu crédibles notamment la notion de divergence mais qu’importe j’ai été transportée.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 12, 2014 6:16 PM MEST


Les Colombes du Roi-Soleil : Coffret d'écriture : 1 roman : Tome 1, Les comédiennes de Monsieur Racine + 6 lettres-enveloppes + 6 autocollants
Les Colombes du Roi-Soleil : Coffret d'écriture : 1 roman : Tome 1, Les comédiennes de Monsieur Racine + 6 lettres-enveloppes + 6 autocollants
par Anne-Marie Desplat-Duc
Edition : Broché
Prix : EUR 10,00

3.0 étoiles sur 5 Plaisant pour une ado à partir 10-12 ans, 16 septembre 2014
J’avais repéré cette collection il y a quelques années. Un coffret est sorti l’an dernier avec cartes assorties, coffret, livre. Ensemble très sympathique pour une jeune fille à partir de 10 ans.
L’histoire se déroule à Saint Cyr, école pour jeunes filles de bonnes familles désargentées, crée par Mme de Maintenon en 1686. Dans ce premier tome, Mr racine a écrit une pièce qui va être jouée par les colombes du roi Soleil, Louis XIV. C’est l’occasion de présenter les héroines des futurs tomes de cette série.
Il a fallu que je m’y reprenne à plusieurs fois pour lire ce livre. Je n’ai pas accroché aux personnages, je ne suis pas attachée aux filles, je ne lirai pas les tomes suivants.
Cependant, je pense que les ados à partir de 10-12 ans peuvent apprécier l’histoire avec un minimum de connaissance Historiques. Qui est le roi Soleil, Quelle période, qui était Mme de Maintenon, qu’est ce que Saint Cyr à cette époque. Le récit manquerait d’intérêt sans un minimum de contexte.
Un bon moyen de s’intéresser à une période passionnante de l’Histoire de France sous le règne de Louis XIV.


Attention, voilà Grand Loup !
Attention, voilà Grand Loup !
par Emile Jadoul
Edition : Cartonné
Prix : EUR 9,95

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bonne interaction avec l'enfant, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Attention, voilà Grand Loup ! (Cartonné)
Une nouvelle collection chez Casterman," petites cachettes", pour les petits dès qu’ils ont l’intérêt pour les histoires.
« attention, je compte jusqu’à 10. […] 10 ! J’arrive ». Grand loup joue à cache cache avec ses amis. Armé de son grand panier, il part à la recherche de tous les animaux qui se cachent dans la maison. Et nous allons l’aider ! Qui se cache sous la couverture ? on soulève le clapet. Et hop ! Un lapin dans le panier. Le rideau bouge ! On le soulève, un cochon et une poulette de trouvés. Le coffre ? On abaisse le carton et voilà un petit mouton. Tout le monde est là, alors à table. On ouvre la porte de la salle à manger, tout le monde se régale.
J’aime ce genre de livres qui interagit avec l’enfant par des petits bout de cartons à soulever, abaisser. Le désavantage est qu’ils sont plus pressés de découvrir les flaps que de réellement écouter l’histoire. Mais cependant c’est le genre de livres qu’ils affectionnent. Suffisamment solide pour toutes les manipulations de bébé et les pages cartonnées sont assez épaisses pour que l’enfant les tourne une à une. Un livre très appréciable.
Pour les plus de 2 ans, on peut même aborder les chiffres jusque 10. Ils assimilent sans s’en rendre compte.


Pas dodo !
Pas dodo !
par Marion Piffaretti
Edition : Cartonné
Prix : EUR 7,50

3.0 étoiles sur 5 Je suis mitigée, 16 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pas dodo ! (Cartonné)
Numéro bis a beaucoup de difficultés à se mettre au lit. Pour la sieste, on a baissé les bras. J’avais choisi le livre surtout pour l’inciter à se coucher le soir.
Maman dit à Lucas que c’est l’heure de la sieste mais Lucas n’est pas décidé. Non il joue, non il dessine, non il nettoie. Maman l’installe sur lui pour un gros câlin et un dodo canapé à défaut du lit. Mais c’est maman qui s’endort. Lucas se relève puis va essayer de faire dormir son ours en l’installant à différents endroits avant de trouver le bon.
Ce livre ne fonctionne pas vraiment lorsque mon garçon pète la forme et n’est pas décidé à se coucher. Par contre, il aime bien le lire lorsqu’il est fatigué et qu’il veut se coucher. A la dernière page, « Et Lucas s’endort aussitôt », c’est son signal pour se tourner et essayer de dormir.
Par contre, quand il n’est pas décidé, ça ne fonctionne pas comme je le voudrais. Mais bon c’est comme dans le livre. Maman non plus n’a pas réussi à coucher Lucas. C’est Lucas qui a décidé où et quand il allait dormir. C’est pareil pour nous, numéro bis décide quand il va dormir.
De mon côté, je ne suis pas fan du livre niveau langage de Lucas. Au début, il parle correctement puis d’un coup, Lucas parle de manière minimaliste. Ce n’est pas agréable à lire et ce n’est pas forcément très compréhensible pour l’enfant de faire des phrases composées de groupes de mots sans verbe, sans liaison. On est d’ailleurs loin de la façon de parler d’un enfant de 2 à 3 ans. Il est à un âge où il fait beaucoup d’efforts pour construire une phrase correcte avec sujet-verbe-complément, ce n’est pas nécessaire de rendre leur parlé aussi bébé.
En bref, une dernière phrase efficace quand l'enfant est très fatigué mais sinon Numéro Bis fait exactement comme Lucas, c'est seulement quand il le décide. Au moins Lucas laisse dormir sa mère, je n'ai pas cette chance.


Une histoire terrifiante : Le miroir aux sortilèges
Une histoire terrifiante : Le miroir aux sortilèges
par N. M. Zimmermann
Edition : Poche
Prix : EUR 5,60

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais je me suis ennuyée, 4 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une histoire terrifiante : Le miroir aux sortilèges (Poche)
J’ai toujours été attirée par les histoires qui font peur. Adolescente, j’adorais la collection des peur bleue. La couverture et le résumé du livre m’ont forcément attirée. La littérature jeunesse actuelle est sans conteste beaucoup plus riche qu’à mon époque mais surtout orientée vers le fantasy, la magie. Sait-on encore faire peur ?
Dans un japon moderne où la tradition est encore fortement ancrée, Misaki est une jeune collégienne comme les autres. Un jour, une publicité pour un miroir apparait sur son écran d'ordinateur, elle ne peut résister au joli miroir qu’on lui propose d’acquérir. Elle est ravie lorsqu’elle reçoit ce miroir mais d’étranges phénomènes apparaissent dans ce dernier. Le miroir commence par lui dévoiler les résultats d’un contrôle mais devient moins inoffensif avec le temps. Ce sont des monstres, des yokais, des esprits maléfiques qui vont poursuivre Misaki.
L’histoire de départ était bien sympa mais je me suis ennuyée. J’ai trouvé que l’action n’arrivait pas assez rapidement. C’était un peu plat à mon gout. Les interactions avec les autres personnages ne sont pas assez présentes. J’aurai aimé qu’elle consulte sa grand-mère et le vieux porteur plus tôt. Que les phénomènes avec le miroir soient plus nombreux, qu’elle les utilise plus ect…
Est-ce qu’un enfant apprécierait plus cette lecture ? Est-ce qu’un jeune lecteur ne serait pas dérangé que l’action arrive aussi tardivement ? Je n’en ai aucune idée. Je pense que même si je l’avais lu vers 12 ans, je me serai ennuyée.
Le bon point est l’immersion dans la culture et tradition japonaise. La façon de se comporter d’une jeune fille japonaise, que ce soit à l’école ou dans le milieu familiale. La tradition japonaise avec les fêtes ou les croyances des yokais. C’était intéressant.


Treize petites enveloppes bleues
Treize petites enveloppes bleues
par Maureen Johnson
Edition : Poche
Prix : EUR 6,70

4.0 étoiles sur 5 un bon voyage initiatique, 4 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Treize petites enveloppes bleues (Poche)
Ginny est une jeune fille lisse sans extravagance. Sa tante Peg va lui permettre de vivre un été inoubliable grâce à 13 petites enveloppes qui vont la faire voyager à travers l’Europe. La jeune femme sera à jamais transformée. Elle va connaitre l’amitié, l’amour, gagner un oncle. Le livre est comme un jeu de piste agrémenté de merveilleuses rencontres. Mais où l’amène cette course au trésor ? Quel est le but ?

Quand on comprend ce qui attend Ginny à travers les règles imposées par sa tante Peg avant le départ, on se demande comme la sage et timide jeune femme va pourvoir suivre les traces d’une tante totalement décalée. Les requêtes de Peg sont complètement farfelues mais n’en sont pas moins excitantes. C’est un voyage initiatique à travers l’Europe qui attend Ginny. J’aurai adoré vivre ce genre de jeu de piste mais me serais je lancée ? C’est riche, passionnant, exaltant. Ginny l’introvertie, murie grâce à une tante qui était considérée comme une éternelle adolescente. C’est un voyage virtuel que j’ai adoré suivre. J’aimerai bien démarrer un périple sur les traces de Ginny.


Beautiful player (Français)
Beautiful player (Français)
par Christina Lauren
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5.0 étoiles sur 5 Très agréable, 1 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beautiful player (Français) (Broché)
Elle, l’intello qui ne sort pas de son labo. Ses études et recherches lui prennent tout son temps. Sortir, se distraire, quel intérêt ? Lui, le tombeur, le séducteur qui ne veut pas s’engager ni même s’investir dans une relation dans une relation. Il a ses deux PQR, pourquoi aurait-il besoin de plus ? Quel intérêt ?
Will Summer est chargé par son ami d’enfance de prendre en charge Hannah, sa sœur, pour la sortir de ses bouquins, de son labo. S’amuser est nécessaire. Ce que Will prend comme un fardeau se révèle finalement un bouleversement pour ces deux opposés qui s’attirent.
L’intello et le tombeur, deux opposés, un magnétisme, le courant passe et très bien même. Un scénario déjà plus qu’exploré dans la littérature, dans les films mais ça fonctionne toujours aussi bien. L’histoire d’amour est sympa. J’ai bien aimé le côté amitié qu’ils créent, le loisir commun qu’ils partagent pour la course à pied. Il lui fait une place dans son quotidien, dans une activité qu’il aimait pratiquer seul. J’ai trouvé ça très prince charmant. Elle se révèle moins coincée et plus fun qu’il imaginait. J’ai aimé ce côté fille nez dans les bouquins qui se révèle finalement assez délurée. Je me suis sentie plus proche d’hannah que des autres personnages de la série « beautiful X ».
Ils forment mon couple favori de la série même si leur histoire n’a rien d’extraordinaire comparé au couple explosif que forment bennet et Chloé ou joueur que forment Max et sara que l’on retrouve également dans ce tome. Et d’ailleurs que de surprises nous attendent dans ce tome concernant les couples de Beautiful bastard et Beautiful Stranger.


Mon bisou préféré
Mon bisou préféré
par Elisabeth Coudol
Edition : Cartonné
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Adorable, 17 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon bisou préféré (Cartonné)
Voici le nouveau livre préféré de numéro bis. Quel est le bisou préféré de bébé éléphant? Le bisou dans le cou? Le bécot sur le front? Le poutou sur la joue? Non aucun!!! Oh??? Papa éléphant va alors lui monter quel est le maitre des baisers, le baiser sur le bout du nez :).
Accompagnez la lecture avec un bisou dans le cou, sur le front, la joue et le nez et ça fera un moment très complice avec vos enfants. Le livre est indiqué entre 12 mois et 24 mois mais y a t-il un âge pour les bisous? Ma fille de 6 ans a également adoré la lecture du livre.
Vous pouvez également demander à vos enfants de vous faire les bisous quand vous énoncez la phrase. Ils en seront enchantés :).
En bref, un pur moment de complicité, de tendresse et de câlin avec son enfant, ça n'a pas de prix et c'est le bienvenu.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-19